Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 11:25
       EXODE 25:40
 

VOIS DONC

Dieu ne désire pas que nous demeurions dans le flou, dans le questionnement. Il désire nous faire entrer dans la lumière et que Sa lumière pénètre nos pensées. Vois donc est le cri si profond et insondable du cœur de Dieu. Un Dieu incapable de nous voir tâtonner, réfléchir, tenter, essayer des méthodes, des recettes. Il veut que nous puissions voir. Lorsqu’il dit VOIS c’est qu’il montre. Lorsqu’il dit voit, ce n’est pas un commandement mais bien plutôt un éblouissement. S’il dit voit c’est que la chose est visible. S’il dit vois, c’est par amour, compassion pour nous pauvres aveugles mendiants aux portes du temple. Il nous ouvre les yeux! Il créa la lumière, ouvrit les yeux des aveugles, ouvrit l’entendement de ses disciples au jour de la résurrection et encore aujourd’hui il promet « si tu crois tu verras la gloire de DIEU! ». Oh, entendons son cœur brûler plus fort que le soleil de passion pour notre bien!!! Croyons afin de voir. Il dit vois, alors je verrai! Il désire nous ouvrir l’esprit afin que nous sachions quoi faire. Voir clairement c’est la fin de toute question. Voir c’est plus que comprendre partiellement ce que je dois faire, c’est une image imprégnée dans mon esprit qui reste avec moi. Moise avait les mesures et les détails écrits pour construire le tabernacle. Mais Dieu a voulut lui montrer aussi. Vois donc signifie que la chose est possible. Car Dieu ne demande jamais une chose impossible. Il nous donne ce que nous devons lui offrir! Il nous donne tout en tout, partout et en tout temps. Il dit à Daniel « fortifie-toi » mais Daniel lui répondit instantanément « tu m’as fortifié! » Dieu offre ce qu’il demande. Tout est clair pour Dieu. Il nous invite ainsi à marcher dans une clarté d’esprit. Lui, Père de lumières, te dit aujourd’hui, cesse d’essayer de comprendre, de réfléchir, de deviner, VOIS! Je t’Aime et mon intention est la clarté pour toi! tu es un enfant de la lumière, tu es donc appelé à marcher dans la clarté. Dieu veut éclairer le couple, la famille, le travail, les études, le ministère, le budget, la santé et tous les aspects de la vie de l’homme.

FAIS

Il dit à Moise FAIS. Dieu sait que l’homme a cette nature si basse. Elle peut voir la lumière et se rendormir! L’esprit de l’homme peut savoir, être éclairé mais il a aussi une chair qui veut l’engourdir, retarder, oublier, désobéir et même se rebeller! Quand Dieu dit FAIS, il dit n’écoute pas la chair, obéis! N’écoute pas le diable, le monde, le péché, FAIS! N’écoute pas ton sentiment d’indignité, de petitesse, ne cherche pas le comfort, FAIS! Oh, lorsque l’homme se lève pour obéir, Dieu peut agir! Lorsqu’il se lève pour faire ce qu’il a vut, il peut voir le changement, la transformation. Dieu ne dit pas à n’importe qui FAIS. Il le dit à celui qui a vut! Celui qui a vu ce qui vient de Dieu. les problèmes apparaissent quand l’homme fais ce qu’il s’imagine avoir vu de Dieu. Et là il échoue. C’est à celui qui a vut ce que Dieu révèle qu’il est dit FAIS. Nous ne devons agir que si nous avons vu clairement! Et cela est possible. Malgré toutes les lumières qui brillent dans ce monde, la promesse VOIS demeure. L’assurance qu’il est encore possible dans ce monde remplit de toutes sortes de faux éblouissements, de voir la vraie lumière spirituelle. ce qui est de DIEU!

Il dit FAIS, avant que l’homme se mette à se poser toutes sortes de questions et fasse toutes sortes de calculs. Quand on réfléchit trop on ne peut plus obéir à Dieu. Moise a réfléchit et tout de suite il a hésité à aller voir Pharaon. Soyons ici comme Abraham qui a réfléchit à l’impossibilité de la promesse « considérant son corps comme mourant, il crut » s’il nous faut réfléchir avant d’agir, il nous faut toutefois être plein de foi comme Abraham. Ne soyons pas précipités, mais obéissants promptement. Dieu demanda à Abraham de lui offrir son fils en sacrifice, il se leva de bon matin , dès l'aurore et obéit!

SELON LE MODÈLE

Le mot selon ici est le mot « comme, pareil, similaire, exactitude, à l’image de ». Dieu sait que l’homme peut rapidement dévier. Il peut voir la révélation de Dieu, désirer vivement faire ce que Dieu lui a montré mais en chemin ajouter, enlever, dévier un tout petit peu. Le secret de tout le verset et l’enjeu de la réussite réside dans ce petit mot tabniyth, SELON. Il nous faut faire exactement ce que Dieu nous dit, ni plus ni moins. Combien de serviteurs se sont perdus dans le petit ajout à ce que Dieu avait montré. Combien de fardeaux lourds ont été déposés sur les batisseurs du temple de Salomon car ce dernier avait ajouté à ce qui avait été demandé! Moise fit exactement ce que l’Éternel lui avait dit. Josué obéit et fit exactement ce que Dieu avait dit. Imaginez le Tabernacle si Moise avait laissé le peuple y mettre son petit grain de sel! Chacun sa saveur, son style, sa culture! Non, il fallait faire que ce que Dieu avait montré. Car tout ce qui est ajouté en plus est profane, de l’homme et ne peut être mélangé avec ce qui est saint!

QUI T’A ÉTÉ MONTRÉ SUR LA MONTAGNE

Nous savons que ce que nous avons vu est la vérité car c’est dans le lieu secret que Dieu montre le chemin. Quel réconfort que de savoir que là sur la montagne de la prière, dans sa radieuse présence nous avons recut la direction, nous avons vu. Un peu plus tot Dieu dit à Moise reste ici et je te dirai tout, mais là il dit VOIS! Dieu veut aussi nous montrer. Nous révéler des rêves qui habitent nos pensées. Ils viennent de Dieu , sont nés de Dieu et non de notre égo. Moise n’avait pas pus concevoir ce que Dieu lui avait montré. C’était une inspiration divine. Hébreux nous dit que Moise a vu le modèle de ce qui est dans les cieux. Je sais que ce que je vois dans mon cœur est de Dieu car c’est une réplique de ce qui est dans le cœur de Dieu, dans le ciel! Encore aujourd’hui Dieu veut nous révéler les cieux! Son cœur céleste, sa pensée céleste, sa direction qui vient des cieux et conduit tout vers les cieux! Ce que Moise a vut était le sanctuaire céleste de Dieu. Il a reproduit sur terre ce qu’il a vu dans le ciel. encore aujourd’hui, Dieu désire que nous portions un fruit céleste. Que nos vies rapellent qu’il y a un Dieu dans le ciel. je sais que ce que je vois vient de Dieu car cela donnera envie du ciel à ceux qui le voient! Un foyer construit sur ce qui a été vu dans la prière sera une représentation sur terre de ce qui est dans le ciel! vous doutez? Ne sommes-nous pas le temple du SE????
Moise a vut et il a fait selon ce qu’il a vut. Seigneur je veux voir et faire ce que tu me montre. Ainsi ma vie, mon foyer et mon service seront une image terrestre des réalités célestes et éternelles! Seigneur, ton Esprit me dit « VOIS donc et fais selon ce que tu as vu sur la montagne » Exode 25 :40
Oh qu’il soit dit « on avait fait selon le modèle que le Seigneur avait montré à Moise » Nb 8 :4
 
L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

 

NTOMA PENIEL


   
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 13:40
  - Exode 7 : 8-13 ; Psaume 68 : 29, 36

Le monde dans lequel nous vivons est un monde de confrontation de puissances : la puissance ayant Dieu pour soubassement et celle qui tire son origine du diable. Et ton Dieu, puisqu’il a mis à ta disposition sa puissance, ordonne que tu sois puissant.

En envoyant Moïse et Aaron en Egypte auprès de Pharaon, Dieu savait qu’ils allaient affronter une autre puissance dans ce pays. Devant Pharaon, Aaron jette sa verge qui devient un serpent, les magiciens d’Egypte en font autant par leurs enchantements. Ils jettent tous leurs verges, et elles deviennent des serpents. Mais la verge d’Aaron engloutit leurs verges. C’est qui est une démonstration de la supériorité de la puissance de Dieu sur celle du diable.

Cette confrontation entre les puissances est affaire de tous les jours et ce, dans tous les domaines de la vie. Ou l’on est du côté de Dieu et l’on a sa puissance, ou l’on est du côté du diable et l’on a sa puissance. Il n’y a pas de position médiane. Dieu veut qu’en tant que son enfant, tu reflète sa puissance. Car, dans ce monde, qu’on le veuille ou pas, ce sont les puissants qui imposent leurs règles. C’est pourquoi il ordonne que tu sois puissant.

On ne naît pas puissant, on le devient. Il est donc possible que tu deviennes puissant. La bible dit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins… » (Actes 1 : 8). C’est donc un devoir pour tout enfant de Dieu d’être puissant par le Saint-Esprit. Tu dois imposer tes règles sur le plan spirituel parce que tu as la puissance. L’une des raisons pour lesquelles Jésus avait dépouillé les autorités, c’est pour que sa puissance se manifeste en toi et qu’à travers toi les gens sachent que Dieu est puissant. Tu es appelé à défier le monde des ténèbres parce que celui qui est en toi est puissant. La volonté de Dieu est que tu deviennes puissant pour qu’en toi sa puissance se manifeste.

Pour être puissant, tu dois coopérer avec le Saint-Esprit qui est le fournisseur par excellence de la puissance. Mais il y a des choses que tu dois faire :

1° Avoir la soif d’être puissant (Esaïe 55 : 1).

2° Payer le prix en cherchant Dieu de tout cœur car c’est de lui que vient la puissance. Il faut chercher Dieu dans la prière, dans sa parole, dans la louange et l’adoration (Psaume 66 : 1-3).

3° Se séparer de la vie de péché. Le Saint-Esprit, le fournisseur de la puissance, est saint et ne coopère qu’avec les gens qui sont saints. Ceux qui vivent dans le péché sont faibles. Si tu vis dans le péché, tu seras sacrifié dans cette confrontation entre les puissances. Arrête la vie de péché car le salaire du péché n’est pas la puissance mais la mort.

Ton Dieu ordonne que tu sois puissant. La volonté parfaite de Dieu est que tes ennemis deviennent ton marchepied. Il faut progressivement, comme ce fut pour Isaac (Genèse 26 : 16, 22, 26-30), que tes ennemis reconnaissent que tu es béni de l’Eternel, que tu organises une fête pour eux, qu’ils reconnaissent que ton Dieu est puissant et qu’ils viennent se prosterner devant toi parce que Dieu te rendra puissant en paroles et en actes. La puissance, c’est cette capacité surnaturelle que Dieu nous donne pour faire des choses extraordinaire.

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 13:28
Nous vivons dans un environnement hostile où, pour réussir, nous devons travailler dur pendant le jour et combattre spirituellement, avec acharnement, pendant la nuit.

Tu ne peux rien bâtir de solide, de consistant sur cette terre sans combattre au même moment que tu es en train de bâtir, sans t’engager fermement dans une bataille acharnée. Si tu veux bâtir une famille solide, un foyer stable, des affaires prospères ou un grand futur, sois sûr qu’au même moment où tu as un outil dans une main pour bâtir, tu as une arme dans l’autre pour combattre. Tu dois combattre spirituellement sinon chaque fois que tu te mettras à bâtir, l’ennemi viendra, la nuit, sur le plan spirituel, saboter ton travail.

Le plus grand bâtisseur, c’est Dieu. La bible l’appelle l’Eternel des armées car il s’arrange toujours pour disposer d’une armée puissante pour répliquer au cas où l’ennemi surgirait pour saper son ouvrage. Lorsqu’il veut faire quelque chose d’important, il envoie ses anges guerriers parce qu’il est l’Eternel des armées. Même dans le contexte des nations, on ne peut bâtir un pays solide sans une armée forte. D’ailleurs, tous les pays les plus riches du monde sont les mieux armés.

Lorsque Néhémie retourne pour reconstruire Jérusalem, Sanballat, Tobija et tous les autres se sont levés pour arrêter l’ouvrage. Devant cette hostilité, il dit à tout le peuple : « Ne les craignez pas ! Souvenez-vous du Seigneur, grand et redoutable, et combattez pour vos frères, pour vos fils et vos filles, pour vos femmes et vos maisons ! » (Néhémie 4 : 14) Il poursuit un peu plus loin : « Que chacun passe la nuit dans Jérusalem avec son serviteur ; faisons la garde pendant la nuit, et travaillons pendant le jour » (Néhémie 4 : 22). De même, le monde dans lequel tu vis est plein d’hostilités. Tu dois savoir qu’en dépit de ta bonne volonté, il y a toujours des ennemis physiques et spirituels qui sont là pour te combattre. Il y a des gens qui sont gentils avec toi le jour et qui te combattent la nuit. Il y en a qui ont mis des frontières, des limites à ta vie. Il y a des puissances de ténèbres qui se sont résolus à ne pas te laisser progresser dans la vie. Il y a des gens et des systèmes qui ne sont pas contents de ton ascension sur le plan social. C’est pourquoi tu dois au même moment que tu es en train de bâtir, combattre. Tu dois combattre pour ta famille, ton travail, ta santé, ta destinée… Bâtir va de pair avec veiller et combattre. Lorsque tu bâtis sans protéger, sans combattre, tu reviendras toujours au commencement, tu travailleras en vain, parce qu’après toi, tes ennemis viendront détruire ton travail.

Lorsque tu es en train de bâtir, veille et sois prêt au combat parce que tu es de l’armée du Dieu tout puissant. Tu ne perdras aucune bataille. Lorsque tu combattras, un chemin va se frayer, des portes vont s’ouvrir et tu iras de l’avant. Devant un obstacle ou une résistance, ne pleure pas mais persévère dans le combat. Combats dans la prière jusqu’à ce que...


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 11:49
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 17:26
BGJosué 18 : 1-6

Puisque Dieu a parlé, puisque tu es en alliance avec Dieu et que sa faveur est sur toi, lève-toi et possède le pays. C’est maintenant et pas demain.

Dans le livre de Genèse, Dieu dit à Abraham : tes descendants iront dans un pays étranger où ils seront asservis mais moi, je punirai la nation qui les aura asservis. Oui, les descendants d’Abraham s’étaient retrouvés esclaves pendant quatre cent ans en Egypte. Les Egyptiens ne savaient pas que ce peuple était un peuple de Dieu et qu’il avait un avenir. Dieu avaient ajouté qu’ils sortiront de là avec de grands biens. Mais les enfants d’Israël avaient du mal à croire à cela. Le problème, c’est que Dieu a parlé et cela avait suffi. Ce que tes ennemis devraient faire, c’est d’empêcher Dieu de parler. Puisqu’ils ne l’ont pas fait…

Pour sortir son peuple de l’Egypte, Dieu va susciter un homme, Moïse. A la suite de Moïse, le peuple marche dans le désert mais avec la promesse. A la mort de Moïse, Josué prend la relève et fait entrer le peuple dans le pays de la promesse. La bible dit que le pays était soumis devant eux. Ce pays qui leur était soumis, c’est un pays dont ils avaient entendu parler il y a longtemps, le pays où coulent le lait et le miel. Oui, il y a un temps pour entendre parler et il y a aussi un temps pour posséder. Job dit : « Mon oreille avait entendu parler de toi ; mais maintenant mon œil t’a vu ». Chaque fois que tu entends parler de quelque chose, Dieu est en train de te préparer. Ne sois pas jaloux du succès de l’autre, au contraire chaque fois que tu vois quelqu’un réussir, réjouis-toi puisque c’est un signe que ton succès est en chemin. Il y a un temps où tu entends parler de ceux qui voyagent, de ceux qui construisent, il y a aussi un temps où tu vas voyager, où tu vas construire. Pourquoi ? Parce que Dieu a parlé.

Le pays qui leur était soumis, c’était un pays dont ils avaient entendu les nouvelles rapportées par les douze espions envoyés pour l’explorer. Dix en ont donné un témoignage négatif : « Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants ; tous ceux que nous y avons vu sont des hommes de haute taille ; et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants : nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles » (Nombres 13 : 32-33). Le problème est qu’il y a des gens qui sont allés avant toi dans le pays où ils ont vu des impossibilités et sont venus te dire : C’est impossible ! Ce qui est impossible à eux est possible à toi. Si eux ont échoué, toi, tu n’échoueras pas. Ne te laisse pas affecter par les paroles négatives. Deux de douze espions, Josué et Caleb, ont donné un témoignage positif : « Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays très bon, excellent. Si l’Eternel nous est favorable, il nous mènera dans ce pays et il nous le donnera : c’est un pays où coulent le lait et le miel » (Nombres 14 : 7-8). Tu dois être de la race de Josué et Caleb, de la race de ceux qui confessent la possibilité. Pourquoi ? Parce que Dieu a parlé. Quelqu’un a dit : « Le monde, quand tu le regardes, dépend des lunettes que tu portes ». Tu dois voir la possibilité parce que Dieu a parlé.

Le pays qui leur était soumis, c’était un pays qui, pendant des années, avait connu de grands rois : le roi de Jéricho, le roi de Aï, le roi d’Hébron… Ceux-ci étaient loin de s’imaginer qu’ils régnaient sur la terre d’autrui. Il y a des gens qui règnent sur ce qui est à autrui, à toi. Mais toi, ne règne pas sur ce qui est à autrui parce que le juste juge est vivant et il finit toujours par rendre justice. Restitue ce qui est à autrui et Dieu te donnera ce qui est à toi.

Là, les enfants d’Israël étaient rassemblés à Silo et Josué leur pose cette question : « Jusqu’à quand négligerez-vous de prendre possession du pays que l’Eternel, le Dieu de vos pères, vous a donné ? » Comme pour leur dire : Ne comprenez-vous pas que le temps est en train de passer ? Très souvent nous sommes maîtres dans l’art de reporter ce que nous devons faire aujourd’hui : je ferai, j’irai demain... L’apôtre Jacques nous prévient : « Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! Car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît » (Jacques 4 : 14). Il y a des choses que tu dois faire aujourd’hui, des victoires à remporter cette semaine, des portes à ouvrir cette semaine… C’est maintenant, aujourd’hui que tu dois posséder. Il est facile de faire certaines choses à tout moment mais il est difficile de faire certaines choses à un certain moment. Refuse l’esprit du report, fais les choses maintenant, car maintenant est le temps favorable. Possède le pays car il est devant toi.

Josué a constaté que c’était la négligence qui empêchait les enfants de Dieu de posséder le pays. Mais qu’est-ce qui peut nous empêcher de posséder le pays ?

1° La satisfaction : « J’ai déjà ceci et cela, qu’est-ce que je dois encore posséder ». Dieu dit à l’Eglise de Laodicée : Tu dis que tu es riche mais tu es pauvre. Il y a des gens qui se disent riches alors que Dieu les voit pauvres. Dieu dit à Abraham : Je te bénirai et je ferai de toi une source de bénédiction. Nous sommes appelés à posséder toujours plus afin de devenir une source de bénédiction.

2° Il y en a qui se disent : « Je suis encore jeune pour posséder » L’apôtre Paul dit à Timothée : « Que personne ne méprise ta jeunesse » Tu peux avoir vingt ans et posséder le pays à cause de la faveur de Dieu qui est sur toi. Que personne ne méprise ta jeunesse. Possède le pays parce que la faveur de Dieu est sur toi.

3° D’autres peuvent se dire : « Je suis vieux ». La bible dit que Dieu a donné un fils à Abraham dans sa vieillesse. Il y a des gens assez âgés mais qui continuent à avoir des projets. Même si tu es assez âgé, que personne ne méprise ta vieillesse ! Sens-toi jeune et fais des choses de jeunes. Ne sois pas complexé.

4° Un autre peut se dire : « Je suis petit de taille », « Je suis noir ». Si ton complexe est ta taille, dis-toi : « Même au milieu des géants, je peux faire ! ». Si ton complexe est ta race, dis-toi : « Même en étant ce que je suis, je peux ! » Sors de ton complexe car ave la faveur de Dieu, tu peux posséder le pays.

Josué dans son adresse, n’oubliera pas de rappeler aux enfants d’Israël que s’ils possèdent ce pays, c’est à cause de l’Eternel, le Dieu de leurs pères. Sans Dieu que serions-nous ? Voyez Rahab, une prostituée méprisée de tous, mais à cause de l’Eternel, elle a eu la vie sauve ainsi que toute sa famille. Puisque Ruth avait réalisé que Naomie avait un Dieu, elle s’était attachée à celle-ci ; à cause de l’Eternel, elle a trouvé un mari et elle s’est retrouvée dans la lignée messianique. Accroche-toi à Dieu car c’est lui qui va t’amener dans ta destinée. Ce que tu posséderas, c’est à cause de l’Eternel.

Puisqu’il restait encore sept tribus des enfants d’Israël qui n’avaient pas encore reçu leur héritage, Josué ordonna qu’on choisisse trois hommes par tribus pour qu’ils aillent diviser le pays en sept parts pour les sept tribus. Oui, sept parts, sept tribus. A chacun est réservé une part. C’est pourquoi lève-toi et possède le pays car ton tour arrive.


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 17:09

- EXODE 25:1-2 ;   AGGEE 1:5-11 ;
- MALACHIE 3:7-12

Dieu a institué les offrandes non pas pour nous exploiter mais pour notre bien. C’est pourquoi nous ne devons pas nous laisser décourager par qui que ce soit en ce qui concerne les offrandes mais persévérer car au temps opportun, Dieu se souviendra de nos offrandes et nous bénira.

Les sacrifices constituent l’un de cinq piliers de l’alliance. Ils sont pour nous l’opportunité pour concrétiser notre bénédiction qui n’est en fait que la capacité que Dieu, dans le cadre de l’alliance, a mise en nous pour prospérer, pour aller de l’avant. Il n’y a pas d’alliance sans autel tout comme il n’y a pas d’autel sans sacrifices, et pas de sacrifices sans sacrificateur.

Le livre de Lévitique, du premier au septième chapitre, est consacré aux sacrifices, aux offrandes. C’est dire combien Dieu y attache de l’importance. Il y est question de la relation entre Dieu et l’homme, du culte que l’homme doit rendre à Dieu. Il y est clairement montré comment se faisaient les offrandes dans l’ancienne alliance. Dieu a institué les sacrifices non pas pour nous faire du mal ni pour nous exploiter mais plutôt pour notre bien. Dans la nouvelle alliance, Jésus a fait de nous un royaume de sacrificateurs. Et, un sacrificateur est celui qui fait des sacrifices. Les gens qui ont avancé dans la vie au point de marquer leurs générations, sont ceux-là qui ont fait des sacrifices à un moment de leur vie. Dieu est un Dieu d’excellence et il nous attend à un niveau donné. En tant que ses enfants et fils de l’alliance, nous devons refléter cette excellence dans notre vie. Et les sacrifices sont pour nous le passage obligé pour atteindre ce niveau-là.

Parmi les sacrifices, il y a : les prémices (le premier salaire qui doit revenir à Dieu) qui nous aident à sécuriser notre vie professionnelle ; la dîme (le un dixième de notre revenu), c’est aussi la part qui doit revenir à Dieu ; les offrandes volontaires ; les dons volontaires à l’Eglise en vue des œuvres sociales par exemple ; les offrandes d’actions de grâce (en guise de reconnaissance pour les bienfaits de Dieu dans notre vie) qui sont un facteur de multiplication des faveurs de Dieu ; les offrandes du prophète qui nous permettent de nous connecter à une grâce que nous avons décelée dans un serviteur de Dieu.

Dieu est Dieu des principes et il est dans les principes qu’il a établis. Pourquoi a-t-il institué les offrandes ?

1° Pour rendre son peuple prospère. En donnant les offrandes nous sommes en train de semer pour récolter après et ainsi, prospérer.

2° Pour se rassurer de l’amour de son peuple. Celui qui aime donne. Dieu nous a exprimé son amour en donnant son Fils qui est mort sur la croix pour nous. Par les offrandes, Dieu nous offre l’occasion de matérialiser l’amour que nous avons pour lui. Les offrandes sont la preuve d’une maturité spirituelle. Car Dieu nous appelle à la maturité avant de nous bénir. Il y a, en effet, des choses auxquelles nous ne pouvons pas accéder aussi longtemps que nous demeurons des bébés spirituels. Les offrandes sont aussi la preuve de notre foi. Si Dieu nous dit : « donnez-moi des offrandes et je vous bénirai », par la foi, donnons et il nous bénira certainement. Les offrandes sont un mystère car nous ne pouvons savoir ce qu’une offrande peut engendrer dans la vie. Quand nous venons offrir à Dieu, ne le disons pas aux païens, car ils ne comprennent rien à cela. Faisons-le dans le secret et Dieu qui voit tout, nous récompensera, nous bénira.

En ces temps difficiles, ne vont tenir que ceux qui vont investir dans le trésor qui ne périt point. Par les offrandes, nous devons sécuriser notre vie et celle de nos enfants et petits enfants car l’alliance ne s’arrête pas à nous mais va au-delà jusqu’aux générations futures. Toutes les fois qu’Israël avait oublié la loi des offrandes, il était confronté à une crise terrible. C’est pourquoi, Dieu, dans le livre d’Aggée, lui dit d’examiner attentivement ce qui lui arrive. Ils ont été frappés parce qu’ils avaient négligé la maison de Dieu ainsi que les offrandes, dîmes et autres sacrifices… Dans le livre de Malachie, Dieu leur reproche de lui avoir trompé dans les dîmes et les offrandes. Ne soyons pas comme des idiots, arrêtons-nous et examinons-nous attentivement ce qui nous arrive. Dieu nous interpelle. Il nous appelle à la vie abondante, au « zoé », à la vie divine. C’est d’ailleurs pour ça que Jésus est venu dans le monde. Revenons à Dieu par nos offrandes, nos dîmes… Que personne ne nous décourage de donner les offrandes. Est sorcier de notre vie celui-là qui veut nous empêcher de donner les offrandes. Ce qui importe pour nous c’est d’obéir car c’est un principe de l’alliance. Les offrandes, c’est pour notre bien.

A cause de l’offrande, Abraham a eu le fils de la promesse. Si tu donnes les offrandes, « le fils de la promesse » te sera donné. Oui, Dieu se souviendra de tes offrandes, il te bénira. Certaines promesses restent sans effet. Abraham avait compris que la promesse de la venue d’Isaac, tardait. C’est pourquoi il a donné l’offrande et il avait eu Isaac. « Isaac » est ta bénédiction.

A cause de l’offrande, la veuve de Sarepta avait été épargnée de la famine qui avait frappé tout le pays. En ce temps de crise, que mille tombent à ta gauche, dix mille à ta droite, tu ne seras pas atteint parce que Dieu se souviendra de tes offrandes. En tant que fils de l’alliance, nous ne pouvons pas subir le sort de tout le monde parce que nous avons sécurisé notre vie par les offrandes.

A cause de l’offrande, la femme de distinction a eu un enfant. Si Dieu s’est souvenu de l’offrande de cette femme, il se souviendra de tes offrandes et te donnera ce que désire ton cœur. Cette femme de distinction n’avait pas seulement eu un enfant, elle a aussi expérimenté le miracle de la résurrection. A cause de tes offrandes, laisse que la résurrection visite ta vie là où la mort avait frappé afin que ce qui était mort revienne à la vie. Cette femme de distinction n’avait pas seulement expérimenté la résurrection, mais aussi la restauration parce qu’on lui avait restitué ce qui lui appartenait et ce, avec intérêt. A cause de tes offrandes, Dieu va restaurer ta vie. On te restituera ce qu’on t’avait volé, confisqué. Par les offrandes, la restauration est possible dans ta vie.

A cause de l’offrande, Dieu avait ajouté un serment à la promesse qu’il avait donnée à Abraham. A cause de tes offrandes, Dieu ajoute un serment à ta promesse. Puisque tu connais celui en qui tu as cru, ne te laisse pas décourager par qui que ce soit en ce qui concerne les offrandes. De Dieu, la bible dit que sa renommée s’est accrue par l’accomplissement de ses promesses. Que toutes les promesses qui sont liées aux offrandes, soient ton partage

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 16:56

  

     LUC 5:1-7


Tout ce dont nous avons besoin se trouve en eaux profondes c’est-à-dire dans notre cœur. D’où, si nous voulons vivre la plénitude de ce que Dieu a en réserve pour nous, si nous voulons régner et dominer avec Dieu, nous devons avoir le contrôle de notre cœur.

Il est question, ici, de l’histoire des professionnels de la pêche qui ont travaillé toute la nuit sans rien prendre. Ils ont fourni beaucoup d’efforts qui ont débouché sur un échec cuisant. Mais quand ils vont rencontrer Jésus, celui-ci leur dira de quitter le bord du lac pour s’aventurer dans les eaux profondes et de jeter leurs filets pour pêcher. Ce qu’ils firent et ils vont par la suite expérimenter une pêche miraculeuse. De cette histoire, nous pouvons tirer trois pensées importantes :

1° Ils rencontrent Jésus et automatiquement ils se repentent de leurs fautes. La repentance ne signifie pas pleurer, regretter ou avoir des remords mais un changement radical. La bible dit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici : toutes choses sont devenues nouvelles ». Lorsque Jésus vient à notre rencontre, il change radicalement notre vie. La puissance de l’Evangile réside dans le fait qu’elle a le pouvoir de nous transformer, de nous faire passer d’un système ordinaire à un système extraordinaire, de la pauvreté extrême à la prospérité la plus scandaleuse, de la maladie à la bonne santé… Jésus change la vie.

2° Lorsque Pierre rencontre Jésus en cette circonstance-là, il est automatiquement convaincu que Jésus est le Maître c’est-à-dire celui qui détient tous les mystères de la vie.

3° Jésus emmène dans les profondeurs. Il insiste pour que Pierre et ses compagnons ne restent pas au bord du lac mais qu’ils aillent en eaux profondes. Le succès n’est jamais au bord du lac mais en eaux profondes. Beaucoup de chrétiens reçoivent peu de ce que Dieu a en réserve pour eux parce qu’ils se contentent de connaître en surface. Beaucoup développent un christianisme basée sur la pratique et non sur la connaissance. Ils se définissent par ce qu’ils font et non par ce qu’ils connaissent. Or, la vie éternelle réside dans la connaissance. Ce que tu connais détermine ton altitude. La bible dit que ceux qui connaitront Dieu, sont ceux-là qui accompliront des exploits. Chaque fois que Dieu veut faire quelque chose de grand, il suscite un libre penseur qui accepte de mettre en cause les postulats établis.

Dieu parle encore aujourd’hui, il a encore des choses à dire. L’Eglise doit comprendre cela. Quel que soit ce que nous avons maîtrisé ou compris, cela est infiniment petit par rapport à ce que nous avons encore à apprendre, à comprendre. Dieu est bien plus grand que tout ce qui a été révélé à ce jour. Il parle par période et il ne dit jamais tout en une seule fois. Et le Saint-Esprit vient pour nous amener dans la connaissance de la vérité. Lorsque les enfants d’Israël étaient dans le désert en route vers la terre promise, Dieu faisait descendre du ciel, chaque jour, la manne, une nourriture qui devait être consommée le même jour. La nourriture d’hier n’était pas favorable aujourd’hui. Ils devaient chaque jour faire confiance à Dieu pour leur nourriture. Il y a des choses que nous devons entendre maintenant. Nous ne devons pas nous contenter de l’écho de la voix de Dieu c’est-à-dire de ce que Dieu avait dit, mais de ce qu’il dit maintenant. Car la révélation est progressive.

Les enfants d’Israël s’étaient fatigués, lassés de la manne du désert. C’est un paradoxe, une contradiction : comment pouvaient-ils se lasser de quelque chose qui venait de Dieu ? Pourquoi étaient-ils fatigués de la manne ? Parce qu’elle faisait partie de la gloire du désert. Nous n’avons pas été créés pour demeurer dans le désert mais pour entrer dans le pays où coulent le lait et le miel.

La vraie liberté diffère du problème d’onction. On peut, en effet, avoir l’onction et être enchaîné. La liberté vient par la connaissance. Elle vient du fait que nous avons accès à la vérité. Dieu fonctionne toujours à l’intérieur du mystère. La bible dit que la gloire de Dieu c’est de cacher les choses mais celle du roi c’est de les sonder. La capacité à sonder le mystère de Dieu, c’est ce qui permet à l’homme de régner. Il y a une façon d’écouter qui permet d’appréhender le mystère et de comprendre Dieu et les choses de Dieu.

Celui qui veut régner et dominer avec Dieu dans ce monde, celui qui veut changer le monde, doit le faire avec la sagesse. Salomon est l’homme le plus sage de tous les temps. Sa sagesse n’est pas une sagesse acquise par de très longues études ou par des connaissances multiples et diverses, mais une sagesse qui a été communiquée de façon mystique. Il avait offert mille holocaustes à Dieu et Dieu était entré dans son songe pour lui demander : « Que veux-tu que je te donne ? » Et à Salomon de répondre : la sagesse. En plus de la sagesse, Dieu lui donna des richesses. C’est dire que la sagesse que communique Dieu va toujours de pair avec la richesse.

C’est alors que Salomon va faire une déclaration d’avant-garde, prophétique. Il va en effet répondre à une question que nous nous posons dans notre temps. Jésus demande à Pierre et à ses compagnons d’avancer en eaux profondes parce que c’est là où se trouve la victoire, le succès. Et Salomon dit : le cœur de l’homme est comme une eau profonde ; l’homme sage sait l’utiliser. Tout ce dont tu as besoin est à l’intérieur de toi. Oui, Dieu a fait en sorte que tout ce dont tu as besoin ne se trouve pas à l’extérieur de toi mais à l’intérieur de toi.

La bible dit : « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre… » (Genèse 1 :1). Mais c’est aussi exact de dire : avant le commencement, Dieu. Oui, il y a eu un moment où Dieu était absolument seul, un moment où il n’y avait absolument rien autour de lui. La bible dit que Dieu a regardé en lui-même pour créer tout ce qui nous entoure. Toi aussi, tu dois entrer en toi-même pour créer ton monde. Autrement dit : tout ce que tu désires vivre, expérimenter, se trouve en Dieu et Dieu est en toi. A toi donc de le créer.

La bible dit : « Cherchez premièrement son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus » (Matthieu 6 : 33). Dans la vie, il faut savoir établir l’ordre des priorités. Occupe-toi des affaires du Seigneur et il s’occupera de toi. Tu dois te poser aussi la question de la localisation du royaume des cieux. Oui, tu dois avant toute chose localiser le royaume des cieux. Jean-Baptiste dit : repentez-vous car le royaume des cieux est proche. Et quand Jésus vient, il dit : le royaume de Dieu est parmi vous, il est en vous. C’est à l’intérieur du royaume de Dieu que les choses se passent. C’est dans le cœur de l’homme que les choses se passent. Tu dois donc chercher d’abord le royaume de Dieu, le localiser et chercher à comprendre les règles de son fonctionnement. Car c’est alors que toutes les autres choses seront ajoutées à ce que tu as. C’est lorsque le fils prodigue était rentré en lui-même qu’il avait compris que les employés chez son père avaient du pain alors que lui était en train de mourir de faim (Luc 15 :

17). Jésus enseignant à ses disciples comment prier, dit : « Mais toi quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est dans le lieu secret, et ton Père qui voit dans le secret te le rendra » (Matthieu 6 : 6). Le lieu secret, ici, c’est ton propre cœur. C’est lorsque la prière jaillit de ton propre cœur que tu commences à voir l’exaucement.

Tout ce que Dieu veut faire dans ta vie, se trouve dans ton cœur. La bible dit : « Garde ton cœur plus que toute autre chose car c’est de lui que proviennent les sources de la vie ». Le cœur est le centre de toute activité divine. La bible ajoute encore : « Tel un homme pense dans son cœur, tel il est ». Tout se passe dans le cœur. C’est pourquoi tu dois contrôler les pensées de ton cœur. Voyez Jonas. Il entend le message de Dieu mais au lieu d’aller à Ninive, il s’embarque dans un bateau à destination de Tarsis. L’Eternel entre en colère et fait souffler de l’extérieur une grande tempête qui menace la vie du bateau, de l’équipage et même de Jonas. Alors qu’il y a tempête dehors, Jonas dort tranquillement dans le bateau. Mais il va se dénoncer après : ce que vous voyez à l’extérieur, est causé par ce qui est à l’intérieur de moi. Oui, il y a des choses à l’extérieur qui sont conditionnées par les choses à l’intérieur de notre cœur. Job dit : ce que je crains dans mon cœur, c’est ce qui m’arrive. Ce qui se passe à l’intérieur détermine ce qui se passe à l’extérieur.

Jésus dit : « Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé » (Marc 11 : 24). C’est en fait la loi de l’inverse. Ce verset veut en fait dire : si les causes produisent les effets, les effets peuvent aussi produire les causes. C’est pourquoi la bible nous recommande de nous réjouir sans cesse, de nous réjouir avant même de voir l’exaucement. Un chrétien qui veut vivre la plénitude de ce que Dieu a prévu pour lui, doit avoir le contrôle de son cœur.

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 00:08
David lui-même, animé par l'Esprit-Saint, a dit: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, Jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. Marc 12:36

Tout ce que nous faisons ou commettons, tout ce que nous concevons, tout ce que nous disons ; a une source spirituelle. Pour dire que nous ne faisons rien sans être conduit par un ou plusieurs esprits. L’esprit peut être le SAINT ESPRIT de Dieu, ou un ou plusieurs esprits malins, mais pas les deux(2) à la fois. Car le SAINT ESPRIT ne collabore pas avec les esprits malins.
Il  est important de faire attention quand nous faisons quelque chose, afin de toujours chercher à détecter l’esprit qui tire les ficelles ; pour nous rassurer d’agir selon le SAINT ESPRIT seul et non sous l’influence d’un esprit malin.
Nous savons bien, qu’aucun péché n’est inspiré par le Saint Esprit, car IL est un esprit SAINT et  nous inspire que des choses agréables à notre Dieu et IL ne peut faire de compromis avec le monde des ténèbres.

POSSEDE ou INFLUENCE ?

Possédé : Quand l’esprit habite en nous, on parle de possession, du genre : « il est possédé par… ».  Normalement, quand nous expérimentons la NOUVELLE NAISSANCE, nous sommes possédés par le SAINT ESPRIT de Dieu qui prend le contrôle de tout notre être.
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 1 Corinthiens 3:16 

Influencé : Quand l’esprit n’habite pas en nous, mais nous influence de l’extérieur à commettre des choses qu’il désire. Ce qui est le cas pour les enfants de Dieu, qui ne sont pas possédés par des esprits malins, mais qui sont des fois  influencés par eux.  
Le Saint Esprit aussi influence les païens de l’extérieur pour les conduire à poser des bonnes actions de temps en temps et pour enfin les conduire ci-possible à rencontrer Dieu.

LES ESPRITS MALINS ou IMPURS ou encore DÉMONIAQUES

Nous avons une diversité d’esprits malins qui sont généralement représentés par des démons (anges déchus au service de Satan). Ces esprits là, quand ils n’habitent pas en nous, ils peuvent nous influencer de l’extérieur afin de nous conduire à pécher contre Dieu. Leur but, est de nous conduire à pécher et par la suite à demeurer dans le péché pour enfin,  si cela est possible un jour nous posséder à nouveau dès qu’une porte ou une brèche s’ouvre Matthieu 12:43-45.
Pour ne pas être possédés pas eux à nouveau, nous devons éviter de vivre dans le péché, relevons-nous aussitôt que nous chutons, car toute personne possédée par un démon, ne peut prétendre être sauvée.
Nous devons aussi  savoir que nous avons le pouvoir sur ces esprits malins et sur toute leur armée. Ils n’ont aucun droit de régner dans nos vies si nous sommes en Jésus Christ. Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. Luc 10:19 

Comme exemple d’esprits malins, je pourrais citer : l’esprit de colère, l’esprit de peur, l’esprit de la sirène des eaux, l’esprit guerrier, l’esprit du mensonge, l’esprit du vol, l’esprit de la calomnie, l’esprit de l’orgueil, l’esprit de la cupidité, l’esprit humain, l’esprit du doute, l’esprit de l’angoisse, l’esprit de la jalousie et bien d’autres.

Ne nous laissons pas influencer par des esprits malins, refoulons toutes leurs pensées et soyons disposés à l’influence du Saint Esprit de Dieu. Examinons avec précaution toute chose, soyons sur nos gardes, surtout veillons et prions, sinon, nous aurons du mal à filtrer les propositions de ces esprits malins.

Soyons influencés et possédés par le Saint Esprit de Dieu !


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 10:32

 Quelqu’un peut-il dire ici comme Samuel, Seigneur parle ton serviteur écoute. Dieu aime les fidèles qui ont les oreilles  pour entendre ce que de Dieu a à leur dire  mais surtout ceux qui ont des coeurs enseignables. Ce que j’aime de cette église, plusieurs  frères et sœurs ont  un cœur  enseignable.

Nous reprenons notre série de message intitulé : Bâtir sur le roc. Jésus compare la vie chrétienne à une construction de la maison. Les matériaux de construction sont  sa parole. Quiconque  bâtit sa vie sur les principes de la Parole, a une vie stable peu importe les intempéries qui frappent sa vie.
Rappel

Revenons à la source

L’affirmation de l'apôtre L.G. PENIEL résume bien notre première prédication : ce que tu lis  dans la bible, c’est ce que tu vois dans ma vie. Chaque fois que tu lis la Bible ou écoute une prédication, sache que c’est Dieu qui te parle. Laisse sa parole nourrir, interpeller ton cœur et prends les décisions qui vous font avancer dans ta marche chrétienne.

Lisons la Parole de Dieu

1Tm 1.12-14

12Je rends grâces à celui qui m'a fortifié, à Jésus Christ notre Seigneur, de ce qu'il m'a jugé fidèle,   13 en m'établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j'ai obtenu miséricorde, parce que j'agissais par ignorance, dans l'incrédulité; 14 et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus Christ.

Le récit que nous venons de lire est une  action de grâce que  l’apôtre Paul adresse au Seigneur Jésus pour le salut qu’il lui a donné. C’est aussi le  témoignage évoquant sa vie avant et après sa conversion. Je peux résumer ou redire ses  mots en d’autres termes :

«  Vous tous qui me regardez aujourd’hui, sachez que je viens de loin. Tous ceux qui m’ont connu savent que j’avais une bouche sale, je disais des gros mots sans gêne, j’avais un sale caractère jusqu’à être désigné comme un  méchant homme dans la cité. Je ne me suis même pas arrêté là, j’avoue que j’étais  d’une violence sans pareille. »

Mais Quand je me regarde aujourd’hui, je sais dire que Christ a changé ma vie ». Plusieurs dans cette assemblée peuvent–ils aussi élever la voix pour dire :

Ø j’étais un homme adonné à la boisson, Christ  a changé ma vie;

Ø J’étais un homme qui critiquait facilement, Christ a changé ma vie;

Ø J’étais un homme malhonnête, Christ a changé ma vie;

Ø J’étais un homme qui jugeait  et condamnait les autres, Christ a changé ma vie;

Ø J’étais un bagarreur mais Christ a changé ma vie.

Je donne comme titre à notre deuxième message :

                           « Il est   temps  de changer »

Tu as assez écouté la Parole de Dieu, il est temps de changer;

Tu as parlé avec une mauvaise  langue, il est temps de changer;

I .L’appel au Changement :

  Le Seigneur appelle les hommes et les femmes qui acceptent le message de la bonne nouvelle de Jésus de changer de vie. Le  changement de vie  est d’ailleurs  un  des thèmes majeurs dans la prédication  du NT. Voici quelques exemples :

a) Jean-Baptiste prêche aux juifs dans le désert de la Judée, il exige des Juifs de ne pas se contenter de dire nous avons Abraham pour père, il faut produire des fruits digne de la repentance, c.à.d  montrant qu’ils ont entendu et accueilli la parole qui transforme des vies. Lorsque Jean Baptiste voit venir des douaniers et des soldats, il leur montre qu’avec le métier qu’ils exercent, ils doivent être honnêtes (Lc 3.7-14)

b) Jésus insiste sur le changement de vie en montrant la responsabilité de tous ceux  qui le suivent et écoutent son enseignement (Mt 5.13-16). Il les désigne comme :

Ø La lumière;

Ø Une ville située sur la montagne;

Ø Le sel de terre

Ces symboles cités parmi  tant d’autres montre que le Chrétien est un modèle par sa qualité de vie. Tout chrétien a une lourde responsabilité vis-à-vis de ceux qui le regardent  et l’écoutent.

c) L’apôtre Paul continue dans la même direction  en désignant  tout  chrétien comme :

Ø Une nouvelle créature;

Ø Un homme nouveau;

Ø Un homme régénéré;

Ces désignations montrent que le chrétien est invité à vivre une nouvelle qualité de vie selon Christ, autrement dit selon la parole de Dieu. ( 2 Co5.17, Ga 6.15, Éph 2.15, Tt3.5)

 II. Les domaines de changement

Lisons ensemble Col 3.1-11

 1 Mais vous êtes aussi ressuscités avec le Christ: recherchez donc les réalités d'en haut, là où se trouve le Christ, qui «siège à la droite de Dieu».     2 De toute votre pensée, tendez vers les réalités d'en haut, et non vers celles qui appartiennent à la terre. 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu.  4 Le jour où le Christ apparaîtra, lui qui est votre vie, alors vous paraîtrez, vous aussi, avec lui, en partageant sa gloire

 5 Faites donc mourir tout ce qui, dans votre vie, appartient à la terre, c'est-à-dire: l'inconduite, l'impureté, les passions incontrôlées, les désirs mauvais et la soif de posséder qui est une idolâtrie.     6 Ce sont de tels comportements qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui refusent de lui obéir.  7 Et vous-mêmes aussi, vous commettiez ces péchés autrefois lorsqu'ils faisaient votre vie.  8 Mais à présent, débarrassez-vous de tout cela: colère, irritation, méchanceté, insultes ou propos grossiers qui sortiraient de votre bouche!     9 Ne vous mentez pas les uns aux autres, car vous vous êtes dépouillés de l'homme que vous étiez autrefois avec tous ses agissements, 10 et vous vous êtes revêtus de l'homme nouveau. Celui-ci se renouvelle pour être l'image de son Créateur afin de parvenir à la pleine connaissance11 Dans cette nouvelle humanité, il n'y a plus de différence entre Juifs et non-Juifs, entre circoncis et incirconcis, étrangers, barbares, esclaves, hommes libres: il n'y a plus que le Christ, lui qui est tout et en tous.

1-   Il est temps de changer notre perception de la vie   (vv1-4)

  Les vv1-4 soulignent deux grandes vérités :

a)    Notre statut actuel en Christ

 

-         Lorsque nous avons accepté Jésus dans notre vie, nous sommes passés de la mort à la vie; voilà pourquoi la Bible nous a désignés comme étant les ressuscités, comme elle nomme Jésus.

-         Nous sommes assis avec Jésus dans les lieux célestes, position royale, des dignitaires dans le royaume de Dieu.

 

b)   Les principes du Royaume gouvernent ma vie

Avant de venir à Christ, notre vie était dirigée par le moi, le désir de plaire, d’impressionner, paraître, de gagner quelque soit le jeu car notre vie nous appartenait. Depuis le jour ou nous avons accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur. Christ est devenu le point de référence de tout ce que nous entreprenons.

- Je m’habille pour le royaume;

-je mange pour le royaume,

-je m’amuse pour le royaume,

-je danse pour le royaume,

-je me marie pour le royaume.

-Je vis pour Jésus (Ga 2.20)

2-  Avoir un comportement digne du royaume (vv5-9)

Nous venons de lire au v1 que nous sommes ressuscités et assis avec Christ dans les lieux célestes. Nous sommes les fils du Roi des rois, ambassadeurs du royaume éternel de Dieu. Quel doit être notre comportement? À la lumière du texte sous nos yeux, je relève deux domaines.

Ø  Le langage

L’apôtre Paul exhorte  les églises en disant :

-          Que votre parole soit empreinte de grâce(Col4.6);

-          Dire la vérité (Col 3.9)

-          Exhortation, édification  (Éph 4.19.29)

-          Instruire  (Col 3.16, Tt 3.2, Éph 3.31)

-          Pas d’insultes, de calomnies; paroles grossières (Col 3.8)

 

L’apôtre avertit les fidèles du bavardage qui peut blesser et nuire  à la vie de l’église et empêcher le Saint-Esprit  d’accomplir son œuvre (1Tm 5.11-13)

 

Ø  Le caractère

Nous avons chacun un trait de caractère qui dicte notre comportement dans  nos rapports mutuels, dans toutes les situations que nous rencontrons. L’apôtre Paul insiste sur nos vies passées qui doivent maintenant  être différentes de la nouvelle vie en Christ. C’est à cet effet qu’il dit  aux chrétiens de Galates  qu’il y a des choses que le chrétien n’est plus sensé faire.

Selon Galates : 5.19-23 (bible version le Semeur)

 

      19  Tout le monde voit bien ce qui procède de l'homme livré à lui-même: l'immoralité, les pratiques dégradantes et la débauche,

      20  l'adoration des idoles et la magie, les haines, les querelles, la jalousie,  les accès de colère,  les rivalités,  les dissensions,  les divisions,

      21  l'envie, l'ivrognerie, les orgies et autres choses de ce genre. Je ne puis que répéter ce que j'ai déjà déclaré à ce sujet: ceux qui commettent de    

      telles actions n'auront aucune part à l'héritage du *royaume de Dieu.   

      22 Mais le fruit de l'Esprit c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, l'amabilité, la bonté, la fidélité,

      23 la douceur, la maîtrise de soi. La Loi ne condamne certes pas de telles choses.

       Nous devons rechercher les fruits du Saint-Esprit qu’il cite au v22.

 

Conclusion

 

Bien-aimés,

Je vous rappelle que nous sommes la lumière du monde, une ville située sur la montagne, le sel de la terre. Je vous invite à  vivre une vie chrétienne véritable en aspirant au changement que la parole de Dieu peut produire dans notre vie. L’apôtre Jacques nous exhorte à ne pas nous borner à écouter simplement la parole de Dieu mais à obéir pour que cette parole transforme notre vie, celle de notre couple et de notre église. La parole de Dieu est une semence qui produit des fruits durable de transformation dans nos vies.

 

Amen .

L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 11:50
   - LUC 6:46-49                                                  

Voici un récit  que vous avez sans doute lu plusieurs fois. Jésus adresse une interpellation au groupe de disciples  sur le sérieux de la sincérité de leur engagement (consécration).

La vie chrétienne est une affaire sérieuse que Jésus compare à la construction d’une maison. Il fait observer les disciples de deux types de constructeurs qui ont eu deux maisons qui se ressemblaient mais lorsqu’il y a eu des intempéries,  l’une est tombée et l’autre a résisté.

Le message que Jésus communique aux disciples est d’une profondeur sans pareil. Il veut simplement dire : tel que vous êtes là, vous formez deux groupes de disciples (chrétiens) :

Ø Les disciples authentiques-  les faux disciples;

Ø Les vrais disciples – les disciples  d’apparence;

Ø Les disciples stables – les disciples superficiels;

Ø Les disciples qui me suivent sans intérêt- les disciples qui me suivent avec des intérêts

Ø Les disciples sérieux – les disciples moins sérieux;

Ø Les disciples profonds – les disciples superficiels

 

Jésus pose un diagnostic valable pour le peuple de Dieu de tous les temps.

Ce texte me sert de fondement pour introduire une série de messages que j’intitule : Bâtir sur le roc. Je parlerai pendant ce mois d’octobre et de novembre  de la vie chrétienne profonde. Cette vie se définit à la lumière de notre attitude face à la parole de Dieu que Jésus–Christ nous montre comme  l’âme de la vie chrétienne. Il n’y a pas un vrai chrétien sans  la Parole de Dieu. La disposition de notre cœur face à la Parole de Dieu fera que nous sommes de vrais disciples ou de faux disciples.

1- Le symbolisme  de la Parole de Dieu                    

 La Bible utilise plusieurs symboles pour désigner la Parole de Dieu.  Évoquons quelques symboles :

·       Le  pain de vie (Dt 8.3;Mt 4.4)

·       La  lampe qui éclaire notre sentier (Ps 119.105)

·       Une semence  (Mt 13.23)

Elle a une grande influence de puissance dans la vie de ceux et celles qui l’accueillent.

 

·       Un feu dévorant (Jr 5.14);

·       Un marteau qui fait éclater le roc (Jr 23.29);

·       Une force qui donne la vie(Rm1.16);

·       Une arme défensive (Éph 6.17)

·       Un instrument qui sonde (Hb 4.12)

 

2- Exaltation de la Parole de Dieu

 

La Bible est la Parole de Dieu. Éclairés par le Saint Esprit, nos pères dans la foi exaltent sans cesse la Parole de Dieu. Voici quelques textes :

 

ü Ps 12.7  « Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures, un argent

                        éprouvé sur terre au creuset, et sept fois épuré »

ü Es 40.8   « L’herbe sèche, la fleur tombe. Mais la parole de notre Dieu

                   subsiste éternellement »

ü 1Pi 1.25  «  Mais la parole du Seigneur demeure éternellement.  Et

                   cette parole est celle qui vous a été annoncée par

                    l’évangile»

ü 2Tm 3.16 « Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour

                             enseigner pour convaincre, pour corriger, pour instruire

                             dans la justice »

 

Rien ne peut être comparé à la parole de Dieu. Elle est l’expression de la volonté de Dieu pour notre vie.  Ce que la parole de Dieu nous apporte :

ü Elle nous révèle Dieu;

ü Elle nous  communique la vie;

ü Elle nous instruit;

ü Elle nous conseille ;

ü Elle  procure la force pour travailler;

ü Elle nous renouvelle ;

ü Elle  nous éclaire;

 

3-   Les témoignages des hommes mis en contact avec la Parole de Dieu

 

Voici quelques témoignages des hommes de foi face à la Parole de Dieu

 

v Ps 119.98-100 : « Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi.     Je suis plus instruit que tous mes maîtres, car tes préceptes sont l’objet de ma méditation.     J’ai plus d’intelligence que les vieillards, car j’observe tes ordonnances ».

 

v Jb 23.12 : « Je n’ai pas abandonné les commandements de ses lèvres;  j’ai fait plier ma volonté aux paroles de sa bouche ».

 

v Jr 15.16 : « J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées;  tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur;  car ton nom est invoqué sur moi, Eternel, Dieu des armées! ».

 

4-   Sept attitudes vis-à-vis  la Parole de Dieu

 

Retenons sept attitudes :

 

A-  Méditation (Ps 119.99)

B-  Accueillir la parole (serrer dans notre cœur) (Ps 119.10)

C-   Nous laisser sonder par la Parole  de Dieu (Ps 17.3)

D-  Obéissance  (Job 23.12)

E-   Repentance (Jonas 3.3.1-10)

F-   Instruire dans les voies de Dieu (Ps 119.100-101)

G-  Nous équipe pour le combat (Éph 4.17)

Conclusion

 Revenons à la bonne source ! Cette source est la Parole de Dieu. Nous arrivons à une période de l’histoire de l’église ou les fausses pratiques se mélangent avec le  vrai. Puisse les fidèles de cette église se comporter comme ceux de Bérée qui examinaient toute chose pour discerner ce qui était vrai pour être retenu et ce qui est faux pour être rejeté. (Ac 17.10)

Revenons  à la bonne source, signifie vivre selon la Parole de Dieu. C’est se poser continuellement la question :

Qu’est-ce que Dieu?   de ton projet de mariage, des études, de ton travail, de ce que tu racontes, de ce que tu fais en secret. La Bible est la seule source d’une vie chrétienne véritable.

Revenons à la bonne source, signifie que tout ce que Dieu a voulu que nous sachions de Lui et  toutes les bonnes expériences, il nous les a révélés dans sa sainte Parole.

Amen!

L'APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL  
Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes