Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 13:52

APOTRE-PHOTOS-003.jpg-RUTH 2:1-

 

Positionne–toi dans la bénédiction

Boaz donne deux ordres à deux catégories de personnes;

  1. À ses serviteurs concernant Ruth, de ne pas la toucher ;
  2. À Ruth concernant les serviteurs de Boaz, elle doit se tenir avec eux. L’ordre donné à Ruth concerne son positionnement dans sa bénédiction.

Le deuxième ordre de Boaz va nous préoccuper pour voir comment Ruth l’a compris pour se repositionner dans sa bénédiction.

 

Depuis le début, nous n’avons cessé de l’affirmer que Dieu bénit encore aujourd’hui. Comment se positionner dans sa bénédiction ? Ruth nous sert de modèle:

  1. Changer l’environnement

La bénédiction de Ruth est dans les paroles prononcées sur sa vie par Boaz. Elle doit faire quelque chose pour entrer dans sa bénédiction:



a)- Se dépouiller de la mentalité des glaneurs
Lorsque Ruth est venue dans le champ de Boaz, elle avait une seule pensée: je vais glaner (2.1). Le glaneur est une personne normale qui est tombée dans une situation de pauvreté et de mendicité, une situation qui le dépasse pour de multiples raisons:

-immigration,
-faillite,
-perte d’emploi, et plusieurs autres épreuves.

Voici la mentalité du glaneur:

- il est blessé
- il s’apitoie
- il baisse les bras
- il n’a plus d’ambition, de rêve
- il se sous-estime
- il est convaincu que sa situation ne peut pas changer
- il se tient avec des gens qui ne peuvent pas l’aider à s’en sortir

En Israël, les glaneurs se tenaient loin de moissonneurs, entre les deux, il y avait des serviteurs à cheval avec leur fouet, qui constamment épiaient les glaneurs.

Le premier obstacle sur le chemin de la bénédiction de Ruth est la mentalité de glaneur qui l’a habitée depuis plusieurs mois.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 13:05

037.jpgc)- Fonder la prière sur la Parole de Dieu (v25)


    Les fidèles  fondent leur foi sur la Parole de Dieu. Les Écritures  citées nourrissent la foi et éclairent les fidèles que leur prière est dans la volonté de Dieu. Lorsque tu pries, tu peux t’appuyer sur :

•  les  promesses de Dieu;
•  le plan de Dieu sur leur vie et leur église;
•  les œuvres de Dieu dans l’histoire;

 

Jésus nous sert d’exemple, lorsque Satan le menace, ils citent constamment les écritures.

d) -Appeler le secours  de l’Éternel (V 29,30)

 
  Seigneur « sois attentif à leur menace »; et « étends ta main » cette expression appelle le secours de Celui qui ne manque jamais à venir secourir celui qui élève vers lui les yeux.  Ils disent dans leur prière : ce combat est à toi Seigneur, lève -toi et agis.

Le v 31 témoignage à quel point le Seigneur est venu secourir son peuple. De faibles qu’ils étaient, le Seigneur les a rendus forts et victorieux. Ne t’effraie pas !


Conclusion

Tu es menacé mais ne laisse pas l’ennemi passer aux actes; c'est-à-dire convertir les menaces en attaque directe contre ta santé, ton emploi, ton portefeuille, ton mariage. Quand bien même il l’a fait, il n’est pas trop tard. Je te mets au défi d’entrer dans la maison de Dieu et d’appeler le secours de l’Éternel. Il y a un miracle dans la situation que tu vis. Ézéchias n’avait pas une armée pouvant faire face à Sanchérib mais il s’est tourné vers l’Éternel des armées célestes. Celui-ci a envoyé son ange combattre à la place d’Ézéchias.

Amen

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 13:33

APOTRE-PHOTOS-019.jpg

4- La prière qui brise les menaces de l’ennemi


 L’apôtre Paul convie les chrétiens à faire toutes sortes de prière. La Bible nous  inspire  des modèles de prière à dire dans certaines circonstances. Revenons sur le récit des Actes 4. Les apôtres Pierre et Jean sont arrêtés et relâchés par le tribunal Juif dénommé Sanhedrin. Les chrétiens discernent dans cette expérience douloureuse une attaque de l’adversaire. Ils décident de prier.

Voici les éléments d’une prière qui brise les menaces de l’adversaire :


« 24  Lorsqu’ils eurent entendu cela, tous, d’un commun accord, élevèrent la voix vers Dieu et dirent : Maître, toi qui as fait le ciel, la terre et la mer, ainsi que tout ce qui s’y trouve, 25  c’est toi qui as dit par l’Esprit saint, de la bouche de notre père, ton serviteur David : Pourquoi les nations se sont–elles agitées et les peuples ont–ils eu des pensées creuses ? 26  Les rois de la terre se sont présentés et les chefs se sont ligués contre le Seigneur et contre son Christ. 27  Car, en vérité, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as fait Christ, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués, dans cette ville, avec les nations et les peuples d’Israël, 28  pour faire tout ce que ta main et tes décisions avaient arrêté d’avance. 29  Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces, et donne à tes esclaves de dire ta parole avec une entière assurance. 30  Étends ta main pour qu’il se produise des guérisons, des signes et des prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus. 31  Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient rassemblés trembla ; ils furent tous remplis de l’Esprit saint : ils disaient la parole de Dieu avec assurance. »

 

a)- Faire la paix (v24)

 

 

      Avant d’entrer dans la présence du Seigneur, les disciples réalisent qu’ils s’approchent d’un Dieu saint. Jésus a enseigné à ses disciples que lorsque tu présentes ton offrande à l’autel et là lorsque tu te souviens que quelqu’un a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, vas te réconcilier avec ton frère ou ta sœur. Le pardon est un préalable pour quiconque se présente devant Dieu et veut voir sa prière exaucer.

 

   Les disciples invoquent  Dieu. Ils appellent «  Maitre »,  ce qui signifie le Seigneur, le Roi des rois. Celui qui est au-dessus de toute chose. Celui qui dépasse toute chose et qui n’est jamais dépassé. Ce Dieu est élevé au- dessus des hauts cieux, il est le Dieu tout-puissant, omniscient, le sage éternel. Les disciples ont une vision de la grandeur et de la toute puissance de Dieu sans laquelle leur prière n’aura pas ses effets escomptés .

  

 APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

 

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 10:16

APOTRE-PHOTOS-031.jpg3- Le langage que l’ennemi entend


 Il y a un langage que l’ennemi entend 5/5. Je vous invite à le découvrir au chapitre 19.1-2 :

« 1  Lorsque le roi Ezéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et alla dans la maison de l’Eternel. 2  Il envoya Eliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Esaïe, le prophète, fils d’Amots. »


Le roi Ézéchias nous montre le langage que l’ennemi entend en temps de crise :

- Monter à la maison de Dieu pour un temps de jeûne et prière (v1);
- Faire appel à des partenaires de prière (v2)
- Partager avec eux les fardeaux que nous portons (v3)

Le seul langage que l’ennemi entend 5/5 s’appelle la prière Beaucoup de chrétiens éprouvés par les menaces ont malheureusement sombré dans le langage de découragement, de plaintes, de  gémissements, de peur et d’angoisse. Ces derniers types de langage favorisent l’action de l’ennemi. Je vous mets au défi de faire usage d’un langage que l’ennemi peut entendre et se retirer de vous.
Deux récits du NT font écho à ce type de langage. Lorsque le Sanhedrin menaçait les apôtres dans Actes 4, Luc dit que face aux menaces, au lieu de  se décourager, se plaindre les premiers chrétiens élevèrent la voix ensemble. Alors qu’Hérode avait enfermé Pierre dans la prison intérieure avec l’intention de le faire comparaître et de l’exécuter, l’église de Jérusalem a vu les menaces. Les chrétiens ont utilisé un langage que roi Hérode et le Sanhédrin ont compris 5/5 :
« 4  Après l’avoir saisi et jeté en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l’intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque. 5   Pierre donc était gardé dans la prison; et l’Église ne cessait d’adresser pour lui des prières à Dieu.
» (Actes 12.4-5)


Prends une attitude et un comportement de victoire qui fait taire l’adversaire. En vous engageant à entrer dans la maison de Dieu pour la prière, vous faites agir la main du Dieu tout puissant et vous aurez des fruits surnaturels.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 12:24

APOTRE-PHOTOS-013.jpg

2- L’attitude de victoire


Dans toutes les circonstances, gardes toujours une attitude de victoire. Ézéchias a donné un conseil de victoire à son armée : « 36  Le peuple se tut, et ne lui répondit pas un mot; car le roi avait donné cet ordre: Vous ne lui répondrez pas. »

Ézéchias dit à son armée de ne pas entrer dans le jeu de l’adversaire par l’échange des mots. Il y a des moments dans la vie ou le silence envoie un message fort. Tu n’es pas obligé de réagir à tout ce qui se dit contre toi. Le silence n’est pas signe de faiblesse.  Dieu peut  mieux parler à ta place. Mais lorsque tu es pressé à réagir, à donner des réponses à tout car tu es blessé, fâché ou humilié. Tu prends la position de faiblesse et par conséquent, tu empêches la main de Dieu de te venir en aide. En voulant répondre à toute forme de provocation, tu entres dans le jeu de ton adversaire et tu ne sauras pas te retenir et quels sont les mots et les expressions qui te conduiront à pécher contre Dieu.

Le Roi nous sert de modèle en temps de crise : «  Vous ne lui répondrez pas. » Ce principe est valable en tout temps et  surtout  pour les hommes de toute génération.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 12:10

146.jpg

2 Rois 18.17-25, 36;  19.1-6
                                             


 

 

1- Ce que Dieu dit


Dieu dit ce matin : « Ne t’effraie point des paroles que tu as entendues » de la vision horrible que tu as vue cette semaine montrant clairement que tu vas mourir dans un accident. Ne t’effraie pas des nouvelles alarmantes, du diagnostic que tu as reçu de la maladie incurable.
Je vous invite à nourrir votre foi en répétant cette parole et que chacun se l’approprie :

  • Je ne m’effraie pas 
  • Je ne m’effraie  pas
  • Je ne m’effraie pas

Le récit que nous venons de lire rend témoignage d’un grand combat que  de l’ennemi livre contre Ézéchias, roi du royaume du sud (Juda). L’arme que l’ennemi utilise s’appelle les menaces. Sanchérib, roi d’Assyrie a quitté son pays dans une expédition militaire dirigée contre le royaume du sud. Il donne des instructions claires à son armée, n’entrez pas sur son territoire, restez à la frontière. Mais affaiblissez le moral des troupes d’Israël en proférant des menaces.

En écoutant les menaces de l’adversaire, nous discernons :


o Mensonge;
o Humiliation (v20.27);
o Paroles confuses (v21);
o Fausses inspirations (v22);
o Proposition de faire alliance (v23)


Combien ce matin sont sous des menaces de l’ennemi et y croient. Tu as  reçu un rêve et une vision ne venant même  pas de Dieu mais annonçant la mort, un échec, une  faillite,  un divorce, un accident ou un incendie etc. Et tu vis obsédé par la pensée d’un malheur imminent sur ta vie.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 12:14

APOTRE-PHOTOS-020-copie-1.jpg

4- Changer la mauvaise opinion de soi-même


En face de Boaz,  Ruth se définit comme une inconnue (v10), elle va même plus loin, elle dit qu’elle ne vaut même pas comme les servantes de Boaz (v13). Le statut de Ruth avait déjà changé aux yeux de Boaz. Raison pour    laquelle, il mange avec une femme de nation païenne. Boaz voyait plus que Ruth. La souffrance, la misère, les épreuves difficiles ont tellement affecté Ruth au point qu’elle se voit indigne des petites bénédictions que le Seigneur place dans ses mains. Les déclarations répétées de Boaz sur le statut de Ruth (ma fille, femme de valeur), finissent par porter du fruit et Ruth commence à prendre conscience du plus que le Seigneur avait pour sa vie.


Conclusion

J’ai donné l’ordre aux serviteurs de ne pas te toucher!
Dieu donne l’ordre à quelqu’un pour te faire du bien.
C’est dans le  cadre de son occupation de tous les jours comme glaneur  que l’Éternel fixe rendez-vous pour bénir Ruth. Dieu se sert des hommes et des femmes autour de Ruth. Ceux-ci posent des gestes et disent des paroles porteurs de la bénédiction de Dieu en faveur de Ruth. Dieu ne fait pas tout en un jour, il prépare progressivement Ruth à la grande bénédiction : refaire sa vie.
Je t’invite à lire ton histoire pour voir des petits  gestes et des actions qui arrivent comme des signes  de la grande  bénédiction :   Dieu qui arrive!
En franchissant le seuil de ton lieu de travail et de ton école, adopte une attitude d’un homme (femme) que Dieu va surprendre.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 12:50

guyandsaflo2_051307-copie-1.jpg

3- Les petits gestes au lieu de rendez-vous de  la bénédiction


Dieu est un Dieu de surprise. Dans le même champ où Ruth glanait sans attirer l’attention de personne, Dieu surprend la Moabite en changeant  son statut social, matrimonial et ses conditions de vie. Le propriétaire du champ devient son mari, les ouvriers deviennent ses employés. Les œuvres de Dieu étonnent ….


Voici trois gestes qui amènent Ruth à saisir sa bénédiction :

A- Tourner la page sur son passé

 

 

Ruth est une femme marquée et perturbée par des évènements douloureux qu’elle a vécu dans son passé :
 - le vide laissé par la mort de son mari;
 - changement brutal de condition de vie;
Ruth est une femme blessée par les évènements de la vie. Elle a l’air bien mais tout ce qu’elle porte est un masque qui cache sa douleur et sa peine.  Les paroles de Boaz sont venues comme un baume sur la plaie de son cœur. Ruth décide de tourner la page de son passé et passer à autre chose.

 

B- Saisir les petits pas de Dieu
   
Dieu conduit Ruth vers quelque chose de grand. Mais il va avec elle en faisant de petits pas (v14) :

  • Une simple invitation mais qui en dit long : « approche », elle vient à la table de Boaz le futur époux; Ruth est assise à côté de Boaz et des moissonneurs; 
  • Un geste de communion «  un pain à tremper dans la vinaigrette, un rôti à partager »;
  • Elle écoute la conversation et y place quelques mots. Ruth ne manque pas de se faire remarquer par sa sagesse et son respect des autres.

 

Les grandes bénédictions commencent souvent par de petits gestes négligeables. Parfois on n’y voit pas la main de Dieu en action. Dieu est un Dieu des petits commencements! Lorsque tu vois les petites choses que Dieu fait, tu ne manqueras pas les grandes choses qui arrivent.

 

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:30

037.jpg

2- Dieu préside le cours de l’histoire


L’Éternel est le Créateur de l’univers. Le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent lui appartiennent. Il est revêtu de l’autorité absolue sur les armées du ciel et les habitants de la terre. Il maintient toutes choses par sa force toute-puissante, et en détermine les buts. Dieu règne comme Roi au sens le plus absolu du mot, toutes choses dépendent de lui et lui sont subordonnées. Voici deux textes qui soutiennent le thème de la souveraineté de Dieu :

a) « 11  À toi, SEIGNEUR, la force et la puissance, l’honneur, la beauté et la grandeur ! Tout est à toi, dans le ciel et sur la terre. Tu es le roi, toi qui es au–dessus de tous les êtres. 12  La richesse et l’honneur viennent de toi. C’est toi le maître de tout. Tu possèdes la force et la puissance. Grâce à toi, tout grandit et devient fort.»  (1Chr 29.11-12)

b) «  6  Il dit : « SEIGNEUR, Dieu de nos ancêtres, c’est toi qui es dans le ciel, c’est toi qui gouvernes tous les royaumes de la terre. Tu possèdes la force et la puissance, et personne ne peut te résister. » (2Chr 20.6)


Voici comment  fonctionne la notion de souveraineté dans la  bénédiction de Ruth.  C’est une histoire de faveur qui va surprendre Ruth. Dieu  préside les pas de Ruth  dans un champ de  rendez-vous de bénédiction.  Pendant quatre mois de la moisson d’orge, Ruth n’a pas vu venir la faveur de Dieu sur sa vie. Pour Ruth, c’était la routine, venir glaner et repartir. Disons, à chaque jour suffit sa peine. Rien ne semblait annoncer ce que Dieu préparait pour changer sa vie jusqu’au jour où Dieu met dans  le cœur de Boaz une parole  qui  change ses conditions de travail, son statut social et ouvre une porte pour refaire sa vie.

À l’insu de Ruth, une décision est prise en sa faveur :

A- Désormais, la Moabite n’est plus la mendiante qui ramasse derrière les moissonneurs;
B- Désormais, la Moabite mangera à la table des ouvriers avec vous, elle boira l’eau de la cruche des ouvriers.

Dieu peut parler même par la bouche de notre ennemi. Il peut se servir de notre adversaire pour accomplir son plan pour notre vie.  Dans le champ où rien n’annonçait quelque chose de bon en faveur de Ruth, Dieu surprend la Moabite en touchant le cœur de son superviseur  pour rendre un témoignage  favorable en faveur de Ruth. Lorsque Dieu déclenche le processus des actions pour te bénir, rien ne peut arrêter sa main.
Comment Ruth réagira à ce que Dieu a commencé à faire?

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 13:04

APOTRE-PHOTOS-029.jpg

1- De la douleur à la bénédiction


Le  livre de Ruth  rend témoignage de ce que Dieu peut faire dans notre vie. Dieu  sait  bâtir sur les ruines  de ta vie et te donner un avenir plein d’espérance.  Ruth est cette jeune femme qui a perdu son mari très tôt. La séparation d’avec son mari l’a plongée dans un deuil sans fin et  le désespoir. Lorsqu’elle quitte Moab en s’accrochant à sa belle-mère, elle se disait dans le fin fonds de son cœur, Moab est la ville de mauvais souvenirs, je ne veux plus revoir cette ville et sa population car elles me rappellent la douleur et ma peine. Je vais faire mon deuil mais loin de tous. Pour Ruth, quitter Moab, c’est fini, c’est tourner une page de l’histoire et faire son deuil loin de gens qui la connaissaient.

La jeune veuve qui arrive à Bethléhem en compagnie de Naomi sa belle- mère est marquée par:

  • Le chagrin
  • Le désespoir;
  • La révolte contre Dieu;
  • Les questions sans réponse : pourquoi moi pas quelqu’un d’autre;
  • La déception de la vie;

Ruth lutte pour tourner la page de douleur et de deuil. Son entourage ne voit pas que cette jeune étrangère meure à petit feu.

Combien ont les sentiments de  Ruth ce matin qui se disent Stockholm n’est pas la ville où il faut vivre. La vie est un échec !

À la quête de quoi se nourrir, l’Éternel guide ses pas jusque dans le champ de Boaz. Comme par hasard, le champ de Boaz est un lieu de rendez-vous divin pour bénir Ruth.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes