Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:35
DSC00947- ROIS 4:1-7

Le portait de la  foi qui fait agir Dieu

Élisée amène cette pauvre veuve à un exercice de foi  que je vous invite à découvrir.
1- Une foi audacieuse (v1)
La veuve crie vers Élisée pour trouver la solution à la cause principale de la pression qui l’empêche de dormir.
La foi audacieuse crie à Dieu en lui disant : "je suis à bout" à l’instar du Psalmiste, qui prie en disant, "je lève mes yeux vers la montagne d’où me viendra le secours." C’est la foi qui discerne, comme Bartimée qui aux passants demande l’aumône mais à Jésus, il demande des choses impossibles :   "Que je recouvre la vue". ( Marc 10.51)
La foi audacieuse croit que la main de Dieu est plus grande que la main de l’homme. Dieu ne regarde pas l’âge, le sexe, la couleur de la peau, la gravité et les discours de ceux et celles qui ont pronostiqué sur ta vie. La foi audacieuse croit que Dieu est capable. (Luc 1.37)
2- Une foi qui reçoit une révélation
Élisée initie la veuve à une deuxième dimension de vie de foi que j’appelle la révélation. La réponse de la veuve à Élisée ouvre les yeux de la femme à la  richesse qu’elle avait  négligée.
La solution de Dieu était dans la maison, entre les mains de la veuve autrement dit à sa portée. Le flacon d’huile n’avait aucun sens dans la révélation de Dieu.
La foi qui reçoit la révélation :
  • Voit la solution avant qu’elle n’arrive et se met à louer Dieu. Abraham et Sara sont stériles. Lot les a quittés. L’Éternel appelle le patriarche dehors et lui donne une révélation, lèves les yeux et regarde…. Il voit les étoiles…. L’Éternel lui donne l’explication que sa descendance sera plus nombreuse que les étoiles du  ciel. ( Genèse 13.14-18)
  • Entraîne un comportement qui semble étrange face à la réalité. C’est le cas de prophète Élie, il voit le nuage et envoie dire à Achab que ce grondement c’est la pluie et lui-même se mît à courir vers Jizréel.
  • Amène à un langage de succès, de victoire, de changement, entraînant l’action. C’est le cas de David devant Goliath. Il n’a aucune expérience de guerre mais face à la menace du héros Philistin, le jeune David dit, "je vais te tuer et livrer ton corps aux oiseaux du ciel, le monde saura que la guerre appartient à l’Éternel." (1 Samuel 17.46)
    Prie le Seigneur pour te donner la foi avec révélation afin que tu voies avec les yeux de la foi, tu entendes avec les oreilles de la foi, tu parles avec le langage de la foi.
  • APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 15:45
015.jpg - 2 ROIS 4:1-7
  La clé qui ouvre la porte de sortie

 Reprenons l’histoire de la veuve. Après avoir écouté attentivement la veuve, le prophète lui donne une clé qui va changer sa situation. Il utilise une méthode inductive en lui posant une question :
« Que puis–je faire pour toi ? Indique–moi ce que tu as à la maison. Elle répondit : Ta servante n’a rien d’autre à la maison qu’un flacon d’huile. 3  Il dit alors : Va demander au dehors des récipients chez tous tes voisins, des récipients vides et n’en demande pas un petit nombre

La réponse de cette femme m’amène à faire une remarque importante ce  matin : Dieu ne voit pas ce que tu as de façon ordinaire. Le miracle de changement se fait toujours avec ce que tu as mais que tu négliges et parles  avec mépris, comme cette veuve, juste un flacon d’huile, c’est-à-dire sans importance.
Plusieurs fois, dans les circonstances de crise, le Seigneur pose la même  question :
- Qu’est-ce que tu as dans tes  mains ?
- l’Éternel pose cette question  à Moise (Exode 3.2);
- Élie pose la même question à la veuve de Sarepta (1 Rois 17.13)
- Jésus pose la même question (Jenn 6.9)
J’apprécie la spontanéité de cette veuve; aussitôt que le prophète lui a parlé, elle rentre chez elle. Elle ne pose aucune question au prophète pour avoir plus d’explication au mécanisme de multiplication de l’huile. Un petit flacon d’huile à verser dans un récipient et lorsqu’il se remplit, je demande à mon fils d’en avancer un deuxième et un troisième etc...

Non ! Elle dit, "La bouche de Dieu a parlé." Elle arrive chez elle, elle rassemble d’abord tous les récipients qu’elle avait dans la maison. Ensuite, elle passe à la deuxième phase de son opération, elle envoie les deux garçons chez les voisines de gauche et de droite. 

Lorsque son fils ainé lui demande, "maman qu’est que tu fais avec?" Elle répond qu’elle va remplir avec de l’huile selon ce que le prophète a dit.
 L’attitude et la réponse de cette femme, nous révèlent la clé du changement. Elle  s’appelle la foi.

Voici ce que la Bible dit de la foi : « Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas…….Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.» (Hébreux 11.1.6)
Cette explication est beaucoup théologique. Je vais la rendre simple en utilisant un vocabulaire actuel :
  • La foi c’est de porter le regard vers Dieu;
  • La foi c’est la confiance placée en Dieu;
  • La foi signifie s’accrocher à Dieu;
  • La foi signifie je m’en remets à Dieu;
  • La foi signifie Oui, Dieu peut le faire malgré les lois de la nature et de la science,
Pendant son ministère terrestre, Jésus apprécie une seule vertu chez une certaine catégorie des personnes comme la femme cananéenne (Matthieu 15.28), la femme atteinte de maladie du sang ( Luc 8.48), le Centenier ( Matthieu 8.10) :   C’est la foi.
Car sans la foi, Dieu ne peut rien faire pour nous.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 10:20
00607.jpg        2- Ce que je vis aujourd’hui

La vie est un cycle, ce qui s’est passé hier, se reproduit encore aujourd’hui. Le sage dit dans le livre d’Ecclésiaste «qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil.» ( Écclésiaste 1.19)
Quelqu’un peut se dire ce matin que le témoignage de cette pauvre veuve est assez loin de nous. Je te parle d’une personne dont tu ne connais  ni son nom ni son visage. Cela n’importe peu ! J’ai une question à te poser.  Son histoire n’a-t-elle pas de ressemblance avec ce que tu traverses. En te posant une question, je peux t’aider à y penser sérieusement.

Qui est mort dans ta vie ?

  • Depuis que tu as perdu ton emploi, ta vie n’est plus la même ;
  • Tu vis du stress pour acquitter les  paiements de certaines factures. Ce retard a entraîné des appels du service de recouvrement.

Qui est mort dans ta vie ?

  • Depuis ton  échec à l’examen du collège (Université), à l’examen de l’ordre …. Où tu cherchais à obtenir un permis d’exercice de ta profession, ta vie n’est plus la même. L’inquiétude, la honte, le remord et de mauvaises pensées minent ta vie;


Qui est mort dans ta vie ?

  • Ton mari t’a quitté, il a fait basculer ta vie, tu dépends maintenant d’un chèque, les jeunes encore ados deviennent assez turbulents au point de te faire perdre l’autorité sur leur vie. Le vol et la drogue dans leur vie te forcent à vivre des situations pénibles avec la police et la cour ;

Qui est mort dans ta vie ?

  • À cause de la séparation avec le garçon qui avait promis de t’épouser, tu portes un deuil car tu perds de plus en plus l’espoir de te marier;
    Qui est mort dans ta vie ?
  • Le service d’immigration a refusé de t’accorder un séjour légal dans le pays. Combien l’inquiétude ronge ton cœur car tu ne sais si celui qui sonne à la porte est un agent de déportation pour te retourner dans ton pays. Tu vis un temps difficile, une pression, un stress, une angoisse que personne ne peut mesurer;

Je  pourrais continuer la liste pour te montrer que cette veuve n’est pas un cas isolé. Plusieurs qui me regardent ce matin vivent toutes sortes de  pression, de stress, d’angoisse, de chagrin, de douleur, de larmes, d’insomnie, de désespoir, etc.
                             

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:24
019.jpg
2 Rois 4.1-7
Une femme parmi celles des fils des prophètes cria vers Élisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l’Éternel ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves.
2  Élisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Indique-moi ce que tu as à la maison. Elle répondit : Ta servante n’a rien d’autre à la maison qu’un flacon d’huile.
3  Il dit alors : Va demander au dehors des récipients chez tous tes voisins, des récipients vides et n’en demande pas un petit nombre.
4  Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes fils ; tu verseras (de l’huile) dans tous ces récipients et tu mettras de côté ceux qui seront pleins.
5  Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses fils ; ils lui avançaient (les récipients), et elle versait.
6  Lorsque les récipients furent pleins, elle dit à son fils : Avance-moi encore un récipient. Mais il lui répondit : Il n’y a plus de récipient. Alors l’huile s’arrêta.
7  Elle alla le rapporter à l’homme de Dieu, et il dit : Va vendre l’huile et paie ta dette ; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.
1- Le témoignage de changement
 
La Bible toute entière regorge  des témoignages de l’intervention de Dieu pour apporter un changement dans la vie de ceux et celles qui marchent avec Lui. Le changement touche au domaine matrimonial, à la santé, aux finances, à l’avancement dans un rang professionnel, au combat que les uns et les autres mènent pour leur donner la victoire, etc.
La portion des écritures que nous venons de lire rend témoignage de  "l'intervention divine" dans la vie d’une veuve  dont la vie tenait par un fil. À la suite de difficultés économiques majeures, elle vivait beaucoup de pression, de stress prolongés au point de manquer de sommeil, de paix, de joie, sa santé même en était tributaire.
Laissez-moi raconter son témoignage !
Nous sommes en présence d’une  famille juive de l’époque du prophète Élisée. Elle était  formée d’un époux, une épouse et deux enfants de sexe masculin. Le mari était très engagé dans la foi, il a même servi parmi les fils des prophètes. Sa femme rend de lui un très bon témoignage en disant  qu’il craignait Dieu. Ce mot  est chargé de sens très positif  pour nous. Il craignait Dieu signifie :
  • Qu’il marchait dans les voies de Dieu;
  • Qu’il menait une vie conforme à la parole de Dieu, qu’il disait la vérité à son prochain; qu’il était vrai à la synagogue et vrai sur la place publique;
  • Qu’il était  un homme sincère et  dévoué pleinement à sa foi;
  • Qu’il haïssait le mal sous toutes ses formes, même de se tenir en compagnie des gens qui pratiquaient le mal;
Ce témoignage touche mon cœur car c’est une épouse qui parle au sujet de son mari. Je crois en ce témoignage, ce que cette femme dit de son mari est vrai. Car elle nous dit ce qu’elle voit nuit et jour dans le comportement de son mari.
La deuxième déclaration de cette femme vient briser l’élan de joie que nous apporte ce beau témoignage. Elle dit : "Ton serviteur mon mari est mort."
Quelle  dure épreuve ! 
Cette veuve veut simplement dire que depuis le jour de la mort de son mari, sa vie a basculé dans un univers de douleur et de chagrin. Elle veut simplement dire : "Depuis la mort de mon mari,  j‘ai cessé de vivre…"
  • Je porte dans mon cœur une forte douleur et un chagrin dus à la    séparation;
  • Je nourris difficilement mes enfants (manger et boire);
  • C’est difficile d’assurer à moi seule l’éducation de mes enfants;
  • Je n’arrive pas à acquitter le paiement des dettes contractées pour régler certains  problèmes de la famille;
Bref, je vis la   pression  et le stress à n’en plus finir. Je ne dors presque pas. L’angoisse et la peur sont mon lot quotidien car le créancier menace  de venir prendre mes deux enfants et d’en faire ses esclaves.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 10:10
les-photos 68673-Partir
Le Seigneur appelle Pierre à une obéissance de la foi. Combien de fois le Seigneur nous fait passer le test comme celui-ci. Il ne révèle pas à Simon Pierre que l’obéissance à la vision qu’Il lui a donné  conduirait derrière  une grande fenêtre où l’attend un lot de bénédictions  qui changeraient sa vie, son ministère et celle  de l’Église.

Le Seigneur pointe dans une direction originale où personne avant n’est passé. Simon Pierre est le premier. Ce qu’Il lui demande est difficile  car il ne l’a jamais fait. Non c’est nouveau mais aussi contraire à sa croyance et aux pratiques en vigueur.

Pars sans discuter, c’est moi ! Obéis à ce que je te demande, c’est moi !
4- Sans hésiter
Le verbe hésiter évoque le sens :
  • Être dans le doute;
  • Indécision;
  • Incertitude;
  • Être irrésolu

Comme vous pouvez le constater, ces verbes paralysent la foi et nous empêchent de vivre une vie d’aventure  avec Dieu.  L’hésitation sème le doute et la confusion. L’ennemi aime bâtir là où il y a l’hésitation.
 
 
Conclusion

Le moment  est favorable où le Seigneur veut bénir ta vie!

Le  moment est favorable où le Seigneur veut bénir ta famille!

Le moment est favorable où  le Seigneur veut bénir notre assemblée !

Cette fois, le Seigneur emprunte un chemin où Il ouvrira une fenêtre de changement. Il nous  appelle  à nous briser à l’hésitation pour aller de l’avant et entrer en possession des bénédictions de notre Dieu.

La marche  avec Dieu montre qu’il y a un type de fenêtre qu’Il ouvre et  ferme s’Il trouve l’hésitation, la résistance, le doute, la désobéissance et l’incrédulité.

Que la voix douce de Dieu souffle dans ton cœur cette parole : «lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés»

L’obéissance de Pierre lui a permis de découvrir une autre dimension de Dieu : le Dieu de surprise, d’abondance, de voie nouvelle et des nouvelles bénédictions.
Amen
 
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 10:37

New-Affich-2ntoma2

 

 

 

- ACTES 10:9-20

III - Quatre  pas vers le rendez-vous de la bénédiction

  Le Seigneur invite Simon Pierre à la bénédiction par ces quatre verbes qui portent réellement le message de ce que Simon Pierre doit faire.
1- Se lever
Simon Pierre était-il réellement assis  sur une chaise, sur le plancher ? Qu’importe !  Oui je le  crois assis car il était dans la maison.  Après la vision, il était entrain de réfléchir.  Il y a aussi un autre sens  que nous pouvons découvrir dans sa position assise. Il était assis dans :
-  l’insatisfaction, l’immobilisme; le découragement, l’indifférence, la démission;
-  la satisfaction;
Les deux mots m’intéressent, satisfaction et insatisfaction. Ces deux mots ont la même consonance mais ils sont dangereux car ils peuvent paralyser la marche chrétienne et celle de l’église locale.
Les chrétiens satisfaits font du sur place et les chrétiens insatisfaits  boudent et expriment le mécontentement autour d’eux jusqu’à influencer les autres. Cela a pour conséquence de paralyser la vie de l’église.
À chaque nouveau départ, le Seigneur appelle son peuple à se lever, c'est-à-dire quitter l’insatisfaction et la satisfaction pour regarder dans la nouvelle direction et avancer.
 2-Descendre
Le deuxième mot d’ordre est le verbe descendre. Simon Pierre était sur la terrasse de la maison de Simon, le corroyeur.  Le premier sens de ce verbe indique le mouvement du corps qui doit quitter  la terrasse (le balcon) pour se diriger vers l’intérieur de la maison.
 Il y a  un deuxième sens que je vous invite à saisir. Simon Pierre a vécu de grandes expériences comme prédicateur de Jérusalem. Il avait sa vision des choses de l’Esprit.  Il tient fermement à son orientation.
 Descendre a le sens de casser (jeter) sa vision, sa logique, sa conception des choses pour entrer dans la nouvelle vision  que le Seigneur lui communique.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 10:17

DSC01103- ACTES 10:9-20

II - Le serviteur de Dieu face au rendez-vous de la bénédiction


Le récit que nous avons lu met en lumière l’état de cœur de Pierre, un serviteur désigné comme la colonne de l’église de Jérusalem face à la nouvelle direction (orientation) que le Seigneur donne à sa vie et à son ministère. Du v11-18 nous assistons à une attitude de  résistance et de refus du plan de Dieu jusqu’à ce que la nappe attaché aux quatre coins où il y avait tous les quadrupèdes, les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel symbolisant des hommes des toutes les nations. Cette nappe se replie et remonte au ciel.

Pourquoi   Simon Pierre hésite-t-il ?

Voici quatre  importantes  raisons :


1- L’attachement  à la tradition de Moise; (attachement au passé), Il est habitué à une façon de faire, toute ce qui est nouveau l’inquiète; 
2- La peur de l’inconnu; c’est aussi la peur d’échouer – ‘’et  si ça ne marchait pas’’… ;
3- La peur des ‘’qu’en dira-t-on?’’. Il avait raison car au chapitre suivant (11), ses compagnons restés à Jérusalem l’attendent de pied ferme pour qu’il donne des explications sur comment il est entré chez les païens,
4- Le mépris de l’autre culture, comment entrerais-je, m’assoirais-je, mangerais-je avec ceux qui ne sont pas mon peuple ( v14-15);

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:11
nEW-dEBU-AFFICH,ntoma- Actes 10: 9-20

                         Le rendez-vous de la bénédiction

 
Ici le Seigneur ouvre une petite fenêtre derrière laquelle se trouve un long tracé de bénédiction pour changer la vie, le ministère et l’environnement de Pierre. Parmi ces bénédictions :
  • Derrière cette petite fenêtre, il y a élargissement de champ missionnaire pour le ministère de Simon Pierre. Il passe de prédicateur national à prédicateur international;
  • Derrière  cette fenêtre, il y a la clé de l’élévation de Pierre comme prédicateur. Il se tient devant une foule de l’élite grecque et romaine  qu’il n’aurait jamais approché;
  • Derrière cette fenêtre, Simon Pierre fera une autre expérience de la puissance qui est dans le nom de Jésus pour affermir sa foi de prédicateur car il découvrira qu’aucune force, aucune puissance ni divinité parmi les nations ne peut tenir devant Jésus Christ ressuscité. L’Évangile est une puissance pour le salut de quiconque croit (Romains 1.16);
    Derrière cette fenêtre, il y a toute une organisation qui apporte à Simon Pierre des honneurs auxquels il ne s’attendait jamais dans la vie. (Actes 10.24). En plus de cela, il élargit  des relations pour  Simon Pierre. Il a fait connaissance de la classe élite des Romains et Grecs qui dirigent son pays.

La main du Seigneur tient la bonne clé pour ouvrir une fenêtre  afin d’apporter un changement dans  la vie de Simon Pierre et faire de lui un prédicateur d’impact international.

Lorsque nous lisons attentivement la vision qu’il a reçue, Simon Pierre comprend clairement le message mais il résiste au changement. Tout le monde souhaite  d’une part avoir  le changement mais de l’autre part  lorsque   le changement se met en marche, tout le monde s’inquiète.

Depuis maintenant 25 ans, plusieurs églises traditionnelles ont souffert de division à la suite de nouveauté. Le Mouvement Évangélique dénommé Jeunesse en Mission avait produit plusieurs cantiques d’adoration, des chants vivants et entrainants pour battre des mains. Les jeunes de différentes églises locales ont aimé le rythme des chants tandis que les personnes âgées résistaient au changement. Les attitudes des uns et des autres ont blessé l’Église de Jésus et causé beaucoup de torts au corps de Christ.

Revenons à notre texte. Pierre était dans un temps de retraite personnel  comme un leader de l’église. Il est parti de Jérusalem pour se rendre à Jaffa dans ce que nous appelons aujourd’hui Tel Aviv, un trajet de   75 km;  au bord de la Méditerranée, chez son ami Simon le Corroyeur. C’est comme si j’entends la voix de Simon Pierre qui monte vers Dieu en disant :   
  • Seigneur ouvre mes yeux, montre-moi dans quelle direction tu veux conduire ton peuple;
  • Donne-moi le message pour ton peuple;
  • Renouvelle ton onction sur le ministère auquel tu m’as appelé;
  • Donne-moi une nouvelle moisson des âmes;


Quelle belle prière ! Le Seigneur ne tarde pas à lui répondre. Il ouvre une fenêtre avec une mention claire : Changement. Simon Pierre entend la voix du Seigneur et il lit distinctement la mention ’’changement’’.  Il répond au Seigneur;  ‘’ce n’est pas ce que j’ai demandé!...’’ par conséquent,  il résiste.
 C’est alors que  le Seigneur l’exhorte : lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, c’est moi qui les a envoyé ;(v20)



APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:16

les-photos 6915 - ACTES 10:9-19

Quelle belle histoire !
Dieu fait des choses extraordinaires pour des gens ordinaires comme toi et moi. Je vous en cite quelques-unes :

 

  • Famille divisée et sans avenir
    Jacob est un papa qui pleure  son fils perdu, il pensait même qu’il était mort. Un jour, il reçoit des nouvelles qu’il est vivant et qu’il occupe un grand poste dans le pays d’Égypte. Une famille pauvre, brisée entre dans sa destinée. Dieu a toujours des solutions originales aux problèmes des hommes qui espèrent en lui. (Genèse 45)
  • Des gens pris dans un cul-de-sac
    Le peuple d’Israël voyageait  vers sa destinée, il  se retrouve  devant un obstacle majeur l’empêchant d’avancer  ou de reculer dans la vie. Pendant qu’ils étaient tous désespérés dans leur recherche de la solution, Dieu ouvre une porte de manière inattendue. Dieu est un Dieu de chemin sans issue. (Exode 14)
  • Dieu est un Dieu qui change nos calculs
    Le troupeau d’ânesses d’un riche et puissant homme de Benjamin, nommé Qich, était perdu.  Il charge alors son fils Saül de prendre un ouvrier et d’aller à la recherche des bêtes perdues. À leur retour, Saül dit, ‘’nous n’avons pas trouvé les bêtes. Par contre j’ai croisé le Juge Samuel, il m’a oint roi d’Israël.’’  Dieu peut faire au-delà de nos calculs. (1 Samuel 10-11)

Bref, tout au long de l’histoire, Dieu est préoccupé par l’histoire de l’homme qu’il a  créé à son image. Ce qu’il  y a de merveilleux, Dieu veut agir dans l’histoire de l’homme qui est en alliance avec Lui.

Le récit que nous avons lu au début relate l’histoire de la main de Dieu qui ouvre une nouvelle fenêtre devant Simon Pierre pour prêcher l’Évangile pour la première fois parmi les nations. Le Seigneur fixe un rendez-vous à Simon Pierre dans la maison de Corneille. Je désigne ce moment :

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 13:48

les-photos-6915.jpg

Simon Pierre LUI répondit : SEIGNEUR, à qui irions-nous ? TU as LES PAROLES de la vie éternelle, Jean 6:68.
À qui irions-nous, afin de vivre heureux ?
C'est ici la question fondamentale que posa Simon Pierre au CHRIST à l'heure où plusieurs disciples se retirèrent de LUI. En effet, pour trouver le bonheur beaucoup de personnes sont désorientées et elles se confient dans les voyants, les horoscopes, des fétiches, marabouts, magiciens... qui ne peuvent les sauver. De telles personnes gaspillent leur argent dans ce qui ne saurait les secourir.

Simon Pierre faisait partie des tous premiers disciples de CHRIST. C'est André, son frère, qui lui parla du MESSIE trouvé, car ils avaient demandé au CHRIST : Où demeures-TU ? Raconte Jean 1:38. Comme dans Cantiques des cantiques 1:7, où il est demandé au BIEN-AIMÉ d'indiquer le lieu où il se repose.

L'Apôtre Pierre connaissait la Puissance du MESSIE qui avait guéri sa belle-mère dans Matthieu 8:14-15 et les avait bénis d'une peche miraculeuse, alors qu'ils avaient travaillé toute la nuit sans rien prendre, relate Luc 5:5. Car sans CHRIST, ils ne pouvaient rien faire, révèle Jean 15:5. Cette révélation lui permit de faire confiance au SAUVEUR jusqu'au bout.

En effet, le manque de confiance, c'est ce que reprocha L'ÉTERNEL DES ARMÉES au roi d'Israël Achazia par le prophète Élie qui lui fit dire :
"Est-ce parce qu'il n'y a point de DIEU en Israël que vous allez consulter baal-zebub, dieu d'ékron ?" questionne 2 Rois 1:3. À cause de sa désobéissance Achazia mourut, selon LA PAROLE DE L'ÉTERNEL par Élie dans 2 Rois 1:16.

En dépit d'innombrables Bénédictions reçues du SEIGNEUR, certaines personnes ne sont jamais satisfaites, et elles deviennent rétrogrades dans leur vie chrétienne. À l'instar du peuple d'Israël qui abandonna DIEU, Son CRÉATEUR, après qu'il fût devenu gras, il a méprisé LE ROCHER DE SON SALUT, prophétie dans Deutéronome 32:15. Les Israélites mangèrent la manne dans le désert, ils se rassasièrent de la multiplication des pains et des poissons par LE CHRIST, mais ils ne furent pas fidèles à DIEU, Notre SAUVEUR.

Une femme malade pendant douze ans avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu'aucun eût pu la guérir, déclare Luc 8:43-44. Ayant entendu parler du SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST, elle s'approcha par derrière, toucha le bord du Vêtement du MESSIE. Au même instant la perte de sang s'arrêta par la Puissance du prince de la paix qui apporte la guerison dans le corps, l'âme, et l'esprit.

Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut ? Annoncé d'abord par LE SEIGNEUR, et confirmé par ceux qui L'ont entendu, déclare Hébreux 2:3. L'homme a besoin de LA PAROLE DE DIEU pour vivre, car l'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de TOUTE PAROLE qui sort de la Bouche de DIEU, rappelle LE MESSIE dans Matthieu 4:4. Pour être secouru, il est impératif de lever les yeux vers LE DIEU TOUT-PUISSANT qui vit aux siècles des siècles. C'est auprès de Notre PÈRE CÉLESTE soutient par SA PAROLE PUISSANTE quiconque obéit à Ses commandements justes que vous devez aller.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes