Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 10:02

les-photos 6883Notre SEIGNEUR, JÉSUS-CHRIST, n’arrête pas de chercher à sauver les pécheurs, ne nous reproche pas de notre passé, mais exprime toujours Sa Joie de retrouver le (la) fils (fille) perdu(e).

Le fils ainé qui s’est mis en colère, est incapable de dire « mon frère ». Celui qui n’aime pas son frère n’a pas connu l’Amour de son Père (1 Jean 4:8 et 20). N’a-t-il pas eu aussi la part de l’héritage ? Même le double en tant que ainé !

Biens aimés, si DIEU manifeste sa bonté envers le pécheur, à quoi peut servir notre justice ? Cette attitude de mépris, que tous nous manifestons, révèle des motifs égoïstes et hypocrites car nous n’acceptons pas nos péchés et de nous repentir. Le fait de croire à sa propre justice est aussi grave que la débauche du jeune frère et nécessite la repentance.

Ne soyons pas des hypocrites religieux, des orgueilleux pour ne pas voir la distance qui nous sépare de DIEU, mais comme des pécheurs coupables et se repentir pour le grand bonheur de Notre PÈRE.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 10:11
les-photos 6867Luc 15,11-32

DIEU attend toujours avec impatience ou mieux va à la rencontre du pécheur qui retourne à LUI, c’est une jouissance dans le ciel lorsqu’un pécheur se repent.

« Le plus jeune dit à son père : donne-moi la part des biens qui doit me revenir ». Ce qui signifie implicitement qu’il souhaite la mort de son père car le fils n’avait droit à aucun héritage tant que son père était en vie.

Bien de fois, on se sépare de DIEU et demandons des choses dans nos prières avant le temps voulu par LE SEIGNEUR. Cela ne nous apporte aucunes bénédictions au contraire des tourments. Remarquons qu’être loin de DIEU, nous perdons tous les privilèges d’Enfants de DIEU en laissant la place à une vie de péché. (Psaume 73,27). Tous les « amis » qui rodaient autour de lui, quand il avait l’argent, s’étaient volatilisés (L’AMI FIDÈLE c’est JÉSUS-CHRIST)

La famine fut pour lui « une bénédiction » dans le sens que qu’elle l’obligea à réfléchir, à revenir à son bon sens. Peut être la situation déplorable que traverse témoigne seulement du degré de ton éloignement avec DIEU et te permet de réaliser en même temps la gravité de tes transgressions.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 09:11
les-photos-6778.jpg (Matthieu 1:20-21 LSG) Il sied de savoir que, lorsque il y a tâtonnement ou bégaiement, Elohim seul donne une issue, nous comprenons ici le cas de Marie, lorsque Joseph a constaté que Marie bégayait, il cherchait à se débarrasser d’elle en secret car il ne comprenait pas en quoi marie sa fiancée était fourrée. Et du coté de Joseph, il fallait un ange en songe pour lui aider à décoder le message du bégaiement de Marie sa fiancée. Quand Joseph a eu la révélation, il a eu la vie, parce que, lorsqu’on est révélé on freine si on allait dans le mauvais sens.  “ Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,  l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.  Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.” (Jean 14:16-18 LSG) Aujourd’hui, le bégaiement a pris place même parmi les élus de Dieu, comme Samson, plusieurs se sont adonné à des pratiques irrégulières comme pour se faire des noms ou se donner une marque, non, pour ceux qui sont connecté à leur sauveur, uni et rassemblée en lui, car dès lors il nous a dit que nous ne sommes pas orphelins mais il est avec nous éternellement si nous restons fidèles à sa parole.  La joie d’Aaron était transformée en une grâce vis-à-vis du peuple devant l’Adonaï, lui qui donnait la vie par son interprétation fidèle de la parole de Dieu.  Le bégaiement ne doit toujours pas se faire entendre jusqu’à ce jour car Aaron a déjà été envoyé pour interpréter. “ Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.  Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.” (Jean 7:37-38 LSG) Le Messie venue, parlait de l’Esprit Saint pour que quiconque croirait, puisse avoir la vie en se désaltérant de sa parole qui est en soi l’écriture dont il fait mention.  Cependant non seulement on vient se rassasier auprès de lui mais aussi, devenir soi-même une source ou jaillirait des fleuves d’eau vive. Ce langage est un bégaiement que l’interprétation est une consolation. Le bégaiement de Moise ne parle que de la divinité dans la chair de Ha Mahshyah, quand il a vécu sur terre, plusieurs l’ont vu et ne l’ont pas cru. Cependant, aujourd’hui nous avons eu le consolateur, le Saint Esprit par le canal des sacrificateurs de cette nouvelle dispensation royale qui interprètent le bégaiement fidèlement selon le ainsi dit le Seigneur.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 10:15

les-photos 6883 “ Moïse dit à l’Eternel: Ah! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur; car j’ai la bouche et la langue embarrassées.” (Exode 4:10 LSG)  Lorsque Moise avait été appelé, Elohim avait un seul souci, sortir son peuple d’Egypte et le ramener à Canaan, le pays sacré où coulait le lait et le miel. Moise ayant été choisi, Dieu savait bien que Moise avait un problème d’expression étant donné qu’il était bègue.  Moise avait toute raison de décliner l’offre car, se connaissant, de part son effort, il ne pouvait pas avancer les choses, Dieu ayant constaté que Moise rejetait l’offre, Il lui posa la question de savoir si la parole, la surdité, l’infirmité, la bonne santé ne sont-ils pas des ordres et vœux de Dieu lui-même ? Moise devrait être assisté par Aaron son frère, cependant, Aaron était interprète de Moise, cependant, pour interpréter, il faut d’abord comprendre ou décoder le langage encodé par Moise son Conducteur. Mais que Aaron accepte de venir avec Moise, il se donne à une mission difficile qui est celle d’affronter Pharaon. Dans le bégaiement de Moise, Aaron trouvait sa puissance car, si moise ne s’est pas manifesté et n’a pas bégayé, la joie d’Aaron est  sans valeur.  La divinité dans la chair et le bégaiement sont allégoriques du fait que, la divinité venue d’en haut puisse être humiliée aux vues de tous et difficilement acceptée par les humains.  Où c’est le tâtonnement parce que les actes, faits et dires du Maître étaient toujours mal compris.  Le monde à ce point tâtonne même pour identifier l’homme, le bégayement était à leur oreille un message non compris, c’est pourquoi il fallait un Aaron en tant que souverain sacrificateur puisse traduire fidèlement  EN VÉRITE, EN VERITE JE VOUS LE DIT  et donner la vie au peuple en péril. “ Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme?  Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes.” (Matthieu 16:13-14 LSG) “ Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.  Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle.” (Matthieu 1:18-19 LSG) “ Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit;  elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 08:09

P1010556

2-La proximité de Dieu
L’Être nous dépasse, nous parlons même de Dieu comme « incompréhensible ». Il est souverainement élevé au dessus des hauts cieux et il est aussi le Dieu proche de son peuple.
La proximité : Dieu est proche. C’est Emmanuel : Dieu avec nous.
Il ouvre une nouvelle page avec des promesses qui bouleversent totalement la vie de son peuple. Ce qui est intéressant : il dit à ce peuple : « Je t’ai donné cet ordre : Prends courage et tiens bon, ne crains rien et ne te laisse pas effrayer, car moi, l’Eternel ton Dieu, je serai avec toi pour tout ce que tu entreprendras. »(v9)
La proximité est une promesse ainsi qu’une expérience que le peuple vit au quotidien. Dieu montre sa proximité lors de la sortie d’Égypte, il conduit son peuple par la colonne de feu et la nuée pour montrer qu’il aime être près de son peuple. L’apôtre Paul explique cette vérité en montrant que Jésus était là près de son peuple en tant que type : rocher d’Horeb qu’Israël a bu, manne que le peuple a mangé dans le désert. (1Co 10.1-2)
L’apôtre Jean, prisonnier sur l’île de Patmos vit une expérience particulière de la proximité de Dieu. Il entend une voix, il se tourne pour voir : « 12 Je me retournai pour voir celui qui parlait avec moi. Quand je me fus retourné, je vis sept porte-lampes d’or 13 et, au milieu des porte-lampes, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme. Il était vêtu d’une longue robe et portait une ceinture d’or à la poitrine 14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche comme neige. Ses yeux étaient comme un feu flamboyant, 15 ses pieds ressemblaient à du bronze incandescent, et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16 Il avait dans sa main droite sept étoiles ; de sa bouche sortait une épée acérée, à deux tranchants, et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans toute sa puissance. 17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds, comme mort. Alors il posa sur moi sa main droite, en disant : N’aie pas peur ! C’est moi qui suis le premier et le dernier, 18 le vivant. Je suis mort, mais je suis vivant à tout jamais, et j’ai les clefs de la mort et du séjour des morts. » ( Ap 1.12-17)
Jésus fait un diagnostic alarmant de la santé de son église mais il se révèle au milieu de sept chandeliers d’or. Il est proche de ceux qui pleurent comme Marie de Magdala, proche de ceux qui se réjouissent comme les convives du festin de noce ( Jean 2), proche de ceux qui sont pris dans le péril comme l’apôtre Paul sur le bateau en voyage vers Rome.
Mon Dieu est proche de moi!

3- Un Dieu d’action
Le Dieu d’action est le Créateur de toute chose, il écoute, il parle, il soutient, il planifie, il donne, il bénit et vient en aide. Bref, il est le Dieu vivant.
Jésus résume mieux la pensée que notre Dieu est un Dieu d’action lorsqu’il déclare : « comme mon père agit, moi aussi j’agis » (Jn 5.17)
Ce Dieu est notre Dieu, nous pouvons lui faire confiance.
En ouvrant une nouvelle page, il invite Josué à lui ressembler. Une série des verbes dévoile cette vérité :
  • lève-toi,
  • traverse le Jourdain,
  • foulera le pied,
  • nul ne tiendra devant toi etc.

Comme un catalyseur, Josué entraîne le peuple à se lever et entrer dans l’action de Dieu sans laquelle, la nouvelle page risque de se refermer sans fruit.

4-La générosité
Le Dieu qui ouvre une nouvelle page de l’histoire est généreux, c.à.d le Dieu qui donne. C’est l’action qu’il exprime dans le message qu’il adresse à Josué : « Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. »(Jos 1.3)
Les Écritures nous révèlent ce Dieu qui donne :
  • la vie;
  • la santé;
  • le repos;
  • la joie;
  • aux uns à fonder le foyer, à reconstruire le foyer brisé, la voie de la maternité;
  • les biens de ce monde pour combler nos besoins.
Dieu est généreux, il donne sans compter et même au-delà de ce que nous demandons et pensons :
« 20 A celui qui peut, par la puissance qui est à l’œuvre en nous, faire infiniment au–delà de tout ce que nous demandons ou pensons, 21 à lui la gloire dans l’Église et en Jésus–Christ, dans toutes les générations, à tout jamais. Amen ! » ( Eph 3.20-21)

Conclusion
Dieu ouvre une nouvelle page de l’histoire. Cette parole s’adresse à un peuple qui a souffert d’échecs, d’illusions, de confusion et de défaites. En un instant, leur vie bascule en quelque chose de meilleur car Dieu a ouvert une nouvelle page de l’histoire. Il est le Dieu qui accomplit ce qu’il a promis et il sait nous surprendre. Rien n’est impossible à ce Dieu qui donne au- delà de nos calculs, il élève et fait toute chose nouvelle.
À ce moment de transition vers la nouvelle année et surtout vers un immeuble qui se présente comme un signe prophétique de Dieu, je vous invite à croire encore à ce Dieu car il saura vous surprendre.
Amen!

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 07:50

les-photos 6875.

 

2-Une grande vision

 
- josue1:1-11

L’Éternel dit à Josué : « Comme je l’ai promis à Moïse, je vous accorde la propriété de tout endroit où vous poserez le pied. 4 Du sud au nord votre territoire s’étendra du désert aux montagnes du Liban. D’est en ouest il ira de l’Euphrate, le grand fleuve, à la mer Méditerranée, en incluant le pays des Hittites. »
Cette affirmation rappelle l’invitation que l’Éternel fait au patriarche Abraham alors qu’il est stérile, il lui dit, lève donc les yeux et regarde : ta descendance sera plus grande que les étoiles du ciel. (Gn13.14)
Cela m’amène à dire que Dieu ne calcule pas quand il donne car il est le Dieu d’abondance.
La notion de libéralité de Dieu est exprimée clairement au v3 du chapitre 1 du livre de Josué : « Comme je l’ai promis à Moïse, je vous donne tout endroit où vous poserez vos pieds. »
Dieu promet de donner des choses qui semblent impossibles, mais selon son calcul, tout est possible.

3-La sécurité et la marche vers le succès

Sur la page de la bonne nouvelle adressée à la nation qui a vécu trente- huit ans dans la défaite, l’Éternel annonce un changement de décor dans leur situation : « tout territoire que foulera la plante de votre pied, je vous le donne …nul ne tiendra devant toi » (vv3-5)
Dieu parle à Josué en lui garantissant une ère nouvelle, ère de paix, de sécurité, de victoire et de percée parmi les nations.


III Les caractères de Dieu qui ouvrent la nouvelle page

À la lumière de la portion des écritures que nous avons lue en début de ce message, relevons quatre caractères de Dieu qui ouvrent la nouvelle page pour son peuple :

1-La souveraineté de Dieu

Dieu est Maître du ciel et de la terre. Le monde visible et invisible est sa propriété. Il est le Roi éternel, immortel et souverain. Il décide et personne ne lui résiste ou ne conteste. Ses ennemis se jettent à ses pieds et le flattent. Voici ce qu’il dit :
« 5 C’est moi qui ai fait la terre, les humains et les bêtes qui sont sur la terre par ma grande puissance, par mon bras étendu, et je donne la terre à qui me convient. » (Jr 27.5)
Le Psalmiste affirme clairement : « C’est au SEIGNEUR qu’appartient la terre, avec tout ce qui s’y trouve, le monde avec tous ceux qui l’habitent.2 Car c’est lui qui la fonde sur les mers et qui l’installe sur les fleuves. » (Ps 24.1-2)
Pour montrer qu’il est le Créateur et le propriétaire de toute chose, l’Éternel dit : « 9 Je ne prendrai pas de taureau dans ta maison, ni de bouc dans tes bergeries. 10 Car tous les animaux des forêts sont à moi, toutes les bêtes des montagnes par milliers; 11 Je connais tous les oiseaux des montagnes, Et tout ce qui se meut dans les champs m’appartient ».(Ps 50.9-11)

À la lumière de la souveraineté de Dieu, nous pouvons dire que Dieu peut tout. Il est le Maître absolu de toute chose.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 10:20
les-photos 6869II Le contenu de la page que l’Éternel ouvre

Lisons ensemble la page que l’Éternel ouvre pour Josué et son peuple. L’Éternel annonce à son peuple que la fin de la saison du désert conduit dans un nouveau temps de Dieu. Trois types de bénédictions caractérisent ce temps nouveau :
1-L’élévation
La fin de deuil de la mort de Moïse et du temps de désert débute par la bonne nouvelle de l’élévation (repositionnement) de Josué. Tout au long de l’histoire, Dieu ne cesse d’élever des hommes et des femmes qui n’étaient même pas préparés au repositionnement :
« Moïse, le serviteur du Seigneur, était mort ... C’est à toi de traverser la rivière du Jourdain avec tout le peuple, pour pénétrer dans le pays que je donne aux Israélites. » (Jos 1.1-2)
À la veille de la traversée du Jourdain, l’Éternel adresse cette parole à Josué : « L’Éternel dit à Josué: Aujourd’hui, je commencerai à t’élever aux yeux de tout Israël, afin qu’ils sachent que je serai avec toi comme j’ai été avec Moïse. »(Jos 3.7)
Dieu bâtit dans ta vie et ton travail quelque chose de grand dont tu n’as pas d’idée. Parfois c’est à travers les stress comme dans le cas de Josué. Il vit des stress à savoir comment ce peuple traversera le Jourdain?

Voici trois exemples :
  • Gédéon
    « 14 L’Éternel se tourna vers lui et dit : Va avec cette force que tu as, et tu sauveras Israël de la main de Madian ; n’est-ce pas moi qui t’envoie ? 15 Il lui répondit : Ah ! Mon seigneur, avec quoi sauverais-je Israël ? Voici que ma parenté est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. » (Juges 6.14-15)
La réaction de Gédéon comme Juge en Israël témoigne à quel point il est lui-même surpris. Dieu est un Dieu de surprise.
  • Saül
    « Saül répliqua : Que dis-tu là ? Ne suis-je pas un Benjaminite, de la plus petite des tribus d’Israël, et ma famille n’est-elle pas la moins importante de tous ceux de ma tribu ? Pourquoi parles-tu donc de cette manière ? » (1Sa 9.21)
    Saül réagit comme Gédéon, il voit que la bénédiction de Dieu est trop grande, il est petit. Dieu ne mesure pas lorsqu’il donne.
  • David
    « Maintenant, tu parleras ainsi à David, mon serviteur : Ainsi parle le SEIGNEUR (YHWH) des Armées : C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois chef sur mon peuple, sur Israël. » (1Sa 7.8)
L’élévation est un geste par lequel Dieu conduit les circonstances pour repositionner son enfant selon son dessein éternel. Parfois les gens que Dieu élève sortent du néant, mais l’élévation est la bénédiction de Dieu.
APOTRE DE REVEIL LG.PENIEL
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 10:05

les-photos 6865

B) Voici le moment de transition

En tournant la page de l’histoire douloureuse de la vie de son peuple, nous découvrons une bonne phase de transition qui marque :
  • le passage du leadership de Moïse à Josué
  • le passage de mode de vie nomade à sédentaire;
  • le passage de la promesse à la réalisation;
  • le passage d’ancienne méthode de Dieu sous le leadership de Moïse : les yeux fixés sur la nuée et la colonne de feu – les yeux fixés sur l’Arche sous le ministère de Josué.
  • Le passage de la génération qui a connu Moise (génération des éternels des mécontents, de ceux qui moururent) à une génération des guerriers prêts à la conquête du pays)

La transition vers quelque chose de nouveau que Dieu a pour son peuple !

L'eglise CAMP DE GUILGAL est aussi à un moment de transition de son histoire.
  • la transition de l’année civile 2010-2011;
  • la transition de changement du lieu du culte;
  • la transition de changement de quartier d'Hagsätra à Rissne;
Ces trois transitions sont devant nous comme un signe prophétique de Dieu. Ces facteurs qui entourent notre déménagement arrivent à un moment important de l’histoire de l’église :
  • L’église a débuté dans le quartier Rågsveld, à un coin de rue de kasernvägen de l’immeuble dont nous avons pris possession; RISSNEKYRKAN.
  • l’église a débuté en plein hiver le 27 FEVRIER 2010,
  • Cette triple coïncidence est un signe prophétique de Dieu qui nous conduit et veut nous bénir. Dieu ouvre une nouvelle page de l’histoire devant nous.
  • J’encourage le peuple à regarder le déménagement avec les yeux de la foi tournés vers le grand Dieu qui ne cesse de nous surprendre et de nous étonner.
  • APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 10:16

les-photos 6867

Josué 1.1-11

Voici une parole de l’Éternel pour moi.
Dieu met dans ma bouche une parole qui a une pointe prophétique sur ta vie et celle de cette église. Je vous invite à ouvrir votre Bible dans le livre de Josué au chapitre 1, nous lirons du premier verset jusqu’au verset onzième.

Dieu parle à Josué, assistant de Moïse et lui adresse un message puissant qui s’applique aussi à ma vie aujourd’hui. La teneur du message m’inspire comme titre de la prédication :
Dieu ouvre une nouvelle page de l’histoire

Voici un récit de bonne nouvelle que je vous encourage de lire et de relire en cette période de fin de l'été. Comme Dieu ouvre une nouvelle page de l’histoire à Josué et le peuple d’Israël, Dieu en fera autant pour ta vie.

I. Une histoire vraie

Après trente-huit ans de vie dans le désert, l’Éternel revient vers son peuple et lui adresse cette parole si puissante qui change radicalement sa condition de vie.
Deux vérités retiennent l’attention:

A) La fin d’une époque et le début d’un temps nouveau de Dieu
L’éternel s’adresse à Josué dans des termes riches de sens. Il débute la communication par une phrase, une affirmation qui indique le temps nouveau de Dieu : « Moise, mon serviteur, est mort; maintenant lève-toi ».
Le temps de désert est fini, marqué par :
  • le statuquo;
  • la confusion (les questions telles que pourquoi?) ;
  • la déception;
  • le dépouillement des êtres chers (mort), le deuil et les larmes;
  • le sentiment d’impuissance (défaite);
  • l’humiliation;
  • un long temps d’attente

Ce temps dit l’Éternel à Josué est fini. J’ouvre une autre page de l’histoire devant vous.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 10:26

les-photos-6894.jpg

 


 Après la délivrance
Il faut perseverer dans la prière par LE SAINT-ESPRIT et la lecture Biblique jour et nuit. La Bible ordonne ceci dans Ephésiens 5:18 : Soyez remplis de L'ESPRIT. Car Le Feu du SAINT-ESPRIT fait fuir le malin et les esprits méchants par l'utilisation des armes offensives et défensives de la Justice, révélées dans 2 Corinthiens 6:7. C’est important de demander au SEIGNEUR d'être rempli du SAINT-ESPRIT, afin d’éviter le retour de l’esprit impur accompagné d’autres esprits plus méchants que lui, prévient JÉSUS LE FILS DE DIEU dans Matthieu 12:43-45. C'est pour cela que LE CHRIST dit en Jean 5:14 : Va, et ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. Cette mise en garde contre le peche  est reprise dans Jean 8:11. Ne payez jamais une somme d’argent pour une délivrance, car CHRIST a payé le prix de notre rachat sur la croix, attestent 1 Pierre 1:18-19 et 1 Corinthiens 7:23. Vous pouvez cependant faire des offrandes volontaires d’actions de grâces. Ta délivrance est possible, crois à LA PAROLE de Notre SEIGNEUR JÉSUS qui dit dans Jean 8:36 : Si donc LE FILS vous affranchit, vous serez réellement libres.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes