Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 08:51


                        - RUTH 1:6   ;    - ACTES 3: 1-10
IV.      UN GESTE DE FOI     
Revenons à notre texte. Après avoir confessé le nom puissant de Jésus, l’apôtre Pierre tend sa main droite à l’infirme et l’aide à se lever. La Bible décrit cette scène comme suit : les pieds et les chevilles de l’infirme devinrent fermes; d’un bond, il fut sur ses pieds et se mit à marcher (vv. 7-8). La scène est décrite dans ses moindres détails pour nous faire voir de quelle manière YHWH intervient. À la différence d’un orthopédiste moderne qui soigne en prescrivant des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des béquilles et des séances de réadaptation, le Seigneur, lui, guérit instantanément les pieds et les chevilles de l’infirme. Tout cela s’est déroulé tellement vite que si quelqu’un avait été le moindrement distrait, il aurait manqué le miracle qu’opéraient les mains invisibles de l’auteur de la création.
Pour la toute première fois, l’infirme entre dans le temple en marchant, sautant et adressant des louanges à YHWH.
Un autre geste de foi est décrit à la fin du livre des Actes. Paul, ayant été fait prisonnier à cause de sa foi, est conduit à Rome pour comparaître devant l’Empereur. Le bateau qui le conduit à Rome échoue sur l’île de Malte. Il pleut et il fait très froid. Paul et les autres prisonniers font un feu pour se réchauffer. Sous l’effet de la chaleur, une vipère mort la main de Paul qui déposait un tas de broussailles sur le feu. Celui-ci secoue l’animal qui tombe dans le feu. Les habitants de l’île ainsi que les compagnons de voyage de Paul sont stupéfaits. Ils s’attendent à le voir mourir sous peu. Mais après avoir attendu un bon moment, ils constatent qu’aucun mal ne lui arrive (Actes 28:1-6). Paul n’a pas dit un mot, mais il a posé un geste de foi en s’appuyant sur Marc 16:16ss.
Conclusion
Nous adorons le YHWH vivant!
Il agit encore aujourd’hui.
Il intervient en notre faveur…
pour nous donner le salut,
pour nous pardonner nos péchés,
pour essuyer les larmes de quiconque pleure et crie à lui,
pour faire éclater sa gloire.
Il n’y a pas de domaine où YHWH ne puisse intervenir. YHWH n’est jamais en retard lorsqu’il s’agit d’intervenir pour répondre aux besoins de son enfant. Il choisit toujours le bon moment. L’apôtre Paul nous encourage en nous rappelant que YHWH peut faire bien au-delà ce que nous demandons et pensons. Il suffit de croire à la toute puissante de YHWH et à ses promesses.
Amen!
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LE COMMANDANT SECOND
LE LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 11:01


                        - RUTH 1:6   ;    - ACTES 3: 1-10
Deux autres clés de l’intervention divine
III.           LE NOM DE JESUS       
Lorsque Pierre et Jean regardent attentivement cet infirme assis devant la porte du temple, ils réalisent que c’est un cas lourd. Le Saint-Esprit leur rappelle la promesse de Jésus : Si vous demandez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai (Jn 14:14c). Ils sont convaincus que ce cas s’inscrit sur la liste de ce que Jésus promet de faire.
Le Saint-Esprit a révélé à l’apôtre Paul que Jésus a reçu de son Père un nom qui est au-dessus de tout nom dans le ciel, sur la terre et sous la terre. Confesser le nom de Jésus, c’est recourir à la puissance de celui qui a ressuscité Lazare, mort et enterré depuis trois jours. C’est recourir à l’autorité de celui qui a fait fuir la légion de démons qui habitaient et ravageaient le corps d’un démoniaque du pays des Gédaréniens (Galilée). Le mot « légion » désignait la plus grande unité de l’armée romaine et elle pouvait être composée de 3 000 à 6 000 hommes.
À travers le livre des Actes, nous assistons à la démonstration de la puissance et de l’autorité qui sont dans LE NOM DE JESUS. Dans la ville de Lydde, Pierre trouve un homme paralysé du nom d’Énée. Il s’adresse à cet homme infirme : Énée, Jésus Christ te guérit, lève-toi et toi-même arrange ton lit. À l’instant même, le paralytique se relève, chose qu’il était incapable de faire avant la prière au nom de Jésus. Il se met à marcher (Actes 9:32-35).
À Jaffa, la ville voisine de Lydde, il y avait une femme appelée Tabitha. C’était une veuve qui faisait beaucoup de bien aux autres, mais qui était décédée depuis quelques jours. La nouvelle arrive aux oreilles de Pierre. Sans tarder, il part avec les deux hommes qu’on avait envoyé pour le chercher. À son arrivée Pierre fait sortir tout le monde, se met à genoux et prie. Puis il se tourne vers le corps et lui dit : Tabitha, lève-toi! La défunte ouvre les yeux et s’assieds sur son lit (Actes 9:36-42).
Au nom de Jésus, les malades sont guéris, les sourds entendent, les aveugles voient, les morts ressuscitent, les captifs sont libérés de la puissance des démons.
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LE COMMANDANT SECOND
LE LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 12:15

                        - RUTH 1:6   ;    - ACTES 3: 1-10
II.         VIVRE EN HARMONIE   
La deuxième clé m’a fortement interpellé. Nous lisons au verset 1b que Pierre et Jean montaient au temple pour la prière. Nous sommes ici en présence de deux disciples très différents l’un de l’autre : l’un est vieux et l’autre jeune; l’un est marié et l’autre célibataire. Pourtant, cela ne les empêchent pas de vivre en harmonie et en paix.
Rappelez-vous le dimanche Pâque, deux femmes sont appelées au sépulcre pour embaumer le corps de Jésus. Elles découvrent que Christ est ressuscité. Elles vont rendre témoignage aux apôtres. Pierre et Jean courent pour se rendre au tombeau. Jean est jeune, il court plus vite et arrive le premier, mais il n’entre pas dans le sépulcre. Il attend Pierre, son ainé et le leader de l’équipe apostolique. Son attitude démontre le respect et la considération qu’il a envers son ainé et responsable spirituel. Nous découvrons ainsi que les apôtres s’aimaient, se respectaient et se considéraient les uns les autres.
Or, lorsqu’ils se rendent au temple, Pierre et Jean marchent ensemble et regardent dans la même direction. Ce comportement nous révèle deux choses : d’une part leur unité et d’autre part leur vision commune.
Il y a un texte biblique que les enfants de YHWH citent assez souvent pour implorer YHWH d’intervenir :
" 19Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. 20Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux " (Matthieu 18:19-20).
N’oublions pas que ce texte est la conclusion d’une série d’instructions que Jésus donne aux disciples pour les aider à résoudre les différends, garder la paix et vivre dans la communion fraternelle au sein de l’Église locale (Matthieu 18:15-18).
L’Église est une communauté qui réunit des hommes et des femmes d’âge et de niveau social différents. Vivre en communion permanente demande beaucoup de sagesse, de respect mutuel et de considération. S’il arrive que la communion soit brisée, le Seigneur nous laisse des principes pour la réparer.
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LE COMMANDANT SECOND
LE LEADER NATIONAL
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 09:49


                        - RUTH 1:6   ;    - ACTES 3: 1-10
Les deux premières clés de l’intervention de YHWH
YHWH intervient dans la vie des hommes et des femmes ordinaires qui observent les principes de sa Parole. Ce sont ces principes que j’appelle des clés.
I.        L’ATTACHEMENT A YHWH  
Abraham est notre père dans la foi. Il est un modèle de foi et de consécration. Lui et sa femme étaient stériles, mais ils aimaient YHWH. L’Éternel leur révèle le premier secret de son intervention :
Lorsqu’Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Éternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le YHWH tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini (Gn 17:1-2).
L’attachement est le lien d’amour qu’un homme entretient avec YHWH. Cet amour se manifeste par :
- Une stabilité dans la foi comme Job (1:20-22) et Paul (Rm 8:35),
- La soif de la Parole,
- La prière,
- La crainte de YHWH en haïssant le péché,
- L’engagement dans le service de YHWH.
L’évangéliste Luc cite en exemple deux personnages du premier siècle : Zacharie et Élizabeth. Ils étaient Juifs tous les deux et servaient YHWH de tout leur cœur. Élizabeth était malheureusement stérile et surtout, ils étaient très avancés en âge. Malgré cela, ils demeuraient attachés à YHWH. La Bible affirme :
" 5Du temps d’Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d’Abia; sa femme était d’entre les filles d’Aaron, et s’appelait Elisabeth. 6Tous deux étaient justes devant YHWH, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. 7Ils n’avaient point d’enfants, parce qu’Élisabeth était stérile; et ils étaient l’un et l’autre avancés en âge " (LUC 1:5-7).
Zacharie et Élisabeth ont probablement désiré avoir un enfant à un moment ou un autre de leur vie. Comme leur projet n’aboutissait pas, ils ont sûrement sollicité l’aide de YHWH en priant et jeûnant. Les années ont passé, ils sont maintenant très avancés en âge et ils n’ont toujours pas d’enfant. Pourtant, quelque chose caractérise leur vie : leur attachement à YHWH. Le fait de ne pas avoir d’enfant n’a pas affecté leur foi et leur engagement dans le service de YHWH.
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LE COMMANDANT SECOND
LE LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 12:48


                        - RUTH 1:6   ;    - ACTES 3: 1-10
Le récit que nous venons de lire est le premier miracle de guérison physique à survenir devant la porte du temple de Jérusalem appelée la Belle. Ce miracle témoigne que YHWH aime intervenir dans la vie et la marche de l’Église. C’est aussi ce qu’a expérimenté Naomie. Elle et son mari ont quitté le village de Bethléem à cause de la famine. Après toutes les épreuves qu’elle a traversées avec ses belles filles, Naomie apprend que l’Éternel est enfin intervenu en faveur de son peuple. Lorsque nous parlons de L'INTERVENTION DE YHWH, nous parlons d’un miracle, d’une bénédiction, d’une guérison, d’une délivrance dans la vie de ses enfants.
Voici cinq raisons pour lesquelles YHWH intervient. Parce qu’il…
1.  est le Dieu vivant, le Dieu d’amour;
2. est bienveillant;
3. est fidèle à son alliance et à ses promesses;
4. répond aux prières qui montent vers lui nuit et jour;
5. accompli son plan divin.
La Bible toute entière rapporte les interventions extraordinaires que YHWH a faites dans la vie du peuple, des familles et des fidèles qui l’invoquent.
Aujourd’hui, nous débutons une série de trois messages qui nous permettra de découvrir quels sont les quatre principes de l’intervention de YHWH dans la vie et la marche de son peuple.
 A. LA GUERISON DE L'INFIRME 
Selon la chronologie du livre des Actes, la première intervention de YHWH a lieu à la Pentecôte. Pendant que les disciples étaient en prière, Christ, ressuscité et élevé en dignité à la droite du Père, intervient : il répand son Esprit sur les cent-vingt personnes réunies dans la chambre haute.
Les disciples ont vite compris qu’il y a un rapport étroit entre la prière et l’intervention de YHWH. C’est la raison pour laquelle ils ne cessent de prier. Le livre des Actes est comme un carnet de prière. Ce carnet est le secret de la manifestation surnaturelle de la puissance de YHWH chez les premiers chrétiens.
Dans notre récit, YHWH intervient en opérant un miracle sur un homme infirme de naissance. De nos jours, un cas comme celui cité dans ce passage serait qualifié de « cas lourd ».
Sachez cependant que YHWH s’occupe autant des cas légers (la fièvre de la belle-mère de Pierre – Mt 8.14ss; le père de Publuis – Actes 28.8) que des cas lourds (la mort de Lazare – Jean 11.1ss; l’aveugle de naissance, Bartimée – Marc 10.46 ss; et l’impotent de naissance dont parle Luc dans ce récit).
Pierre et Jean sont des modèles. Le jour de la Pentecôte, ils ont été remplis du Saint-Esprit. Bien qu’ils aient reçu la bénédiction, ils sont toujours demeurés attachés à YHWH. Que la bénédiction ne vous éloigne pas de la présence de YHWH, car le meilleur est devant vous.
Luc rapporte que Pierre et Jean sont montés au temple à quinze heures. Il précise aussi que c’était l’heure de la prière. C’est donc dans un esprit de prière que le Seigneur se sert des deux apôtres pour guérir cet homme handicapé de naissance.
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LE COMMANDANT SECOND
LE LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 09:42


                 - MATTHIEU 12 : 36-37
Demeurons fermes dans la foi que nous professons.
La Bible entière enseigne que nos paroles déterminent notre destinée. Comme nous le lisons en Proverbes 18:21: «La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; quiconque l'aime en mangera les fruits.» La langue produira soit la mort dans notre vie, si nous professons les mauvaises choses, ou la vie si nous professons les bonnes. Nous mangerons le fruit qui résultera de tout ce que notre langue dira. Les paroles de Jésus font écho à ce principe lorsqu’il dit: «Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée. Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.» (Matthieu 12:36–37).
Les chrétiens disent souvent des choses stupides qui n’honorent pas YHWH puis, ils s’excusent en disant: «Ce n’est pas vraiment ce que je voulais dire.» Cependant, Jésus dit: «toute parole vaine.» Dire que vous ne vouliez pas vraiment dire ce qu’elles veulent dire n’est pas une excuse. Nous devons demeurer fermes dans ce que nous professons.
Au bout du compte, il n’existe que deux alternatives dans notre relation à Christ et à l’Ecriture: confesser ou nier. Encore une fois, Jésus dit:
«C'est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.»            ( - Matthieu 10:32–33)
Ce sont là les deux alternatives qui nous sont proposées. Il n’y en a pas de troisième. Dans le domaine spirituel, il n’y a pas de neutralité à long terme. Jésus dit: «Celui qui n'est pas avec moi est contre moi» (Matthieu 12:30). Soit nous faisons la bonne confession qui mène au salut, soit la mauvaise qui n’engendrera pas le salut.
Merci Jésus d’être le souverain sacrificateur de la foi que nous professons. Je proclame que je confesse devant les hommes que Jésus est mon Seigneur, et qu’il me confesse devant le Père, qui est dans les cieux. Je demeurerai ferme dans la foi que je professe. 
Amen.
LE COMMANDANT SECOND
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 12:25


                - II PIERRE 1: 8-9
Soyons zélés.
En 2 Pierre 1:8–9, Pierre nous place devant une alternative; nous avons deux options. L’une est d’être efficace et productif dans notre connaissance du Seigneur Jésus-Christ. L’autre est d’être inefficace et improductif, dans une condition qualifiée d’ « OISIVE ET STERILE  » (verset 9). Ces termes sont lourds de sens. C’est sur cette dernière que Pierre continue par c’est pourquoi. Ce «c’est pourquoi» est lié à l’avertissement que Pierre a donné:
«C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée.»           ( -2 PIERRE 1 : 10-11 )
C’est une bonne nouvelle. Nous pouvons agir de manière à garantir que nous ne broncherons jamais et que l’entrée dans le royaume de notre Seigneur nous sera pleinement accordée.
En substance, cet avertissement concerne la paresse. Je suis profondément affligé par le désintérêt général suscité par la paresse dans le monde chrétien. La majorité des chrétiens regardent l’ébriété avec horreur. Ils rejetteraient toute personne se disant chrétienne s’ils la trouvaient ivre. Même si j’approuve le fait de considérer l’ivresse comme un péché, que je ne tolérerais certes pas moi-même, je pense que la Bible condamne bien plus sévèrement la paresse. Le problème c’est que nombre de chrétiens qui ne seraient jamais trouvés ivres sont habituellement paresseux. Alors, prêtons attention à cet avertissement d’être zélé.
Merci Seigneur pour la promesse d’entrer dans ton repos. Je proclame que je combattrai la paresse, «m’appliquant à affermir ma vocation et mon élection.» Je serai zélé. 
Amen.            
LE COMMANDANT SECOND
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 11:09
QUATRE PRINCIPES DE REVEIL (FIN)


- JEAN 4: 39-42
3. VAINCRE LES PREJUGES (V. 9)
Jésus aborde une femme samaritaine. Pourtant les deux peuples n’entretenaient plus aucune relation depuis longtemps. Les Juifs évitaient tout contact avec les Samaritains, car ces derniers avaient des pratiques non conformes à la Loi de Moïse. La Samaritaine exprime ses préjugés au v. 9 : La femme samaritaine dit à Jésus : « Comment? Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine? Les préjugés amènent les gens à se faire une opinion favorable ou défavorable sur quelqu’un. Cet avis critique porte souvent sur l’apparence ou la valeur d’une personne. Jésus ne se laisse pas prendre par les observations de la Samaritaine sur sa religion ou ses mœurs.
4. CREER L'INTERET (V. 10)
En poursuivant la conversation, Jésus dit à la femme : Tu ne connais pas le don de YHWH. Tu ne connais pas celui qui te dit : « Donne-moi à boire. » Sinon, c’est toi qui demanderais à boire, et je te donnerais une eau pleine de vie.
Cette manière de parler crée un intérêt particulier chez la Samaritaine. Elle désire en connaître davantage sur son interlocuteur. Il est intéressant de constater que Jésus n’entre pas dans un débat de mots ou de religion pour savoir qui a raison et qui a tort. Quelle est la vraie relation? La préoccupation de Jésus est d’amener la Samaritaine à découvrir la vérité et à croire. Cette vérité, c’est la personne de Jésus. C’est ce qui arrive au verset 25. Finalement, Jésus se révèle à la Samaritaine : Je suis le Messie promis à Israël.
CONCLUSION
Je termine par cette interpellation : Ne gardez pas cette Bonne Nouvelle pour vous-même. La Samaritaine nous sert d’exemple. Une fois qu’elle a découvert que Jésus était le Messie promis, elle a laissé sa cruche et elle a vite couru au village pour rendre témoignage. Le contenu de son témoignage est simple : Venez voir! J’ai rencontré un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. C’est peut-être le Messie! (V. 29).
Le témoignage de cette femme touche et bouleverse la ville. Qu’a-t-elle dit de spécial? Rien, sinon de dire dans des mots simples ce qu’elle venait de vivre comme expérience : J’étais sortie pour puiser de l’eau, dit-elle. À ma grande surprise, j’ai trouvé un homme. Il avait l’air normal, mais quand il a ouvert sa bouche, son message m’a touché et a changé ma vie. N’est-il pas le Messie? Le Saint-Esprit veut se servir de votre témoignage pour toucher et bouleverser la vie de quelqu’un de votre entourage : parent, ami, collègue, voisin. Il faut ouvrir la bouche et raconter ce que YHWH a fait pour vous.
Amen!
LE COMMANDANT SECOND
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 12:49
QUATRE PRINCIPES DE REVEIL (DEBUT)


- JEAN 4: 39-42
Le récit que nous étudions nous enseigne des principes spirituels intéressants en ce qui concerne le réveil spirituel.
1. SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT (V. 4)
Le récit de la Samaritaine indique que Jésus est spécialement venu de Jérusalem pour la rencontrer. Le Seigneur nous sert d’exemple. L’ennemi aveugle notre parenté, nos voisins et nos collègues de travail. Ce n’est pas eux qui vont prendre l’initiative de venir à notre rencontre pour être sauvés. Il est de notre responsabilité de sortir de notre zone de confort et d’aller vers eux.
Le soir du jour de Pâque, Christ ressuscité se révèle à ses disciples et leur adresse ce mot d’ordre plein de sens : Jésus leur dit à nouveau : Que la paix soit avec vous! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après avoir dit cela, il souffla sur eux et leur dit : Recevez l’Esprit saint (JEAN 20:21-22).
Nous sommes les envoyés du Fils pour continuer la mission. Les âmes ne viennent pas vers nous, nous devons les chercher. C’est nous qui devons aller les rencontrer dans leur maison, leur lieu de travail, au restaurant, au centre MALL OF SCANDINAVIA ET ARENA où des amis se réunissent pour voir le match des Suèdois de Stockholm.
2. BATIR UN PONT (V. 13)
À la différence de ses disciples, Jésus voit venir au puits de Jacob une femme accablée par un lourd passé, la honte, le jugement, le rejet et la culpabilité. Elle sort de chez elle à l’heure de la sieste pour se dérober aux regards des voisins et des gens du village. Elle porte une cruche pour puiser de l’eau. En voulant amorcer la conversation, Jésus prend l’initiative en lui adressant une demande : donne-moi à boire (V. 7). L’objet de la demande cadre bien avec l’activité de la femme. Cette demande brise la glace et bâtie un pont entre Jésus et la femme samaritaine. Les deux inconnus engagent une conversation.
Il y a quelques années, je revenais d'Anglerre. En survolant le Danemark, l’avion est entré dans une grande zone de turbulence. La jeune dame qui était assise à ma droite fut prise de panique parce qu’elle avait son bébé de trois mois avec elle. Tout en la rassurant et lui expliquant que ce n’était qu’une zone de turbulence, je lui ai demandé ce qui arriverait si l’avion s’écrasait dans les montagnes. Elle me répondit calmement : Je ne sais pas. J’ai profité de cette situation pour lui annoncer l’Évangile. Avant d’atterrir à Stockholm elle avait donné son cœur au Seigneur.
LE COMMANDANT SECOND
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 12:07
ALLEZ PLUS LOIN POUR LE REVEIL (2)


- JEAN 4: 39-42
Face à Samarie, deux visions s’affrontent
1. LA COMPASSION ( V. 34 )
Jésus-Christ est préoccupé par le salut des âmes qui peuplent la ville de Samarie. Comme il devait traverser la Samarie, Jésus, fatigué du voyage, décide de s’assoir près du puits de Jacob. En plein milieu de la journée, sous la chaleur accablante du Moyen Orient, Jésus s’assoit au puits et y rencontre des hommes et des femmes qui sortent de la ville pour venir y puiser de l’eau. Il en profite pour leur parler et leur annoncer le message du Royaume.
Lorsqu’il s’adresse aux disciples, il déclare : ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé. La volonté de YHWH est clairement exprimée dans la première lettre que l’apôtre Paul adresse à Timothée, son fils dans la foi, dans laquelle il dit : Cela est bon et agréable devant YHWH, notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1TIMOTHEE 2:3-4).
Lorsque Jésus observe la ville de Samarie, son cœur est brisé de voir des jeunes désœuvrés, des femmes asservies par la prostitution, des hommes violents, des adultères, bref un peuple aveugle qui adore des statuts et des animaux.
Que le développement technologique, l’abondance matérielle ne nous trompent pas; notre monde est en perdition. Il est URGENT d’annoncer l’Évangile.
2. L’INDIFFERENCE (V. 31)
Les disciples de Jésus-Christ sont aussi aveuglés que les Samaritains. Jésus-Christ les envoie acheter de la nourriture au centre-ville de Samarie. En fait, Jésus devait penser qu’en allant acheter les vivres, ses disciples se rendraient compte de la misère spirituelle des gens et qu’ils reviendraient le cœur brisé.
Malheureusement, les yeux des disciples sont aveuglés par leurs besoins temporels. Leur seul souci, trouver de quoi manger et boire. Ils ne portent pas le fardeau des âmes comme Jésus. Ils sont préoccupés par leurs besoins quotidiens. Ils sont allés sur la place du marché et y ont croisé les habitants. Ils sont revenus impressionnés par la beauté de la ville, l’architecture et le prix des articles dans les boutiques. Ils n’ont pas vu le véritable besoin de ce peuple si malheureux sans YHWH. Ils ont simplement marchandé pour trouver de la nourriture au meilleur prix.
Combien de fois le Seigneur nous a-t-il placés dans un endroit précis afin que nous puissions voir les besoins réels des gens et ainsi prier pour eux et leur annoncer l’Évangile. La prière de mon cœur, c’est que le Seigneur ouvre nos yeux afin que nous puissions voir le monde tel qu’il le voit lui. J’irai même plus loin, je prie pour que le Seigneur nous donne le fardeau des âmes qui nous entourent. Ne nous habituons pas à la promotion de l’occultisme, d’images sales ou de photos de personnes à moitié nus. Si Jésus a pleuré pour l’incrédulité de Jérusalem, il pleure encore aujourd’hui face à la violence, l’incrédulité et le péché de notre génération.
LE COMMANDANT SECOND
L'APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes