Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 12:32
054-copie-2 - ACTES 10:9-20 
Trois secrets des hommes que Dieu conduit au rendez-vous
Le rendez-vous divin est un moment que Dieu prépare pour bénir, consoler, élever et positionner celui qu’il aime. Il y a dans la vie de chacun un moment de Dieu. Je vous encourage de ne pas manquer ce moment. L’avenir de chacun de nous se joue dans la manière qu’il répond à Dieu pour se présenter à ce rendez-vous. Pierre est conscient d’avoir reçu une vision du Seigneur. Il est tellement hésitant que le Seigneur lui vient en aide pour ne pas manquer de saisir cette occasion pour avancer.
Trois expressions révèlent ces secrets.
1- Lève-toi
Lève-toi est une expression qui interpelle une catégorie d’hommes et de femmes assis :
Dans le découragement,
Dans la déception,
Dans la révolte,
Mais ayant le cœur rongé par la douleur à la suite des blessures,
Dans l’incompréhension des évènements qu’ils vivent,
Mais pensant que Dieu les a abandonné (oublié leur cause)
Mais pensant qu’ils sont au bout du rouleau, plus rien à faire. Ça a trop duré !
‘’Lève-toi ‘’ est une parole prophétique qui annonce la fin d’une saison et inaugure un temps nouveau de Dieu.
‘’Lève-toi’’ est une parole ointe de Dieu qui apporte la guérison, la délivrance et la restauration sans laquelle nulle ne peut entrer dans la nouvelle saison.
‘’ Lève-toi’’ est une parole révélant que ce n’est pas fini, les évènements passés sont derrière toi, Dieu inaugure un nouvel avenir pour ta vie.
2- Descends
Ce mot d’ordre de Dieu appelle Pierre à quitter le village de l’immobilisme ou de statuquo. Descendre est un verbe de mouvement qui indique que Dieu appelle Pierre à poser des pas de ‘’foi’’ dans la nouvelle direction.
Je reprends ma réflexion de tout à l’heure :
arrête de calculer, aie foi en Dieu,
arrête de mesurer, aie foi en Dieu,
Cesse d’hésiter pour poser les premiers pas, aie foi en Dieu,
Bannis la peur d’avancer, aie foi en Dieu
Le Seigneur fixe à Pierre un rendez-vous dans la maison de Corneille un officier romain en poste à Césarée. IL montre à Pierre une image sans détail de la description de la rencontre : les types de personne et la manière dont les choses se dérouleront. Tout ce qu’il demande à Pierre, c’est l’obéissance de la foi.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 10:35
046 - ACTES 10:9-20 

Le Seigneur ouvre une nouvelle porte

 

Alors que Pierre bénit le Seigneur pour toutes ces merveilles, au ciel Christ ressuscité assis sur son trône dit : tu verras des choses beaucoup plus grandes que ce que tu as vu. C'est-à-dire que j’ai un plan de grandes choses pour le ministère que j’ai confié à Pierre.

Dans l’exercice du ministère à Jérusalem et les environs, l’apôtre constate que les autorités Juives du territoire de succès deviennent de plus en plus hostiles. C’est ainsi qu’il se retire pour un moment de retraite personnel au bord de la Méditerranée à Jaffa, localité située à 55 km de Jérusalem. C’est dans cette ville, dans la maison de son ami Simon le Corroyeur que le Seigneur lui donne une grande révélation.

Après un temps de prière en mi - journée, il se retire à l’étage pour un court moment de repos. Il s’assoupit. Dans quelques fractions de minutes, il voit une vision qui ne le laisse pas indifférent. Il voit devant lui une nappe contenant des reptiles de toutes sortes et il entend la voix du Seigneur qui dit : tue et mange. Cela se produit trois fois. Il se réveille et se met à réfléchir pour comprendre le sens de la vision.

Pendant qu’il était préoccupé par la vision, trois personnes frappent à la porte disant qu’elles cherchent un certain Simon Pierre. Au même moment, il entend la voix du Seigneur lui donner une instruction claire :

« lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés » (v20)

Pierre est au carrefour de son ministère. Le Seigneur ouvre grandement une porte pour aller apporter l’Évangile devant la colonie romaine établie à Césarée. Il s’agit d’un rendez-vous divin !

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 11:58

011-copie-1.JPG

- ACTES 10:9-20
Dieu est un Dieu de surprises
Pierre est agréablement surpris le jour de la Pentecôte. Il n’avait pas préparé de prédication. La journée a commencé par un soleil de plomb, les disciples sont en prière comme ils le faisaient depuis dix jours, les évènements se précipitaient devant lui, un bruit violent se fit entendre dans le ciel, les flammes de feu se posèrent sur la tête de chacun et tous se mettent à parler dans d’autres langues.
Ce phénomène étrange étonne les Juifs venus adorer à Jérusalem et ils se questionnent sur ce phénomène. Sans préparation aucune, Pierre ouvre la bouche pour en donner une explication. Par la même occasion, Dieu le surprend, il devient le premier prédicateur oint de l’Église naissante. À la suite de sa prédication trois mille âmes sont vivement touchées et se convertissent.
Le jour suivant, il monte au temple en compagnie de Jean pour la prière sans prévoir ce qu’il allait arriver. Curieusement, son regard croise celui d’un boiteux de naissance assis devant la porte appelée la Belle. Chaque jour, sa famille le plaçait au même endroit pour mendier l’aumône. Pierre le fixe avec ses yeux et finalement, il lui adresse une parole pleine de foi : je n’ai ni or ni argent, ce que j’ai, je te le donne, au nom de Jésus de Nazareth lève –toi et marche. Le saisissant par la main, curieusement, d’un seul bond le boiteux se lève et se met à marcher. Pierre est à nouveau surpris de voir qu’en confessant le nom de Jésus, les miracles se produisent. Il profite des circonstances et il profite de ce miracle pour expliquer aux Juifs venus au temple qu’il n’est pas un thaumaturge, que c’est par Jésus qu’ils ont livré à la crucifixion et que Dieu a ressuscité des morts que ce miracle est survenu. Encore une fois, cinq mille personnes se convertissent, les fruits dépassent son estimation. Les résultats dépassent ses calculs.
Au chapitre 5, toute la ville de Jérusalem est bouleversée par des miracles que le Seigneur opère par la main des apôtres. Le sanhédrin décide d’arrêter Pierre et Jean et de les mettre en prison. Tard dans la nuit, l’ange du Seigneur vient les libérer alors que les portes de prison sont hermétiquement fermées. L’ange conduit Pierre et Jean au temple et leur donne des instructions de continuer le ministère.
Pierre ne cesse de découvrir que Dieu est un Dieu de surprise.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 15:57
020.JPG  - ACTES 10:9-20 
18 ils appelèrent et demandèrent si c’était là que logeait Simon, surnommé Pierre.
19 Et comme Pierre réfléchissait sur la vision, l’Esprit lui dit : Voici trois hommes qui te cherchent ;
20 lève–toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés.
 
Le v20 a parlé à mon cœur tout au long de cette semaine comme si Dieu soufflait à mon esprit cette pensée pour vous : «
lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter,….
» Le Seigneur encourage Pierre à cesser d’hésiter, il doit s’engager dans la nouvelle direction dont la porte est ouverte devant lui. Notons trois expressions portant le message de Dieu pour nous :
Lève-toi,
Descends,
Pars,
J’entends derrière chaque expression que je viens de souligner une voix douce du Seigneur qui murmure avec insistance, arrête d’hésiter, arrête d’analyser, cesse de trop calculer, c’est moi qui initie ce projet. La nouvelle récolte de l’apostolat de Pierre dépend de la réponse qu’il donne au Seigneur.
Voilà pourquoi je donne comme titre à mon message :
Ce n’est pas un rêve, Dieu te parle
Les douze premiers chapitres du livre des Actes rendent témoignage de la naissance et de l’expansion de l’Église naissante sous l’apostolat de l’apôtre Pierre.
Le Seigneur a rencontré pour la première fois Simon Pierre sur le lac de la Galilée entrain de pêcher des poissons. De son métier de pêcheur, Jésus en fait un leader, un orateur, un apologète et prédicateur oint. Dieu choisit les gens timides pour en faire des orateurs, des faibles pour en faire des forts, hommes sans expérience pour en faire des héros, des vies brisées pour les restaurer en en faire des vases d’honneur. Les œuvres de Dieu sont grandes et admirables.
Il est temps que tu cesses de t’abaisser, de vivre selon le portrait que ton père et ta mère ont fait de toi. Change l’image que tu as de toi. Tu vaux plus que ce que les gens disent que tu es. Tu peux faire plus que les résultats dans tes mains. Les échecs d’hier ne peuvent pas définir la trajectoire de ta vie.
Dans son cheminent avec Pierre, Jésus lui dit plusieurs paroles qui semblaient un non sens. Je vous rappelle deux déclarations:
 Suivez-moi, et je vous ferai pécheurs d’hommes (Mt 4.19),
Je te donnerai les clés du royaume des cieux (Mt 16.19),
Le Seigneur conduit Pierre sur le chemin où ce dernier ne cessera d’être surpris par la manière que Dieu travaille avec lui. Pour Pierre, Dieu est un Dieu de surprise. Je vous rappelle quelques scènes de surprises de Dieu dans la vie de Pierre.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 21:24
012 Trois exigences sans concession
Ephésiens 5:21: « vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Dieu ». 
Nous faisons face à trois domaines dans lesquels l’Ecriture révèle clairement les demandes sans concession de Dieu et qui s’appliquent à tous les chrétiens. La première est la reconnaissance de toute autorité s’exerçant dans et à travers chaque église locale. La seconde est le pardon inconditionnel envers tous ceux qui nous ont causé du tort ou nous ont fait du mal. La troisième est une attitude de soumission envers tous nos compagnons chrétiens.
L’obéissance dans ces trois domaines apporte aux chrétiens une couverture relevant de l’autorité des écritures qui les protège des attaques des anges sataniques dans les lieux célestes Au contraire, la désobéissance rend les chrétiens vulnérables à de telles attaques.
J’ai eu très à cœur de rédiger cet enseignement. Après de nombreuses années d’expérience dans le corps de Christ, je suis convaincu que le fait de désobéir à ces trois principes bibliques entraîne des conséquences pouvant être tragiques. Je pense que c’est l’une des causes principales du fait que beaucoup de bons serviteurs de Dieu, pourtant consacrés, se retrouvent « aux urgences ». Je prie que Dieu nous accorde à tous un nouveau respect pour l’autorité de Christ investie dans l’Eglise et qu’il renouvelle en chacun d’entre nous une attitude de pardon et de soumission.
Dans ma prochaine exhortation, nous verrons les armes de notre combat.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:33
050-copie-1  Notre relation personnelle
Le domaine principal dans lequel notre soumission envers Dieu et sa Parole sera testée est celui de nos relations personnelles. Jésus a établi quelques règles très strictes.
En ce qui concerne pardonner aux autres, par exemple, il dit dans Marc 11:25-26: « Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses ».
A nouveau, à la fin de la prière modèle donnée par Jésus aux disciples dans Mathieu 6:9-13, il a ajouté une seule chose: « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses ». Nous devons toujours nous souvenir que pardonner à une autre personne n’est pas l’expression d’une émotion mais un acte de discipline personnelle. Nous pouvons dépendre pour cela du Saint-Esprit qui est un Esprit de force, d’amour et de sagesse » (2 Tim 1:7).
La discipline personnelle est aussi nécessaire pour produire la sorte d’attitude que Paul décrit dans Ephésiens 5:21: « vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Dieu ». Cette attitude de soumission mutuelle est la clé pour des relations correctes (saines) à la fois dans le foyer et dans l’Eglise.
Les chrétiens qui refusent de pardonner aux autres ou de se soumettre les uns aux autres sont en rébellion face à l’Ecriture. La racine de leur problème est l’insoumission. Ils ont donné accès à l’esprit qui domine sur le monde autour d’eux. Cela les rend inévitablement vulnérables aux mauvais anges ou les anges déchus qu'appele souvent les demons qui sont leurs ennemis acharnés dans les lieux célestes.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 18:53
004 L’une des caractéristiques de la fin de l’époque actuelle, contre laquelle Jésus a averti ses disciples, est l’iniquité croissante: « à cause de l’iniquité du plus grand nombre, l’amour de beaucoup se refroidira ». Jésus a indiqué que beaucoup de chrétiens seraient infectés par cette iniquité prépondérante et qu’en résultat, leur amour pour Dieu et pour son peuple se refroidirait.
L’essence de l’iniquité est un rejet de l’autorité, ce qui est devenu une caractéristique évidente de notre culture contemporaine. Il y a un mépris répandu pour tout ce qui est règlement ou régulation interférant avec la liberté individuelle de chaque personne. Les gens affirment très fortement leurs « droits » mais ils ont beaucoup plus de mal à reconnaître leurs responsabilités correspondantes, parfois, le résultat frôle l’anarchie. En tant que chrétiens, nous devons veiller à ne pas tomber dans une telle attitude. Nous sommes appelés à montrer notre respect pour l’autorité légitime séculière.
Mais premièrement et avant tout, nous devons cultiver et maintenir une attitude de respect et d’obéissance envers Dieu notre Père et envers Jésus notre sauveur, ce qui sera exprimé par une attitude correspondante de respect et d’obéissance envers la parole de Dieu.
Dans Jean 14:23-24, Jésus dit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole… Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles ». Nous pouvons affirmer aimer Dieu et nous pouvons aussi faire de longs et éloquents sermons ou prières, mais au bout du compte, nous n’honorons pas Dieu et ne lui obéissons pas plus que nous honorons et obéissons à sa Parole. Au milieu d’une iniquité de plus en plus culminante il serait bon pour chacun d’entre nous de renouveler l’affirmation de notre totale et absolue soumission à l’autorité des Ecritures « Toute Ecriture est inspirée de Dieu » (2 Tim 3:16).
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 15:00
003-copie-1  Membres d’un seul Corps
Dans Ephésiens 1:22-23, Paul donne aussi une seconde image du peuple de Dieu sur la terre. Il dit « l’Eglise, qui est son Corps (celui de Christ) ».
Dans 1 Corinthiens 12:27, Paul développe ce thème: « vous êtes le corps de Christ, et ses membres chacun en particulier ». Il utilise différents exemples à partir du corps physique pour souligner le fait que, en tant que chrétiens, nous sommes tous interdépendants et nous avons besoin les uns des autres.
L’image la plus complète, et faisant la plus autorité, de l’Eglise en tant que corps de Christ nous est donnée dans Ephésiens. Il est donc à remarquer qu’à travers cette épître, Paul parle des chrétiens au pluriel de façon constante. Aux chrétiens individuels, il n’a absolument rien à dire, ni à leur propos.
Par exemple, dans Ephésiens 1:3-12, Paul dit la chose suivante: Dieu nous a bénis – il nous a choisis – il nous a prédestinés – grâce à lui, nous sommes acceptés – nous avons la rédemption – il nous a fait connaître le mystère de sa volonté – nous sommes devenus héritiers – afin que nous servions à la louange de sa gloire.
Une lecture attentive du reste de cette épître confirmera que c’est son message du début jusqu’à la fin. Il n’y a ni promesse et ni prière pour des personnes isolées, mais seulement une brève exception dans les six derniers versets: Paul termine en demandant une prière spécifique pour lui-même.
Cet accent mis sur le Corps de Christ dans son ensemble arrive à son apogée dans Ephésiens 6:10-18 quand Paul parle de notre combat spirituel. Au verset 12, tous les mots clés sont au pluriel – à la fois ceux qui se rapportent au peuple de Dieu et ceux qui font référence aux forces adverses: nous luttons contre les dominations – contre les autorités – contre les princes de ce monde de ténèbres – contre les esprits méchants…
La guerre spirituelle dépeinte ainsi n’est pas un conflit entre individus mais une vaste guerre entre armées opposées. Il n’y a pas de place pour les « cavaliers seuls » à la recherche de leurs buts personnels. La victoire exige une action contrôlée et de concert, le peuple de Dieu œuvrant comme le font les membres du corps tous ensemble. Voilà qui demande beaucoup de discipline et une disposition à se soumettre à l’autorité selon le modèle biblique. Au milieu d’une iniquité abondante
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:29
00500.jpg Dans Ephésiens 1:22, Paul dit que Dieu a donné Jésus « pour chef suprême à l’Église ».
Le mot grec pour Eglise est ekklesia. Dans sa signification originale, ekklesia dépeint un groupe de citoyens dans une cité (telle qu’Athènes) qui formait le gouvernement collectif de la ville. Quand on utilise ce mot pour des chrétiens, cela implique que par son acte de rédemption, Jésus exerce son autorité à travers l’Eglise qui est son ekklesia.
Etre sous l’autorité de Christ implique donc être correctement « imbriqué » dans son Eglise. Nous ne pouvons pas demander la protection de son autorité sur nous si nous ne respectons pas l’autorité qu’il a placée dans son Eglise.
Voilà qui est clairement illustré dans l’établissement de Paul en tant qu’apôtre. Dans 1
Timothée 1:1, Paul se présente comme « apôtre de Jésus-Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance ». L’autorité finale décidant de l’apostolat de Paul était une décision prise au ciel par Dieu le Père et Dieu le Fils. Comme par définition le mot « apôtre » signifie « quelqu’un qui est envoyé », c’est seulement lorsqu’il a été envoyé par l’église locale d’Antioche que son apostolat a commencé.
Dans Actes 13:1 Paul (encore appelé Saul) est inclus dans la liste des cinq hommes appelés « prophètes et docteurs ». Puis, sous la direction du Saint-Esprit, les trois autres hommes imposèrent les mains à Barnabas et à Saul et les envoyèrent. Après cela, les deux hommes sont appelés apôtres (voir Actes 14:4, 14). L’apostolat de Paul avait été établi au ciel, mais il n’a été validé que lorsqu’il a été constaté et reconnu par une église locale sur terre.
Durant plus de quinze années de ministère international, j’ai toujours cherché à reconnaître et à respecter l’autorité de Christ opérant à travers une église locale. Nous nous sommes toujours intégrés dans une assemblée locale là où nous avons habité. Lorsque nous nous déplacions pour le ministère, nous étions toujours officiellement « envoyés » à partir d’une église locale et au retour, nous faisions un rapport à l’église qui nous avait envoyés. C’était la pratique établie par Paul et Barnabas dans Actes 13:3 et 14:26-27.
Certains chrétiens recherchent l’église parfaite. Je dois admettre qu’en plus de  quinze  ans, je ne l’ai pas encore découverte. Je dois bien sûr aussi admettre que si je trouvais une telle église, je ne pourrais pas alors en faire partie sinon elle ne pourrait plus être parfaite! En attendant, je suis reconnaissant pour toutes les bonnes choses que j’ai reçues à travers des assemblées locales imparfaites.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 11:21
087 Lorsque nous naissons de nouveau en tant que chrétien dans le royaume de Dieu, nous découvrons que nous sommes entraînés dans une guerre avec le royaume spirituel opposé – le royaume de Satan. Nous n’avons pas le choix. Puisque le royaume auquel nous appartenons est en guerre, nous y sommes aussi. Nous découvrons également différentes sortes d’ennemis, le plus puissant et dangereux étant un royaume d’anges rebelles dans les lieux célestes sous le règne de l’ennemi « numéro un » de Dieu, Satan lui-même.
Comme nos ennemis sont très puissants, nous avons tous besoin d’utiliser la protection que Dieu a mise à notre disposition. 1 Cor 11:10 est seulement un exemple de protection et du principe biblique d’autorité s’appliquant au sens large à tous les chrétiens – qu’ils soient hommes ou femmes.
Sous autorité
Luc 7:1-10 nous rapporte comment un centurion romain a envoyé vers Jésus quelques anciens des Juifs le priant de venir guérir son serviteur qui était à la mort. Jésus proposa d’aller et de prier pour le serviteur mais le centurion a répondu:
« Seigneur, ne te donne pas de fatigue, car je ne suis pas digne que tu entressous mon toit; c’est pourquoi je ne me suis pas cru digne moi-même non plus d’aller vers toi; mais dis une parole et mon serviteur sera guéri. Car moi aussi, je suis un homme placé sous l’autorité d’autrui, ayant sous moi des soldats; et je dis à l’un, va, et il va; et à un autre, viens, et il vient; et  mon esclave, fais cela, et il le fait. »
En disant « moi aussi, je suis un homme placé sous l’autorité d’autrui », le centurion reconnaissait que l’autorité de Jésus dans le royaume spirituel était similaire à l’autorité qu’il avait lui, dans le royaume militaire en tant que centurion de l’armée romaine. Dans les deux cas, l’autorité provenait de la soumission à une source supérieure. Pour le centurion, la source était l’empereur romain, pour Jésus, c’était Dieu le Père.
 Remarquez également que le centurion n’a pas dit, comme l’aurait fait beaucoup, « j’ai l’autorité… », mais « je suis sous autorité ». Il mettait en évidence un principe biblique: pour exercer une autorité, il faut être soumis à une autorité. L’autorité est toujours dérivée de la source.
Dans Mat 28:18, après sa résurrection, Jésus a dit: « Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre ». Des chaînes d’autorité sont établies, découlant de Dieu le Père à travers Jésus son fils dans chaque situation de l’univers. Dans 1 Cor 11:3, Paul explique qu’il y a une chaîne d’autorité appelée à fonctionner dans chaque famille. « Christ est le chef de tout homme, l’homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef de Christ ». L’autorité passe de Dieu le Père à travers Jésus le Fils jusqu’au mari, et à travers celui-ci jusqu’à sa femme.
Ce qui est vrai dans le foyer s’applique à chaque domaine de la vie et à tous les chrétiens, chacun ayant besoin de protection, sous l’autorité qui lui correspond. Un chrétien qui ne se trouve pas placé sous une autorité est un chrétien qui n’est pas protégé.L’autorité dans l’Eglise
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes