Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 10:38

La guérison divine par la croix de Christ

Parmi les  vérités bibliques  que nous devons connaître c'est bien celle qui concerne la présence de la guérison de nos maladies et la délivrance du pouvoir du diable par le sacrifice  de la rédemption accompli par le Seigneur Jésus, à la croix. Le passage le plus explicite à ce sujet se trouve dans le livre du prophète Esaïe :

Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’Eternel ?
Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.
Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Esaïe 53:1-5

Ce que l'apôtre Pierre affirme :

Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude ; lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement ; lui qui a porté lui–même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.
Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

Le gardien de nos âmes vers qui nous sommes venus est Celui qui nn seulement expie et pardonne nos péchés, mais aussi a porté nos souffrances, nos douleurs, nos maladies, nos infirmités, afin de nous en guérir, comme cela est confirmé dans l'évangile de Matthieu :

Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. Matthieu 8:16,17

ignorer ou omettre cette vérité de notre enseignement et de la prédication de l'Evangile est une faute. La Parole de Dieu révèle toute l'étendue de la puissance de la croix de Christ.

L'apôtre Paul précise l'importance de la prédication de la croix par rapport au baptême d'eau, qui est pourtant enseigner, mais qui sans la réalité de la croix serait inutile.

Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine.
Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu
.

La croix de Christ est l'œuvre parfaite et irremplaçable pour notre  salut, la délivrance du pouvoir du diable et aussi la guérison de nos maladies.

Puisque ces enfants sont tous des êtres de chair et de sang, Jésus lui–même est devenu comme eux, il a participé à leur nature humaine. C’est ainsi que, par sa mort, il a pu écraser le diable, qui détient la puissance de la mort, et délivrer ceux que la peur de la mort rendait esclaves durant leur vie entière. Hébreux 2:14,15

Vous, vous étiez morts à cause de vos fautes, et aussi parce que vous n’étiez pas des circoncis. Mais Dieu vous a rendu la vie avec le Christ. Il nous a pardonné toutes nos fautes, il a effacé le document de nos dettes qui nous accusait, et qui était contre nous à cause des règles établies. Et il l’a détruit en le clouant sur la croix.
Dieu a enlevé leur puissance aux esprits qui avaient autorité et pouvoir. Il a présenté ces esprits devant tout le monde et il les a traînés comme des prisonniers dans le défilé victorieux de son Fils. Colossiens 2:13-15

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Esaïe 53:4,5

La guérison divine de nos maladies fait partie de la grâce de Dieu et nous y  avons accès par la foi en Jésus, comme le proclame l'apôtre Pierre lors de la guérison miraculeuse d'un boiteux qui mendiait à la porte du temple de Jérusalem.

C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez ; c’est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. Actes 3:16

La guérison divine de nos maladies fait partie de l'œuvre rédemptrice accomplie par le Seigneur Jésus-Christ à la croix, selon ce qui est écrit :

" Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. "  Esaïe 53.5 

Ce passage bien connu est d'une force extraordinaire, lorsque nous le prononçons avec foi. Il possède en lui seul toute la plénitude du principe divin pour la guérison de ceux qui croient au Seigneur Jésus. Le sacrifice de Christ possède autant de puissance pour le pardon de nos péchés que pour la guérison de nos maladies.

Un jour Jésus enseignait. Des pharisiens et des docteurs de la loi étaient là assis, venus de tous les villages de la Galilée, de la Judée et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur se manifestait par des guérisons.
Et voici, des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique, cherchaient à le faire entrer et à le placer sous ses regards.
Comme ils ne savaient par où l’introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus.
Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés.
Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner et à dire : Qui est celui–ci, qui profère des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul ?
Jésus, connaissant leurs pensées, prit la parole et leur dit: Quelles pensées avez–vous dans vos cœurs ?
Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève–toi, et marche ?
Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l’ordonne, dit–il au paralytique, lève–toi, prends ton lit, et va dans ta maison.
Et, à l’instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s’en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

Le pouvoir qui pardonne les péchés et le même que le pouvoir qui guérit les maladies et ce pouvoir est pleinement exprimé dans le sang et les meurtrissures de Jésus à la croix, comme le cite encore l'apôtre Pierre :

Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.1 Pierre 2:24 

Revenons à d'Esaïe 53:5

Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

J’appelle ce texte " La base juridique du pardon et de la guérison" selon le principe d'une nouvelle alliance de Dieu avec les hommes, établie sur le sacrifice rédempteur de Jésus-Christ, le Sauveur.

Pour Israël, l'alliance de Dieu est fondée sur le plan juridique de la loi de Moïse (le droit divin) et la bénédiction découle de l'obéissance aux préceptes divins.

Aujourd'hui, la restauration d'une relation avec Dieu pour la  vie éternelle, la  communion, la  paix et la santé,  est établie sur la base du sacrifice rédempteur de Christ, sur le principe de la grâce et de la foi . Romains 3.21/26

C'est la justice de Dieu par la foi en Jésus–Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ.

Je n'y connais pas grand chose en matière de droit pénal, concernant la justice des tribunaux des hommes, mais je sais que lorsqu'un jugement est prononcé il fait force de loi et doit s'appliquer. Or il en est de même pour ce qui concerne notre rédemption en Jésus-Christ. Il a subi pour nous, à notre place, le jugement divin contre le péché :

Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Esaïe 53:5

C'est le nouveau "droit divin", une nouvelle loi de justice acquise par Jésus dans son sacrifice expiatoire.

L’expiation de nos péchés, le pardon divin, la justification, par le moyen de la rédemption en Jésus-Christ (notre substitut), sont offerts à quiconque croit en LUI et ils rétablissent la relation de l’homme avec Dieu, l’Éternel, le YAHVE de toujours et par conséquent le YAHVE-RAPHA de Exode 15.26 (Le bois jeté dans l’eau de Mara est une préfiguration de la croix de Christ)

Matthieu 8.16/17 reprend le texte d’Esaïe, en rapport avec les guérisons que Jésus opère sur les malades, comme un texte de droit établi sur la valeur juridique de la rédemption.

Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies

Jésus, l’agneau du sacrifice d’expiation, ouvre à tous ceux qui croient en Lui, sur le principe de la grâce divine, l’accès au salut et au secours, auprès du trône de Dieu. Hébreux 4.14/16

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Jésus revendique le droit de pardonner et de guérir…Luc 5.20/25

Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison.

A la lumière de Matthieu 8.16/17, il apparaît que les guérisons opérées par Jésus, le sont par anticipation, sur la base de son sacrifice rédempteur. Il a vaincu pour ouvrir les sceaux du livre des décrets divins. 

Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Apocalypse 5:9

Chantez vous le cantique nouveau ? Il nous concerne vous et moi ! 

Jésus notre Sauveur a payé à la croix le prix de notre rançon. Il nous a rachetés de nos péchés par son sang, guéris de nos maladies par ses meurtrissures et délivrés du diable et des démons par sa croix.

S’il y a un fondement juridique concernant le pardon de nos péchés, le salut de notre âme et ce qui en découle, ce qui est nécessaire pour répondre à la justice équitable de Dieu, il existe aussi un autre fondement solide sur lequel repose notre foi, c’est celui de l’amour de Dieu

Dieu nous aime

Il est  important que nous grandissions dans la connaissance de l'amour de Dieu en étant de plus en plus conscients de cette vérité proclamée par Jésus :

 "Le Père lui-même vous aime."

Le Seigneur a prononcé cette parole dans un contexte très particulier. Ses disciples étaient troublés et attristés par la proximité de ses souffrances, de sa mort et l'annonce de son prochain départ. Ils se trouvaient certainement désemparés à l'idée de ne plus l'avoir près d'eux afin de lui confier leurs questions et leurs demandes. C'est alors que Jésus leur affirme qu'ils peuvent s'adresser eux-mêmes au Père, car il les aime.

"En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous; car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu." Jean 16:26-27

Souvent, nous cherchons en dehors de Lui les solutions à nos problèmes, la réponse à nos besoins, le secours dans nos détresses et nos épreuves.

D'après ce que je perçois dans ma propre vie et dans celle de bien des chrétiens, nous connaissons mal Dieu comme notre Père céleste. Beaucoup se comportent à son égard comme avec une idole, une statue qu'ils ont placée dans un temple ou dans leur maison ou encore un Dieu virtuel dont ils se construisent une image dans leurs pensées.

En tout cas, la plupart du temps, c'est pour beaucoup un Dieu loin d'eux, de leurs préoccupations et activités quotidiennes. Ils viennent comme devant une présence mystérieuse, se prosternent et lui parlent, puis ils s'en vont à leurs occupations. Ils s'imaginent que la présence de Dieu ne se trouve que dans un temple ou dans un pièce de leur maison ou même dans un coin de leur pensée, à certains moments.

Nous  devons croire avec une réelle certitude que le Dieu Éternel, le Seigneur de la terre et du ciel, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, ne ressemble pas à un Dieu que nous inventerions selon notre propre conception. Il ne nous quitte pas des yeux quel que soit le lieu ou nous nous trouvons. Il est attentif à toutes nos activités et il connaît même toutes nos pensées. Il se réjouit de nos joies, il voit avec compassion nos peines et nos  souffrances. Il attend que nous lui confions tous nos projets, nos attentes et nos détresses.
Nous pouvons savoir cela par la Bible :

Eternel ! tu me sondes et tu me connais,
Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée ;
Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies. Psaume 139.

Nous le percevons comme le Dieu élevé, très grand, tout-puissant et terrible. Quoique nous le disions omniscient et omniprésent, nous avons du mal à être conscients de sa proximité. Alors, bien souvent nous n'osons pas et nous ne savons pas avoir une relation directe avec lui. Aussi cherchons-nous quelque interlocuteur qui nous intimide moins. C'est pour cela que de nombreuses personnes se font des idoles, des images qui leur ressemblent, s'adressant à des personnages qui ont été placés en évidence par les systèmes religieux : des saints, des saintes, des personnages mythiques, que l'on élève au rang d'intercesseurs, de médiateurs ou d'intervenants mystérieux.

Nous savons et nous croyons que Dieu est l'Éternel, le Créateur du ciel et de la terre, le Tout-Puissant, mais nous devons aussi le connaître comme le Dieu-Père, qui veut que tous aient la vie éternell, qui se préoccupe de notre bien-être et qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. (1 Timothée 6:17)

Par son amour Dieu manifeste sa miséricorde, sa bonté et sa compassion, qui apparaissent tout au long du ministère de Christ. Il a voulu que nous le connaissions comme un père, notre Père céleste. c'est pourquoi Jésus nous enseigne à nous adresser à Lui en disant : "Notre Père qui est dans les cieux"

Dieu est un père qui a compassion de ses enfants.

Si nous donnons de bonnes choses à nos enfants, à plus forte raison, notre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. Matthieu 7.11


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes