Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 09:27

028 

Apocalypse 21 :21 ; Esaïe 60 : 18 ; Psaume 87

 

Sion est le pays de la promesse faite par Dieu à Abraham qui est mort dans la soif, l’attente de cette cité dont Dieu, lui-même est l’architecte et le constructeur, la cité du Dieu vivant, l’assemblée des premiers-nés. Sion n’est pas une cité géographiquement localisable, palpable physiquement, mais une entité spirituelle composée de tous ceux qui sont morts dans la foi. La bible dit également que le sang de l’aspersion, le médiateur de la nouvelle alliance, le Dieu juge de tous ainsi que des myriades d’anges qui composent les chœurs, font partie de Sion.
C’est cette ville que l’apôtre Jean avait vue. De cette ville, il dit : « Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent… La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau ». L’apôtre dit : « J’ai vu descendre du ciel… » C’est dire que la cité était au ciel et elle est en train de descendre. Cela se passe après l’enlèvement de l’Eglise. En effet, lorsque l’Eglise sera enlevée, elle ira au ciel pour les noces de l’Agneau, et ensemble elle reviendra avec l’Agneau et les saints de tous les âges, tous ceux-là qui sont morts dans la foi. C’est là où l’apôtre Pierre dit : « Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle… ». C’est cela Sion, la nouvelle Jérusalem.
Au-delà de cette vie sur terre, il ya une vie meilleure. Notre espérance ne s’arrête pas aux choses de la terre. Notre espérance est qu’au-delà cette vie sur terre, nous avons la promesse de constituer cette nouvelle cité, d’entrer dans la nouvelle Jérusalem.
Le Psaume 87 dit de cette ville qu’elle est fondée sur des montagnes saintes c’est-à-dire mises à part. Les fondements sont les grands principes sur lesquels nous bâtissons notre vie. C’est dire que le peuple qui constitue Sion a ses fondements à part. Il n’a pas la tradition, les coutumes et la culture des autres peuples. Il n’est pas régi par les idées maîtresses qui dirigent toutes les autres nations. C’est un peuple mis à part. Jésus dit de lui : « Vous êtes dans le monde mais vous n’êtes pas du monde ».
Dans ce cantique composé par les fils de Koré, il est dit : « L’Eternel aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob ». Dans Jacob il y a les douze tribus qui constituent les demeures de Jacob. Dans une demeure on peut trouver un lit, des chaises, quelque chose où s’assoupir, se reposer. Ce qui n’est pas le cas pour une porte. Mais Dieu préfère les portes de Sion au lieu de demeures somptueuses de Juda.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 10:03
048-copie-1  Arriva Joseph d'Arimathée, conseiller de distinction, qui lui-même attendait le Royaume de YHWH. Il osa se rendre vers Pilate, pour demander Le Corps de JÉSUS, Marc 15:43.

Oser, dans le sens biblique du terme, pourrait être défini comme étant le courage de mettre sa foi en action pour accomplir la Volonté de YHWH devant une épreuve.

C'est par la foi que Joseph d'Arimathée osa se présenter devant Pilate, afin de réclamer Le Corps du MESSIE. Et par sa détermination il obtint la victoire dans sa démarche.

Ce Disciple déposa le Corps dans un sépulcre qu'il s'était fait tailler pour lui-même, sans se préoccuper de son avenir. Car Joseph d'Arimathée était convaincu que dans 3 jours ce tombeau sera de nouveau vide !

Le chrétien d'aujourd'hui doit oser affronter n'importe quelle situation difficile par la foi, dans un monde qui traverse des moments douloureux causés par le refus de se soumettre à ELOHIM. En osant de la sorte, nous parviendrons à faire des exploits avec la Puissance de L'EL SHADDAI.

 

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 16:52

les-photos 6865-copie-1 

Qui M’a touché ?
Marc 5:25-34

L’histoire de cette femme avec perte de sang pendant 12 ans est peut être ta situation actuelle. Peut être bien pour toi tes souffrances durent moins que ce que cette pauvre femme a enduré. Elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait car pensant que son argent pouvait résoudre ses problèmes. Plus elle y avait de l’espoir plus son état empiré.

Comme toi, bien aimé, tu as vu plusieurs personnes, mais aucune n’a apporté des solutions à ta vie. LA PAROLE DE YHWH dit : maudit soit l’homme qui se confie à l’homme ( Jérémie 17,5) et la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance (Luc 12 ,15).

V27-28 « Ayant entendu parler de JÉSUS, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement. Car elle disait : si je puis seulement toucher Ses Vêtements, je serai guérie. » Beaucoup de gens (la foule) entendent aujourd’hui parler de JÉSUS qu’IL accomplit des Miracles dans la vie plusieurs personnes. Les églises sont inondées pour cela, mais cette foule ne s’approche pas avec foi car leur espoir se trouve toujours dans le monde.

V31 « les disciples LUI dirent : TU vois la foule qui TE presse, et TU dis : qui M’a touché ?
En effet, la foule pressait JÉSUS et par conséquent plusieurs « LE touchait » donc il n’y avait pas seulement cette femme qui L’a touché. Que signifie alors cette question du CHRIST ?

Dans cette masse humaine (comme dans nos églises) qui suivaient JÉSUS parce qu’ayant entendu parler de CELUI–ci, il n’y avait que cette femme qui avait « touché le Cœur de JÉSUS » dans sa prière. Elle s’est présentée avec foi, dans la détermination et la persévérance (ses souffrances ne l’ont pas découragée), dans le désespoir (elle a compris enfin que c’est JÉSUS qui peut tout pour elle). On ne peut rien obtenir si on garde un espoir pour le monde. Lorsqu’on touche le Cœur de YHWH, cela ne peut que s’accompagner des merveilles dans sa vie. Ce que YHWH a accomplit ne peut rester caché, c’est pourquoi elle était obligée de confesser JÉSUS-CHRIST en public pour que la Gloire ne revienne qu’à LUI. Sinon 12 ans après d’aucun aurait affirmé que c’était un Médecin qui l’avait guérie.

Beaucoup ont suivi JÉSUS-CHRIST (la foule) parce qu’ils ont reçu un miracle dans leur vie (comme plusieurs aujourd’hui), mais jusqu’à ce jour ils ne sont pas encore nés de nouveau et donc n’ont pas consacré leur vie à JÉSUS-CHRIST.

Il est temps de recevoir JÉSUS-CHRIST comme SEIGNEUR et SAUVEUR ; et LUI consacrer toute ta vie.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:01
 

APOTRE-PHOTOS-013.jpg 

IV - Victoire totale (2 Rois 4v37)

La foi placée en YHWH ne déçoit jamais. YHWH est fidèle à ses promesses. Aucune requête n’est trop grande pour que le Seigneur ne puisse te l’accorder.
 
35  Le prophète se releva, marcha de long en large dans la chambre, puis s’étendit de nouveau sur l’enfant. Soudain le petit garçon éternua sept fois et rouvrit les yeux. 36  Elisée appela Guéhazi et lui dit : –– Va chercher cette Sunamite ! Guéhazi l’appela et elle vint vers Elisée qui lui dit : –– Voici ton fils, reprends–le ! 37  Elle s’avança, se jeta à ses pieds et se prosterna jusqu’à terre, puis elle prit son fils dans ses bras et sortit de la pièce.

Après  de longues journées d’angoisse, de pression, de pièges de l’ennemi par des mauvaises nouvelles mais par le combat dans la prière arrive enfin le ‘’soudain’’ de YHWH. Le petit garçon mort depuis deux ou trois jours,   éternue sept fois. Le chiffre parfait de YHWH pour dire qu’il est revenu à la vie sans séquelle. Il n’a pas besoin d’une consultation ou d’un médecin car EL SHADDAI tire gloire de ce miracle.
Conclusion

Fini devant les hommes, pas devant YHWH!

Ce message vient comme une conclusion à la série de messages que je développe depuis un mois. Les héros de foi étaient des hommes de même nature que nous mais ils croyaient fortement en un YHWH de l’impossible. Par leur foi, affirme C.H. Mackintoch :

« La foi fait entrer YHWH en scène, et dès lors, elle ne sait absolument pas ce que signifie le mot difficulté -- en fait elle se rit des impossibilités. Au jugement de la foi, YHWH est la réponse suprême à toutes les questions- la solution définitive de chaque difficulté. Elle fait tout dépendre de Lui : c’est pourquoi la foi n’accorde pas la moindre importance au fait qu’il s’agisse de six  cent mille couronnes ou de six millions de couronnes, elle sait que YHWH peut tout. Elle trouve ses ressources en Lui. L’incrédulité dit COMMENT une telle chose pourrait-elle se faire? Elle est pleine de COMMENT, mais la foi a une seule réponse à des milliers de « comment » et cette réponse c’est yhwh. » C.H.Mackintoch
Amen

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 12:09

APOTRE-PHOTOS-003.jpg  1-    Elle triomphe des mauvaises nouvelles (2Rois4: 23,26)


La Sunamite est une héroïne de foi qui m’apprend beaucoup sur l’attitude à afficher face aux mauvaises nouvelles. Regardez cette scène. Son fils unique rend l’âme sur ses genoux. Dans une circonstance comme celle-ci, une femme ordinaire  pleure, se jette par terre,  se frappe la poitrine, elle devient inconsolable. Mais la Sunamite est une femme extraordinaire à cause de sa foi. Elle triomphe  des mauvaises nouvelles en dominant ses émotions jusqu’à fermer les vannes de ses larmes.
Elle pose des gestes de foi héroïques :
  • elle arrange le cadavre de son fils unique dans un lit et le couvre bien;
  • Elle fait le câlin au cadavre et dit mon fils, je vais chercher le prophète. Dors bien et ne dérange pas papa;
  • Sans dévoiler à son mari ce qui vient d’arriver, elle sort comme si tout était normal.
  • Sur la route, elle dit à tous ceux et celles qui la croisent, tout va bien.
Elle reconnait que son mari est faible dans la foi. Il risque de paniquer ou d’alerter sa famille. Sa victoire volera en mille éclats et l’ennemi réussira son coup.

Il n’y a pas seulement l’attitude héroïque qui m’interpelle mais tout le long du voyage qui la conduit chez le prophète, elle nourrit sa foi : tout va bien. Même quand les gens la croisent et lui demandent : comment ça va. Elle répond que tout va bien pourtant elle a laissé son bébé mort!
 

2-    Une foi puissante  est audacieuse


         La Sunamite a laissé le cadavre de son fils couché sur un lit. Elle a voyagé toute une journée pour arriver au Mont Carmel. Elle vient voir Elisée car  elle croit  à la résurrection de son fils. Elle demande une chose impossible à la science, au roi, au chef de  l’armée.
Dans son for intérieur, elle répète sans cesse : C’est  possible à Dieu; mon Dieu va faire un miracle que la science et le raisonnement humain ne peuvent expliquer. C’est pourquoi elle n’a pas annoncé la mort de son fils ni à son mari ni aux travailleurs  ni aux voisins. La foi puissante croit  que  Dieu va changer le verdict.


3-    Une foi puissante  est tenace


     La Sunamite est venue demander à Elisée de venir prier pour la résurrection de son fils mort depuis 24 H00. Le prophète envoie Guéhazi son serviteur. Mais cette fois, la foi tenace refuse toute forme de  négociation à sa requête. Elle répond   à Elisée c’est toi ou rien :

«Par le SEIGNEUR vivant et par ta vie, je ne partirai pas sans toi!» Alors Élisée part avec elle. » (v30)

La Sunamite  décroche une première victoire. Le prophète Elisée se met en route et voyage avec la Sunamite.

Pendant qu’ils s’approchent du village de Sunem,  Guéhazi  vient à leur rencontre et fait un rapport alarmant à Elisée selon lequel  il mit le bâton sur le visage du corps inerte du petit garçon. Il n’y a pas un signe de vie. C’est fini, il est mort il y a longtemps, il faut laisser la famille préparer les funérailles. (v32) La Sunamite dit : rien ne peut me faire changer d’avis. Mon fils reviendra à la vie. Une  foi tenace s’appuie sur les promesses claires de la parole.

4-    Elle adresse à Dieu une prière qui envahit l'impossible

Alors qu’Élisée entre dans la chambre, la Sunamite va à la cuisine préparer le menu que le fils aimait manger. Lorsque le serviteur qui l’accompagnait lui dit d’attendre l’issue de la prière, elle répond : quelle issue encore? Le fils a dormi longtemps, il va se réveiller tantôt et aura besoin de manger. Il faut que son repas soit prêt.

Dans la chambre, Elisée crée une atmosphère propice au miracle par une prière de foi puissante en ne se laissant pas impressionner par la mort. Il parle tantôt à Dieu, tantôt il parle au petit garçon tantôt il parle aux circonstances. Plus le temps passe, plus le prophète est confiant en Dieu. Il soutient sa foi par des  gestes;
-    Il impose les mains,
-    Il s’adresse au mort comme s’il était vivant;
-    Il s’allonge sur le petit comme il a vu son père spirituel (Elie) le faire;
-    Il marche en chassant l’esprit de mort
Un bras de fer est engagé dans la chambre. Elisée est un guerrier spirituel. Il sait combattre  car il connait l’issue de la bataille : la victoire.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:40
558  Cette parole vient dans le sein mort de la Sunamite. Elle apporte la vie et récrée les cellules mortes afin de porter  un enfant. Nous sommes dans la logique du surnaturelle. La foi donne accès à YHWH pour accomplir des faits qui échappent à la loi de la nature et de la science. Rien n’empêche YHWH d’accomplir ce qu’il promet. 2 Rois 4: 16-17

Effectivement, dans la prochaine année, la Sunamite porte et mène à terme sa grossesse. Quelle joie dans la famille de voir naître un petit garçon. La Bible rend témoignage qu’il était en bonne santé et croissait bien.

La suite du texte nous parle de l’attaque de l’ennemi. Le diable est franc tireur. Il n’attaque pas au hasard. Il dirige son attaque vers les bénédictions des enfants de YHWH. C’est ce qu’il a fait dans la famille de la Sunamite. Il attaque son enfant qu’elle a attendu depuis plusieurs années. Le petit garçon s’est bien réveillé. Il a suivi son père au champ. Il jouait. Tout à coup, il commence à se plaindre de maux de tête. Son père envoie un serviteur pour amener  le petit garçon auprès de sa mère. Le petit garçon se jette dans les bras de sa mère en pleurant : ma tête, ma tête. Pendant que le petit garçon crie ma tête, sa mère entend autre chose dans son esprit :
Spirituellement :
  • Attaque;
  • Attaque;
  • Attaque;
Le temps de comprendre ce qui se passe, l’enfant rend l’âme. Cette femme de foi en YHWH, dis : je ne laisse pas l’ennemi ravir ma bénédiction. Elle se met sur la ligne de front pour se battre et repousser l’agresseur  qui s’appelle : esprit de mort.

III - Le combat de la foi

 La semaine dernière, j’ai parlé de la foi d’impact. Ce matin, j’attire votre attention sur la puissance de la foi. La foi est une arme puissante et redoutable dans la bataille.

Ce matin, je vais vous donner un cours de musique. L’auteur de l’épître aux Hébreux  entonne l’hymne de la foi et je vous invite à lire les notes  et ensuite nous allons le chanter (11.30-35)

30  C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours.
31  C’est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu’elle avait reçu les espions avec bienveillance.
32  Et que dirais–je encore ? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes,
33  qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,
34  éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, guérirent de leurs maladies, furent vaillants à la guerre, mirent en fuite des armées étrangères.
35  Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection….
 
  • Par la foi, Josaphat a vaincu   cinq  rois puissants qui avaient  attaqué le royaume de Juda,
  • Par la foi, Joseph a  vu Pharaon rouvrir son  dossier fermé pour lui rendre justice, 
  • Par la foi, Daniel a  fermé la gueule des lions;
  • Par la foi, Mardochée  a échappé au plan de destruction d’Haman;
  • Par la foi, les amis de Daniel ont  survécu  dans la fournaise ardente de feu; 
  • Par la foi, David a tué Goliath qui pourtant avait fait la guerre depuis son enfance;
  • Par la foi, Elie a prié,  le fils de la veuve de Sarepta est ressuscité;
La foi est une  arme puissante et  redoutable.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 10:31

P1010486 

I- Mauvaise nouvelle (2 Rois 4v8-16)

Le récit commence par une mauvaise nouvelle. Cette grande femme de ELOHIM était mariée depuis plusieurs années, elle n’a  pas eu  d’enfant. Il s’agit de la mauvaise nouvelle de stérilité. Pourtant elle était engagée dans la synagogue de Sunem : elle était au service de tous les sabbats, elle donnait ses dîmes et offrandes, elle chantait dans la chorale, elle était à la veillée de chaque mois et était dans l’équipe de Tabita  ayant comme ministère de prendre soins des visiteurs mais elle n’avait pas d’enfant.

Cette grande femme de foi ne s’est pas révoltée contre YHWH. Elle n’a pas laissé le doute et le découragement gagner son cœur.  Dans sa stérilité, elle garde la foi et elle a  continué à servir  son YHWH. Je suis profondément touché par sa  passion de YHWH et sa vie au service de YHWH. (Romains 8.35) Le service rendu à YHWH se fait dans la communauté et auprès des hommes qui servent YHWH.

En accueillant et prenant soins d’Élisée, la Sunamite sert YHWH et par conséquent  bâtit le couloir de la bénédiction divine. Aux v 8- 11 nous lisons :
Un jour, Elisée passait par le village de Sunem. Une femme riche insista auprès de lui pour qu’il accepte de prendre un repas chez elle. Dès lors, chaque fois qu’il passait par ce village, il s’arrêtait chez elle pour manger. 9  Elle dit à son mari : –– Je sais que cet homme qui passe toujours chez nous est un saint homme de ELOHIM. 10  Nous pourrions lui construire une petite chambre sur le toit et y mettre pour lui un lit, une table, une chaise et une lampe. Il pourrait loger là quand il viendra chez nous. 11  Un jour qu’Elisée repassait à Sunem, il alla donc se retirer dans la petite chambre haute et y passa la nuit.

Cette femme investit pour l’œuvre de EL SHADDAI. Elle accueille Elisée jusqu’en  faire un membre de sa famille. Au v 25c, le prophète l’appelle : ‘’Regarde, c’est notre Sunamite.’’

 

II - La bonne nouvelle de la guérison

L’éternel est le YHWH qui change les mauvaises nouvelles en bonnes nouvelles. Sans se laisser gagner par le découragement de ne pas voir YHWH exaucer sa requête d’avoir un enfant, la Sunamite continuait  à servir dans la synagogue et en plus à accueillir le prophète Elisée. L’auteur de l’épître au Hébreux affirme :

«  YHWH n’est pas injuste. Il ne peut pas oublier ce que vous faites, ni l’amour que vous avez montré pour lui. Vous avez montré cet amour autrefois en servant les autres chrétiens, et vous le faites encore maintenant. » (Hb 6.10)
Il y a un jour que EL SHADDAI a fixé pour te visiter et essuyer tes larmes afin que tu déclares comme Élisabeth :
«Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi: J’avais honte devant mon peuple parce que je n’avais pas d’enfant. Mais maintenant le Seigneur s’est occupé de moi, il a enlevé ma honte.»(Lc 1.25)

Pour la Sunamite, elle disait dans son cœur, ‘’j’ai dépassé  l’âge d’avoir les enfants. Mais  rien ne peut freiner ma passion pour l’Éternel. Je continue à aimer et servir l’Éternel’’. C’est dans ce  contexte que l’Esprit de YHWH met dans  la bouche d’Elisée une parole qui change sa destinée :

« 16  Elisée lui dit : –– L’an prochain, à la même époque, tu tiendras un fils dans tes bras ! Elle s’écria alors : –– Que mon seigneur, homme de YHWH, ne me donne pas de faux espoirs, moi qui suis sa servante ! 17  Cependant, cette femme devint enceinte et, l’année suivante à la même époque, elle donna naissance à un fils, exactement comme Elisée le lui avait prédit. » (2Rois 4.16-17)

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 13:34

les-photos 6915  - 2 ROIS 4: 8-37

Le récit que nous venons de lire rend témoignage des expériences extraordinaires d’une femme de foi que j’appelle la grande femme de la ville de  Sunem.  La grandeur de cette femme n’est pas une affaire de taille, de statut social ou de richesse car  son mari était riche. Mais sa grandeur  se mesure par sa foi et sa confiance en Dieu. Pasteur Jim Cymbala définit la grandeur d’un homme d’une manière intéressante :        
Ce que le monde appelle grand est souvent une abomination aux yeux de Dieu. Et ce dont le monde se moque - l’attachement à Dieu, la consécration, la foi - c’est ce que Dieu  appelle grand. La grandeur ne doit pas se mesurer au fait d’avoir son nom cité dans le New York Times. Ce que le ciel enregistre n’a rien à avoir avec ce que la Bourse, ou à Broadway, ou encore  aux Jeux Olympiques. Le ciel trouve plus d’intérêt dans ceux qui vivent pour Dieu au quotidien et le font dans les circonstances ordinaires de la vie.  Ceux qui font preuve de bonté, de bienveillance et  de confiance à Dieu. 
 
Vous devez faire un choix d’être grand selon le critère de Dieu et non selon l’unité de mesure du monde. L’unité de mesure du monde trompe. Regardez ceux et celles que le monde a appelé grand hier. Leurs noms sont oubliés mais ceux que Dieu a appelés, leurs noms sont gravés sur la paume de main de Dieu pour l’éternité.

Une autre vérité retient mon attention. La Sunamite était une femme riche. Elisée son conducteur spirituel était un cultivateur. Je suis profondément touché par le respect, la considération et l’empressement qu’elle lui témoigne.

I - La présentation du récit

Le  récit présente un  schéma  intéressant :
 
  • Mauvaise nouvelle  (v 8-16);
  • Bonne nouvelle de guérison (bénédiction) (naissance, croissance du bébé) (v17-18);
  • Attaque de l’ennemi suivit de la réplique de la femme (Combat de la foi (v 19-36)
  • Victoire totale (v 37)
Analysons ces étapes combien importantes dans ce récit.
APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 09:00

00607.jpg 

4-  La foi ne connait rien d’autre que le succès en YHWH

Voici le principe qui animait les héros de foi, la foi ne connait rien d’autre que le succès en YHWH. Ce principe rappelle la promesse de l’Éternel à Josué : « 5  Nul ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je suis avec toi comme je l’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. » (Josué 1.5)
Néhémie rentre à Jérusalem pour reconstruire la muraille. Il trouve sur son chemin, Samballat. Tobiya, Guéchem et plusieurs autres adversaires farouchement opposés au projet de reconstruction. Face  à leurs manœuvres d’intimidation et de blocage au travail, Néhémie dit : « Le YHWH des cieux nous donnera le succès. Nous, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons ; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni souvenir dans Jérusalem (Néhémie 2.20)

Au chapitre  6 au verset 15 de ce livre, nous lisons 15  «  La muraille fut achevée le 25 du mois d’Éloul en 52 jours. »

C’est ça la vie de foi !

Conclusion

La vie  chrétienne est une marche de foi. La foi transforme notre vie  et nous plonge dans une belle aventure de voir YHWH agir. Quelqu’un a dit cette phase pleine de sens : « dans le port, le bateau est en sécurité. Mais ce n’est pas pour cela qu’il a été construit »

Les hommes et les femmes qui vivent de grandes expériences avec YHWH, sont des gens ordinaires comme toi et moi. Ce qui fait de chacun d’eux un héros, c’est la foi. Avec foi, ils proclament sans cesse :
 
  • J’ai foi que YHWH va agir,
  • j’ai foi que cette situation va changer,
  • j’ai foi que cette situation est pour la gloire de YEHOWAH,
  • j’ai foi que ELOHIM essuiera nos larmes;
  • j’ai foi que  dans cette situation, EL SHADDAI a une solution meilleure.
 
L’auteur de l’épître aux Hébreux entonne un hymne de foi par lequel je vais terminer ce message :
  • C’est par la foi qu’ils traversèrent la mer. C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent;
  • C’est par la foi que Rahab la prostituée ne fut pas perdue;
  • C’est par la foi que le jeune Gédéon a vaincu les madianites; 
  • C’est par la foi que Samson a été l’homme le plus fort de son temps;
  • C’est par la foi que David a gagné le combat contre Goliath.
La foi fait agir la main de Dieu et me donne des fruits qui débordent du naturel.
 
Amen

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 14:00
APOTRE-PHOTOS-025.jpg  Le langage de découragement te fait voir des montages élevées devant toi comme  les espions d’Israël qui rendent un témoignage malheureux : nous avons exploré le pays promis, c’est un beau pays comme l’Éternel l’a dit. Mais c’est pays où habite les géants, à nos yeux, nous étions comme des sauterelles (Nombres 13. 32-33)

Le découragement amène le langage de larmes, de plaintes, d’échec, de défaite et de l’inutilité de la vie. La foi vient avec le langage de succès, de changement et de victoire avec YHWH.


3- La foi est aveugle aux impossibilités


Ce principe de foi est décrit dans l’Évangile selon Luc. L’ange Gabriel vient de la part de l’Éternel communiquer un message  important à Marie (2.31-37). Il dit à jeune fille vierge, l’Éternel a dit que tu deviendras enceinte, tu enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de  Jésus.
La réponse de Marie est simple : comment cela se produira-t-il, puisque je ne connais point d’homme?
La raison humaine nous ramène dans les limites de la nature tandis que la foi nous  élève dans l’univers des miracles. L’ange lui dit que YHWH va rendre possible ce que je te dis. Le  Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira se son ombre... car dit-il à la jeune fille vierge, rien n’est impossible à Dieu (Luc 1. 37).  
La loi de la nature nous place devant les impossibilités … c’est impossible… je ne suis pas capable… je n’y arriverais pas… personne n’a jamais  franchi cette limite. L’apôtre Paul nous dit le contraire, qu’avec la foi, je puis tout par Celui qui me fortifie (Phillipiens 4.13).
Les hommes de foi de tous les temps parlent toujours en termes de possibilité,
  • avec YHWH nous ferons des exploits;
  • avec EL SHADDAI nous gagnerons la bataille;
  • avec ELOHIM nous aurons la guérison;
  • avec YEHOWAH nous  marcherons de progrès en progrès
C’est ça la vie chrétienne. Nous avons foi en ce que ADONAI ne nous laissera pas tomber.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes