Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 02:12

Un merveilleux exemple de guérison en réponse à la supplication: 2 Rois 20:1 à 7 

"En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Esaïe, fils d'Amots, vint auprès de lui, et lui dit: Ainsi parle l'Éternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus".
Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l'Éternel : "O Éternel! souviens-toi que j'ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de coeur, et que j'ai fait ce qui est bien à tes yeux!" Et Ezéchias répandit d'abondantes larmes.
Esaïe, qui était sorti, n’était pas encore dans la cour du milieu, lorsque la parole de l’Éternel lui fut adressée en ces termes:
Retourne, et dis à Ezéchias, chef de mon peuple: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu de David, ton père: J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Voici, je te guérirai; le troisième jour, tu monteras à la maison de l'Éternel.
Esaïe dit : Prenez une masse de figues. On la prit, et on l'appliqua sur l'ulcère. Et Ezéchias guérit".

Il y a encore la prière des serviteurs de Dieu, accompagnée de l'imposition de mains ou de l'onction d'huile :

 Qu'il appelle les anciens de l'Église Jacques 5.14 –

La guérison divine fait partie du ministère des anciens et des pasteurs, de ceux qui veillent sur les brebis du Seigneur.

Je suis très attaché au méthodes que le Seigneur indique dans sa parole : l'imposition des mains et l'onction d'huile, mais il n'y a pas que ces deux moyens. cela peut être une simple parole de foi, un ordre donné au Nom du Seigneur ou quelques autres actes de a foi, comme ceux qui touchaient le vêtement de Jésus ou les linges qui avaient touchés le corps de l'apôtre Paul et encore ceux que l'on plaçait afin que l'ombre de l'apôtre Pierre les couvre en passant.

- Jésus imposait les mains aux malades :

Marc 6:5 "A Nazareth, malgré l'incrédulité des habitants, .il imposa les mains à quelques malades et les guérit".

Luc 4:40 "Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d'eux, et il les guérit".

Luc 13:13 "Et il lui imposa les mains. A l'instant elle se redressa, et glorifia Dieu".

- Ses disciples l'ont fait également :

Actes 9:17 "Ananias sortit; et, lorsqu'il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit".

Actes 14:3 "Ils restèrent cependant assez longtemps à Icone, parlant avec assurance, appuyés sur le Seigneur, qui rendait témoignage à la parole de sa grâce et permettait qu’il se fît par leurs mains des prodiges et des miracles".

Actes 19:11 "Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, au point qu’on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient".
Actes 28:8 "Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s'étant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guérit".

- l'onction d'huile est enseignée pour la guérison des chrétiens malades :

"Quelqu’un parmi vous" est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Jacques 5.14

Marc 6:13 Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d'huile beaucoup de malades et les guérissaient

Enfin, soyons à l'écoute de Dieu.

La maladie est une  occasion de se remettre en question, de se juger soi-même, de confesser ses péchés. (Jacques 5.16)

Et puis Il y a les méthodes de Dieu qui peut nous indiquer un moyen de guérison à sa convenance :

  • Un bois dans l'eau de Mara

  • Le serpent d'airain pour un peuple contestataire

  • Se plonger sept fois dans le Jourdain pour Naaman le Syrien

  • Une masse de figues sèches placée sur la tumeur du roi Ezéchias

  • La boue sur les yeux de l'aveugle de naissance devant se laver au réservoir de Siloë

  • De la salive sur les yeux d'un aveugle

  • Toucher le bord du vêtement de Jésus

  • Les dix lépreux durent aller se montrer au Sacrificateur

  • L'ombre de Pierre sur les malades

  • Les linges qui avaient touché Paul

  • Le pardon et la réconciliation : Pardonne lui…Va te réconcilier …

  • Etc….

Cependant Dieu peut aussi nous dire comme à l'apôtre Paul : "Ma grâce te suffit" – 

C'est alors l'épreuve nécessaire : l'écharde dans la chair pour un but bien précis,- Mais le Seigneur ne vous laissera pas dans l'incertitude.

L'apôtre Paul en témoigne : 

"Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse".2 Corinthiens 12.8

Il y a un moment où Dieu nous répondra d'une façon ou d'une autre... Soit qu'il nous guérisse, soit qu'il nous donne une réponse d'apaisement et de confiance, ainsi que la force pour supporter l'épreuve..

Dans tous les cas, Il faut prier avec persévérance…Jusqu'à ce que Dieu réponde :

Luc 18.1 "Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher".

Et puis ne jamais perdre sa confiance en l'Éternel…

Job 19:25 Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre.(c'est à dire que "C'est lui qui aura le dernier mot !)

Pourquoi tous ne sont pas guéris? 

Voici quelques brèves réponses parmi d'autres :

  • Pas de demande: vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Jacques 4.3

  • Pas de persévérance : on se lasse l'âme découragée. Hébreux 12.13 – Héb.6.12

  • Pas d'insistance : frappez et l'on vous ouvrira. Élie était un homme de la même nature que nous: il pria avec instance. Jacques 5:17

  • Notre demande est égoïste. Jacques 4:3 Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

  • On a des conflits: vous ne pouvez pas obtenir; vous avez des querelles et des luttes, Jacques 4:2

  • On ne pardonne pas aux autres. Marc 11:26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

  • Il n'y a pas de réconciliation…un pardon non accompagné d'une démarche significative. Matthieu 5.24

  • On demeure dans le péché. Jacques 4.1 et 4 - Psaumes 66:18 Si j'avais conçu l'iniquité dans mon cœur , Le Seigneur ne m'aurait pas exaucé.

  • On doute. Jacques 1.6 Mais qu'il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur: c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies.

Et puis il y a toutes les situations inexplicables, qui produisent le découragement et le chagrin, soit que nous nous culpabilisons nous-mêmes, soit que nous sommes accablés par le jugement des autres.

Des hommes et des femmes de foi ont été malades et sont morts de leurs maladies, malgré les prières, le jeûne, l'intercession de leurs frères et sœurs dans la foi, l'intervention de ministères reconnus pour les miracles. Nous sommes parfois placés devant des situations sans issues , des questions sans réponses, des échecs humiliants et obligés d'admettre notre impuissance. Nous n'avons pas les réponses à toutes les questions. Nous sommes limités dans notre connaissance des choses de Dieu, de ses pensées, de ses raisons. Lorsque nous prions pour les malades et qu'ils ne sont pas guéris, il nous fait reconnaître humblement notre petitesse. Mais quelques soient les raisons de nos échecs, ne doutons pas de la fidélité, de la bonté et de la puissance de Dieu.

Et puis, il y a quelque chose d'infiniment plus grand que la guérison de nos maladies : C'est l'amour que Dieu notre Père céleste et le Seigneur Jésus-Christ notre Sauveur, ont pour nous.

Rien, ni personne, pas même la maladie, ne peut nous séparer de l'amour de Dieu.

Romains 8.31 "Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?
Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!
Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée? selon qu’il est écrit: C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur".

Il nous faut accepter nos limites, nous ne pouvons pas tout expliquer, tant que nous sommes sur la terre, nous connaissons en partie…nous prophétisons en partie…notre foi est partielle…

Mais quand ce qui est parfait sera venu, alors toutes choses seront devenues nouvelles : ce corps semé faible et parfois infirme ressuscitera glorieux et plein de force. 1 Corinthiens 15. 42,43

Apocalypse 21.3/5 "Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.
5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables."

Apocalypse 7:14 Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau.
C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux; ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur.

Car l’agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 00:32

La guérison

Les moyens naturels : 

médecines diverses, anciennes et modernes… Il a toujours existé des médecins, des personnes qui se sont préoccupées de la santé de leurs concitoyens et des moyens de guérisons. 

L'intelligence et la sagesse des hommes, ainsi que leur dévouement ont découvert dans la nature de nombreux produits servant à la fabrication de médicaments. La chirurgie a fait de grands progrès pour enrayer certaines affections.

Jésus a parlé des médecins.   Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Matthieu 9:12

L'évangéliste Luc était médecin. Colossiens 4:14 Luc, le médecin bien-aimé.

Nous ne devons pas négliger les moyens naturels de guérison. Parfois des régimes appropriés et une bonne hygiène de vie suffisent à rétablir la santé.

Cependant nous devons distinguer entre guérirons naturelles et la guérison divine miraculeuse.

Les moyens empiriques :

guérisseurs, magnétiseurs, hypnotiseurs, sorciers, marabouts, etc…autant de personnages troubles à ne pas fréquenter.

Les moyens spirituels :

- la foi, la prière et le jeûne :

Psaumes 35:13 : "Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J'humiliais mon âme par le jeûne, Je priais, la tête penchée sur mon sein".

– l'imposition des mains, l'onction d'huile par les anciens des églises, la prière de l'église.

La guérison divine

Examinée à la lumière des Ecritures, elle nous intéresse particulièrement, car elle est une réponse de Dieu à la prière et à la foi de ceux qui se tournent vers lui dans leur détresse.

Elle fait partie de la providence divine

Dès le début de sa relation avec le peuple d'Israël Dieu se présente comme L'ÉTERNEL QUI GUÉRIT : " YAVEH RAPHA" 

Exode 15:26 - Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens; car je suis l'Éternel, qui te guérit. ( à noter: les "SI", la protection d'Israël est liée à son obéissance).

Le Seigneur se présente à son peuple avec une provision de guérison et de santé et plus tard  il précise les termes de sa providence :

Exode 23.25 "Vous servirez l'Éternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et vos eaux, et j'éloignerai la maladie du milieu de toi...26 Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours".

Deutéronome 7:15 "L'Éternel éloignera de toi toute maladie; il ne t'enverra aucune de ces mauvaises maladies d'Égypte qui te sont connues, mais il en frappera tous ceux qui te haïssent".

Psaumes 132:15 "Je bénirai sa nourriture,"

Psaumes 91:16 "Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut".

Psaumes 41:3 "L'Éternel le soutient sur son lit de douleur; Tu le soulages dans toutes ses maladies".

Elle est associée au pardon des péchés, à la rédemption :

2 Chron.7. 13 "Quand je fermerai le ciel et qu'il n'y aura point de pluie, quand j'ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j'enverrai la peste parmi mon peuple; si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays".

Psaumes 103:3 "C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies";

Esaïe 33:24 "Aucun habitant ne dit: Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités".

Jacques 5:15 l"a prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné".

Voir aussi Esaïe 53:4/5 "Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris".

Matthieu 8.17, citant ce passage, dit : "Il a pris nos infirmités, il s'est chargé de nos maladies."

Pierre reprenant le texte d'Esaïe affirme : " Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris." 1 Pierre 2:24

Elle est en Jésus-Christ

La guérison des malades a été constamment présente dans le ministère du Seigneur Jésus-Christ, elle émanait de sa personne"Une force sortait de lui et les guérissait tous".

Matthieu 4:24 Sa renommée se répandit dans toute la Syrie, et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques; et il les guérissait.

Luc 4:40 Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d'eux, et il les guérit.

Marc 6:56 "En quelque lieu qu'il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris".

Matthieu 15:30 "Alors s'approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d'autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit;"

Luc 6:19 "Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une force sortait de lui et les guérissait tous".

La guérison des malades est également liée à la prédication de l'Évangile dont elle rend témoignage et au ministère des apôtres de Christ, ainsi que des anciens d'églises :

Luc 9:1 "Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies".

Marc 16:18 "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui ont cru : En mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues, ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris".(Cette promesse de Jésus est toujours d'actualité)

Actes 5:15 "en sorte qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu'un d'eux".

Actes 19:12 "au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient".

Actes 28:9 "Là-dessus, vinrent les autres malades de l'île, et ils furent guéris".

Jacques 5:14 "Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur;"

Elle est toujours attachée à la foi

Dieu guérit encore aujourd'hui ceux qui ont la foi pour être guéris.

"Par la foi, ils éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l'épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères". Hébreux 11:34 

"Jésus se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t'a guérie. Et cette femme fut guérie à l'heure même". Matthieu 9:22 

"la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné". Jacques 5:15 

"Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, éternellement." Hébreux 13:8

Dans la nouvelle alliance la guérison est liée à "la grâce et à la foi" en Jésus. Romains 10:5-13

PRIER POUR LA GUÉRISON

La prière pour la guérison est un des principaux moyens  pour être guéris par le Seigneur.

  • demandez et vous recevrez…

  • Dieu donne de bonnes choses à ceux qui les lui demandent

  • Faites connaître à Dieu tous vos besoins par des prières, des supplications, avec des actions de grâces

  • Élisée entra et ferma la porte sur eux deux, et il pria l'Éternel. (pour l'enfant) 2 Rois 4:33

  • Abraham pria Dieu, et Dieu guérit Abimélec, sa femme et ses servantes; et elles purent enfanter. Genèse 20:17

  • Anne pria l'Éternel et versa des pleurs ( elle fît guérie de sa stérilité) 1 Samuel 1:10

  • Pierre pria pour Dorcas. Il fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria… Actes 9:40

  • Paul pria pour le père de Publius. Actes 28:8 Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s'étant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guérit.

  • Jacques 5:16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.

  • Jacques 5:14 Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur;

  • La prière individuelle : Matthieu 6:6 Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

  • La prière en commun :Matthieu 18:19 Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.

  • Les supplications : Luc 8:41 Et voici, il vint un homme, nommé Jaïrus, qui était chef de la synagogue. Il se jeta à ses pieds, et le supplia d'entrer dans sa maison, - Marc 1:40 Un lépreux vint à lui; et, se jetant à genoux, il lui dit d'un ton suppliant: Si tu le veux, tu peux me rendre pur.


    L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 00:18

La maladie

La maladie nous atteint tous, un jour ou l'autre et nul parmi les humains n'est à l'abri de cette épreuve, même les plus robustes. Il n'y a pas non plus que ceux qui nous paraissent les plus méchants qui sont frappés et le fait de tomber malade ne doit pas toujours être attribué à un jugement divin. Souvent nous sommes perplexes lorsque l'épreuve atteint des personnes que nous considérons comme des exemples de piété, de moralité et de fidélité. Les justes aussi tombent malades ! Nous en avons de nombreux exemples dans la Bible, dans l'histoire du monde et autour de nous chaque jour. Nous ne pouvons pas en expliquer la raison, mais le fait est là devant nos yeux et nous en accepter l'évidence.

L'origine de la maladie dans l'humanité

Au commencement, lorsque Dieu créa le monde et les être humains, la maladie et la souffrances n'existaient pas.

Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Genèse 1:31 ¶

La Bible nous apprend comment les choses se sont  produites :

L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.
Puis l’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.

L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder.
L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui.
L’Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme.
Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.
Alors l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.
L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme.
Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte.

Jusqu'ici tout va bien, mais par la suite les choses se gâtent : un être étrange et mystérieux fait son apparition et va introduire dans cette vie idyllique un élément destructeur : le doute.

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a–t–il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? Genèse 3:1 ¶

Avec le doute et la désobéissance, la situation du premier couple de l'humanité est entièrement bouleversée. La peur de Dieu, un malaise réciproque, la méfiance et le rejet de la faute sur l'autre, sont entrés dans le cœur d'Adam et d'Eve. Puis le décret divin va s'accomplir :

Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. Genèse 2:16

L'humanité connaît alors la souffrance, la maladie et la mort depuis la chute originelle d'Adam et d'Ève; depuis que le péché est entré dans le monde.

Dieu dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
Il dit à l’homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.
C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

C'est ce l'apôtre Paul souligne dans sa lettre aux disciples de Rome :

Romains 5:12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,...

D'une manière générale, le monde entier est sous la puissance du malin…1 Jean 5.19…

La création toute entière souffre…(Rom.8.22)  et la maladie fait partie de la souffrance humaine.

Le plus souvent elle provient d'une cause naturelle : 

- la vieillesse 

Genèse 48:1 : "Après ces choses, l'on vint dire à Joseph: Voici, ton père est malade. Et il prit avec lui ses deux fils, Manassé et Éphraïm".

2 Rois 13:14 : "Élisée était atteint de la maladie dont il mourut; et Joas, roi d'Israël, descendit vers lui, pleura sur son visage, et dit: Mon père! mon père! Char d'Israël et sa cavalerie!"

1 Rois 15:23 : "Toutefois, à l'époque de sa vieillesse, il eut les pieds malades".

- l'héritage génétique

C'est une constatation. Nous sommes tous, hélas, héritiers de nos parents ou ancêtres concernant nos faiblesses physiques, maladies et infirmités. Timothée avait certainement ce genre de problème. 1 Timothée 5.23

- un manque de sagesse :

Les excès alimentaires ou autres (les excès du vin. Osée 7:5, un déséquilibre alimentaire, le manque de sommeil, une mauvaise hygiène de vie).

- les circonstances climatiques, les contagions (virus et compagnie), 

. La belle mère de Pierre était atteinte d'une forte fièvre, Luc 4.38 - 

. Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Actes 28:8.

. le surmenage et la fatigue (Philippiens 2.27,30).

- les agressions du diable

Job 2:7 Et Satan se retira de devant la face de l'Éternel. Puis il frappa Job d'un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu'au sommet de la tête.

Luc 13:11 Et voici, il y avait là une femme possédée d'un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans; elle était courbée, et ne pouvait pas du tout se redresser... Et cette femme, qui est une fille d'Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ? (13.16).

2 Corinthiens 12:7 un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir. (Mais était-ce une maladie ?)

- les jugements de Dieu

Nous devons reconnaître que parfois la maladie fait partie des corrections divines.

Deutéronome 28:59 l'Éternel te frappera miraculeusement, toi et ta postérité, par des plaies grandes et de longue durée, par des maladies graves et opiniâtres.

Deutéronome 28:60 Il amènera sur toi toutes les maladies d'Egypte, devant lesquelles tu tremblais; et elles s'attacheront à toi.

Deutéronome 28:61 Et même, l'Éternel fera venir sur toi, jusqu'à ce que tu sois détruit, toutes sortes de maladies et de plaies qui ne sont point mentionnées dans le livre de cette loi.

2 Chroniques 21:15 et toi, il te frappera d'une maladie violente, d'une maladie d'entrailles, qui augmentera de jour en jour jusqu'à ce que tes entrailles sortent par la force du mal.

2 Chroniques 21:18 Après tout cela, l'Éternel le frappa d'une maladie d'entrailles qui était sans remède;

1 Corinthiens 11:30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts.

Quelqu'en soit la cause, la maladie est toujours une épreuve difficile, qui nous amène souvent à réfléchir sur les questions existentielles de l'être humain et notamment sur notre fragilité. Le danger serait que la maladie produise et exacerbe un sentiment de culpabilité qui augmente notre détresse. Aussi il est important de réagir avec foi et confiance contre les accusations du malin ou de certaines  personnes toujours promptes à décréter que si nous sommes malades, c'est parce qu'il y a le péché dans notre vie !

Si d'une manière générale l'origine de la maladie est le péché, comme nous l'avons vu plus haut, elle n'en est pas toujours la conséquence directe.

Même ceux qui sont aimés du Seigneur, peuvent tomber malades :

  • Un ami de Jésus. Jean 11:1 "Les sœurs envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade".

  • Un roi juste : 2 Rois 20:1 : "En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Esaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit: Ainsi parle l’Eternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Eternel : O Eternel! souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux! Et Ezéchias répandit d’abondantes larmes".

  • Une femme fidèle : Actes 9:37 : "Elle tomba malade en ce temps-là, et mourut. Après l'avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute".

    Des serviteurs de Dieu zélés : Epaphrodite : "Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui. Philippiens 2:27 

    Trophime, que Paul a dû laissé malades à Millet. 2 Timothée 4:20 

  • un homme intègre : Job 2:3 : "L’Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif".

  • Les chrétiens fidèles peuvent tomber naturellement malades : Jacques 5:14 Quelqu'un parmi vous est-il malade?

Cependant, quelques soient les causes de la maladie… Il y a LA GUÉRISON…


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 00:15

Nul ne peut nier que la Bible contient  des  instructions et de nombreux témoignages concernant la guérison divine. Ce serait donc une faute et tout au moins une grave négligence de ne pas y faire référence dans l'enseignement donné aux disciples de Christ. C'est pourquoi l'apôtre LG. PENIEL l'inclus dans ses études.

La guérison divine miraculeuse est un sujet qui m'a toujours  intéressé et fait réfléchir. C'est cette réflexion que je veux partager avec vous afin d'encourager tous ceux qui souffrent de maladies ou d'infirmités à se tourner vers Dieu pour être secourus. 

Il y a d'autres moyens de guérison qui relèvent  des thérapeutiques médicales, chirurgicales et psychologiques. Je laisse le soin d'en parler à  des personnes plus qualifiées. Ces études ne traitent donc uniquement que de  "la guérison  divine miraculeuse", car parmi toutes les autres formes de guérison, elle tient une place particulière du fait de son origine et de sa nature miraculeuse. 

Il ne s'agit pas de théorie ou du credo d'une confession chrétienne ou dénomination évangélique, mais d'instructions pour édifier, construire et affermir la foi pour être guéris. La foi, comme la science, est faite de réflexion, de recherche, et de corrections de trajectoire, qui l’éclairent et la font avancer.

Les textes de ce dossier font partie d'un ensemble  d'études bibliques ou de prédications, apportées dans les églises où j'ai exercé le ministère pastoral, afin de donner un enseignement fondé sur les Ecritures, la Parole écrite, inspirée de Dieu, dans le but d'instruire et d'encourager, selon ce qui est écrit :

Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance. Romains 15:4

Il y a plusieurs raisons à la nécessité de l'enseignement sur la Guérison divine :

1) elle est présente tout au long des Ecritures, la Bible, sous forme de récits et d'instructions.

2) la foi pour être guéri nécessite un bon enseignement fondé sur les Ecritures.

3) ceux qui sont malades ont besoin d'être encouragés à chercher leur guérison auprès de Dieu.

4) personne  ne doit ignorer la grâce de Dieu concernant la guérison divine

5) ceux qui exercent un ministère auprès des malades doivent agir selon les Ecritures

6) elle doit être distinguée des méthodes des guérisseurs, magnétiseurs, hypnotiseurs et autres marabouts.

Enfin, il ne s'agit pas de créer une polémique avec quiconque conteste le fait que Dieu guérit aujourd'hui, mais d'établir un fondement solide sur la base d'un enseignement inspiré et développé en fonction de ce qui est écrit dans la Bible, la Parole de Dieu.

Que Dieu notre Père céleste et le Seigneur Jésus-Christ notre Sauveur, vous accordent par le Saint-Esprit, la grâce et tout le secours dont vous avez  besoin afin d'être guéris lorsque vous êtes malades.

Maladie et guérison

Ce qui suit est la synthèse de plusieurs études et réflexions sur la guérison divine, apportées au cours de mon ministère dans les différentes églises que j'ai servies. Les chapitres qui forment ce dossier ont fait l'objet d'une recherche approfondie  dans  la Bible. Comme toujours, je suis soucieux de ce qui dit à ce sujet la Parole écrite et inspirée de Dieu, les Saintes Ecritures. Tout au long de cette étude, dans ce chapitre et ceux qui suivent, je vais m'efforcer très humblement de répondre à certaines questions à ce sujet, mais surtout de montrer une voie de guérison : la guérison divine.

C'est donc en m'appuyant uniquement sur ce qui est écrit dans la Bible  que je vous présente cette étude, afin de donner un enseignement le plus complet possible et équilibré, pour répondre aux questions que nous nous posons habituellement :

. La maladie : pourquoi ? - l'origine – les causes

. La guérison : comment ? - les moyens naturels - les méthodes empiriques - les moyens spirituels

. Ceux que Dieu guérit : un bienfait reçu par la foi - une grâce

. Ceux qui ne sont pas guéris : pourquoi ?

. Les moyens de guérison divine


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 00:24

Les enseignements du Seigneur sont clairs : 

  • Vivre une vie qui l'honore et glorifie notre Père céleste.

  • Lui rendre témoignage. Actes 1.8 - 

  • Faire des disciples. Matthieu 28.19  

  • Servir Dieu et attendre le retour du Seigneur. 1 Thess. 1.9 

L'objectif du Père, pour ceux qui ont cru en son Fils, c'est qu'ils portent beaucoup de fruit et qu'ils en portent toujours plus !  C'est la volonté de Dieu pour ses enfants, la pensée de Jésus pour ses rachetés et le désir de l'Esprit. La situation normale d'un vrai disciple. Jean 15.1,8

Je vous ai dit plus haut, que la sainteté est le fruit de notre nouvelle vie en Jésus-Christ, selon ce qui est écrit :

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Romains 6:22

Rappelons nous encore cette parole qui nus précise la volonté de Dieu à cet égard :

Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification. 1 Thessaloniciens 4:3

Voici donc quelques instructions pratiques pour être un disciple accompli du Seigneur Jésus-Christ, en marchant dans la sanctification :

a) l'appartenance

Comme le sarment appartient au cep, les rachetés de l'Agneau lui appartiennent.

Ce n'est pas systématique. Cela demande notre accord, une décision personnelle :

"Donnez vous vous-mêmes à Dieu". Romains 6.13 – 1 Cor. 6.20 – 2 Cor. 5.15

b) la dépendance. Sans lui nous ne pouvons rien faire. Jean 15.5

Nos seuls efforts ne sont pas suffisants, nous devons compter sur Jésus, nous appuyer sur lui, nous confier en lui, rechercher la force en lui, car la notre n'est que faiblesse. Le Seigneur seul peut nous communiquer la force dont nous avons besoin.

c) sa présence. Jean 15.4

L'apôtre Paul affirme : Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi. Galates 2.20

Et si Christ est en nous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Romains 8:10

  • Par son Esprit, Christ vient demeurer en moi, dans mes pensées, mes sentiments, mon vouloir… Romains 8.9/10 – Ephésiens 3.14/17

  • Par sa Parole habitant abondamment en moi, Jésus éclaire et inspire ma vie– Colossiens 3.16 – Hébreux 4.12

d) l'attachement.

Jean 15.4 Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.

"Comme le sarment est attaché au cep". Il y a un lien intime et personnel entre le cep et chacun des sarments qu'il porte.

Jésus précise que ce lien c'est un amour réciproque., il dit 

"si quelqu'un m'aime…mon Père l'aimera…nous viendront habiter chez lui." Jean 14.23

Il y a dans l'amour deux éléments qui dépendent l'un de l'autre :

1) un lien affectif : Il nous aime, nous l'aimons

2) un choix personnel : nous voulons

L'attachement au Seigneur est le fait à la fois de nos sentiments d'amour pour lui et de notre volonté.

Nous pouvons traduire l'attachement par "la fidélité". Cela donne une dimension d'exclusivité et de durée dans le temps : demeurer attachés au Seigneur chaque jour que nous vivons.

Enfin, nous pouvons définir ces quatre éléments : 

l'appartenance, la dépendance, sa présence et l'attachement, par un seul mot : la communion, être uni à Christ, un avec lui. 

Il dit de sa situation avec son Père : Moi et le Père nous sommes un.

Cela signifie : même pensée, même sentiment, même volonté, même but, même projet…Lui en nous et nous en lui : une même âme, un même cœur, une même vie, une même plante …

Nous découvrons que le Père veut que tout ce qui vient de Lui nous soit communiqué par son Fils Jésus-Christ !

En fait tout ce qui nous vient du Père nous est donné par et en son Fils Jésus-Christ et ce qui est à Jésus nous est donné par le Saint-Esprit. Jean 16.14

Nous devons savoir que tout le fruit d'une vie de disciple de Christ, ne peut être que le résultat de notre communion personnelle avec le Seigneur lui-même.

Si nous nous détachons de Christ, le cep, nous nous mettons en dehors de sa communion. Nous devenons un sarment coupé, séparé du cep, qui se dessèche et que l'on brûle.

L'union  constante avec Christ, le cep de vigne, est essentielle pour porter du fruit, produire la nature sainte, pure, aimante et juste de Celui à qui nous sommes attachés et unis. Le Père interviendra alors pour émonder, couper, tout ce qui va nuire au développement de ce fruit.



L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 00:18

7. Le principe de la sanctification

La sanctification fait l'objet d'un effort permanent, elle demande une persévérance de chaque jour, elle durera tant que nous serons dans notre corps terrestre, c'est pour cela que nous devons saisir le principe de la vraie sanctification, celle qui est spirituelle.

N'oublions pas que la sainteté, qui est le but de la sanctification est "un fruit"

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Romains 6:22

Pour produire le fruit de la sainteté, il faut demeurer en Jésus-Christ, car comme nous allons le voir, notre sanctification  dépend de notre communion avec Christ, le Seigneur. Jésus-Christ a été fait pour nous sanctification, dit autrement : Il est notre sanctification. Dieu a choisi son fils pour nous sanctifier.

Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, afin, comme il est écrit, Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

Jésus dit qu'il se sanctifie pour nous.

Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité. Jean 17:19

En se sanctifiant pour nous Jésus est devenu "Celui qui sanctifie".

Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères, Hébreux 2:11

Comprenons bien la réalité de la relation de Christ avec nous : Il nous appelle "ses frères", c'est à dire  ceux qui ont le même Père, qui sont de la même famille que Lui, ceux qu'il va amener à partager "sa vie"

La sanctification repose sur deux éléments essentiels :

  • Elle est l'œuvre que Dieu opère en nous, selon ce qui est écrit : "Que
    le Dieu de paix vous sanctifie lui-meme tout entiers,et que tout

    votre etre,l'esprit,l'âme et le corps,soit conserve irreprehensibles,
     
    lors de l'avenement de notre seigneur jesus-christ ! 1 thess.5:23



  • Elle dépend de notre ardeur à la désirer et à la rechercher : "Tu

    aimeras le seigneur ,ton Dieu,de tout ton coeur,de toute ton âme ,

    de toute ta pensée,et de toute ta force . Marc 12:30

C'est notre désir ardent, notre soif de sainteté et de pureté qui nous conduira à nous attacher au Seigneur, comme Barnabas exhortait les nouveaux disciples d'Antioche :

Lorsqu’il fut arrivé, et qu’il eut vu la grâce de Dieu, il s’en réjouit, et il les exhorta tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur. Actes 11:23

C'est ce que nous enseigne Jésus lui-même, en parlant de la nécessité de demeurer attaché à lui pour porter du fruit.

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Jean 15:4,5


Le cep et les sarment

Dans son enseignement le Seigneur nous explique quelles sont les conditions à remplir pour atteindre l'objectif qu'il nous fixe : porter du fruit et glorifier Dieu. Par cette parabole il nous fait comprendre la nature de notre relation avec lui. Il nous enseigne que la qualité et l'efficacité de notre vie d'enfant de Dieu, ainsi que l'exaucement de nos prières, dépendent de la qualité de cette relation.

Le sarment est par nature attaché, uni, au cep dont il dépend. Jésus utilise cette image pour préciser la nature de notre relation avec lui : une véritable union. La qualité de notre vie chrétienne dépend de notre union avec Jésus-Christ, le cep de Dieu. Étant dépendants de Christ, nous ne pouvons porter de fruit sans LUI. Jean 15.5

Le sarment fait partie intégrante du cep, il naît de lui et se développe en lui. Il est de la même nature.

Lorsque nous devenons enfants de Dieu, nous devenons une même plante avec le Seigneur Jésus-Christ…Nous sommes greffés en lui, c'est une œuvre spirituelle. C'est ce que nous comprenons du passage de l'épître aux Romains 6. 4/5 (version Parole vivante d'A.Kuen)

Par le baptême, nous avons donc été ensevelis avec lui afin de partager sa mort. Tout ce que nous étions autrefois est à présent mort et enterré. Et pourquoi cela? Vous savez que le Christ a été ressuscité d’entre les morts par la puissance glorieuse du Père: nous aussi, nous avons reçu une nouvelle vie et nous sommes appelés à mener notre existence sur un plan nouveau.

Car nous sommes devenus un seul et même être avec lui. Nous lui avons été incorporés-comme le greffon à son porte- greffe. Si donc nous avons été implantés en sa mort pour mourir avec lui, nous le serons aussi en sa résurrection pour revivre comme lui.

Comme le sarment est naturellement uni au cep dont il fait partie, nous sommes spirituellement unis à Christ, afin de vivre de lui, de sa vie. C'est l'œuvre de Dieu en réponse à notre foi en Christ : 

A tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle(la Parole) a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1. 12/13

L'union du sarment au cep est naturelle, elle ne dépend pas du sarment. Mais en ce qui nous concerne, notre communion avec Christ dépend en partie de nous. Nous avons à nous attacher à lui et à demeurer en lui, selon l'instruction du Seigneur : 

"Demeurez en communion avec moi, je resterai uni à vous et j’agirai en vous"

Il y a donc au départ une décision de notre part en réponse à l'appel de Christ. Nous devons vouloir porter du fruit. C'est la première condition.

Il y a des personnes qui se contentent d'être sauvées, leur objectif se limite au salut de leur âme et c'est déjà une bonne chose, mais l'évangile ne nous propose pas seulement une assurance tous risques pour la vie éternelle.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 08:54

Nous aurons alors à nous laisser conduire par l'Esprit de Christ, accepter de lui obéir, c'est la condition : 

Afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Romains 8:4 ...

Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8:14 

Puisque l’Esprit est la source de notre vie, laissons- le aussi diriger notre conduite. Galates 5:25 (version Bible du Semeur)

Je vous dis donc ceci: laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Galates 5:16 

Voici des textes qui sont très explicites et qui nous enseignent concernant la part de responsabilité qui est la notre en ce qui concerne la vie de l'Esprit qui doit prendre le pas sur la chair, car si nous voulons que notre marche avec l'Esprit ne soit pas entravée, il va falloir se dépouiller de la vieille nature.

Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées.
Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur.
Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d’impureté jointe à la cupidité.

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits. Éphésiens 4.17/24  

  1. à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, 

  2. à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Ce passage est important pour notre sanctification, car il montre une situation d'opposition radicale entre l'ancienne manière de vivre et notre nouvelle situation en Christ.

  • Vous ne devez plus marchez comme les païens ...

  • Vous avez appris Christ, autrement dit vous connaissez Christ.

La Parole de Christ, dans le texte ci-dessus, dit que "En Jésus Christ nous sommes ou devrions être instruits de plusieurs choses indispensables pour plaire à Dieu"

1. nous dépouiller, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses. 

Nous trouvons différentes expressions qui peuvent nous aider à comprendre comment nous pouvons nous dépouiller, ôter le vieux vêtement, la nature charnelle. 

Se séparer : 

2 Corinthiens 6:17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

renoncer : 

Colossiens 3:8  Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. - Tite 2:12 Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, 

s'abstenir : 

1 Thessaloniciens 5:22 abstenez-vous de toute espèce de mal.

se détourner : 

Zacharie 1:4 Ne soyez pas comme vos pères, auxquels s’adressaient les premiers prophètes, en disant: Ainsi parle l’Éternel des armées: Détournez-vous de vos mauvaises voies, de vos mauvaises actions! 

rejeter : 

Ézéchiel 18:31 Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché; faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d’Israël ?

Ces différentes . expressions désignent  toutes un changement de mentalité et de comportement. Cela  demande une décision volontaire et nécessite un effort de notre part

Paul dit "Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti."

2. être renouvelés dans l’esprit de notre intelligence, 

Ici il s'agit de renouveler chaque jour notre communion avec le Seigneur, comme ranimer un feu, rallumer une lampe, boire à nouveau,  remplir un récipient qui s'est vidé, etc.

Il s'agit de ranimer un don reçu de Dieu. 2 Timothée 1:6 

Renouveler une provision, une plénitude

Jean 1:16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce;

Éphésiens 3:19 en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Éphésiens 5:18 Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit;

3. revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. 

Cette nouvelle expression désigne une action de foi, comme se revêtir d'un vêtement. Il est question de se revêtir du Seigneur Jésus-Christ, de s'envelopper de sa justice comme d'un manteau, de revêtir ses sentiments, de se revêtir d'humilité, etc...

Romains 13:14 Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

Éphésiens 6:11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.


Colossiens 3:12 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.

Colossiens 3:14 Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.

1 Pierre 5:5 Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.

Nous pouvons le constater, c'est un programme spirituel qui nous engage à persévérer chaque jour dans ce qui est spirituel, dans le chemin où l'Esprit Saint nous conduit.

l’homme nouveau,  se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Colossiens 3:10 

Nous l'avons vu, l'Esprit Saint qui habite en nous, est là pour opérer, accomplir, l'œuvre de Dieu. 

  • créer en nous de nouvelles aspirations, de nouvelles affections, de nouveaux désirs.

  • nous inspirer des bonnes dispositions à l'égard de la loi de Christ

  • nous éclairer, nous faire comprendre et discerner ce qui plait à Dieu

  • inspirer à notre cœur de bons sentiments, de miséricorde, de patience, d'amour, de bonté, de compassion, etc.

  • faire croître en nous la nature de Christ, l'homme nouveau qui se renouvelle chaque jour, par notre communion avec Christ.

  • nous fortifier puissamment dans notre être intérieur afin que nous soyons capables d'être victorieux dans notre combat.


    L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 00:19

6.Le combat de la sanctification

Opposés entre eux. Galates 5.17

Lorsque nous parlons de la sanctification, il ne faut pas oublier qu'elle intervient au niveau de deux natures qui s'opposent en nous : notre ancienne nature, appelées le vieil homme, influencée par des désirs charnels et notre nouvelle nature, l'homme nouveau créé selon Dieu, qui se développe en nous par le Saint-Esprit. Ce chapître se situe dans le cadre de la réflexion sur la sanctification, dont nous avons vu l'importance.

Notre problème c'est que nous ne savons pas toujours comment vivre cette sanctification victorieusement et nous sommes souvent frustrés et attristés par nos échecs.

Il faut apprendre à vivre la sanctification, en connaître les principes actifs et efficaces. 

La Bible nous dit que le manque de connaissance est préjudiciable, 

Osée 4:6 Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. 

Le prophète Esaïe dit encore

Nous tâtonnons comme des aveugles le long d’un mur, Nous tâtonnons comme ceux qui n’ont point d’yeux; Nous chancelons à midi comme de nuit, Au milieu de l’abondance nous ressemblons à des morts. Esaïe 59:10 

L'apôtre Paul écrit : 

C’est pourquoi, moi, je cours, mais pas au hasard. Je suis comme un boxeur, mais je ne donne pas de coups dans le vide. 1 Corinthiens 9:26 (Version Bible Parole de Vie)

Nous avons besoin d'acquérir la connaissance de la pratique de la vie chrétienne. C'est pourquoi je me propose de vous donner cet enseignement :

Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Galates 5:25 

Si la vie éternelle que communique l'Esprit de Dieu nous est donnée par grâce lorsque nous recevons Christ, marcher cela s'apprend car le chemin est semé d'embûches et truffé de pièges.

Dès le début de notre vie d'enfants de Dieu nous allons entrer dans un conflit : 

Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Galates 5.17

Si nous sommes attentifs à l'enseignement particulier de l'apôtre Paul au sujet de la dualité qui existe dans la vie d'un enfant de Dieu, nous discernons ces deux natures qui s'opposent :

  • La chair, notre nature charnelle, encore appelée le vieil homme.

  • l'esprit régénéré, l'homme nouveau créé selon Dieu.

Une lutte est engagée : 

Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Romains 7.21

L'apôtre était lucide et discernait exactement ce qui se passait en lui :

je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon intelligence et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Romains 7:23 

Ainsi donc, moi-même, je suis par l’intelligence  esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Romains 7.25 

Paul parle de la loi comprise et acceptée, par une intelligence régénérée par l'Esprit de Dieu (intelligence =  entendement).

Avant notre conversion, 

notre esprit était mort par nos offenses et par nos péchés. (Éphésiens 2.1) 

notre intelligence était obscurcie, nous étions étrangers à la vie de Dieu, en sorte que nos vivions selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées. Éphésiens 2.3

Mais lorsque Dieu dans sa grâce nous a rendus à la vie, une lumière est venue éclairer notre esprit en sorte que notre vision des choses de Dieu est devenue claire.

Cette lumière est la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Jean 1:9

C'est ce qu'enseigne Jésus :

Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8:12 

Si nous lisons attentivement ce qu'écrit l'apôtre Paul, la nature nouvelle que Dieu crée en nous par son Esprit,   se heurte à une autre nature :  la chair, c'est à dire notre nature humaine et cela va générer un conflit, car la vie qui vient de Dieu, qui comprend la pensée de Dieu, ses sentiments, sa nature pure, sainte, juste et bonne, rencontre notre  nature charnelle,  la chair avec ses passions et ses désirs : 

Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Galates 5.19

Par cette description, nous apprenons que l'expression "la chair" recouvre

  • des passions qui ont trait à notre corps : l'impudicité, l'impureté, l'inconduite, l'ivrognerie, les excès de tables et d'autres choses semblables. 

  • mais aussi ce qui concerne notre âme, nos sentiments : les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie

  • également ce qui touche à l'esprit : l'incrédulité, l'idolâtrie, la magie, l'occultisme ...

Ces choses se trouvent en nous, comme l'enseigne le Seigneur Jésus-Christ :'

Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme. Marc 7.21/23 

C'est notre nature pécheresse, qui est en opposition avec la nature de l'Esprit de Dieu, qui lui produit des choses bonnes et saintes :

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Galates 5:22

Lorsque nous nous convertissons, la première transformation se produit au niveau de ce que nous affectionnons :

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Romains 8:5

Si nous sommes réellement devenus "enfants de Dieu" et que l'Esprit de Dieu habite en nous ce changement  doit être  évident, nous  vivons différemment :

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5:17 

Nus ne vivez plus selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en nous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Romains 8:9 

Ce qui ne veut pas dire que le problème sera définitivement et totalement résolu, et qu'il n'y aura plus en nous de conflit.

Je vous ai dit, un plus haut, que l'apôtre Paul était lucide et voyait clair en lui, tout simplement parce que son intelligence éclairée par l'Esprit et la Parole  du Seigneur, discernait la véritable personnalité  de sa nature charnelle.

Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… Romains 7.21/34 

C'est pour cela que,  désespéré de cette nature, il n'a trouvé aucune autre solution que de la faire mourir. 

J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Galates 2:20

Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Galates 5:24

Si nous voulons entrer dans une vie chrétienne victorieuse, il faut nous aussi reconnaître et accepter que nous ne sommes pas naturellement bon et que notre nature pécheresse doit disparaître pour laisser la place à une nouvelle nature.

Si quelqu'un est en Christ, il est "une nouvelle créature" !

Il s'agit donc que l'homme nouveau créé en nous par Dieu grandisse et remplace le vieil homme qui se corrompt par les convoitises et les mauvais désirs de la chair. C'est pourquoi, il faut le faire mourir, crucifier la chair. C'est une opération spirituelle, dont j'ai déjà parlé dans une autre étude 

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.
Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8.12/14

Nous avons  vu, que lorsque nous devenons ses enfants, Dieu envoie dans nos cœurs l'Esprit de son Fils

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

Nous avons donc reçu l'Esprit de Christ, qui apporte avec lui sa loi, une loi de justice, la loi de Christ, qu'il va écrire dans notre esprit et dans laquelle il va nous conduire.  

Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. Hébreux 8:10

Nous l'avons compris, le Saint-Esprit, qui habite désormais en nous, va nous inspirer de nouveaux sentiments, de nouveaux désirs, de nouvelles affections, de nouveaux choix, une nouvelle manière de vivre, une nouvelle nature : la nature divine, la nature de Christ.


L'APOTRE E REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 12:39

La sanctification de l'église locale, commence par la sanctification de ses conducteurs : 

Ce n’est pas que nous n’en eussions le droit, mais nous avons voulu vous donner en nous-mêmes un modèle à imiter. 2 Thessalonic 3:9 

Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté. 1 Timothée 4:12 

te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes oeuvres, et donnant un enseignement pur, digne, Tite 2:7 

Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.
Car l’Écriture dit: Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire.
Ne reçois point d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins.
Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.
Je te conjure devant Dieu, devant Jésus-Christ, et devant les anges élus, d’observer ces choses sans prévention, et de ne rien faire par faveur. 1 Timothée 5:17-21

Voici le critère qui doit présider à la nomination d'un conducteur dans l'église locale : 

Cette parole est certaine: Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une oeuvre excellente.

Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement.
Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.
Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Eglise de Dieu?
Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.
Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable. 1 Timothée 3:1-7

Trop souvent des personnes sont choisies et établies sur les églises sans tenir compte de cet impératif : Il faut. Après cela on s'étonne qu'il y a des problèmes. 

Je remarque aussi que trop souvent "le pasteur" est un homme seul. soit qu'il a choisi d'être "le chef" le seul responsable, soit que la tradition le veuille ainsi, soit encore que les circonstances ont fait que...

Dans les églises qu'il organisait, l'apôtre Paul ordonne à Tite d'établir des anciens  dans chaque ville. Tite 1:5

Jésus envoyait ses disciples deux à deux

Nous voyons que les apôtres et les prophètes du N.T, étaient toujours en équipe, soit de deux et souvent plus. C'est la sagesse même

Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail.Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever! Ecclésiaste 4:9/10

Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. Ecclésiaste 4:12

Lorsque nous respectons les modèles des Écritures, nous construisons des églises dirigées par plusieurs anciens qui partagent ensemble les taches, qui s'encouragent et même se reprennent mutuellement

La sanctification de l'église, concerne chaque membre de l'assemblée

Nous devons comprendre que nous sommes dépendant les uns des autres et cela concerne la qualité de la communion fraternelle et la santé de l'église :

Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. 1 Corinthiens 12:26

Je reviens à ce que l'apôtre Paul écrivait aux membres de l'église de Corinthe, au chapitre  5:1-13 de la première épitre  : 

On entend dire généralement qu’il y a parmi vous de l’impudicité, et une impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas même chez les païens; c’est au point que l’un de vous a la femme de son père.
Et vous êtes enflés d’orgueil! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous!
Pour moi, absent de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais présent, celui qui a commis un tel acte.
Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus.
C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte?
Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, non pas d’une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde.
Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme.
Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger?
Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous.

Nous l'avons bien compris, il s'agit de ne pas accepter le péché dans l'église, ainsi que toute personne qui refuse d'être reprise et persiste dans son péché. 

Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. Verset 11 

Ici, les péchés de certaines personnes sont précisés : impudique, cupide, idolâtre, outrageux, ivrogne, voleur

Lisons encore :

Ne savez-vous pas que ceux qui méprisent les commandements de Dieu et lèsent les droits d’autrui n’entreront point dans le Royaume de Dieu? Ne vous faites pas d’illusions à ce sujet; il n’y aura point de part dans l’héritage de ce royaume pour les immoraux, les idolâtres, les adultères ou les pervers: débauchés, sensuels, homosexuels… 1 Corinthiens 6:9 

Sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, pour les débauchés, les pervers, les homosexuels, les marchands d’esclaves, les menteurs, les gens sans parole et, d’une manière générale, elle est là pour s’opposer à tout comportement contraire au bon ordre et à la doctrine menant au salut. 1 Timothée 1:9 

Voici des textes qui ont le mérite d'être clairs et qui précisent l'attitude spirituelle et scripturaire à l'égard des choses qui y sont nommées et de ceux qui les pratiquent. 

Le Saint-Esprit et les Écritures nous éclairent et nous mettent en garde contre toutes ces choses. 

Nous remarquons aussi  le souci de la bonne tenue de l'église concernant la paix, le comportement respectueux les uns envers les autres, la considération, la soumission à l'enseignement des Écritures, l'exigence d'une bonne conduite, l'exhortation à la sainteté et à la charité.

Nous y trouvons une discipline certaine par la répréhension charitable à l'égard de ceux qui se conduisent mal, quelque soit leur rang dans les églises.

Parfois des mesures sévères doivent prises envers les irréductibles, les diviseurs, les fauteurs de troubles et autres propagandistes de faux enseignements. Tite 3.19 - Romains 16.17 - 2 Thessaloniciens 3.6,14 - 2 Timothée 3.1/5

Le corps de Christ a besoin d'être en bonne santé et il est important de ne tolérer en son sein aucune source de maladie spirituelle.

Il y a un élément sur lequel nous devrions être des plus vigilants, c'est celui de la moralité des membres du corps de Christ qui participent à la Sainte Cène, tout en faisant  preuve de charité, de patience, de douceur, de support mutuel, d'amour fraternel.

L'Église du Christ est en construction

Seul le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent. C'est ceux là qui participeront à l'enlèvement final et c'est cette foule de personnes de toute nation, toute tribu, tout peuple, toute langue, qui formera l'Église glorieuse de Christ.

 "Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d'une voix forte, en disant:
Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'Agneau". Apocalypse. 7:9 

"Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.
Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre.
Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.
Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!
Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!
Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin.
Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement.
Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.
Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus!
Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!" Apocalypse 22:11-21 


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 00:07

5. La sanctification de l'Eglise

 …Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. Éphésiens 5.25

Le Nouveau Testament, révèle dans la personne du Seigneur Jésus-Christ,  le dessein de Dieu, annoncé par les prophètes de l'Ancienne Alliance, de sauver et d'amener à la perfection un peuple pour son Fils : l'Église, l'épouse de l'Agneau.

Nous comprenons que cette épouse  doit être amenée à la perfection, telle que l'apôtre Jean nous la présente en Apocalypse 21. 

 Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.
Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. 21:2-4

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau.
Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. 21:9-11  

L'apôtre Jean a vu l'Église, telle qu'elle sera, lorsque Dieu l'aura revêtue de sa gloire. 

Aujourd'hui, depuis sa création, jusqu'au moment de son enlèvement, l'Église de Christ est en construction, jusqu'à ce qu'elle soit parvenue à la perfection. Nous comprenons qu'elle ne soit pas parfaite, car composées de personnes imparfaites, mais rachetées par le sang de Jésus-Christ.

La sanctification de l'Église consiste à conduire les disciples de Christ, ceux qu'il a rachetés par son sang, vers la sainteté. Lorsque je parle de sainteté, il s'agit de celle de Dieu.

Le Seigneur accomplit cette œuvre par son Esprit et par sa Parole. 

Pour mener à bien cette tache, Il  établit ses serviteurs, auxquels il donne des ministères et qu'il oint du Saint-Esprit, pour édifier son Église.

 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ Éphésiens 4:11,12

 Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu, 2 Corinthiens 1:21

Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu.
Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle. 1 Corinthiens 4:1,2  

Parmi les ministères de Christ, il y en a un qui est particulièrement adapté à la sanctification des églises, c'est celui de pasteur ou berger ou encore ancien.

Le travail spirituel des bergers qui conduisent les troupeaux, c'est à dire les églises locales, consiste à enseigner, instruire, exhorter, reprendre, par les Écritures, afin de conduire les disciples de Christ vers la sainteté.

Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice 2 Timothée 3:16 

La mission des pasteurs que le Seigneur établit sur ses églises,  c'est de paître le troupeau de Dieu, de veiller sur ceux dont ils ont la charge, selon qu'il est écrit : 

Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang. Actes 20:28 

Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée:
Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. 1Pierre 5:1-3

Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. Hébreux 13:17 

En traitant ce sujet, je m'adresse à tous les membres du corps de Christ, mais aussi particulièrement aux pasteurs, aux anciens, aux conducteurs spirituels, que le Saint-Esprit a établis. Car le Saint-Esprit "habite l'Église sur la terre", l'assistant et l'enseignant, afin de la conduire dans toute la vérité.

Une évidence ressort de la Bible : Dieu est saint, Christ est saint, le Saint-Esprit est saint, donc nous sommes appelés à être saints dans toute notre conduite.

Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 1 Pierre 1:15 
Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, 1 Pierre 2:9 

Ceci est vrai pour chaque enfant de Dieu, individuellement, mais aussi pour chaque église locale et enfin pour tout le corps de Christ : l'Église dans son ensemble.

Pour ce qui est de "Son Église", Christ en prend soin et veille lui-même à la sanctifier.

En ce qui concerne "les églises", Le Seigneur attend de ceux qu'il établit sur elles, comme bergers, qu'ils soient fidèles. 1 Corinthiens 4:1,2

Le Seigneur à donné des moyens pour la sanctification de ses assemblées : l'enseignement, l'instruction, la répréhension, la discipline.

Ce sont autant de choses qui doivent être pratiquées avec douceur, miséricorde, patience, détermination et fermeté. Nous comprenons qu'il faut pour cela beaucoup de sagesse, la sagesse d'en haut. 

Il y a deux écueils que nous devons éviter : l'intransigeance brutale et le laxisme sentimental. Les deux sont d'origine charnelle.

La difficulté c'est de concilier la fermeté concernant les exigences divines pour la sainteté, avec la douceur, la patience, la miséricorde, la compassion, l'amour, de Dieu.

Nous avons besoin de l'assistance du Saint-Esprit, afin d'être spirituels, selon Galates 6:1

  • Fermes et exigeants

  • Doux et patients

  • Miséricordieux et bons. 

- L'Église dans son ensemble est le tabernacle de Dieu, son Temple.

- Chaque enfant de Dieu est un temple du Saint-Esprit

- Chaque église locale est une maison dans laquelle le Seigneur est présent.

Nous devons comprendre notre responsabilité, vis à vis de Dieu et des hommes, et en particulier la nécessité d'églises sanctifiées et purifiées, car le lieu où Dieu habite est "Un temple saint". Éphésiens 2:21 

Si nous voulons qu'Il y travaille, il doit être conservé saint.

 "Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant." 2 Corinthiens 6:14 

"Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu". 7:1

"C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra". 1 Pierre 1:13 

La sanctification  est donc une œuvre à maintenir, dans les assemblées locales.

Je vous ai parlé de notre sanctification personnelle, ici je vous entretiens de la sanctification de l'église locale, en tant qu'assemblée de Dieu, église de Christ, dans une ville, un quartier ou un village, qu'elle se tienne dans un local aménagé en lieu de prière et de culte ou dans une maison.

N'oublions pas que chaque église locale est un chandelier que le Seigneur place dans chaque ville, quartier, village, où elle naît et se développe. Or un chandelier doit éclairer d'une lumière pure et vive. C'est ce que sera une église qui se sanctifie.

La sanctification des églises est confiée en particulier à ceux qui ont la responsabilité de les conduire : des conducteurs, des bergers, établis par le Saint-Esprit ou du moins cela devrait être ainsi. La volonté du Seigneur des églises c'est que chacune soit  gouvernée, dirigée,  conduite. 

Gouverner l'église.

Quelques synonymes peuvent nous aider à comprendre le sens de cette fonction : diriger, juger, conduire, présider, sont autant d'expression que l'on trouve dans les Écritures, pour qualifier ceux qui assument cette responsabilité.

Déjà nous comprenons qu'il s'agit de personnes qui devront faire preuve d'autorité. Or a une époque où l'autorité est de plus en plus contestée, même dans les églises, le problème du gouvernement de ces dernières devient aigu. 

Gouverner, c'est donc conduire, diriger et c'est ce qui attaché au ministère des anciens (les pasteurs-bergers) :

1 Timothée 5:17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

1 Thessaloniciens 5:12 Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent.

Le mot grec hêgoumenoi (conducteur) apparaît 

  • dans Actes 14:12 où Paul est présenté comme le "guide de la parole", 

  • dans Actes 15:22 où Jude et Silas sont nommés "des hommes, guides parmi les frères" 

  • et surtout dans Hébreux. 13:7, 17, 24: "Laissez-vous persuader par vos guides et cédez (devant eux) -ce sont eux, en effet, qui se privent de sommeil pour (ou veillent sur) vos âmes, comme ayant à rendre compte-afin qu’ils fassent cela avec joie et non en gémissant."

On peut rapprocher de ce terme "ceux qui vous dirigent (proïstamenous) dans le Seigneur". 1Th 5:12 

Ce même verbe se retrouve, dans 1 Timothée 3.4-5, parmi les conditions requises de l’évêque "qu’il dirige bien sa propre maison", c'est à dire sa famille.

La notion de conducteur, attribuée à ceux qui gouvernent l'église, c'est d'être un guide-conducteur, celui qui va montrer le chemin et exhorter à y marcher.

L'apôtre Paul qui donnait ses instructions à Timothée pour établir des anciens dans les églises, recommandait de choisir des hommes de bonne conduite,  qui étaient capables de bien gouverner, diriger leur propre maison et qui avaient de l'expérience spirituelle.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes