Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 11:14

DSC01122

2- Espérance 

 
  J’ai confiance en Dieu signifie que j’espère en Lui que mon Dieu agira en son temps comme il a prévu. À l’espérance est attachée la notion d’attente. C’est à dire une période de temps qui sépare l’annonce de la promesse et son accomplissement.
  Jérémie exhorte tous ceux et  celles qui marchent avec Dieu « qu’il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel » (Lm 3.26)
 Tous les héros de foi sont passés par l’école d’attente du moment favorable de Dieu. Ils ont attendu le moment de Dieu :

  • à genoux ;
  • dans un esprit d’écoute pour comprendre comment Dieu les  conduit;
  • dans un esprit de soumission de la pleine volonté de Dieu;
  • dans un esprit de brisement, de formation et d’abandon total au divin berger.


Ceux qui attendent le moment de Dieu sont animés par un seul esprit :
La fin arrive, elle sera différente de ce que je vis ou  traverse. Dieu a promis, il agira. Dieu ne me laissera pas tomber.

Le moment d’attente met sur les héritiers des promesses beaucoup de pressions et soulève pas mal des questions du genre :

  • jusqu’à quand Seigneur;
  • pourquoi gardes-tu silence;
  • Dieu  m’a-t-il  abandonné;
  • Est-ce que j’ai un péché que je n’ai pas confessé.

Parfois l’ennemi en profite en mettant dans  leur pensée plein d’idées négatives et un esprit de découragement.

Un témoignage biblique qui  nous enseigne de quelle manière attendre se trouve dans l’Évangile selon Luc 2.25-32. Le sacrificateur Siméon avait reçu une promesse claire de l’Éternel qu’il ne mourra pas sans voir le Messie. Ce qui est difficile, l’Éternel ne lui a pas donné la date. Regarde comment il a attendu triomphalement la promesse de Dieu :

  • Dans la communauté;
  • En allant au temple à toutes les réunions;
  • En méditant sur la promesse de Dieu;


Ce récit montre que parfois, Dieu prépare notre bénédiction ou nous prépare à la recevoir.  Lorsque Dieu promet, effectivement, il va  accomplir sa promesse mais il a aussi fixé le moment et les circonstances pour réaliser son miracle.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 14:09

DSC01103III -  L’expression de la confiance en Dieu


 La Bible toute en entière regorge de témoignages des hommes et des femmes qui ont marché avec Dieu et qui lui ont fait confiance.  Voici quatre expressions de la confiance en Dieu.

 

1- Croire malgré les réalités contraires
La confiance et la foi sont deux vérités inséparables. La confiance appelle la foi et vice et versa.
Dieu fait la promesse à un centenaire du nom d’Abraham qu’il lui donnera un enfant. Dans la logique humaine, pareille chose n’a jamais eu lieu. Face à la promesse, Abraham croit que c’est possible, Dieu va le faire :

  « 19  La foi d’Abraham est restée solide, pourtant il avait à peu près 100 ans. Et il le savait : son corps était déjà comme mort et Sara ne pouvait pas avoir d’enfant. 20  Devant la promesse de Dieu, il n’a pas manqué de confiance.  Au contraire, sa foi l’a rempli de force, et il a rendu gloire à Dieu.
21  Il était sûr d’une chose : ce que Dieu a promis, il est assez puissant pour le faire.
22  C’est pourquoi Dieu a reconnu Abraham comme juste.
»

(Romains 4.19-22)

  Abraham sait qu’il est impossible que Dieu mente. Depuis le jour que la promesse est sortie de la bouche de Dieu, Abraham voit des fruits, il voit déjà un petit garçon jouant sur ces genoux et marchant dans sa cour.
  Il ne se pose pas des questions habituelles à la nature humaine :
- est –ce possible;
- quand et comment.
 Pour Abraham, ce que Dieu a dit, il a la puissance de le faire. Dieu est
 au-dessus des lois de la nature et de la science. Ce qu’il promet, il  le fait.

La promesse de Dieu est créatrice. Elle porte une puissance de vie pour    appeler à l’existence notre bénédiction sans pour autant suivre des lois de la nature ou de la science.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 12:37

DSC01021

II - Les marques de la confiance en Dieu    


Le mot confiance en Dieu n’est pas indiqué dans le livre de Daniel mais nous y découvrons trois marques  qui témoignent que Daniel était un homme qui avaient placé sa confiance en Dieu. 


1-L’attitude de confiance vis à vis de Dieu
Daniel est ses compagnons ont été brutalisés par des actes indescriptibles de  violence qui ont brisé leur vie.
1) déracinés de leur milieu et culture,
2) forcés de faire un long voyage de 1000 km
3) obligés de renier leur origine
4) obligés de se soumettre à une discipline rigide et inacceptable en vue de devenir sujets du roi.
Ils arrivent dans un pays inconnu, pleines de questions sur leur vie et ce qui  leur arrive.  Sans doute, ils ont des questions sur la manière de faire de Dieu. Malgré cette dure épreuve, Daniel et ses compagnons continuent à aimer Dieu et marcher dans ses voies. Pour Daniel et ses compagnons, ils se disent; nous ne comprenons pas ce qui nous arrive, mais Dieu reste Dieu,  il est au contrôle de toute chose.
Dans le pays d’épreuve, ils sont appelés à compromettre leur foi. En réponse au chef des eunuques, ils disent :
« 8   Daniel résolut de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi buvait, et il pria le chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller. » (Dn 1.8)

 

2- Les paroles de confiance en Dieu

 
Malgré la dure épreuve de vivre loin de leurs familles et de leur pays, Daniel et ses compagnons restent attachés à Dieu. Quand on les écoute parler, leur Dieu est grand, il est au-dessus des sages, des devins et des astrologues et des dieux de Babylone.

Malgré l’épreuve, Daniel et ses compagnons disent qu’ils ne savent pas pourquoi l’Éternel les a  conduits sur ce chemin. Mais Dieu reste digne de confiance. L’épreuve qu’ils traversent est petite par rapport à ce que Dieu fait.
Plusieurs paroles de leur prière montrent qu’ils  adorent le grand Dieu;
« 20  Daniel dit : Béni soit le nom de Dieu, depuis toujours et pour toujours ! À lui sont la sagesse et la force. 21  C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse les rois et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de l’intelligence. 22  C’est lui qui révèle ce qui est profond et caché, qui connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui. » Dn 2.20-22

 

3- Décisions de confiance en Dieu

 


Le livre de Daniel relate une belle histoire des quatre héros de foi qui ont vécu des expériences extraordinaires avec Dieu à cause de la confiance.
Souvenez-vous des  compagnons de Dieu à qui le Roi Neboukadnetsar a mis au défi d’adorer la statue d’or.  Ils ont répondu : 16  Chadrac, Méchak et Abed-Négo répondent au roi Nabucodonosor :
 « Notre roi, il n’est pas nécessaire de te répondre là-dessus 17  Notre Dieu, celui que nous servons, est capable de nous délivrer de cette fournaise et de ton pouvoir, et il nous délivrera, notre roi. 18  Et même s’il ne le fait pas, tu dois le savoir, notre roi : nous ne servirons pas tes dieux et nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as fait dresser. »
Pour ces jeunes hébreux, cette épreuve est pour la gloire de Dieu. Pas question de nous lamenter ou de pleurnicher, Dieu va  parler par la démonstration de sa puissance.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 10:49

APOTRE-PHOTOS-018.jpg 

Conclusion


Je reviendrai sur le texte dimanche prochain pour parler de la manifestation de la persévérance dans la vie de Zacharie et Élisabeth. Laissez-moi vous rappeler les grandes vérités que nous venons d’enseigner sur la persévérance.

Les hommes et les femmes qui ont fait des exploits avec Dieu ont été des gens ordinaires mais ce qu’ils ont en commun : C’est la persévérance.

Persévérance :

  •  Je m’attache à Dieu pour ce qu’il est, non pour ce qu’il fait pour moi;
  •  L’expression  de mon amour pour Dieu, je l’aime en tout temps, quand tout va bien et quand tout va mal;
  •  L’effort à fournir pour avancer, briser les obstacles qui nous empêchent d’avancer;
  •  La détermination de gagner le combat de l’opposition, de résistance, qui tend à nous distraire ou à nous détourner de notre appel;

Chacun de nous est appelé à  persévérer dans sa marche avec Dieu.

Je termine en rappelant  cette  exhortation que le Saint-Esprit nous adresse au début de l’année 2011 :
« 32  Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, 33  d’une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux afflictions, et de l’autre, vous associant à ceux dont la position était la même. 34  En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. 35  N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. 36  Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. 37  Encore un peu, un peu de temps, celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. »    (Hébreux 10.32-37)

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 09:53

016     4.  Saul de Tarse, l’apôtre des nations


Paul  est un hébreu né d’une famille aisée dans la diaspora. Formé dans une des hautes universités de la ville de Tarse, Paul est un très bon intellectuel  qui a su vivre avec une foi en Dieu et  bonne connaissance de la science. Lorsqu’il s’est converti, il a pris une résolution ferme de vivre et de servir Dieu : « 4  Moi, pourtant, j’aurais des raisons de mettre ma confiance dans la chair. Si d’autres considèrent qu’ils peuvent mettre leur confiance dans la chair, à plus forte raison moi : 5  circoncis le huitième jour, de la lignée d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien ; 6  quant à la passion, persécuteur de l’Église ; quant à la justice de la loi, irréprochable. 7  Mais ce qui était pour moi un gain, je l’ai considéré comme une perte à cause du Christ. 8  En fait, je considère tout comme une perte à cause de la supériorité de la connaissance de Jésus-Christ, mon Seigneur. A cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner le Christ 9 et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice, qui viendrait de la loi, mais avec celle qui est par la foi du Christ, une justice venant de Dieu et fondée sur la foi » (Philippiens 3.4-9)

    La résolution de vivre pour Dieu et de le servir a  suscité  toutes sortes de persécutions contre sa vie. Au lieu de baisser les bras et jeter l’éponge, Paul a considéré la souffrance comme voie royale pour témoigner son amour au Seigneur.

 La persévérance est une  détermination d’avancer malgré les difficultés, l’opposition, le combat et la disette. L’homme qui persévère a les yeux fixés sur la couronne incorruptible que Christ ressuscité promet aux rachetés qui tiennent bon dans le combat de la foi,  à ceux qui arriveront jusqu’au bout.

Paul  finit ce combat contre sa vie et son ministère  en déclarant :
« J’ai mené le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. 8  Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera en ce jour là, et non pas seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront aimé sa manifestation.»(1 Timothée 4.7)

Dieu récompense la persévérance.

Les quatre témoignages que je viens d’évoquer relatent  la vie des aînés dans la foi qui ont persévéré car ils voyaient le meilleur bien que l’Éternel avait en réserve pour eux. (Hébreux 11.10)

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 16:05

DSC010203. Daniel homme d’État

 
Un jeune Hébreu, amené en captivité contre son gré; loin du temple de Jérusalem, des prêtres, des grandes fêtes d’adoration au temple, de  ses parents, souffrant de mauvais traitements et de solitude liés à son statut de prisonnier; Daniel  fait un choix de vivre pour Dieu et de persévérer dans  ses voies  malgré l’adversité.
La persévérance  est un effort à fournir pour avancer et briser des obstacles qui se dressent comme des montagnes infranchissables  sur notre chemin et  qui tentent de nous empêcher de progresser et d’aller  plus loin sur  le chemin de la foi.
Sur le chemin de Daniel se trouvait plusieurs obstacles :

  •  La crise de la foi : si Dieu m’aime pourquoi je souffre;
  •   la solitude;
  •   la souffrance de la prison;
  •   la tentation de se souiller et manger les mets de la table du roi;
  •   s’attacher à la  bénédiction et rejeter le Donateur;
  •   les horaires de travail pour justifier son absentéisme,
  •   l’opposition et la pression au travail, etc.


Malgré cet environnement hostile à sa foi, Daniel prit la résolution ferme de faire un effort de  vivre  pour Dieu  et  le servir avec un seul cœur.
La Bible atteste : « Daniel lui–même prospéra sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse. » (Daniel 6.28)
Dieu récompense la persévérance.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 17:00

DSC00816  Voici 4 témoignages


1. Abraham et Sara, couple de notables
Un couple très vieux mais qui aimait Dieu malgré sa longue marche dans le désert de stérilité. Ils   témoignaient  leur  amour à l’Éternel en restant attaché à lui malgré le long et pénible désert dans lequel ils marchaient. Cet attachement à l’Éternel s’appelle la persévérance. L’Éternel ne reste pas indifférent à l’égard de quiconque marche avec persévérance sans se laisser ébranler dans sa foi ni par les circonstances,  ni par les difficultés de la vie.
 Un jour, l’Éternel dit à ce couple ordinaire mais qui avait placé en lui une foi sincère : « L’an prochain, à la même époque, je ne manquerai pas de revenir chez toi, et ta femme Sara aura un fils. Derrière lui, à l’entrée de la tente, Sara entendit ces paroles.» (Gn 18.10)
Dieu récompense la persévérance.

2. Anne la mère de  Samuel le dernier Juge en Israël
  Anne est une femme citée dans la Bible comme un modèle de vie et de persévérance. Elle était stérile comme Sara, le combat d’avoir un jour un enfant  n’a pas réussi à affecter sa foi et  à servir l’Éternel.
 La persévérance est l’expression de notre  amour ayant un seul objectif  « intimité avec Dieu ».  Un homme qui persévère cherche  Dieu quel que soit le prix que cela lui coûte:

  • des heures,
  •  le rejet, 
  •  l’abandon, 
  •  la persécution,
  •  l’injustice, 
  •  perte d’un bien qui lui cher.

 Un homme qui persévère a une seule ambition : Sans Dieu il n’y a pas de vie.

 

Bien qu’Anne mène un combat pour avoir un enfant, la Bible  atteste que cette servante de Dieu n’a pas manqué une réunion au sanctuaire de Silo. Ce qui est merveilleux, à chaque réunion, elle apportait son offrande pour honorer Dieu.
Un jour, l’Éternel mit dans la bouche du sacrificateur Eli pour  bénir et récompenser Anne pour sa fidélité et sa persévérance : « Eli répondit : Va en paix ; que le Dieu d’Israël te donne ce que tu lui as demandé ! » (1Samuel 1.17)
Dieu récompense la persévérance.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 13:42

APOTRE-PHOTOS-008.jpg 

III. JEÛNER DANS LE MINISTÈRE DE L'APÔTRE PAUL


A. JEÛNER ÉTAIT UNE MARQUE DE SON MINISTÈRE...

1. Nous avons déjà remarqué où il a jeûné avec plusieurs églises
2. Mais remarquez aussi:
a. 2 Co 6:4-10 (cf. verset 5)
b. 2 Co 11:23-28 (cf. le verset 27 où jeûner est mentionné séparemment de la faim et de la soif normale )

--Dans ces deux passages, Paul a mentionné jeûner comme une marque de son ministère et de son bon maintien comme un ministre de Christ!

 

CONCLUSION

1. Bien qu'ils n'éataient pas vraiment Chrétiens à ce moment-là, nous avons aussi autres exemples de ceux qui ont jeûné et ont été bénis par Dieu...
a. Anne - Lc 2:36-38
b. Saul - Ac 9:9
c. Corneille - Ac 10:30-31
2. Comme un résumé, alors, voici ce que nous avons vu dans cette étude:
a. Que notre Seigneur a jeûné dans un temps de tentation
b. Qu'Il a appris à Ses disciples à propos de jeûner sur plusieurs occasions
c. Qu'Il a prédit un temps dans lequel Ses disciples jeûneraient
d. Qu'il y a des temps quand la combinaison de jeûne et de prière peut être plus efficace que la prière seule.
e. Que l'église primitive a jeûné dans leur service au Seigneur
f. Que Paul a regardé le jeûne comme une marque de son ministère
g. Que prier et jeûner souvent vont main dans la main, utilisé toutes les fois qu'il y avait un désir intense pour la bénédiction et le conseil de Dieu .
3. Dans la vue de telles choses, je peux conclure seulement que jeûner a une place dans les vies des Chrétiens aujourd'hui .

Dans notre troisième et dernière leçon sur ce sujet, nous considérerons des pensées à propos du POURQUOI, QUAND, et COMMENT du jeûne, comme trouvé dans le Nouveau Testament.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 14:22

DSC01021 

C. QUAND QUESTIONNÉ PAR LES DISCIPLES DE JEAN

- Mt 9:14-17 (Mc 2:18-99; Lc 5:33-39)

1. Jésus a décrit un temps pour quand ses disciples jeûneraient
2. Mais ce n'est pas approprié de jeûner quand l'occasion ne le demande pas

--Jeûner aurait une place dans la vie des disciples, mais seulement dans les occasions appropriées (pas comme un rite de cérémonie)

D. LE POUVOIR COMBINÉ DE LA PRIÈRE ET DU JEÛNE - Mt 17:14-21 (Mc 9: 14-29)

1. Il y a des temps que la foi seul n'est pas assez
2. Dans ces temps, la prière jointe avec le jeûne est nécessaire-- le jeûne joint avec la prière peut accomplir des choses que la foi seule ne peut pas.

[Maintenant jetons un coup d'oeil à...]

II. JEÛNER DANS l'ÉGLISE DU SEIGNEUR

A. L'ÉGLISE À ANTIOCHE - Ac 13:1-3

1. Ils jeûnaient comme en servant le Seigneur
2. Ils ont jeûné et ont prié pour la préparation d'envoyer Barnabas et Saul
--Jeûner, quand il est accompagné de la prière, peut être fait comme un groupe quand il implique de servir le Seigneur.

B. LES ÉGLISES EN GALATIE - Ac 14:21-23

1. Encore, un exemple de jeûne et de prière comme un groupe; cette fois, conjointement avec la tâche sérieuse de nommer des anciens,
2. Remarquez que cela a été fait " dans chaque église "
a. Pas seulement dans une ou deux églises

--Encore, jeûner peut être une activité de groupe dans l'oeuvre d'une église locale

[Maintenant examinons...]

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 15:54

00500.jpg 

LA PRÉSENTATION

1. Dans notre leçon antérieure, nous avons examiné le sujet du " Jeûne dans l'Ancien Testament ".

2. Voici ce que nous avons trouvé:
a. Seulement un jeûne a été commandé dans l'Ancien T. (sur le jour d'Expiation)
b. Mais les gens ont souvent jeûné quand ils voulaient que Dieu entende leurs prières:
1) En temps de guerre ou à la menace
2) Quand les bien-aimés étaient malades
3) Pour avoir le pardon de Dieu
4) Quand affronté avec un danger menaçant
5) Quand ils cherchaient la volonté de Dieu
c. Le dessein d'un tel jeûne :
1) S'humilier en " affligeant leurs âmes "
2) Croyant qu'une telle humiliation voudrait plaire à Dieu (et ce l'était souvent)
d. Cependant, jeûner était infructueux quand:
1) C'était fait en grande cérémonie
2) Il a été fait sans vrai repentance
e. Il n'y avait pas aussi aucun principe résolus qui stipule la longueur ou nature du jeûne

2. Dans cette leçon, nous allons voir " Jeûner dans le Nouveau Testament ", comme il a été enseigné et a exemplifié par:
a. Jésus
b. Son église
c. L'apôtre Paul ...dans un effort à déterminer si les Chrétiens peuvent ou devraient jeûner aujourd'hui!
[Nous commençons en considérant...]

I. JEÛNER DANS LA VIE DE JÉSUS

A. JÉSUS A JEÛNÉ QUARANTE JOURS DANS LE DÉSERT - Mt 4:1-9; LC 4:1-2

1. Il a été mené dans le désert " pour être tenté " (Mt)
2. Il a été "tenté pour quarante jours par le diable " ( Lc)
3. "en ces jours Il n'a rien mangé " (Lc)
--Pendant cette période de quarante jours de tentation, Jésus a senti approprié de jeûner.

B. JÉSUS A ENSEIGNÉ SUR LE JEÛNE DANS SON " SERMON SUR LA MONTAGNE " - Mt 6:16-18

1. Jésus a dit " quand ", pas " si "; supposant que ses disciples jeûnerait
2. Quand fait correctement une personne serait récompensée par le Père...
a. Suggérant que jeûner était comme une prière et une aumône donnante
b. C.-à-d., un acte de justice fait pour plaire au Père
--Le jeûne paraît avoir une place dans la justice attendu de ceux qui seraient citoyens du royaume des cieux

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes