Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 09:39

                                                                                             - JUGES 4:4-24

086.JPGLorsque nous posons la question suivante à Débora et à Jaël : « Vous êtes des femmes fortes pour avoir  franchi les limites que la société de votre temps imposait aux femmes et, c’est vrai, Il n’y a pas de succès sans difficultés. Qu’est–ce qui a été le plus difficile sur le chemin de ce succès? ». Nous pouvons trouver les éléments de réponse à ce questionnement à travers ce qui va suivre.

Voici deux ennemis communs sur le chemin du succès :

1. Les opinions des gens


 Débora et Jaël étaient de simples épouses au foyer, des femmes ordinaires. À partir du moment où elles se sont levées et engagées dans le combat pour la délivrance de leur peuple de l’oppression de l’armée de Jabîn, roi de Canaan, il est clair que les gens dans le village  commençaient  à remarquer leur implication.  Il va de soi que les gens de leur entourage ont commencé à parler chacun à sa manière.  Il est certain que dans une société macho, les avis sur l’engager des femmes ne sont pas toujours des appréciations positives.
Il faut faire attention de ne pas te nourrir des paroles négatives qui ont tendance à te décourager.  Un commentaire  négatif n’est  pas une ordonnance d’arrêt . Bien de  grands projets sont tués comme de  petits poussins dans l’œuf  à la suite de commentaires négatifs  et  blessants. Au lieu de se décourager, Débora et Jaël  ont levé la tête  pour travailler à la réalisation de leur rêve : devenir héroïnes.
L’une des leçons à tirer de Débora et Jaël est que les avis des gens ne déterminent  pas notre niveau de vie ou de travail.

2- Corriger l’image de soi


Lors de sa conférence dans une église en automne 2010, Carole Kornacki a relaté l’expérience de son enfance. Elle a entendu dire d’elle tout au long de son enfance : « tu es stupide ». À force de se l’entendre dire, elle a cru à ce mensonge au point qu’elle se disait qu’elle ne réussirait pas dans la vie car elle était stupide. Quand elle osait entreprendre quelque chose, une petite voix lui soufflait :  « tu es stupide ».
Comme femmes éduquées  dans une société macho, Débora et Jaël ont appris à connaître depuis leur tendre enfance  les  limites  d’action que la culture juive  imposait aux femmes. Toutes les générations  de femmes avant elles se sont contentées  à vivre dans ces limites que la communauté avait établies.
Ces deux héroïnes ont sans doute dit : « nous allons oser  car nous sommes capables : Yes we can ! »
Tu es   capable ….. De servir le Seigneur…. De sortir ….. De redresser notre situation économique…

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes