Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 11:09

DSC01021CONCLUSION

 
Comment donc aimer Dieu plus que tout et de toutes ses forces ?

 


1. Prendre la décision d'aimer Dieu de tout son cœur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force.
a. Analysez votre cœur et considérez effectivement le Seigneur comme le plus important pour vous, par rapport à toute autre chose y compris vous-même, votre famille ou votre

boulot.
b. Faites tout ce que le Seigneur vous demande dans sa parole, non par peur de l'enfer ou par recherche d'intérêt personnel, mais simplement parce que vous l'aimez et que

vous désirez lui faire plaisir. « La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas

parfait dans l'amour. 1Jean 4 : 18 Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier ». 19

c. Appliquer le principe de Dieu « l'Alpha et l'oméga »
d. Aimer votre prochain comme vous-même. (cet aspect très important sera développé dans les chapitres suivants.
2. Considérez tout ce que vous aimez et décider d'aimer le Seigneur plus que ces personnes ou ces choses.
3. Considérez l'énergie que vous déployez pour les choses importantes dans votre vie. Et décidez de déployer plus d'énergie pour Dieu.

 

QUE MON DIEU VOUS REMPLISSE DE SON AMOUR

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 09:18

DSC01122L'amour que nous recommande le Seigneur est d'abord un commandement avant d'être un sentiment, il est la traduction du mot grec « Agapao » (dont nous parlerons dans les chapitres

suivants) cette différence est assez importante dans la mise en application de l'amour selon Dieu. Un Sentiment ne peut être imposé, soit on aime, ou on n'aime pas Les

sentiments sont provoqués par diverses choses, mais ils ne sont pas imposables. Vous ne pouvez pas dire à une tierce personne « je t'ordonne de m'aimer (philéo, nous en parlerons

plus tard) vous devez plutôt créer l'amour dans son cœur par les actes que vous posez vis-à-vis de cette personne. Il n'en est pas de même de l'amour dont nous parle le Seigneur

comme premier commandement. Il faut d'abord le considérer comme un commandement c'est pourquoi l'apôtre Pierre dit : « à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à

votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la

charité. » 2 Pierre 1 : 5-7
L'amour dont nous parle le Seigneur n'est pas aux premiers abords un état d'âme à éprouver vis-à-vis de Dieu, mais un commandement. Et un commandement on décide de le respecter ou

non. Ainsi aimer Dieu est d'abord une décision, on décide d'aimer Dieu de toutes nos capacités.
Aussi vous convenez que l'amour n'est pas constitué que de « paroles », vous ne pouvez pas dire que vous aimez une personne si vous faites tout ce qui lui déplait, vous ne pouvez

pas dire que vous aimez une personne si vous ne faites rien pour lui faire plaisir. Ainsi l'amour de Dieu se voit à l'attitude d'un individu vis-à-vis des différents préceptes de

Dieu.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:05

DSC011652. LE PLUS IMPORTANT, LE PLUS GRAND COMMANDEMENT

 Matthieu 22:38…et le plus grand commandement. »


NB : Notez que « le plus important » n'est pas forcément « le plus aimé ». Par exemple votre boulot peut être très important pour vous sans que vous ne l'aimiez.
En dehors de l'amour, citez selon vous les principes les plus importants pour un chrétien.
Vous mentionnerez sûrement, la prière, la connaissance de la parole de Dieu,
La sanctification, etc.
Toutes ces choses sont très importantes, mais l'amour est encore plus important. Il est vrai que nous disons tous que l'amour est le plus important, mais de manière pratique nous

sommes plus scandalisés de voir une personne commettre l'impudicité que de manquer d'amour pour Dieu, et pour son prochain. L'amour de Dieu conduit nos prières, notre adoration,

c'est par amour pour Dieu qu'on arrive à faire des offrandes qui sont agréables à Dieu. Le désir de voir les besoins comblés entraîne beaucoup de personnes à prier et jeûner, mais

généralement de tels mobiles n'entraînent pas une persévérance à long terme dans ces choses, tandis que la dévotion qui émane de l'amour qu'on a pour Dieu ne périt jamais, c'est

aussi pourquoi il est dit que l'amour demeure éternellement. 1 Corinthiens 13:8 L'amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance

disparaîtra. …13 Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, l'amour; mais la plus grande de ces choses, c'est l'amour
Le fait de considérer que l'amour est le plus important des commandements ne dédouane pas des autres commandements, bien au contraire, « Car l'amour de Dieu consiste à garder ses

commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, » 1 Jean 5 :3 et il ne faut pas négliger même les moins importants des principes car ils sont divins. Matthieu 23:23

Citez les choses très importantes pour vous, même si vous ne les aimez pas.
Retenez que l'amour de Dieu est bien plus important que tout ce que vous considérez comme important.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 09:24

DSC01021Matthieu 22:37 Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand

commandement.

Sous thèmes :
1. le Premier commandement.
2. le plus grand, le plus important
3. Aimer Dieu plus que tout.

Objectif :
Amener les chrétiens à aimer Dieu, de toutes leurs capacités.

INTRODUCTION
La plus grande pierre d'achoppement des chrétiens réside dans le manque d'amour vrai pour Dieu. Beaucoup de personnes évoluent dans leur vie spirituelle par intérêt, par

suivisme, ou par peur. Toute maison a une fondation, toute loi a un contexte ou un domaine de Définition dans lequel il est valable. Le contexte dans lequel s'expriment tous les

principes de Dieu est « l'amour de Dieu »

1. LE PREMIER COMMANDEMENT.
Quelle est la première recommandation que vous ferez (parmi les principes divins) aux néophytes ?
Selon Vous que signifie l'expression « premier commandement » ?

Posons encore quelques questions.

Si l'enfer venait à ne plus exister, resteriez vous chrétiens ? garderiez-vous le même zèle ?


En répondant honnêtement à ces questions vous vous rendrez compte que la plupart des chrétiens agissent comme XX, et ne seraient pas chrétiens ou ne conserveraient pas le

même zèle si l'enfer venait à disparaître. Ceci démontre que la véritable motivation de la plupart des chrétiens n'est pas l'amour de Dieu mais, la peur de l'enfer, le désire de

protection personnelle, ou la recherche d'intérêts personnels

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 13:57

500-copie-1.JPG

C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair, Genèse 2:24.

 

Au sujet de la sexualité la Bible dit : "l’homme et la femme deviendront une seule chair".
La sexualité figure dans le Plan de L’ÉTERNEL pour les mariés, lorsqu’IL recommande dans Hébreux 13:4 que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure.

Et DIEU les bénit, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez, déclare Genèse 1:28. Cette fécondité passe par l’union physique de l’homme à sa femme dans le but d’obéir à l’Ordre du SEIGNEUR, en vue de la pérennité de la race humaine. Dans le mariage, l’homme et sa femme sont unis en vivant une sexualité en accord avec la Volonté de DIEU.
Notons que c’est lors d’un mariage à Cana que LE SEIGNEUR JÉSUS fit le premier de Ses Miracles, témoigne Jean 2:2,11
.

Ainsi, la sexualité émane de LA PAROLE DE DIEU dès la création ; et cela dans un contexte bien précis : le mariage. Où l’union de l’homme à sa femme s'accomplit en obéissance au commandement Divin d’être féconds, de multiplier, de remplir et d’assujettir la terre. La Bible recommande la sexualité dans le mariage en disant :
"Ne vous privez pas l’un l’autre, si ce n’est d’un commun accord..." 1 Corinthiens 7:5.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:14

024

Oui, au lieu de gémir, de murmurer et de pleurer au milieu de leurs souffrances et de leurs combats, ils louent, parce qu’ils savent que chaque combat, chaque match de la vie se joue en différé. Le véritable combat, le véritable match s’est joué à la croix du calvaire il y a deux mille ans. La victoire a déjà été acquise à la croix, le reste n’est que mise en scène. La fin est connue avant le commencement. Dès lors pourquoi perdre son temps à pleurer au lieu de louer Dieu. L’Eternel aime les portes de Sion parce que dans les portes de Sion, les fils et les filles de Sion louent Dieu même pendant leur deuil avec un cœur brisé, avec larmes aux yeux…

Aussi, le peuple de Sion loue au lieu de pleurer ou de murmurer parce qu’il sait que du reste toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.

La bible dit que la ville avait douze portes et que chaque porte était faite d’une perle. La perle est cette matière précieuse produite par l’huitre. Lorsqu’en effet un grain de sable blesse la peau de l’huitre, il en sort un liquide qui englobe le grain et forme ainsi une perle. C’est dans la douleur et la souffrance que la perle était produite. Les douze portes de la Nouvelle Jérusalem sont faites de perles. Les fils de Sion, au milieu des difficultés et des combats, blessés et humiliés, ne pleurent ni ne gémissent mais louent Dieu, et leur louange englobe leurs problèmes et comme des perles, attire Dieu. Dieu a énormément des choses à faire dans notre vie mais il cherche des portes par où entrer. Lorsque nous louons et adorons Dieu en dépit de nos problèmes, nous créons des portes par où Dieu va entrer dans notre vie pour bénir, nous guérir, accomplir des miracles…

En conclusion du Psaume 87, les fils de Koré disent : « Et ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient : Toutes mes sources sont en toi ». Il ya ici une relation de cause à effet. Les chants et les louanges deviennent la cause qui produit les sources. C’est en louant, en chantant et dansant au milieu du désert c’est-à-dire dans les difficultés qu’on découvre en Dieu les sources, les sources de la prospérité, de la santé, de la percée, de la victoire, de l’abondance…

En dépit de la fournaise par laquelle nous passons, louons et adorons Dieu, car c’est ainsi que nous lui créons des portes par où il peut entrer dans notre vie pour accomplir des choses, changer nos conditions de vie. C’est en le louant et en l’adorant que nous découvrirons en lui nos sources.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 08:52

DSC01018 - APOCALYPSE 21:21 ; ESAIE 60:18 ; PSAUMES 87

 

Pourquoi l’Eternel aime-t-il les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob ? Qu’est-ce que les portes de Sion ont de spécial pour que Dieu les aime tant ? Le prophète Esaïe nous donne un début de réponse. Il dit, s’agissant de Sion : « Tu donneras à tes mûrs le nom de salut, et à tes portes celui de gloire ». Les portes de Sion sont remplies de gloire. Ainsi, lorsque Dieu descend du ciel et vient sur la terre visiter les demeures de Jacob, il trouve des murmures, des plaintes, des inquiétudes, des supplications à cause des difficultés, des problèmes et des combats de la vie. Mais lorsqu’il arrive dans les portes de Sion, comme elles s’appellent gloire et que la gloire est l’atmosphère dans laquelle il vit, il est dans son élément, il se retrouve, il est à l’aise et décide de camper là. La gloire n’est pas une matière première, elle est un produit fini comme la farine. Il y a trois sortes d’usines qui produisent la gloire : la louange, l’adoration et la célébration. Lorsque vous louez, lorsque vous adorez, lorsque vous célébrez Dieu, vous produisez la gloire. La gloire qu’il y a au ciel n’existe pas d’elle-même ; elle est là parce qu’au ciel, la louange, l’adoration et la célébration sont faites 24 heures sur 24. Au ciel, on ne fait que louer, adorer, célébrer. A Sion il y a la gloire parce que les fils et les filles de Sion passent leur temps à louer, adorer et célébrer Dieu. L’Eternel aime les portes de Sion parce qu’elles produisent la gloire.

Pourquoi pleure-t-on, murmure-t-on, crie-t-on et supplie-t-on dans les demeures de Jacob ? C’est à cause de tous ces serpents venimeux qui sont libérés sur la terre et qui mordent les gens. Oui, dans les demeures de Jacob, on pleure à cause de problèmes, de difficultés et de combats de la vie. Le peuple de Sion n’a-t-il pas lui aussi des problèmes à même de le pousser à gémir, à pleurer et à murmurer ? L’apôtre Pierre nous donne un élément de réponse lorsqu’il dit : « Ne trouvez pas étrange la fournaise par laquelle vous passez, tous vos frères dans le monde passent par les mêmes épreuves ». C’est dire que ceux de Sion passent aussi par les mêmes épreuves que ceux de demeures de Jacob. Personne, en effet, n’est épargné de la morsure des serpents dans ce désert qu’est le monde. Oui, personne n’est à l’abri de problèmes dans le monde. Tous, et ceux qui chantent et ceux qui dansent, sont confrontés aux problèmes, le monde ayant été vendu au diable qui y exerce un certain pouvoir, une influence nuisible.

Oui, le peuple de Sion passe aussi par les mêmes souffrances. Ils ont des problèmes et même de plus graves mais ils ont compris un secret : au lieu de regarder à la morsure du serpent, ils fixent leurs regards à la croix du calvaire où tout avait été accompli pour eux. Ce qui fait qu’ils ont une autre attitude : là où les autres pleurent, murmurent ou se plaignent à cause de la morsure du serpent c’est-à-dire aux difficultés et aux combats de la vie, ils chantent parce qu’ils savent qu’à la croix tout avait été accompli pour eux, que Satan avait été vaincu et sa puissance, anéantie.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 12:37

DSC01016-copie-1

Apocalypse 21 :21 ; Esaïe 60 : 18 ; Psaume 87

Sion est le pays de la promesse faite par Dieu à Abraham qui est mort dans la soif, l’attente de cette cité dont Dieu, lui-même est l’architecte et le constructeur, la cité du Dieu vivant, l’assemblée des premiers-nés. Sion n’est pas une cité géographiquement localisable, palpable physiquement, mais une entité spirituelle composée de tous ceux qui sont morts dans la foi. La bible dit également que le sang de l’aspersion, le médiateur de la nouvelle alliance, le Dieu juge de tous ainsi que des myriades d’anges qui composent les chœurs, font partie de Sion.

C’est cette ville que l’apôtre Jean avait vue. De cette ville, il dit : « Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent… La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau ». L’apôtre dit : « J’ai vu descendre du ciel… » C’est dire que la cité était au ciel et elle est en train de descendre. Cela se passe après l’enlèvement de l’Eglise. En effet, lorsque l’Eglise sera enlevée, elle ira au ciel pour les noces de l’Agneau, et ensemble elle reviendra avec l’Agneau et les saints de tous les âges, tous ceux-là qui sont morts dans la foi. C’est là où l’apôtre Pierre dit : « Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle… ». C’est cela Sion, la nouvelle Jérusalem.

Au-delà de cette vie sur terre, il ya une vie meilleure. Notre espérance ne s’arrête pas aux choses de la terre. Notre espérance est qu’au-delà cette vie sur terre, nous avons la promesse de constituer cette nouvelle cité, d’entrer dans la nouvelle Jérusalem.

Le Psaume 87 dit de cette ville qu’elle est fondée sur des montagnes saintes c’est-à-dire mises à part. Les fondements sont les grands principes sur lesquels nous bâtissons notre vie. C’est dire que le peuple qui constitue Sion a ses fondements à part. Il n’a pas la tradition, les coutumes et la culture des autres peuples. Il n’est pas régi par les idées maîtresses qui dirigent toutes les autres nations. C’est un peuple mis à part. Jésus dit de lui : « Vous êtes dans le monde mais vous n’êtes pas du monde ».

Dans ce cantique composé par les fils de Koré, il est dit : « L’Eternel aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob ». Dans Jacob il y a les douze tribus qui constituent les demeures de Jacob. Dans une demeure on peut trouver un lit, des chaises, quelque chose où s’assoupir, se reposer. Ce qui n’est pas le cas pour une porte. Mais Dieu préfère les portes de Sion au lieu de demeures somptueuses de Juda.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 23:36

DSC01160

4- Le service
Le récit que nous venons de lire dans Luc 2 concernant le  sacrificateur Siméon  nous révèle la quatrième manière de faire confiance à Dieu. Siméon attend  l’accomplissement de la promesse de Dieu  tout  en servant l’Éternel.
Une longue période d’attente amène son lot de problèmes parmi lequel il y a le découragement. Les disciples d’Emmaüs   nous servent de mauvais exemple, ils sont découragés, ils quittent Jérusalem, ils s’en vont dans leur village et par conséquent ils ont un blanc d’œuf dans leur mémoire.
Combien d’enfants de Dieu ont baissé les bras (démissionnés), laissé tomber les tâches qu’ils avaient dans leurs églises locales parce qu’ils ont prié sans voir les fruits, ils attendent la guérison, le mariage, la délivrance mais qui tardent à venir.
Anne est un modèle de vie de persévérance. Elle ne manque  aucune une réunion à son église, elle vient même avec des larmes aux yeux en se disant que ça ne sert à rien de baisser les bras car une chose est vraie, l’Éternel ne me laissera pas tomber. Mon Dieu a le meilleur pour ma vie.

Conclusion

La confiance est la clé d’une vie chrétienne réussie. Fais confiance à Dieu, il agira. Abraham te le dirait, qu’il a fait confiance à Dieu, malgré le temps si long d’attente, et qu’il n’a pas été déçu. Si tu posais la question à Zacharie et Élisabeth, ils témoigneraient que la confiance placée en Dieu porte des fruits de qualité.
La notion de confiance nous révèle que Dieu est  fidele, il ne te laissera jamais tomber. Je vous encourage à Lui faire encore confiance et à continuer la marche chrétienne joyeusement avec le Seigneur tout en sachant qu’il ne vous laissera pas tomber. 

Amen

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 14:15

DSC01165

3- Le silence
Je fais confiance à Dieu signifie que j’attends le moment de Dieu en silence.
Laissez-moi partager avec vous deux versets à ce sujet :
 Psaumes 37.7
« 7  Reste en silence devant le SEIGNEUR, attends-le.  Ne te mets pas en colère contre celui qui réussit, contre l’homme qui fait de mauvais coups. »
• Lamentations de Jérémie 3.26
« 26  C’est une bonne chose d’attendre en silence le secours du SEIGNEUR. »


L’attente prolongée apporte comme nous l’avons déjà dit la pression et  l’agitation. L’attente de l’accomplissement de la promesse a  deux ennemis de la foi qui s’appellent l’inquiétude et les plaintes . Le Seigneur nous invite à une attitude de maturité spirituelle face à ce que nous vivons et portons comme fardeau. Un texte qui m’interpelle est celui de la Sunamite (2 Rois 4.23), elle a laissé sur le lit son fils unique mort. Lorsque les passants la croisent, ils lui posent la question habituelle sur sa santé et sur celle de sa famille. Elle répond que tout va bien .

L’apôtre Paul est prisonnier probablement à Rome. Il écrit à l’église de Philippe en disant aux chrétiens de cette ville : 

« 4  Soyez toujours dans la joie en étant unis au Seigneur ! Je le répète, soyez dans la joie !
5  Soyez bons avec tout le monde. Le Seigneur vient bientôt !
6  Ne soyez inquiets de rien, mais demandez toujours à Dieu ce qu’il vous faut. Et quand vous priez, faites vos demandes avec un cœur reconnaissant.
»

Philippiens 4.4-6.

Garder la joie alors que tout va mal est un signe de maturité;

Garder la joie alors que son cœur souffre est un signe de maturité;

Garder la joie alors que vous attendez la réponse de Dieu à vos prières que vous ne cessez de faire monter vers lui.

Néhémie dit que la joie du Seigneur est ma force ( Néh 8.10)

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes