Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 16:20
Une fête d'origine païenne

 

Grande fête chrétienne, Noël commémore la naissance de l'enfant Jésus. Ainsi, le mot «Noël» vient du latin natalis, qui signifie «nativité» ou «jour de la naissance». Mais avant même l'avènement du christianisme, des fêtes romaines, germaniques ou celtiques marquent déjà le début de l'hiver partout en Europe.

Destiné à supplanter les célébrations et les rites païens, le calendrier des fêtes religieuses fait peu à peu son apparition à partir du IVe siècle. Les premières célébrations de la naissance de Jésus se situent donc à cette époque, période où le christianisme devient la religion du plus grand nombre. Finalement, c'est en l'an 354 que le pape Liberus instaure la Nativité et retient la date du 25 décembre.

On dit même que l'Église a introduit la figure des saints dans les coutumes païennes existantes – dont saint Nicolas, patron des enfants – dans le but de christianiser l'ancienne religion celtique et d'en éliminer les dieux païens. Cependant, le mythe de «l'homme de Noël», esprit de l'ancêtre et gardien des traditions, se révèle un des plus anciens et des plus tenaces de la société occidentale, bien qu'au fil des siècles et au gré des cultures, il se soit quelque peu transformé.

L'image tant aimée du père Noël moderne ne représente que la pointe de l'iceberg. Son origine et celle de l'arbre de Noël remontent en fait à plusieurs milliers d'années, lorsque le personnage mythique aujourd'hui appelé père Noël ou Santa Claus était considéré comme l'esprit de l'ancêtre venant rendre visite à ses descendants.

 

Saint Nicolas, patron des enfants

 

Nicolas de Myre (270-310) aurait été évêque en Asie Mineure (la Turquie actuelle) au IVe siècle et serait décédé un 6 décembre. Saint Nicolas était vénéré non seulement à titre de patron des enfants, mais aussi comme celui des marins, des marchands, des voleurs et des prostituées. On lui prête des actions charitables, dont le don d'une dot à deux jeunes filles pauvres, et même des miracles. On lui attribue notamment la résurrection de deux enfants qui auraient été massacrés et conservés dans la saumure par un méchant boucher. Mais c'est à partir du XVe siècle que, sur les bords du Rhin, saint Nicolas commence à passer dans les maisons, la veille du 6 décembre, pour récompenser les enfants sages en leur offrant pommes et noix en échange de prières.

À la fin du XVIe siècle, alors que la coutume du saint distributeur de cadeaux se répand dans de nombreuses régions d'Europe, le protestantisme apparaît en Allemagne. À Strasbourg, en Alsace, saint Nicolas, considéré comme trop papiste, est violemment critiqué. Après la Réforme protestante, la Saint-Nicolas est donc abolie dans plusieurs pays européens et, pour l'éducation des enfants, on lui substitue l'enfant Jésus, déplaçant la date de distribution des cadeaux du 6 au 25 décembre. Toutes les régions protestantes d'Europe emboîtent le pas, alors que resurgissent peu à peu dans les mémoires collectives les anciennes fêtes de l'hiver. On voit ainsi réapparaître les fées ainsi que le bonhomme Noël. En Hollande, et dans plusieurs autres pays européens, le personnage de saint Nicolas demeure cependant très estimé. Il apparaît comme un digne vieillard de haute stature, avec une longue barbe et des cheveux blancs, vêtu de la cape, de la mitre et de la houlette de l'évêque. Il a apparemment tout du saint catholique, mis à part sa curieuse habitude de voler dans le ciel, assis sur son âne et suivi de son valet noir... Personnage plutôt moralisateur, le Sinterklaas hollandais dépose des présents dans les souliers es enfants sages, tandis que les enfants désobéissants sont punis par Zwarte Piet, le valet.

 

L'homme de Noël

 

Vers 1778, les protestants du nord de l'Allemagne, les landgraves, font resurgir des tréfonds du passé «l'homme de Noël», en allemand weihnachtsmann, portant lui aussi une longue barbe et un grand manteau de fourrure. Il incarne, dans les rites anciens, l'esprit de l'ancêtre venant rendre visite aux vivants au moment du solstice d'hiver. La légende raconte que le weihnachtsmann passe toute l'année au coeur d'une montagne, parmi le «petit peuple» dont il fait partie. Chaque nuit, un petit homme, sorte de nain ou de gnome, monte la garde à l'entrée de la grotte dans laquelle se situe le palais. Au bout de 360 nuits, le weihnachtsmann et ses lutins sortent de leur retraite. Ils vont dans la forêt armés de haches afin de couper des sapins destinés à la fête, qu'ils décorent ensuite de bougies, de pommes d'or, de noix et de bonbons. La nuit de Noël venue, le bonhomme parcourt en traîneau les villages environnants pour vérifier si les enfants sont sages. Si oui, il laisse un magnifique sapin couvert d'étrennes.

 

Santa Claus

 

Au début du XVIIe siècle, en 1626 plus précisément, un navire rempli de colons venant des Pays-Bas touche les terres d'Amérique. Ceux-ci sont venus pour fonder la colonie hollandaise de la Nouvelle-Amsterdam. On dit que la figure de proue de leur navire est saint Nicolas, également patron des marins. Quelques décennies plus tard, la coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas s'étend un peu partout aux États-Unis. En 1664, la colonie est cédée à l'Angleterre et devient la Nouvelle York (New York). Pour les Américains, le Sinterklaas hollandais devient rapidement Santa Claus. Un siècle et demi plus tard, Clement Clark Moore, un professeur de théologie, réintroduit le vieux Sinterklaas hollandais dans un poème où il le décrit comme une sorte d'elfe, le métissant avec le weihnachtsmann allemand. En 1860, Thomas Nast, célèbre caricaturiste à l'emploi du journal new-yorkais Harper's Illustrated Weekly, illustre le poème de Moore. N'ayant pas la moindre idée de ce à quoi peut bien ressembler l'elfe de Moore, Nast, natif de la Bavière, représente Santa Claus sous la forme d'une figure pittoresque de son enfance dont il a gardé le souvenir, c'est-à-dire un personnage hivernal des villages de montagnes des Alpes bavaroises; une sorte de petit bonhomme plutôt effrayant, vêtu de fourrure et fumant la pipe. Pendant près de 30 ans, il illustre au moyen de centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus, connu chez les francophones comme le père Noël. En 1885, Nast établit la résidence officielle du père Noël au pôle Nord, au moyen d'un dessin illustrant deux enfants regardant, sur une carte du monde, le tracé de son parcours depuis le pôle Nord jusqu'aux États-Unis.

 

Haddon Sundblom et Coca-Cola

 

Bien que plusieurs d'entre nous l'ignorent, c'est cependant à la compagnie Coca-Cola que nous devons l'image que nous nous faisons aujourd'hui du père Noël. Au fil des ans, le Santa Claus de Nast s'était fait plus amical et, en 1931, la compagnie Coca- Cola, désireuse d'étendre son marché aux enfants, décide d'utiliser le personnage de Santa Claus comme soutien à sa publicité. L'artiste Haddon Sundblom est désigné pour créer un nouveau père Noël plus commercial. Ainsi, au lieu de l'elfe de Moore ou du gnome grincheux de Nast, Sundblom imagine le joufflu et jovial personnage que nous connaissons aujourd'hui, dans un costume rouge rehaussé de fourrure blanche – le rouge et le blanc étant les couleurs de Coca-Cola. En 1941, ce père Noël s'embarque pour la Seconde Guerre mondiale et fait la conquête du monde! Le dernier père Noël Coca-Cola apparaît en 1964. Aujourd'hui, il symbolise Noël pour plusieurs enfants qui, le 24 décembre, espèrent entendre les clochettes de ses rennes qui sillonnent le ciel...

 

 

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 13:37
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 15:26
Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 16:17

A quelque chose malheur est bon
L'Eglise "Armée de Victoire" du Pasteur Kutino, propriétaire d'un imposant complexe pour son siège

 
 

Si la vie humaine est faite de surprise, celle des hommes et des institutions au service de l'Eternel est, sans doute, de plus imprévisibles. C'est ici l'occasion de dire qu'on ne peut vraiment pas méconnaître l'oeuvre de Dieu qui fait tout. (Ecclésiaste 11:5).

Alors qu'il y a seulement quelques jours, elle était la risée de certains, la Mission Mondiale Message de Vie vient d'acquérir une concession propre avec un immeuble digne de sa vocation internationale achetée à coup. Situé au croisement des avenues Assossa/Niangara, dans la commune de Ngiri-ngiri, le complexe comprend deux batiments de 4 niveaux chacun pour un total de 80 appartements, aussi 100 m2 sur 40 d'espace disponible pouvant couvrir ainsi largement les besoins de tous les services de cette véritable entreprise d'évangélisation.

Les responsables de la Mission sont les premiers surpris par la tournure des évenements, eux qui dans leurs rêves les plus fous, ne pensaient même pas à la moitié de ce que l'Eternel vient de leur offrir. En effet, les 2 immeubles précités laissent encore un espace trois fois plus grand que l'ancien siège de l'avenue de l'Enseignement, dont ils ont été délogés de la manière que l'on sait. De leur propre aveu, "ceci est entiérement l'oeuvre du Maître des temps et des circonstances", qu'ils entendent servir avec davantage de zèle.

Rappelons que cette association internationale compte de nombreuses ramifications à l'étranger comme à l'intérieur du pays, et qu'elle a reçu mission de prêcher l'évangile à 80 pays de par le monde.

Bannissant tout triomphalisme, les ténors de la MMMV nous ont laissé entendre qu'ils sont tout aussi disposés que par le passé à servir le Créateur et leur prochain par la parole d'abord, mais aussi par des actions sociales que leur nouveau siège leur donne les moyens de concrétiser.

Signalons que l'achat de cet imposant siège pour la MMMV est le fruit des cotisations des fidèles de cette Eglise ainsi que des dons des personnes de bonne volonté. Dans l'euphorie d'acquérir ce gros bijoux à la faveur de l'œuvre de Dieu, les responsables de la MMMV n'ont manqué de remercier leur communauté des fidèles, tous les serviteurs de Dieu et hommes de bonne volonté ainsi que des héros dans l'ombre qui de près ou de loin ont permis à cette église devenue autrefois la risée des kinois, à se doter d'un siège sans pareil

SAUVONS LE CONGO DE L'ARCHIBISHOP KUTINO FERNANDO EXISTE TOUJOURS MALGRE LA PRISON ET L'INCARCERATION DE SON PRESIDENT NATIONAL,LE MOUVEMENT SAUVONS LE CONGO EST EN BONNE SANTE, NOUS CONTINUONS NOTRE LUTTE NOBLE CONTRE L'OCCUPATION ETRANGERE DANS NOTRE PATRIE. NOUS REITERONS NOTRE CONFIANCE AU PRESIDENT NATIONAL DU MOUVEMENT D'ACTION SAUVONS LE CONGO,L'ARCHIBISHOP KUTINO-FERNANDO CAR DIEU EST DE SON COTE ET VEC DIEU NOUS FERONS DES EXPLOITS ET IL ECRASERA NOS ENNEMIS.

MEMBRE ET SENSIBILISATEUR DU SAUVONS LE CONGO EN SCANDINAVIE,L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL
Partager cet article
Repost0
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 08:20
        - PSAUMES 86 :17

Quelqu'un peut redire avec moi les derniers mots de ce verset comme sa propre prière : " Eternel,secourt moi et console moi ".
Un verset est une prière,qui convient d'être récité pendant le temps comme celui-ci alors que nous sommes en prière.
                 a) Déclaration de guerre
                 b) Déclaration de foi du psalmiste.
Cette manière d'articuler la prière est signe que le psalmiste est un homme qui a une expérience avec Dieu. Un homme de prière est un homme qui fait des expériences avec Dieu.
 - Il a le sens que Dieu va exhausser la prière.
 - Il voit Dieu agir
 - Il a le sens que Dieu beni et change des situations.
Fort de cette expérience,il a l'assurance que Dieu est de son côté. C'est pourquoi il affirme que la prochaine étape après l'affliction c'est ma CONSOLATION.
Cette prière revêt un caractère prophétique important que je vous invite à saisir. La prochaine étape après la prière : C'EST LA CONSOLATION.

I. LE SENS DE MOT CONSOLATION

Consoler signifie : - Soulager de la douleur
                                    - Apaiser
                                    - Mettre fin à une situation pénible.
                                    - Réconforter.
                                    - Alléger.
Tous ces mots se rapportent aux soins administrés à une personne qui est éprouvée,accablée,abattue,secouée, qui souffre,ayant le coeur déchiré par le chagrin. La consolation est la prochaine étape après l'affliction,c'est le ministère de notre Dieu. La consolation est l'ensemble de soins administrés à une personne qui pleure,qui a perdu,qui est affectée ou accablée par une situation difficille à porter.

II. CEQUE LA BIBLE DIT .

La consolation est une close de l'alliance . - esaïe 49:13 ; - esaïe 51:3 ; - jéremie 31:13 ; -zacharie 1:17.
La consolation est le ministère exclusif de notre Dieu,elle se repose sur trois fondements et voila pourquoi il s'appelle :  - Le Dieu de toute consolation
                     - Le consolateur.
                     - Le Saint-Esprit est designé comme notre consolateur.

III. TEMOIGNAGES BIBLIQUES.

 A. Les écritures gardent plusieurs souvenirs de consolation au point même que je veux appeler sans hésiter la bible comme étant le livre de consolation.
                                                                         - Genèse 35:18
Benjamin est un fils de consolation. Il est né alors que Rachel rendait l'âme. La femme que jacob aimait plus .

V. LA MANIFESTATION DE LA CONSOLATION.

    Evoquons trois manières dont la consolation de Dieu peut se manifester dans votre vie :

   1.  PAR LA PAROLE.
                                            - Zacharie 1:13 ; - Psaumes 107:20 ; - Génèse 50:21.
Lorsqu'il est question de l'affliction,on parle de coeur brisé,de bléssure,de dommages sérieux que la douleur peut causer à notre homme intérieur et extérieur.

  2.  PAR DES GESTES ( ACTIONS )         - I SAMUEL 1:20

ANNE est cette femme profondement éprouvée par sa condition de femme stérile. La consolation de Dieu n'est pas une parole mais un geste. La consolation se révèle comme un exhaussement à la prière,un renversement de la situation,une intervention de reponse de Dieu. Le remplacement de la bénédiction perdue,la fin de désert.

  3.  PAR UN ENVIRONNEMENT              - GENESE 24:67

Le cas le plus frappant est celui d'ISAAC.
Rebecca est une épouse et un baume sur le coeur d' Isaac,capable d'être une bonne épouse et mère.

CONCLUSION
                                Faisons la prière de psalmiste notre prière . Psaumes 86:17, prions avec les mots de ce passage : " OPERE UN SIGNE EN MA FAVEUR ! QUE MES ENNEMIS LE VOIENT ET SOIENT CONFUS ! CAR TU ME SECOURS ET TU ME CONSOLES,O ETERN
EL ! "
Seigneur console-moi,donnes-moi un signe de consolation.

                                                             AMEN.

MERCI SEIGNEUR DE M'AVOIR CONSOLER EN M'ETABLISSANT D'UNE MANIERE ADMINISTRATIVE EN SUEDE ET EN EUROPE, CE MESSAGE EST UN TEMOIGNAGE PERSONNEL DE L'APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL APRES 10 ANS D'ERRANCE,DE REJET,D'AFFLICTION,DE PRISON,DE DEPORTATION,D'HUMILIATION,DES INSULTES,DES CALOMNIES,DE MEDISANCES,DE MURMURES,DE CONDAMNATIONS,DE JUGEMENTS SEVERES DE LA PART DE MES ENNEMIS MAIS LE DIEU DE CONSOLATION A TRANCHE CETTE FOIS-CI A MA FAVEUR, C'EST LA PROCHAINE ETAPE POUR MOI.

AVEC DIEU NOUS FERONS DES EXPLOITS ; IL ECRASERA NOS ENNEMIS.

APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL
Partager cet article
Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 10:56
Dieu est réel , vit et règne,croyez en Dieu à chaque moment de votre vie,croyez en Dieu.
                       - I SAMUEL 9:20

Nous avons des questions mais Dieu à des solutions , il est omniscient car il connait les choses longtemps en avant et on informe rien.
Ne t'inquièttes au sujet de ce que que tu as perdu ? Ne regrettes pas ce que tu as perdu ?
En réalité,une perte nous dérange,crée une blessure dans notre coeur,l'esprit de défaite sur notre vie engendre le désespoir,les larmes.

NE T'INQUIETTES PAS AU SUJET DE CE QUE TU AS PERDU  !

Dieu est un Dieu de solution,il ne s'arrête pas seulement à nous donner des ordres mais il connait notre faiblesse.
Tu cherches ce qui est perdu mais aujourd'hui , je t'élèves au milieu des gens de ta maison.
Ceux qui pleurent une perte , une déception , un emploi , un rang social , en ce jour j'ai une bonne nouvelle pour vous ; la bonne nouvelle est que le Dieu de surprise a le meilleur pour vous , aujourd'hui .
Saül a perdu les anesses,désesperer , fatiguer  car là où il y a un échec , il y a une perte énorme de temps mais pourtant Dieu est avec vous , il connait le sentiment que vous éprouvez après avoir perdu une position , un être cher. Dieu ne vous juges pas , ne vous condamnes pas , ne vous abandonnes pas.
Relèves ta tête , que l'ennemi ne mettes pas un sentiment d'échecs dans ta tête , il est le Dieu de surprise.
Saül cherche les anesses mais Dieu lui donne une position meilleure.
Mon frère, ma soeur Dieu a une surprise pour vous,tu marcheras de surprise en surprise,il ouvrira de torrent de surprise .
Dieu a preparé des choses extraordinaires comme des surprises pour toi que tu n'as pas démandé ni prié .
Ne t'occupes pas de ce qui parle autour de toi , laisses parler et tu arriveras à la bonne nouvelle,les anesses sont déjà rétrouvés.
Ne portez pas deuil mais regardez vers Dieu qui a le meilleur pour vous et  il a des surprises pour ses enfants car il est réellement le véritable Dieu de surprise.

AMEN.

L'APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 00:18

 

LES FONDEMENTS D’UNE PRIÈRE ÉFFICACE

                                         

La prière selon le cœur de Dieu

 

Je bénis le Seigneur pour la grâce qu’il nous accorde de nous retrouver sous son saint regard pour chercher sa face et écouter sa voix.

La pensée de Dieu que nous examinerons est tirée de Jacques 5.16.

 

« Confessez vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. Quand un juste prie, sa prière a une grande efficacité. »

 

La force de l’intitulé de ce message repose sur l’expression efficacité – qui a le sens de : force, puissance. Une prière efficace est une prière qui touche le cœur de Dieu, et le Seigneur envoie sa puissance et engendre des fruits comme dans le cas d’Élie.

Quand l’église prie, Dieu agit ;

Quand ma famille prie, Dieu agit ;

Quand je prie, Dieu agit ;

Ce que Dieu a fait hier, il le fait encore aujourd’hui. Quand l’église prie ;

Dieu donne,

Dieu guérit,

Dieu délivre ;

Dieu ouvre des portes hermétiquement fermées ;

Dieu change des lois et des gouvernants.

 

I.  Lisons le texte du jour dans Actes 4.24-31

 

24  Après avoir entendu ce récit, les croyants adressèrent d’un commun accord cette prière à Dieu : Maître, c’est toi qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve. 25  C’est toi qui, par le Saint–Esprit, as fait dire à David notre ancêtre et ton serviteur : Les nations se sont agitées, mais pourquoi ? Les peuples ont comploté, mais c’est pour rien ! 26  Les rois de la terre se sont préparés au combat et les chefs se sont unis contre le Seigneur et contre le roi qu’il a consacré. 27  Car il est bien vrai qu’Hérode et Ponce–Pilate se sont unis, dans cette ville, avec les représentants des nations étrangères et du peuple d’Israël contre ton saint serviteur Jésus, celui que tu as consacré. 28  Ils ont ainsi réalisé tout ce que, avec puissance, tu avais voulu et décidé d’avance. 29  Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance. 30  Démontre ta puissance afin que des guérisons, des miracles et des prodiges s’accomplissent par le nom de ton saint serviteur Jésus. 31  Quand ils eurent fini de prier, l’endroit où ils étaient réunis trembla. Ils furent tous remplis du Saint–Esprit et se mirent à annoncer la parole de Dieu avec assurance.

 

 

II. Contexte

 

Voici un récit  extraordinaire de la vie de prière de l’Église primitive .Une église née au cœur du judaïsme, n’ayant aucune possibilité de survie. La prier fait que l’église est devenue une institution force, une institution qui avance de progrès en progrès. Ce qui est intéressant, le récit que nous venons de lire met en lumière la prière d’une Église persécuté. Pierre et Jean sont arrêtés à la suite d’un miracle de guérison d’un infirme devant la Belle porte du Temple. Cette intervention provoque la colère des autorités juive et ordonne l’arrestation des apôtres pour étouffer la flamme sur leur vie.  Que rien ne t’arrête dans ce que Dieu a commence à faire avec toi. Ni la maladie, ni la perte d’emploi, ni la morte n’affecte ta foi pour baisser les bras dans ta vie de prière. Pour faire face à cette institution enragée contre l’église naissante, les disciples font recourt à la prière. Le récit que nous venons de lire souligne avec force la double condition d’une église qui voit Dieu agir lors qu’elle prie : a église se présente comme une famille. Pierre et Jean sont relâchés, ils se dirigent vers la nouvelle famille. Ils élèvent la voix ensemble, signe d’unité, que l’église est lieu de partage, les membres portent les fardeaux les unes les autres.

 

III. Modèle d’une prière efficace

Relevons trois principes d’une prière efficace :

1-  La vision de la grandeur de Dieu

Elle commence par une invocation : (v24)

« Les croyants adressèrent d’un commun accord cette prière à Dieu : Maître, c’est toi qui as créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve. »

Cette invocation est révélatrice que l’intercesseur  connaît le Dieu à qui il s’adresse .Il souligne la grandeur de Dieu.

La grandeur  évoque l’immensité, l’infinité de Dieu. Cette perfection de l’être de Dieu montre que Dieu transcende les limites spatiales  et se trouve cependant dans chaque point de l’espace avec un être tout entier. Les héros de Dieu qui ont fait des grandes expériences avec Dieu, bien que dépassés eux-mêmes par des événements, lors qu’ils se tournent vers Dieu, ils ont la conscience forte qu’ils ont à faire au grand Dieu. Maître de l’histoire, qui n’est jamais dépassé.

 

Voyons quelques textes :

 

a)     Deutéronome 3.24, La prière de Moise  souligne la grandeur de Dieu :

« Seigneur DIEU, tu as commencé à me montrer, à moi, ton serviteur, ta grandeur et ta main forte : quel dieu, au ciel et sur la terre, peut imiter tes œuvres et tes hauts faits ? »

 

b) Daniel 2.20-21

Daniel dit : Béni soit le nom de Dieu, depuis toujours et pour toujours ! A lui sont la sagesse et la force. 21 C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse les rois et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de l’intelligence.

 

C) Jérémie 32.17-18

« 17 Ah ! Seigneur DIEU, c’est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance, par ton bras étendu : rien n’est étonnant de ta part.

18         Tu agis avec fidélité jusqu’à la millième génération ; pour la faute des pères, tu paies de retour leurs fils  après eux, directement. Tu es le Dieu grand et vaillant, dont le nom est le SEIGNEUR (YHWH) des Armées. »

 

L’intercesseur est un homme (une femme) fini, dépassé par des évènements de la vie mais, il s’adresse au Dieu qui règne sur l’histoire, l’omniprésent et omnipotent. Le Dieu peut tout !

 

 

2-  Proclamation (v25)

 

 Après avoir ouvert affirmer qu’il s’adresse au grand et unique Dieu, il se met à proclamer sa foi.

 

« 25  c’est toi qui as dit par l’Esprit saint, de la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi les nations se sont–elles agitées et les peuples ont–ils eu des pensées creuses ? »

 

La prière entre dans une dimension nouvelle ; il s’agit de la proclamation de la foi :

a) la promesse de Dieu (v25a)

b) le plan de Dieu (25b)

c) les œuvres de Dieu (25c)

 

La proclamation des écritures nourrit sa foi et l’entraîne dans la présence de ce grand Dieu de qui il attend le miracle.

 

3-  La présentation de la requête (v30)

 

Cette prière arrive dans la phase décisive (critique) lorsque l’intercesseur dit à Dieu pourquoi il l’invoque :

«  30  Etends ta main pour qu’il se produise des guérisons, des signes et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus. »

Ce qui est intéressant dans cette phase de la prière ; c’est la précision.

Le Seigneur apprend à ses disciples à adresser des requêtes à son Père avec précision :

 9 « Si son fils lui demande du pain, quel est parmi vous celui qui lui donnera une pierre ? 10 Ou bien, s’il demande un poisson, lui donnera–t–il un serpent ?  »   (Matthieu 7.9-10)

Ce qui m’intéresse, à souligner est la dimension de  la recherche de la gloire de Dieu comme dans le cas de la mort de Lazare. Jésus va prier pour la résurrection de Lazare afin que la gloire de Dieu soit manifeste .

 

Le v31 de ce récit témoigne à quel point lorsque le peuple de Dieu prie, le Seigneur déverse sa puissance et opère des prodiges et des miracles :

« 31  Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés trembla ; ils furent tous remplis de l’Esprit saint : ils disaient la parole de Dieu avec assurance. »

 

Quand le peuple de Dieu prie, il y a quelque chose qui se passe. C’est le changement, la bénédiction, c’est la délivrance. Dieu  entend et répond à la prière !

 

Amen.

APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL

AVEC DIEU NOUS FERONS DES EXPLOITS ; IL ECRASERA NOS ENNEMIS. 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 22:44

N’avance pas dans un sens interdi

 

 

Je vous invite à lire avec moi un texte dans le Nouveau Testament

 Actes 9.1-22

1 ¶  Cependant Saul, qui respirait encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur

2  et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il y trouvait quelques–uns, hommes ou femmes, qui suivent cette Voie, il les amène liés à Jérusalem.

3  Comme il était en chemin et qu’il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui.

4  Il tomba par terre et entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes–tu ?

5  Il répondit : Qui es–tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Moi, je suis Jésus que tu persécutes, il te serait dur de regimber contre les aiguillons. Tout tremblant et stupéfait il dit : Seigneur que veux–tu que je fasse ? Alors le Seigneur lui dit :

6  Lève–toi, entre dans la ville, et l’on te dira ce que tu dois faire.

7  Les hommes qui voyageaient avec lui s’étaient arrêtés, muets de stupeur ; ils entendaient la voix, mais ne voyaient personne.

8  Saul se releva de terre, et, malgré ses yeux ouverts, il ne voyait rien ; on le prit par la main pour le conduire à Damas.

9  Il fut trois jours sans voir, et ne mangea ni ne but.

10 ¶  Or, il y avait à Damas un disciple du nom d’Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision : Ananias ! Il répondit : Me voici, Seigneur !

11  Et le Seigneur lui dit : Lève–toi, va dans la rue appelée la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse.

12  Car il prie et il a vu en vision un homme du nom d’Ananias, qui entrait et lui imposait les mains, afin qu’il recouvre la vue.

13  Ananias répondit : Seigneur, j’ai entendu dire par beaucoup combien de mal cet homme a fait à tes saints dans Jérusalem ;

14  et il a ici, de la part des principaux sacrificateurs, le pouvoir de lier tous ceux qui invoquent ton nom.

15  Mais le Seigneur lui dit : Va, car cet homme est pour moi un instrument de choix, afin de porter mon nom devant les nations et les rois, et devant les fils d’Israël ;

16  et je lui montrerai combien il faudra qu’il souffre pour mon nom.

17  Ananias partit et, lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul et dit : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli d’Esprit Saint.

18  Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva et fut baptisé ;

19  et, après avoir pris de la nourriture, il retrouva ses forces. Il resta quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas,

20  et aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues (en disant) que c’était le Fils de Dieu.

21  Tous ceux qui l’entendaient étaient dans l’étonnement et disaient : N’est–ce pas celui qui persécutait à Jérusalem ceux qui invoquent ce nom, et n’est–il pas venu ici pour les emmener liés devant les principaux sacrificateurs ?

22  Cependant Saul se fortifiait intérieurement de plus en plus et confondait les Juifs qui habitaient Damas, en démontrant que Jésus est le Christ.

 

 

 

Fais un pas de plus mais n'avance pas dans un sens interdit. 

 

I Cadre historique

Le récit que nous venons de lire est un témoignage passionant de la conversion de Saul de Tarse .Chaque témoignage de conversion est unique .Quitter le monde pour se tourner vers Dieu est un miracle .Plusieurs l’ont sans doute expérimenté.

Je parlerais de la conversion ce matin .Derrière ce récit , il y a une expérience qui me fascine , il s’agit de la confrontation avec le Seigneur« Saul, Saul, pourquoi me persécutes –tu….il répondit : Qui est-tu, Seigneur ….. .  Lève–toi, entre dans la ville, et l’on te dira ce que tu dois faire. » (v4-6)

 

Depuis trois semaines , je développe une pensée de Dieu : Fais un pas de plus n’avance pas dans le sens interdit .Avant de faire un pas de plus , il y a une phase que tu ne peux pas esquiver : la confrontation.C’est le cas de saul de Tarse

 Le chemin de Damas est  un terrain de confrontation avec le Seigneur.

Saul de Tarse a conçu un mauvais projet  :  Cependant Saul, qui respirait encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur

2  et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il y trouvait quelques–uns, hommes ou femmes, qui suivent cette Voie, il les amène liés à Jérusalem.(v1-2)

-         Il a mis le temps;

-         Il était passionné par le projet;

-         Il avait du le zèle;

-         Il avait  la foi en Dieu;

-         Il priait ;

-         Il avait mobilisé plusieurs personnes autour du projet;

Saul de Tarse a investi toutes ces choses( pensée , passion, zéle, fois , prière , mobilisation ) mais dans une mauvais direction.Heureusement , il fallu la confrontation pour qu’il change la vision et le projet sur les chrétiens de Damas.

 

II Types de confrontation

La Bible rappelle plusieurs récits de confrontation de Dieu avec les hommes de foi. Citons quelques cas :

 1- La première page de la Bible commence par la Confrontation .l’Éternel vient vers Adam  et Eve, il les appelle comme il en avait l’habitude .Ces derniers lui répondent, nous sommes nus .Le v11 est assez intéressant : « qui vous a dit que vous êtes nus »

·        Cas de Caïn ( ou et ton frère)Gn 4)

 

2- Moise avait un bon projet, il était pressé dans sa réalisation –il voulait sauver son peuple de la domination Égyptienne .Cela lui a attiré des ennuies au point qu’il avait déchiré et mis au placard le projet et passer autre chose. Un jour dans le buisson ardent, l’éternel vient confronter Moise (Ex.3: 2-3)

3-Gédéon est ce jeune qui a grandi au milieu d’un peuple humilié à la suite de la domination madianite. Cette situation avait même affectée sa foi .Il se demandait si Dieu dont il entendait des récits  était encore le même .C’est dans ce questionnement que l’Éternel  vient le confronter avec un message claire ( Jg 6.14);

·        Cas d’Elie (1R20)

4-Pierre a une opinion négative sur  le non juifs .Il pense toujours que son peuple est le meilleurs, il a la lui, il est instruit dans la Loi de Moise .Le Seigneur confrontera dans un rêve ou il a vu une nappe contant des reptiles, tous les animaux que la loi de Moise interdisait à Israel de manger .Il a entendu la voix qui lui dit tue, mange, c’est bon (Ac 10.12-15)

La confrontation est un langage de Dieu .Il constitue un moment critique (crise) de notre foi .Il touche :

·        À la  marche avec Dieu;

·        au ministère;

·        l’emploi ;

·        aux projets ;

·        mariage

Dans  la confrontation,   le Seigneur nous arrête pour :

-         nous briser;

-         nous façonner;

-         nous aider à bien saisir la vision des choses à faire;

-         nous éprouver afin de grandir;

-         nous équiper afin que nous soyons davantage  productif

Les héros de la foi ont chacun connu son temps de confrontation.

 

 IV La manière que Dieu nous confronte

Il est difficile de limiter Dieu en établissant des stratégies qu’il emploie. Toutefois, je relève trois manières qui me frappent.

 

 a)- Dieu nous confronte d’une manière surnaturelle

     C’est le cas que nous trouvons dans ce récit de Actes 10.Saul de Tarse a mûri son projet. Sur la route, le seigneur se révèle à lui, il entend la voix mais il ne voit pas celui qui lui parle. La manière surnaturelle est celle que nous voyons :

-        rêve de Pierre (Ac 10.12-15);

-        vision de Paul (Ac 16.9);

-        Parole de connaissance ou un geste prophétique (1Sa 9-10);

-        Cas de Balaam,la nature qui pose un geste inhabituel (Nb 22);

-        Épreuve, cas de Pharaon lors il avait pris la femme d’Abraham (Gn12.17)

Note famille a eu un même rêve dans les mêmes circonstances mais des époques différents.  Témoignage

 

 

 

 b)-Dieu nous confronte dans manière naturelle

 

   Il y a de fois que le Seigneur se sert d’une voie simple pour nous confronter.

2  Tu te souviendras de tout le chemin que le SEIGNEUR, ton Dieu, t’a fait parcourir pendant ces quarante années dans le désert, afin de t’affliger et de te mettre à l’épreuve, pour savoir ce qu’il y avait dans ton cœur, pour voir si tu observerais ou non ses commandements ( Dt. 8.2 )

L’Éternel rappelle à Israël que le séjour dans le désert n’est pas un hasard, c’est lui qui a conduit son peuple pour le former. Dieu est derrière des moments difficiles.

Les chemins difficiles sont aussi les chemins que Dieu permet que les chrétiens traversent 2

  Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; si tu passes les fleuves, ils ne t’emporteront pas ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et les flammes ne te dévoreront pas.

3  Car je suis le SEIGNEUR (YHWH), ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Sauveur ; je donne l’Egypte en rançon pour toi, Koush et Seba à ta place.

(Es43.2-3)

Il y a plusieurs expériences à évoquer : Ex 14, Jn 11,

 

 

 

C) Dieu nous confronte par les autres autour de nous

 La Bible nous rapporte plusieurs exemples des confrontations. Je vais cite deux ou trois :

          -1S13.10 qu’as- tu fait

-         2Sa 12.1ss

-         Ga 2.11

Le cas de Saul de Tarse est intéressant .Il avait un mauvais projet d’aller tuer des chrétiens de Damas.Il est conforntée  à la vérité :

-         il y renonce;

-         il change d’intention;

-         Il s’engage à contruire ce qu’il avait commencé à détruire.

Lors que tu es confronté à la vérité cela ne veut pas dire qu’on ne  t’aime pas . La conforntation guérit celui qui entreprend la demarche et aide l’interlocuteur .

Tu as mal parlé d’un frère ou d’une soeur .Lors que tu es confronté à la vérité, repent –toi et engage toi à dire du bien de l’autre .C’est de cette façon que tu seras guéri et béni.

Que des relations sont brisées par ce qu’un(e) ami (e) a osé clarifier une situation .Si C’est une jeune, un bon Africain dit qu’il m’a manquer le respect. Cela fait que nous nous cheminons ensemble tout en portant des masques , ou avec de pincement au cœur que nous avons pas voulu guérir pour éviter des problèmes

 

Conclusion

1-Fais un pas de plus mais pas dans un sens interdit.

 Ne t’investi pas dans un  mauvais projet tout en t’entêtant sans vouloir écouter  .La foi, la prière, le temps  investis dans un mauvais projet n’est que une  perte du temps.

2- Tu as  des bons projets, vérifie si les  réalités ont changé, si le terrain est encore le même. Il se peut que les réalités ne sont plus les mêmes. La foi n’est pas la folie .Le tombeau est vide mais la tête ne doit pas l’être.

3-  Tous les affaires pour lesquelles tu évites la confrontation constitue un nœud sur ton cœur .Tu évites la confrotation aujourd’hui .Mais ça va te ratrapper un jour.

Amen

APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL 

 

 

 

 

            
   
Wrong Way
Partager cet article
Repost0
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 21:54
 HERESIE : Fausse vérité ou fausse opinion qui est contraire à la vérité dans la bible et souvent pratiquée par la majorité ou par un groupe important.
Mais l'Esprit dit expressement que ,dans les derniers temps,quelques-uns abandonneront la foi,pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.        - I TIMOTHEE 4:1
Tellement de choses sont pratiquées dans nos églises, dans nos communautés et dans nos vies quotidiennes. Parmi ces choses, il y a plusieurs qui ne sont qu’hérésies, n’ayant aucune sources bibliques, mais ayant été instaurées par nos traditions, par nos coutumes, par des rois iniques qui ont jadis dominés le monde, ou aussi sur la base d’une mauvaise compréhension de la Bible. Elles sont encrées dans nos religions, on les pratique sans chercher à connaître leurs sources ni à vérifier leurs authenticités face à la parole de Dieu.

Que recherchons-nous ? La vérité ? Ou simplement faire du suivisme dans la religion ?

Certains disent : « Nous avons trouvé nos pères pratiquer  ces choses, alors nous les suivons » … Ne suivez pas les préceptes de vos pères, n'observez pas leurs coutumes, et ne vous souillez pas par leurs idoles! Je suis l'Eternel, votre Dieu. Suivez mes préceptes, observez mes ordonnances, et mettez-les en pratique. Ezékiel 20:18-19 

Nous devons faire attention, la parole de Dieu est unique et vraie, elle ne peut tolérer toute hérésie sur la base du fait qu’elle soit pratiquée par la majorité.

Retournons à l’église primitive, cette église qui ne contenait aucune hérésie ; revenons aux bonnes pratiques, recherchons la vérité en tout, vérifions tout sur la base de la parole de Dieu et avec le discernement du Saint Esprit.
J’ajoute, qu’il n’est pas facile de chercher à revenir à l’église primitive, parce que nous pouvons craindre de nous faire combattre par les autres ou être traités de secte.

J’évite de donner des exemples d’hérésie dans ce monde, pas parce que j’en connais pas, mais afin d’éviter  de créer une sorte de confusion dans les cœurs.  Mais, sachez qu’il y a des hérésies dans nos fêtes, dans nos doctrines, dans nos cultes ou nos messes, dans nos pratiques habituelles, dans nos mariages, dans les vérités que nous croyons vraies ; et toutes ces hérésies sont inspirées par l’ennemi pour séduire les enfants de Dieu afin de les conduire loin de Dieu.

Nous sommes au temps de la grande séduction, où un grand vent très subtile de déviation souffle actuellement sur ce monde ; veillons à ne pas être emportés par ce vent.
Examinons toute pratique, même celle qu’on fait dans nos églises; afin de prendre ce qui est bon et de refouler ce qui est Levin, source de péché et en abomination à Dieu. Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient  chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact. Actes 17:11 

Celui qui veut être religieux, aime le monde ; mais celui qui recherche et aime la vérité, aime Dieu.

Avec Dieu nous ferons des exploits,il écrasera nos ennemis

Apôtre de Réveil L.G.PENIEL

Partager cet article
Repost0
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 15:26

L-APOTRE-DE-REVEIL-L.G.-PENIEL-013.jpg LA REPREHENSION

Définition selon le dictionnaire : Action de réprimander,de blâmer une personne.
En plus clair ,c'est une action qui permet de reprendre une personne,lui faire des reproches,des remarques,dans le but de lui faire comprendre une erreur commise et lui donner un avertissement, une consigne ou encore une correction.
Il peut que nous subissions des réprimandes de la part d'un parent,d'un ami,de notre patron au travail,de notre conjoint,d'un frère ect... ; mais une chose est importante , cette chose est la facon de réagir face à la répréhension , car cette facon doit être remplie d'humilité et agréable à Dieu.

COMMENT REAGIR FACE A LA REPREHENSION ?

- PROVERBE 15:32 . " Celui qui rejette la correction méprise son âme, mais celui qui écoute la réprimande acquiert l'intelligence ".
Il est sage de savoir réagir humblement face à une  répréhension venant de n'importe qui à notre encontre. Il faut surtout prendre le temps d'écouter sans vouloir se justifier à tout prix ; accepter ce qu'on nous reproche avec amour et humilité.
Il y a parmi nous des personnes qui ont du mal à supporter la répréhension, et cela ,parce que leurs coeurs sont remplis d'orgueil. Celui qui aime la correction,acquiert la sagesse et l'intelligence.
PROVERBE 12 :1  " Celui qui la correction aime la science ; celui qui hait la réprimande est stupide."
La chose qu'il ne faudrait jamais plus faire lorsque nous sommes repris,c'est de se mettre en colère ; cela fait de nous des orgueilleux, des insensés, des stupides ; c'est ce que dit la parole de Dieu. Aimons la répréhension de Dieu, acceptons d'être repris même dans les situations ou nous n'avons pas fait d'erreur.
Savez-vous que Dieu même use de la répréhension envers nous ? Lisez l'ancien testament avec le peuple d'israël et certains serviteurs de Dieu. Si ces serviteurs étaient orgueilleux en haïssant la répréhension de Dieu , ils auront perdu la faveur de Dieu et aussi auront été éloignés de la volonté de Dieu. PROVERBE 15:5 " L'insensé dédaigne l'instruction de son père, mais celui qui a égard à la réprimande agit avec prudence.

A CEUX QUI REPRENNENT.

PROVERBE 28:23 " Celui qui reprend les autres trouve ensuite plus de faveur que celui dont la langue est flatteuse."
Il est sage de reprendre un prochain dans l'erreur, sans user d'une langue flatteuse pour des raisons quelconques. L'amour consiste aussi à dire à notre prochain ses erreurs, à le reprendre quand il commet une faute.
Mais , vous devez savoir que :
 - Personne n'aime être repris en publique ;
 - Personne n'aime qu'on le reprenne en haussant le ton ;
 - Personne n'aime qu'on le reprenne sans chercher à l'écouter et le comprendre ;
 - Personne n'aime être repris avec dureté, même si des fois cela est nécessaire ;
 - Personne n'aime être repris sur la base d'une erreur qu'il n'a pas commis ;
 - Enfin ,personne n'aime être repris dans la colère.
Réprimandons avec amour, douceur, sagesse et compassion, dans le but de redresser l'autre selon la parole et l'amour de Dieu, tout en évitant de créér un conflit ; car nous devons rechercher la paix avec tous.
Celui qui s'habitue à aimer la répréhension,évoluera certainement, acquerra davantage de sagesse et marchera sur la voie de la gloire.

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes