Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 09:26

   - ROMAINS 10:4
" Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient."
Par le sang de Jésus, je suis justifié, rendu vertueux, comme si je n’avais jamais péché.
A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. (Romains 5:9)
Le mot traduit par ‘ JUSTIFIE ’ possède un grand nombre de significations.
- Premièrement, il a une signification légale. Légalement parlant, il signifie que nous sommes acquittés, absous de toute mauvaise action. Nous étions poursuivis en justice mais nous avons été acquittés. C’est une excellente nouvelle. Réfléchissez à ce qu’une personne jugée pour meurtre pourrait ressentir en apprenant qu’elle a été acquittée. Essayez seulement de l’imaginer. Nous aussi, nous devrions ressentir cette joie.
- Deuxièmement, nous ne sommes pas coupables.
- Troisièmement, nous sommes reconnus justes.
Beaucoup s’arrêtent là, mais je vous assure que la pleine signification de ce mot outrepasse ces limites. Nous sommes aussi rendus justes. Le sang de Jésus n’a pas uniquement pour effet de nous faire reconnaître justes, mais au sens propre, de nous rendre justes.
Puis, nous sommes justifiés. Cela signifie que c’est ‘comme-si-je’ n’avais jamais péché. Nous avons été rendus justes de la justice de Christ, sur qui ne pèse aucun passé désastreux ni aucune once de culpabilité, et contre qui satan ne peut rien faire dans le but de nous accuser. Nous sommes rendus justes de la justice de Jésus. C’est par la justice de Christ que nous sommes justifiés. Il n’y a aucune culpabilité ni aucun problème vis-à-vis du passé. Tout a été effacé.
Merci Seigneur pour le sang de Jésus. Je proclame que par son sang, je suis justifié, rendu juste, comme si je n’avais jamais péché. 
Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:29

 - PROVERBES 14:34
" La justice élève une nation, Mais le péché est la honte des peuples."
Par le sang de Jésus, je suis justifié, rendu vertueux, comme si je n’avais jamais péché.
Le terme de justification est un terme théologique plutôt ennuyeux dont le sens est souvent obscur. Nous allons tout d’abord étudier le mot puis, ensuite, tenter d’en expliquer le sens. Le thème central de l’épître aux Romains est la justice. Plusieurs siècles auparavant, Job avait posé la question suivante: « COMMENT L'HOMME SERAIT-IL JUSTE DEVANT YHWH ? » (JOB 25:4). L’épître aux Romains présente la réponse de YHWH. Si nous sommes intéressés par la justice, l’épître aux Romains nous intéressera. Jésus a dit: «Heureux ceux qui ont  faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés» (Matthieu 5:6). Nous pouvons avoir faim et soif de guérison ou de prospérité sans être comblés. Mais lorsque nous aurons faim et soif de justice, nous serons rassasiés.
«A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.» (Romains 5:9)
Remarquez que nous avons été justifiés par son sang. A la fois en hébreu et en grec, un seul mot est traduit par ‘juste’ ou ‘vertueux’. En hébreu, le mot est tsadaq, et en grec, dikaioō. Mais peu importe sa traduction, il s’agit du même mot. En français, nous tendons à nous référer à juste en termes de légalité ou de loi et à vertueux plutôt en termes de caractère ou de conduite. Une telle distinction n’existe pas dans les langues bibliques. «Etre justifié par son sang» signifie la même chose qu’être «rendu vertueux par son sang.» 
Merci Seigneur pour le sang de Jésus. Je proclame mon désir d’avoir faim et soif de justice et de justification par son sang. Par le sang de Jésus, je suis justifié, rendu vertueux, comme si je n’avais jamais péché. 
Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 08:56

      - TIMOTHEE 4 : 1-5
«Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que YHWH a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que YHWH a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de YHWH et par la prière.» (1 Timothée 4:1–5)
Dans ce passage, Paul disait tout d’abord que s’abstenir de se marier (donc, le célibat) n’était pas une clause intrinsèque de la sainteté, et que cela n’y mène pas nécessairement. En fait, si nous examinons dans l’histoire de l’Eglise, les cas où le clergé était tenu au célibat, il semble évident que celui-ci n’a pas toujours produit la sainteté.
En ce qui concerne les régimes, Paul disait ceci: «tout ce que ce YHWH a créé pour notre nourriture est bon.» Mais il ne faut pas oublier que la bonne nourriture que YHWH a créée peut être corrompue par ce que nous y mélangeons ou par la façon dont nous la préparons. Donc, prenez le temps et faites l’effort de distinguer les choses qui sont utiles de celles qui sont nuisibles. Coopérez avec le Saint-Esprit.
Merci Seigneur pour le sang de Jésus et l’œuvre de ton Saint-Esprit. Je proclame que je vais coopérer avec le Saint-Esprit pour distinguer ce qui est utile ou nuisible à mon corps, parce qu’il est le temple du Saint-Esprit, racheté, purifié et sanctifié par le sang de Jésus. Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 09:58

  - PSAUMES 139 : 14
Mon corps est un temple pour le Saint-Esprit, racheté, purifié et sanctifié par le sang de Jésus.
Dans le PSAUMES 139:13–14, David parle à l’Eternel et dit:
«C'est toi qui as formé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien.»
En d’autres termes, il disait à YHWH: «tu étais là lorsque j’étais encore dans le ventre de ma mère, tu me façonnais harmonieusement».
Je me demande si nous réalisons vraiment que nous sommes faits de merveilles et de prodiges. Lorsque je pense à ce qu’implique le fait que YHWH a créé mon corps et me l’a donné, je suis rempli de crainte et d’admiration. Je suis fait de prodiges et de merveilles et j’aurai des comptes à rendre à YHWH pour ce que j’aurai fait du corps qu’il m’a donné.
Nous sommes tellement férus d’ordinateurs de nos jours (il est vrai que ce sont des outils fantastiques), mais j’aimerais signaler que notre corps est de loin l’ordinateur le plus extraordinaire auquel nous n’aurons jamais à faire. Beaucoup de chrétiens apportent bien plus de soins à leur ordinateur qu’à leur propre corps. Après tout, si un ordinateur se casse, tombe en panne ou devient obsolète, nous pouvons toujours en acheter un autre, moyennant une petite somme supplémentaire. Mais, lorsque le corps humain tombe en panne, lorsque cet ordinateur se casse, c’est la fin. Il n’y a plus rien à faire.
Merci Seigneur pour le sang de Jésus et l’œuvre de ton Saint-Esprit. Je proclame avec crainte et ravissement que je suis fait de prodiges et de merveilles. Mon corps est le temple du Saint-Esprit, racheté, purifié et sanctifié par le sang de Jésus. 
Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 13:07

    - I CORINTHIENS 10 : 31 
" Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de YHWH. "
Mon corps est un temple pour le Saint-Esprit, racheté, purifié et sanctifié par le sang de Jésus.
«Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de YHWH, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc YHWH dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à YHWH.» (1 Corinthiens 6:19–20)
Notre corps a différents usages. L’une de nos activités principales consiste à nous alimenter (manger et boire). Paul dit que nous devons mener nos activités de façon à rendre gloire à YHWH:
«Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de YHWH.»
Que signifie donc « MANGER… POUR LA GLOIRE DE  YHWH »? Je vous laisse répondre à cette question. Certaines personnes ont du mal à s’imaginer qu’elles peuvent rendre gloire à YHWH dans leur façon de manger. Mais, YHWH a dit qu’il était un YHWH jaloux (par exemple, en Exode 34:14), et il veut être glorifié dans tous les aspects de la vie (et particulièrement dans notre ordinaire et nos activités courantes.)
Mais puis-je vous poser une autre question. Est-il possible de s’empiffrer pour la gloire de YHWH? Je ne pense pas que cela le soit étant donné que les excès de nourriture sont une forme d’auto complaisance. Proverbes 13:25 dit, «Le juste mange et satisfait son appétit.» Nous avons droit à la satisfaction mais si nous dépassons cette limite, nous devenons auto complaisants.
Merci Seigneur pour le sang de Jésus et pour l’œuvre de son Saint-Esprit. Je proclame que mon corps est le temple du Saint-Esprit, racheté, purifié et sanctifié par le sang de Jésus. Mon corps appartient à YHWH, et je veux en faire usage de manière à le glorifier (y compris le manger et le boire). 
Amen
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 10:11

  - PSAUMES 71 : 6
" Dès le ventre de ma mère je m'appuie sur toi; C'est toi qui m'as fait sortir du sein maternel; tu es sans cesse l'objet de mes louanges. "
Satan n’a aucune place en moi, aucun pouvoir sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus!
La première fois que nous proclamerons cela, satan nous rira au nez. Nous devons le redire sans cesse. Satan est le tentateur, mais il est très méthodique et ne perd pas son temps. Il vous tentera tant qu’il trouvera un écho en vous. Lorsqu’il n’aura plus de prise, il ne se souciera plus de vous tenter.
Ainsi donc, par exemple, nous pouvons nous laisser tenter dans le domaine du ressentiment. Nous devons redire sans cesse: «Il a été crucifié, il n’a plus de prise sur moi, il n’a aucune place en moi.» Le diable dira: «Ce n’est pas tout à fait vrai, c’est le frère Prince qui affirme cela.» Mais nous le redirons sans cesse. Et après un moment, tout deviendra si réel que le diable ne s’épuisera plus à continuer de nous tenter.
Parmi les choses à faire, nous devons bâtir les murailles de notre personnalité. La Bible dit que la personne qui ne sait pas se dominer ressemble à une ville démantelée qui n’a plus de remparts. (PROVERBES  25:28. version Semeur) Dans notre culture d’aujourd’hui, nombreux sont ceux dont les remparts sont détruits à cause de foyers déficients, de la drogue ou de mauvaises influences. Toute personne ayant profondément sombré dans la drogue ressemble sans aucun doute à une ville sans remparts pour la protéger. Nous érigeons des remparts en affermissant notre volonté et en affirmant nos droits acquis à la croix. Nous pouvons trouver ce processus douloureux. Cependant, nous n’avons pas conscience du bien qu’il nous fait, à la fin nous aurons construit une forte personnalité. Les dons sont temporaires, pour cette vie seulement, la personnalité est permanente, elle nous suit dans l’éternité. YHWH s’intéresse infiniment plus à votre personnalité qu’à vos dons.
Merci Seigneur pour le sang de Jésus. Je proclame que mon intention est d’affermir ma volonté et d’affirmer mes droits acquis à la croix en déclarant sans cesse: satan n’a aucune place en moi, aucune prise sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus! 
Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 10:23

   - COLOSSIENS 2:14
" Il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix; "
Satan n’a aucune place en moi, aucun pouvoir sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus!
Certains d’entre nous se débattent avec la crainte, la dépression, la solitude, la luxure ou la colère. Nous pouvons obtenir l’aide d’un conseiller mais, en dernier recours, la solution est entre nos mains, C'EST LA CROIX.  Nous devons identifier cette nature en nous au moment et à l’endroit où elle se manifeste. Dans le ministère de délivrance, deux démons font office de portiers, ils entrebâillent la porte et laissent entrer le démon suivant. Ces portiers sont LA PITIE DE SOI ET LE RESSENTIMENT. La pitié de soi est un outil de satan très puissant et, personne ne peut se permettre se laisser aller au ressentiment.
A un moment donné, NOUS DEVONS ETRE IMPITOYABLES. LA CROIX EST ABSOLUMENT IMPITOYABLE, elle n’a rien de confortable, d’attirant ou d’agréable. Mais nous remercions YHWH pour elle, parce qu’elle représente la porte de sortie, la bienfaisance de YHWH.
La plupart d’entre nous abritent un «péché qui campe», un péché auquel nous sommes tellement habitués que nous pensons qu’il fait partie de nous. Nous le trouvons difficile à détester parce qu’il nous semblerait nous détester nous-mêmes. Il est intéressant de constater que mon «péché campeur» était le problème de mon père avant moi. Les enfants héritent beaucoup de choses de leurs parents et certaines trames de comportement sont déjà prédéfinies en nous. Je perçois en moi des comportements qui sont des reproductions directes de ceux de mon père.
Nous devons demander au Saint-Esprit d’identifier la nature de nos problèmes. Appelons-les par leurs vrais noms (qui ne seront probablement pas très brillants), peut-être sera-ce la luxure, le mensonge ou l’orgueil. Puis, disons: «En Jésus, ils ont été crucifiés. Je les porte à la croix. Je ne les laisserai pas me dominer. J’en suis libéré par LA CROIX .»
Merci Seigneur pour le sang de Jésus. Je proclame qu’en Jésus, le péché qui campe dans ma vie (citez-le ici) a été crucifié. Je le dépose à la croix. Je ne le laisserai plus me dominer. Satan n’a aucune place en moi, aucun pouvoir sur moi ni aucune réclamation en suspens contre moi. Tout a été réglé par le sang de Jésus! 
Amen.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 09:18

    - ACTES 12 : 1-11
Heureusement, Jésus nous donne un mandat clair :
15Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. 17Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; 18ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. (MARC 16:15-18)
CONCLUSION
Le Saint-Esprit nous a révélé que Jésus porte un nom puissant. Au nom de Jésus, les malades sont guéris, les sourds entendent, les chaînes sont brisées et les captifs sont libérés (PHILLLIPIENS 2:9-11).
La science et la connaissance humaine ne trouvent pas toujours des solutions. Il y a des problèmes dont la racine est enfouie dans le passé. Il faut creuser, la chercher et la couper pour obtenir des résultats.
Le diable n’a pas pris congé et n’est pas impressionné par le développement technologique et la logique humaine. Il profite d’ailleurs de notre logique pour cacher son œuvre. La prière de mon cœur, c’est que le Seigneur ouvre nos yeux pour trouver la racine des phénomènes cycliques qui nous accablent.
Amen!
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 08:50


                                 - ACTES 12 : 1-11
IV. CREUSER, CHERCHER ET COUPER LA RACINE  
                               - LUC 13 : 10-17
Pour Jésus, le problème physique de cette femme prend sa source dans une racine spirituelle qui met le diable en cause : cette femme était liée par un esprit mauvais.
Il y a quelques années, j'ai répondu à l’appel de détresse d’un couple. Lorsque je suis entrés dans leur appartement, le couple était en pleine dispute. Ils se querellaient et parlaient tous les deux en même temps. Il était difficile de comprendre de quoi il était question. J’avoue que j’étais dépassé par la situation. Je ne savais vraiment pas comment calmer les esprits.
Finalement, j’ai simplement demandé qu’ils m’accordent deux minutes pour dire une prière avant de quitter leur appartement. Ils se sont donc tus le temps que je dise la prière. Le Saint-Esprit a mis dans ma bouche une prière d’autorité et je me suis trouvé en train de chasser les esprits qui opéraient dans cet endroit. Lorsque j’ai dit amen, la tension avait baissé. Le couple s’est immédiatement mis à parler d’autres choses. L’épouse s’est même levée pour me proposer du jus, du thé, du café et des biscuits, etc.
Jésus a dit au chef de la synagogue que la maladie de cette femme prenait sa source dans une racine spirituelle. Tant que personne ne creuse et ne coupe cette racine, tous les traitements appliqués seront inefficaces.
Laissez-moi vous raconter une autre expérience. Alors que j’étais invité comme conférencier, le pasteur hôte a partagé avec nous le cas d’une famille de son Église. Régulièrement, nous dit-il, leur fille de 13 ans piquait des crises de colère. Elle devenait alors très violente envers les autres membres de sa famille ou fuguait tout simplement de la maison. Le pasteur avait beau les conseiller et prier, l’état de santé de l’adolescente ne s’améliorait d’aucune façon.
Lors de notre visite, un autre collègue conférencier a posé la question suivante aux parents : Comment s’appelle votre fille? Il a ensuite posé une deuxième question : C’est le nom de qui dans votre famille? Un silence s’est alors installé dans la pièce. Du regard l’épouse presse son mari d’exposer la situation. Il révèle alors que sa mère pratiquait la divination. Pendant ses séances, elle entrait souvent en transe et prononçait le nom d’un esprit. C’est le nom de cet esprit que nous avons donné à notre fille. L’épouse précise ensuite que c’est à la demande insistante de sa belle-mère que le couple a donné ce nom.
Voilà la racine du problème qui entraînait le comportement anormal de cette jeune fille. Une fois la racine coupée, la jeune fille n’a plus jamais fait de crises.
En ce qui concerne l’infirmité de la femme, dont le récit est relaté en LUC 13, Jésus met l’ennemi en cause, c’est à dire un esprit d’infirmité qui a lié cette femme. Pendant dix-huit ans, les médecins ont soumis cette femme à plusieurs batteries de tests. Mais au lieu de s’améliorer, sa situation empire jusqu’au jour où Jésus creuse et trouve la racine : un esprit d’infirmité est mis en cause. Jésus chasse l’esprit et la femme retrouve la santé.
Il ne faut pas se leurrer, l’ennemi est derrière certaines situations : divorce, adultère, division, dépendance à la drogue, maladie, accident grave, célibat, etc.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 09:03


                                 - ACTES 12 : 1-11
III.  UNE PRISON A DECOUVRIR  
La prison dans laquelle Hérode a enfermé l’apôtre Pierre est la forteresse que l’on appelait communément Antonia (Paul y fut aussi enfermé, voir ACTES 21: 34). Dans cette PRISON, Pierre est privé de toute liberté. Il est dépouillé de son manteau et de sa ceinture. Il est enchaîné aux mains et aux pieds. Ces sont les autorités carcérales qui lui disent quoi faire et comment le faire. Bref, il est soumis aux règles de ses nouveaux maîtres.
Jésus enseignait dans une des synagogues le jour du sabbat. En promenant son regard, il voit une femme infirme parmi les membres de l’assemblée : son dos était courbé et elle ne pouvait aucunement se redresser. Luc précise qu’elle était dans cette condition depuis dix-huit ans. Cette infirmité l’empêchait d’accomplir ses tâches ménagères, de jouer son rôle d’épouse ou de mère si tel était le cas. Son corps était devenu une forme de PRISON.
Jeudi dernier, j’ai suivi un reportage à la télévision. L’émission était consacrée à Joe, un jeune homme de 27 ans, originaire du Tennessee (USA). Ce jeune américain souffrait d’obésité morbide qui l’empêchait de marcher. Il restait allongé jour et nuit sur un grand lit aménagé pour lui. Il pesait 795 livres (360kg). Il a finalement consulté un médecin de Houston, au Texas, en vue de subir une chirurgie qui aurait pour effet de réduire la taille de son estomac. Dans son désespoir, Joe a dit cette parole qui m’a fortement touchée : Mon corps est devenu une PRISON. Je ne peux plus faire ce que je veux. Je dépends totalement des autres. J’ai des beaux habits que je ne porte plus.
Cette déclaration révèle que la PRISON peut aussi prendre une figure d’analogie. Dans ce cas, la PRISON indique un état, une position ou une condition de servitude dans laquelle se trouve un individu (maladie, drogue, pornographie, etc.).
Jésus s’approche de la femme et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité. Jésus lui impose alors les mains et, à l’instant, elle est guérie de cette longue et pénible malformation.
Cela provoque le mécontentement du chef de la synagogue parce que Jésus a opéré cette guérison le jour de sabbat. Jésus lui répond : Et cette femme, qui est une fille d’Abraham, et que Satan tenait liée depuis dix-huit ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat (v. 16a).
Cette femme était juive et donc une fidèle. Jésus la désigne comme étant une fille d’Abraham, autrement dit une fille faisant partie du peuple de l’alliance et une héritière des promesses faites à Israël. À chaque sabbat, elle venait à la synagogue pour adorer YHWH et, par  la même occasion, pour donner sa dîme et remplir tous les rites que la Loi de Moïse recommandait. Mais elle souffre depuis dix-huit d’une infirmité qui l’empêche de remplir ses obligations. Son corps était devenu une forme de PRISON pour elle.
Elle a sans doute consulté plusieurs médecins et subie toutes sortes de traitement sans succès. Mais puisqu’elle se rendait à la synagogue chaque sabbat, les membres de son assemblée se sont probablement habitués à la voir ainsi courbée au point que personne ne faisait plus attention à son état.
MON COMMANDANT SECOND
MON APOTRE DE REVEIL LG PENIEL 
MON LEADER NATIONAL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes