Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 11:38
Apocalypse 12 : 10-11 ; Apocalypse 19 : 9-10

Nés de Dieu, nous sommes condamnés à triompher du monde avec son cortège de malheurs, du diable. En Christ nous sommes plus que vainqueurs. Notre problème est de trouver les clés qui conduisent à cette victoire. La bible nous propose ici deux armes du vainqueur.

Le livre d’Apocalypse est la révélation de Jésus-Christ à l’apôtre Jean, Jésus-Christ qui était, qui est et qui vient. Et dans cette révélation il y a des choses qui concernent ce qui était, ce qui est et ce qui vient. Notre premier texte concerne ce qui est. La bible dit que trois choses arrivent maintenant :

le salut (tout ce dont nous avons besoin), la puissance et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ. La victoire est nôtre parce que La bible dit que tout celui qui est né de Dieu triomphe du monde avec son cortège de malheurs, et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Il n’y a pas de victoire sans obstacles, sans guerre, sans compétition, sans oppositions… Le problème ce n’est pas le combat ni les obstacles ni leur intensité, moins encore leur résistance mais trouver les clés qui conduisent à cette victoire. Ce texte nous présente les armes du vainqueur.

Parmi les armes du vainqueur, il y a le sang de l’agneau. Dieu créa l’homme au-dessus des anges, par le péché, celui-ci avait été déchu et s’était retrouvé en-deçà du diable. Et à la croix du calvaire, Jésus paie le prix de son sang pour racheter l’homme. Lorsque nous croyons à l’œuvre de la croix, le sang est appliqué dans notre vie. Notre nom est écrit dans le livre de l’agneau, et Dieu est celui qui garde ce livre. Ainsi lorsque notre nom est inscrit dans le livre, le pouvoir nous est donné sur les forces du mal, les puissances des ténèbres, et nous sommes appelés à vaincre. Pourquoi ? Parce que lorsque Jésus a versé le sang, il a dépouillé les dominations, les autorités et les principautés, et il a arraché les clés au diable. Lorsqu’il est ressuscité, la bible dit qu’il est monté au ciel où il est assis à la droite du Père. Dieu nous a aussi ressuscités avec Christ et nous a fait ensemble asseoir avec lui au-dessus de tout nom. Par le sang de Jésus, nous avons la victoire. Nous avons le mandat légal d’utiliser le nom de Jésus, et rien ne résiste à ce nom parce que le sang a été versé pour notre rédemption.

La deuxième arme, c’est la parole de leur témoignage. Le témoignage dont il est question dans ce texte, ce n’est pas le témoignage dans le sens de preuve de notre victoire, c’est le témoignage de Jésus et le témoignage de Jésus, dit la bible, c’est l’esprit de la prophétie (Apocalypse 19 : 9-10).

Le mot témoignage a été traduit du grec par le mot « maturio ». C’est l’équivalent français du mot « martyr ». Témoin signifie donc martyr. Un martyr, ce n’est pas seulement celui qui est mort, mais celui qui a des évidences auxquelles il croit, il a des convictions qui ont engendré des preuves. Il est prêt à mourir pour ses convictions. Il sait que ce qu’il sait est tellement vrai que personne ne peut le changer. Lorsque Jésus dit : « Le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins », cela peut se comprendre par « Le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes martyrs ». Tous les apôtres sont morts martyrs. La parole prophétique que nous avons entendue a créé en nous des convictions pour lesquelles nous sommes prêts à mourir. Nous savons que celui qui est né de Dieu est condamné au succès. Personne ne peut nous convaincre du contraire même si pour le moment les circonstances sont en notre défaveur. Nous savons que ce que Dieu a dit nous concernant, s’accomplira en dépit de tout. Pour les promesses que Dieu nous a données, nous sommes prêts à mourir par ce que nous savons que nous savons qu’elles s’accompliront certainement.

En droit, un témoin, ce n’est pas seulement celui qui a vécu, qui a vu, mais celui qui a le courage de se tenir et d’accepter même de mourir pour ce qu’il croit être vrai. Un témoin est un martyr, il a des convictions. Au-dedans de lui, il sait que ce qu’il sait est tellement vrai que personne ne peut le changer. Mieux vaut le tuer qu’essayer de changer ses convictions. Il sait que celui qui est allé sur la croix a dit : « Tout est accompli » Il sait que lorsque celui-là dit quelque chose, cela s’accomplit, parce tout ce qui existe, existe par lui. Il sait que personne ne peut changer ce qu’il a comme évidences en Christ.

La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Un martyr des évidences qui forgent en lui une ferme assurance des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, des choses qui ne sont pas encore montées dans le cœur, et pour lesquelles il est prêt à mourir.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 08:30
« La parole de Dieu est un moyen que Dieu utilise pour nous changer, si nous la mettons en pratique ». Tel est l’essentiel de la conclusion de l'apotre de réveil LG.PENIEL au travers de son exhortation sur le thème « Que celui qui a soif vienne », ce mardi 13 janvier 2009. Son exhortation a eu comme fondement biblique : Genèse 17 : 1 – 27.

La parole nous montre dans les huit premiers versets que Dieu promet des bénédictions à Abraham, s’il acceptait d’accomplir sa part, c’est-à-dire circoncire tout mâle dans sa maison. La vie d’un homme n’est pas statique, mais dynamique. Le changement nous exige l’obéissance à la parole de Dieu et aux instructions, car il se fait au travers de la parole de Dieu. Malheureusement nous ne sommes pas aptes à obéir. Aussitôt Dieu avait fini de parler, aussitôt Abraham circoncit tous les mâles dans sa maison. Lorsque nous acceptons le changement, nous devons nous doter de la pensée d’être un miracle, c’est-à-dire de devenir la solution aux problèmes des autres.

Si vous avez cette pensée en vous, bon nombre des personnes vous approcheront parce que vous avez beaucoup à donner. Nous devons aussi avoir l’idée de l’impossible. Beaucoup de problèmes semblent impossibles, mais en réalité ils ne les sont pas. Tout est possible à celui qui croit. Et lorsque nous aurons franchi nos limites, nous réussirons à élargir nos capacités. Il faut ajouter à tout cela le fait de posséder un cœur de lion. Avec ce cœur, nous devons apprendre à être persévérants devant n’importe quelle difficulté ou obstacle. Apprenons à soigner nos relations. Considérez toutes les personnes qui vous entourent parce que vous ne savez pas ce que l’avenir vous réserve. Pour autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous. Apprenez à avoir des relations réfléchies. C’est pourquoi vous ne pouvez pas être ami à tout le monde, mais vous pouvez aimer tout le monde. Si les problèmes surgissent dans une relation, usez de la sagesse pour une meilleure séparation. Et le passage d’une dimension à une autre sera scellé par une offrande. Et le couronnement de tout changements nous pousse à travailler pour des générations futures. C’est ainsi qu’il nous est recommandé d’avoir la pensée de l’héritage. Adam n’a jamais commencé à zéro. Dieu avait d’abord planté un jardin pour lui. L’homme était appelé à manger, puis il devait replanter pour le futur.

En conclusion, nous disons qu’un homme de valeur réfléchit sur la situation de sa postérité. Il y a des choses que nous devons apprendre quelque soit notre âge. C’est seulement à ce prix que le changement viendra. Et ainsi nous élargirons nos capacités.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 12:43
C’est sous l’atmosphère spirituelle du séminaire sur le thème « Que celui qui a soif vienne » que l'APOTRE DE RÉVEIL LG. PENIEL a procédé, ce lundi 12 janvier 2009.
 
Le passage de Genèse 17 :1-27 lui a servi d’appui.

Dieu est un Dieu de changement, car il nous mène d’une dimension à une autre. Il a toujours des choses à changer en nous. Cependant beaucoup résistent au changement, même d’une façon inconsciente. Lorsque Dieu s’engage dans un processus de changement, il rencontre souvent un refus et une résistance de notre part. Il nous faut, à cet effet, avoir la promptitude au changement. C’est pour cela que nous devons lui ouvrir notre intelligence. Soyons donc prêts à faire le mouvement avec Dieu.

Pour matérialiser ce que Dieu lui a dit, Abraham circoncit tous les mâles dans sa maison. L’histoire avec Dieu est une question de changement. Il ne faut pas remettre à demain l’opportunité de changement. Abraham pouvait remettre à plutard la parole de Dieu. C’est par sa parole que Dieu nous change, si nous la mettons en pratique. Aussi longtemps que nos promesses ne sont pas encore accomplies, nous devons accepter le changement.

Chaque dimension de la vie exige une nouvelle naissance. La parole que nous écoutons constitue l’information pour nous. Les informations peuvent être contenues non seulement dans la bible, mais aussi dans les livres et autres procédés de la vie. Il ne faut pas négliger le don reçu de Dieu. Celui-ci peut être un talent, une capacité naturelle ou un don spirituel. La bible nous dit que le don d’un homme lui ouvre les portes et le fait asseoir avec les grands. Et pour élargir ce don, nous devons nous servir de quelques principes comme : se doter d’un coach ou entraîneur, s’adonner à la lecture et surtout ne pas négliger le don de Dieu, etc. Personne n’existe sans talent. D’où il est recommandé à chacun de découvrir son talent.

Le changement arrive lorsque nous commençons à faire ce que nous ne faisions pas avant. La parole qui n’est pas mise en pratique ne nous avance pas. Il nous faut bâtir des nouvelles habitudes. Le père d’Abraham n’avait jamais été circoncis. Mais lorsque Dieu s’est adressé à Abraham, il n’a pas hésité à appliquer la parole sans considérer les habitudes de la maison de son père. Ceux qui réussissent dans la vie ne sont pas souvent très intelligents.

La seule différence réside dans les informations qu’ils reçoivent et qui leur permettent d’agir en conséquence. Aujourd’hui, nous sommes privilégiés parce que nous avons les talents naturels et les dons spirituels.

La plus grande décision est celle d’accepter de changer, car le changement n’est pas de la magie. N’ayons pas honte de demander conseils auprès de ceux qui ont l’information dont nous avons besoin. Evitons donc la honte et l’orgueil.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 12:55
L'Apotre de réveil LG. PENIEL  a poursuivi, ce samedi 10janvier 2009, son enseignement sur « Que celui qui a soif vienne ».Et c’est dans ce cadre qu’il a épinglé les stratégies nécessaires pour développer nos capacités.

Dieu est un grand investisseur qui n’accepte pas de perte. Dieu nous donne selon nos capacités. C’est ainsi que nous devons élargir nos capacités. La prière seule ne suffit pas pour développer nos capacités. Tout ce que nous recevons de Dieu ne constitue qu’un fond de démarrage. Dieu ne donne jamais un produit fini .Il le donne toujours à l’état brut, c’est-à-dire la matière première qu’il faudra développer. Beaucoup attendent de Dieu un résultat final .Ce qui fait que plusieurs attendent longtemps pour recevoir. Plusieurs personnes n’obtiennent pas le désir de leur cœur, car elles n’avaient pas commercialisé ce qu’elles possédaient. Le devenir d’un homme dépend de ce qu’il possède.

La multiplication est le premier mot que Dieu a utilisé lorsqu’il bénissait l’homme. Il suffit seulement de posséder un et avoir soif de multiplication. Et par là nous arriverons à des milliers. La soif elle-même ne suffit pas parce que beaucoup sont morts avec leurs soifs. Nous avons tous reçu quelque chose de Dieu. Il nous faut simplement le développer. La bible nous montre que Dieu avait planté un jardin, mais il fallait à l’homme de le cultiver et de le garder. De même l’or brut peut être négliger, mais traité il vaut plus. C’est pourquoi Dieu nous demande de ne pas négliger les faibles commencements. En nous référant au texte de Matthieu 25, nous voyons que le maître avait remis à chaque serviteur selon ses capacités. Le premier qui avait reçu 5 talents les, fructifia pour en récolter 5 autres. Au fait il avait utilisé ce qu’il avait pour avoir ce qu’il voulait. La grandeur de ce que nous voulons avoir se retrouve dans ce que nous avons. Le désir de notre cœur se retrouve déjà dans ce que nous avons. Si vous ne commercialisez pas ce que vous avez, vous n’allez pas avoir ce que vous voulez. On appelle cela la multiplication. Vous pouvez être contre la bénédiction, mais votre âme aime cela. La multiplication diffère des autres opérations. Lorsque vous multipliez un nombre par zéro, vous aurez zéro, car il est un élément absorbant.

C’est pourquoi si vous considérez que vous n’avez rien, vous n’aurez rien. Mais celui qui a un peut être grand. Cela dépend du nombre avec lequel vous multipliez. Paul donne à Timothée, dans 1 Timothée 4 : 12 – 15, les stratégies pour développer nos capacités.

1. Avoir un entraîneur ou un coach. Un coach est un modèle à suivre ou une référence. Sans référence, vous n’irez pas loin. Paul nous demande de l’imiter .Quand vous avez un entraîneur, l’observation est le seul moyen pour développer vos capacités. Il y a dans la vie, des personnes qui ont expérimenté des choses dans le domaine dans lequel nous voulons embrasser. Donc considérons-les comme des références pour nous.

Dans l’ancien temps, tous les héros étaient toujours sous la direction d’un entraîneur. C’est pourquoi Josué, coaché par Moïse, a développé beaucoup des choses. Jésus dit qu’aucun disciple n’est plus grand que son maître, mais un disciple accomplit fait comme son maître. Le refus de la soumission empêche beaucoup des choses. Eviter d’être donc un Melchisédech si vous voulez développer vos capacités.

2. S’appliquer à la lecture. Peu des gens lisent. Il y a de ceux qui ne lisent même pas la bible. Le manque de lecture est l’un des plus grands maux des africains, car ils vivent sous la culture des rumeurs. Nous sommes appelés à lire les choses qui concernent les domaines de votre vie. Si vous lisez, vous aurez les informations. Et le berger conduit avec exactitude parce qu’il a l’information.

Il faut seulement le renouvellement de l’intelligence. Si vous ne lisez pas, vous vous retrouverez dans la digestion de tout le monde. Lisez les personnes qui ont réussi dans leurs domaines, car vous ne réussirez pas par hasard.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 12:49
Dieu ne donne pas à tout le monde, mais seulement à celui qui a soif. C’est la pensée générale du séminaire biblique et pour ce premier jour, l’homme de Dieu s’est appesanti sur 3 textes à savoir  : Jean 7 : 37, Matthieu 25 : 14 – 18 et 2 Rois 4 : 1 – 6.

Dieu est comme l’eau de l’océan .Et l’eau que nous puisons n’est pas déterminée par Dieu, mais par nos capacités. C’est ainsi que Jésus a dit que celui qui a soif, vienne. Dieu ne donne pas à tout le monde, seulement à celui qui a soif, soif d’être grand, soif d’aller loin, soif de prospérer. Lorsque vous n’avez aucune soif, même si vous fréquentiez l’Eglise, c’est du temps perdu. Dieu nous aime tous de la même manière. Il n’est pas nécessaire d’être jaloux des autres. Soyez seulement assoiffé comme nous le demande la parole de Dieu. Dans le livre de Matthieu 25 : 14 – 18, la bible nous montre la manière de travailler de Dieu. En effet, le maître donnait à ses serviteurs, chacun selon sa capacité. L’Eternel n’est pas injuste. S’il y a une différence dans la manière de recevoir, ce que tous nous n’avons pas les mêmes capacités. L’amour de Dieu est égal à tous et disponible. Il faut simplement développer ses capacités. Si vous ne faites rien pour sortir de la situation dans laquelle vous vivez, personne ne sera blâmée car vous êtes responsable de votre échec.

Dans 2 Rois 4 : 1- 6, il est dit que la veuve d’un prophète est venue voir Elysée pour lui dire qu’elle n’avait hérité que de la pauvreté de son mari. Et le prophète Elysée lui demanda ce qu’elle avait. Elle ne présenta qu’un vase d’huile. Elysée lui recommanda de réunir plus de vases qu’elle pouvait pour contenir l’huile. La bible nous renseigne que l’huile s’était arrêtée lorsque le dernier vase était rempli. Dieu n’agit pas au delà de nos capacités, c’est-à-dire que Dieu s’arrête là où nous nous arrêtons. La soif détermine l’élargissement de nos capacités. L’homme ne peut pas aller au-delà de sa soif. L’abondance renvoie à la plénitude. Il ne suffit pas de s’occuper de l’abondance, mais d’abord les vases. Lorsque Dieu voulait bénir la femme stérile, il lui demanda d’abord d’élargir l’espace de sa tente. La soif est l’élément qui détermine nos capacités. La distribution des dons de Dieu et les merveilles de Dieu n’est pas déterminée par l’amour de Dieu, mais par nous-mêmes. Lorsque la soif est étanchée, nous aurons la solution. La différence qui caractérise nos vies n’est pas extérieure. La quantité de nourritures que nous consommons dépend de la capacité de notre estomac.

Le prophète Eli a demandé la mort alors que la route était longue. Dieu lui envoya un ange pour lui donner la nourriture afin de le fortifier pour la suite. La différence entre Paul et les autres disciples de Jésus réside dans la soif que Paul avait de connaître Christ, bien qu’il n’ait pas vécu physiquement avec lui. C’est pourquoi il a beaucoup écrit plus que les autres apôtres. La personne qui a soif ramasse même ce que les autres jettent, abandonnent et négligent. Quand les vases de la veuve étaient remplis, le prophète lui dit d’aller vendre. Et cette femme ne les a vendus qu’aux voisins qui ont négligé ces vases. Les vases lui ont été donnés gratuitement, mais le retour ne l’était pas. La grâce est donnée gratuitement, mais si nous la travaillons, elle nous sera une source de gain. Les personnes qui ont soif ne convoitent pas ceux qui réussissent, mais elles cherchent à connaître leur secret de réussite.

A chacun selon ses capacités. Nous devons cultiver notre soif. Notre devenir ne dépend pas de Dieu, mais de nous-mêmes. Une Eglise est la manifestation de la capacité du pasteur ; une entreprise, celle du patron ; tandis qu’une famille, celle du père.

Inutile donc de se plaindre des circonstances de la vie, car le premier sorcier ou le premier ange de votre vie, c’est vous-même. Elargissez seulement l’espace de vos récipients si vous souhaitez changer le résultat.


L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 11:23

2-    2009 une année d’intimité avec Dieu

El Shaddai invite Abraham à marcher devant lui.  Deux personnes ne peuvent pas marcher ensemble sans se convenir et  se connaître.

La foi chrétienne est une vocation à une communion personnelle avec Dieu. Elle peut être entretenue par:

·        La sanctification;

·        La méditation de la parole;

·        La prière

2009 se veut une année de consécration personnelle et celle de notre assemblée.

 

3-    2009 une année de foi audacieuse

 

El Shaddai annonce à un homme de 99 ans un miracle original :  je vais bénir votre couple en vous donnant un fils. Le patriarche  réagit selon une logique humaine; comment naîtra-t-il un fils à un centenaire, ma femme est aussi vieille. Notre logique empêche Dieu de se manifester dans notre vie.

Dieu nous met au défi d’avoir une foi audacieuse. C’est le type de foi qui ne regarde pas l’âge, le sexe, les erreurs du passé, les avis médicaux comme  des  barrières qui empêchent Dieu d’agir. Une foi audacieuse :

o  Lève les yeux malgré les choses sombres sur la terre;

o  Parle de  victoire au lieu de défaite, de réussite au lieu d’échec, de progrès au lieu de statuquo, bref elle parle positivement

o  Elle est déterminée à voir la fin heureuse, elle se bat contre les découragements;

o  Elle prend des risques pour donner la possibilité à Dieu d’agir

 

Je vous mets au défi d’être des témoins de ce que Dieu fera en 2009.

 

4-    2009 une année de progrès

El Shaddai donne l’ordre à Abraham,      « marche devant ma face », Marcher est un verbe de mouvement porteur d’une notion de progression dans une direction.  L’expression marcher devant ma face sous-entend :

§  Sens de direction, avoir un but et savoir vers où vous vous dirigez en 2009;

§  Sens d’effort, nul ne peut se déplacer sans fournir des efforts. 2009, une année d’effort;

§  Sens de performance, ce qui signifie une vie chrétienne de qualité, vie de couple de qualité, des résultats scolaires de qualité, qualité professionnelle de qualité.

Dieu vous invite à donner le meilleur de vous-même, de mettre le cœur dans tout ce que vous allez faire en 2009.  Que 2009 soit pour toi une année de distinction :

v Une épouse (époux) de distinction;

v Un employé de distinction;

v Un homme d’affaires de distinction;

Que la ville, l’église, l’université,la societé parle de toi en 2009.

 

Conclusion

 

L’année 2009  une année de positionnement.

Tu dois te repositionner dans la vie chrétienne, dans les études, dans la vie de couple. L’année  débute avec beaucoup de défis  dans ta marche avec Dieu, dans ton travail, dans tes études et dans ta vie de couple. Sache qu’il n’y a pas un défi qui ne peut être relevé si tu prends au sérieux ta marche avec le Seigneur.

 

Amen

 

L'APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 13:44

Grâces soient  rendues à Dieu qui nous permet d’entrer dans la nouvelle année 2009. L’année s’ouvre sur une note avec deux réalités contradictoires :

1-   D’une part nous subissons les effets d’une crise économique sans précédent. Les milieux financiers et politiques sont inquiets et dépassés car toutes les solutions proposées pour contourner la crise ne donnent pas les résultats escomptés. L’année débute sur une note d’inquiétude dans le milieu professionnel; chacun  se pose la question s’il y aura des coupures dans son entreprise jusqu’à perdre son emploi, sa maison,  etc…

2-   D’autre part, le Seigneur écrit une nouvelle page de l’histoire d’un peuple humilié, exploité et dominé. Peut-être vous vous demandez laquelle? Je parle du peuple noir américain qui voit naître un jour nouveau. Le 20 janvier, un premier président noir est intronisé aux USA. La venue de Barack Obama à la maison blanche porte un message prophétique de Dieu.

 Cet événement politique annonce deux vérités :

ü changement;

ü espoir;

Je vous invite à croire  encore plus en Dieu et surtout commencer l’année avec une foi ferme fondée en Dieu du changement en qui vous devez mettre votre espoir.

Lisons une portion des écritures pour présenter la pensée de Dieu pour notre assemblée en 2009.

Genèse 17.1    

   « Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Éternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. »

Ce texte de l’année 2009 pour la MECC est traduit de la manière suivante :

«  Quand Abram eut quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel lui apparut et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Conduis ta vie sous mon regard et comporte-toi de manière irréprochable! »     
 
Le mot d’ordre de Dieu à Abraham peut se traduire par :

                           «  Repositionne-toi  »

Repositionne-toi dans ta relation avec Dieu;

Repositionne-toi dans le ministère que tu as abandonné;

Repositionne-toi dans ton premier amour vis-à-vis de ta femme (mari)

Repositionne-toi dans le monde des affaires que tu as abandonné parce que tu as été déçu.

                      2009 – l’année de repositionnement

Le repositionnement  en 2009 signifie :

Ø reprendre la position abandonnée;

Ø reprendre ma marche dans la bonne direction;

Ø reprendre le combat que tu as crû avoir  perdu;

Ø relever les bras baissés car vous êtes découragé;

 

Les multiples tempêtes dans la vie, dans le ministère, dans le travail; les querelles dans nos familles respectives nous font douter de l’amour de Dieu et nous poussent à dévier de la marche victorieuse de la foi.

 

I  Le cadre historique du récit

   Abram est un homme « déphasé » par la vie :

·      Il est appelé à posséder un territoire déjà occupé par des  peuples puissants. Il passe son temps à vivre dans le désert (un long temps de désert). « Les Cananéens et Phérésiens habitaient alors le pays ».  Gen. 13 :7

·      Découragé, il se réfugie en Égypte (hors de la promesse) où son mariage risque de couler.

·      Plus de 75 ans, toujours pas d’enfant et, Lot son neveu qui peut être son héritier le quitte.

·      Dans le découragement de ne pas voir un héritier  naître de lui (Gen. 15 :1-6),  il pense à  désigner Eliézer de Damas  comme son héritier.

·       Le « silence » de Dieu  amène le couple à mettre  en place le projet Ismaël.  Un plan qui est désastreux pour le couple, une source de tension et de conflit  (vécu encore aujourd’hui avec les conséquences)…

Il y a en Abraham ce sentiment que Dieu est en retard, que la vie a été injuste envers lui. À 99 ans, découragé, déphasé et ne  s’attendant qu’à la mort, c’est là que Dieu se révèle à nouveau à lui.

 

II  Quatre axes du repositionnement

  Le thème de repositionnement que nous abordons en 2009 couvrira

  quatre grands axes :

 

1-   2009 une année de révélation :

Dieu se révèle comme El Shaddaï.

Le nom Shaddai est  fréquemment utilisé dans le livre de Job. C’est aussi le nom par lequel Dieu se révèle à Abraham, Isaac et Jacob

«  2  Dieu parla encore à Moïse, et lui dit: Je suis l’Eternel. 3  Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme le Dieu tout-puissant; mais je n’ai pas été connu d’eux sous mon nom, l’Eternel. »( Ex 6.2-3)

Le nom Shaddai vient de la racine Shadda qui évoque le sens de :

Ø Maîtriser

Ø Écraser

Ø Détruire

À la lumière de ces expressions, shaddai donnerait à Dieu le sens de destructeur. A la lumière du contexte de notre texte de l’année 2009 (Genèse 17.1), El  Shaddai  est lié :

v À la fécondité;

v Fortification;

v  Avoir en suffisance, il suffit,

Dieu dit à Abraham que  je suis celui qui suffit, n'ayez pas d'autre Dieu, Je suffis...

Le sens que nous découvrons se justifie par trois textes :

  • Gen. 28:3 : Qu'El Shaddaï te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples!
  • Gen 35:11 : Je suis El Shaddaï : Sois fécond, et multiplie
  • Gen 49:25 : C'est l'œuvre d'El Shaddaï qui te bénira des bénédictions des cieux en haut, des bénédictions des eaux en bas, des bénédictions des mamelles [shadayim] et du sein maternel [racham].

 Le texte de Genèse 17.1 nous dit que El Shaddaï  pouvait donner un fils à un père âgé de cent ans, rendre fertile une femme “stérile” et “délaissée” (Es 54.1) âgée de 90 ans, et faire sortir des nations d’Abraham et Sara. El Shaddaï est le Dieu qui « traite avec violence, détruit » la stérilité de ce couple.  Il est le Dieu qui peut tout.

 

Dans notre contexte, la révélation de Dieu nous amène au:  

·       Retour à la saine doctrine de la parole

·       Rejet des courants doctrinaux à bon marché

·       Retour au culte véritable

Dieu se révèle et se manifeste là où la vérité est enseignée.   



L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 14:18
Il y a un prix à payer pour tout, nous ne pouvons obtenir ou acquérir quelque chose sans payer le prix. Que ce soit sur cette terre ou dans les cieux, il y a toujours quelque chose à payer pour avoir, obtenir ou pour accéder. Pour acquérir des richesses, plusieurs ont dû payer le prix, certains ont travaillé dur dur, sont même allés à sacrifier une grande partie de leurs vies ; d’autres ont signé des pactes avec le diable afin de profiter de la gloire. Mais, tous ont payé un prix.

De même, pour notre SALUT, nous avons un prix à payer. JESUS CHRIST a payé le prix afin de nous frayer un chemin gratuitement pour atteindre DIEU, mais la marche sur ce chemin si étroit, dépend de nous.
Nous les enfants de Dieu, nous nous privons de plusieurs choses que désire notre chair afin de plaire à notre Dieu. Le prix que nous devons payer pour notre SALUT est de marcher dans la sanctification et l’obéissance à Dieu.
Le monde vit dans l’impudicité pendant que nous nous abstenons de pécher.  Le monde emprunte des voies de la facilité et de la corruption, nous, nous nous battons pour marcher dans l’intégrité. Malgré que nos chairs aspirent aux choses du monde, nous devons nous priver de ces choses là et vivre dans le droit chemin.

Dans la Bible, il est t’écrit : N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.  Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.  1 Jean 2:15-17 
Ce verset est clair, le prix à payer est de faire la volonté de Dieu pour demeurer éternellement (être sauvé). Faire la volonté de Dieu, c’est mettre en pratique ses commandements, vivre sa parole sans se compromettre. 

Adam et Ève, pour rester dans le jardin d’Eden, avait un prix à payer ; ce prix était de résister à l’envie folle de manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, que Dieu leurs avait interdit de toucher. Ils n’avaient pas pu payer ce prix là, et nous connaissons la suite des choses. Genèse 2:17
Dieu a toujours laisser un libre arbitre à l’homme ; l’homme a la responsabilité de choisir sa voie ou d’emprunter son chemin, mais Dieu veille toujours à montrer le bon chemin à l’homme en l’avertissant, le convainquant et lui parlant.

Je veux parler à ceux qui vivent dans le désordre et espèrent être sauvés. Et qui se disent que JÉSUS a tout payé à la croix, qu’ils n’ont plus rien à faire et qu’ils sont sauvés malgré leurs mauvaises vies. Je veux vous dire, que le salaire du péché est la MORT et que JÉSUS a fait sa partition à la croix afin de nous ouvrir les portes du Royaume, mais celui qui persévère dans la foi, qui traite durement son corps et qui paye le prix, sera sauvé.

L’apôtre Paul pouvait dire : Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. 1 Corinthiens 9:27 
Nous comme l'apôtre Paul, nous devons payer ce prix là, notre corps ne nous appartient pas, il est le temple du Saint Esprit et nous devons le tenir assujetti afin de ne pas être rejetés après avoir vécu comme des chrétiens.

Le prix à payer pour certains se matérialise par la persécution, la perte d’amis proches, le reniement des parents (beaucoup présent chez les musulmans qui deviennent chrétiens), le licenciement, la perte du petit ami, de la petite amie, la souffrance physique, la perte de la gloire auprès des hommes, les attaques mystiques, la pauvreté, la maladie des fois ; mais il nous faut payer ces prix là, que de payer éternellement notre désobéissance à Dieu.

Le principe du « prix à payer » s’impose dans tous les domaines où l’homme veut obtenir quelque chose ou voir la gloire de Dieu. Il ne faut pas aimer la facilité, il faut apprendre à se battre pour obtenir et à se priver du péché pour voir la gloire de Dieu.

Celui qui ne meurt pas, ne peux naitre de nouveau ; celui qui ne tue pas la chair et ses convoitises, ne peut plaire à Dieu ; celui qui ne paye pas le prix de la sanctification, et du renoncement total au monde, ne peut voir Dieu et son Royaume ; C’est une réalité claire et simple.

Payons le prix, résistons à la tentation, mettons-nous à part pour qu’à la fin nous ne restions pas des  appelés, mais que nous soyons des élus pour le Royaume !


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:38

 

 

1-  Peuple racheté de Dieu, rendons gloire à l’Éternel!

Rendons gloire au Dieu de Jacob!

Allons au-devant de lui avec des acclamations et des cris de joie,

 Disons de tout notre cœur, que l’Eternel règne,

 Il est le divin Roi;

 Il est assis sur le trône souverainement élevé;

 Il domine sur les visibles et les  invisibles.

 Il tient  nos vies dans ses mains ;

 Célébrons son nom pour sa providence  en 2008

 Avec un cœur reconnaissant, nous déclarons ensemble  gloire à Dieu.

 

Pause – Acclamation

 

2-  L’Éternel est le rocher sur lequel je m’appuie

 Il est le berger qui  me conduit et marche devant moi!

 Mon Dieu est le bouclier qui me garde en sécurité

 Il est mon pourvoyeur et le guerrier qui  combat mes ennemis

 Quand je crie vers lui, il tend son oreille vers moi et vient à mon secours.

 Il me donne du repos dans les jours mauvais et difficiles

 En lui, je mets ma confiance, car il est le Dieu fidèle

 J’aime l’Éternel et  je le suivrai  toute ma vie

 A lui la gloire de génération en génération.

 

Pause – cris de joie

 

3-  Au début de 2009, je prophétise un nouveau départ  dans ma vie

J’avance pour entrer dans  ma destinée

Lève-toi, Éternel, en 2009 et que ta lumière brille  dans ma vie!

Que ta pluie de bienfaisance couvre chaque domaine de ma vie!

Afin que cette nouvelle année ne ressemble pas aux  années passées (…);

Là où j’ai longtemps erré, marché dans la honte et la confusion, que je relève la tête et que  je pousse des cris de changement au nom de Jésus.

Je m’appuie sur tes promesses et sur ta fidélité, tout en affirmant que mon Dieu agira.

 

Pause – silence

 

 

4-  Père céleste, en 2009, que ma vie soit comme un parfum de

bonne odeur,

Je m’engage à marcher dans tes saintes voies.

Ta parole sera mon pain quotidien et la source de ma force

Je veux vivre loin du péché dont tu as horreur

Voilà pourquoi je serre ta parole dans mon cœur afin de ne pas

pécher contre toi.

Ma richesse et mon trésor sont en toi Jésus-Christ, pour qui et

par qui je veux vivre,

Renonçant à tout pour être agréable devant toi.

 

Pause – acclamation

5- J’anticipe mes louanges pour ce que ta main va faire;

Comme un petit nuage, les bénédictions de Dieu se précipitent et apportent un temps nouveau dans ma vie ;

Déjà je m’inscris dans la lignée des témoins des merveilles de  Dieu,

Le Dieu de l’impossible est mon Dieu,

Le Dieu des surprises est mon père;

Le Dieu du surnaturel marche avec moi en 2009

 J’ai l’assurance qu’Il fera tout pour sa seule gloire.

     

Amen! 


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 16:45
                                                                                                                    Matthieu 16 : 13-19

La source de provenance de l’Eglise, c’est la révélation reçue par l’apôtre Pierre. C’est pourquoi l’Eglise doit marcher par la révélation et non par les stratégies humaines ou les informations. La révélation est révélation lorsqu’elle est reçue par l’esprit de l’homme. Lorsque la révélation qui est la semence de Dieu entre dans l’esprit de l’homme, elle produit des résultats.

Il est un principe puissant, l’un de ceux qui gouvernent l’univers, un principe à connaître sinon nous risquons d’avoir des problèmes dans notre vie de tous les jours. L’ignorance de ce principe, en effet, fera que la nature se rebelle contre nous et que la création toute entière nous produise des épines et nous présente ses griffes, et même que tout environnement social s’oppose à nous et nous résiste jusqu’à ce qu’à notre total écrasement, anéantissement. Ce principe est simple : «Toute chose, pour sa survie, sa croissance et son développement, doit dépendre de sa source de provenance et rester attachée à celle-ci ».

Pour créer les poissons, Dieu regarde aux eaux et dit : « Que les eaux produisent les poissons en abondance ! », et il en fut ainsi. Les poissons ont donc l’eau comme source de provenance. Pour qu’un poisson vivre, se développe et s’épanouisse, il doit dépendre de l’eau et demeurer dans l’eau. Si on le détache de l’eau, il finit par mourir. Pour créer les végétaux, Dieu regarde au sol et dit : « Que la terre produise les herbes en abondance ! », il en fut ainsi. Ainsi les végétaux ont comme source de provenance : la terre, le sol. Si on détache un arbre du sol, il finira par périr. Pour créer l’homme, Dieu regarde à lui-même et dit : « Créons l’homme à notre image et selon notre ressemblance ». Et il créa l’homme et la femme à son image et selon sa ressemblance. C’est dire que la survie, le développement et l’épanouissement de l’homme dépendent de son attachement à Dieu. Si nous nous détachons de Dieu, nous nous exposons à la mort. Si nous vivons dans un environnement social donné, nous devons observer comment les choses se passent et identifier la source de chaque autorité, de chaque délégation de pouvoir parce que sa survie en dépend. Jamais tu ne peux combattre ton supérieur hiérarchique que tu n’as jamais nommé parce que tu n’es pas sa source de provenance, mais tu peux combattre les délégués syndicaux car leur source de provenance ce sont les élections que l’entreprise a organisées et auxquelles tu as participé. Celui qui est nommé par une autorité supérieure qui est sa source de provenance, peut ne pas plaire aux gens qui le servent, mais s’il plaît à celui qui l’a nommé, il peut continuer à s’épanouir. La vie fonctionne ainsi. Beaucoup de gens n’ont pas de sagesse dans la vie. Il y a une façon de se conduire par rapport à la source de ce que vous avez reçu parce que votre épanouissement en dépend.

L’Eglise n’échappe pas à ce principe. Comment est-elle née ? Quelle est sa source de provenance ? La source de provenance de l’Eglise, c’est la révélation (Matthieu 16 : 13-19). Pour que l’Eglise prospère, s’épanouisse, aille de l’avant et arrive au sommet des montagnes, au-dessus de toutes les collines, elle doit être attachée à sa source de provenance qu’est la révélation. Le succès, l’épanouissement de la vie chrétienne et de l’Eglise dans l’ensemble dépendent de la révélation et non de quelques stratégiques. A chaque âge, à chaque époque, l’Eglise a été glorieuse et puissante lorsqu’elle a été connectée à la source qui est Dieu et qu’elle a reçu des révélations. L’Eglise connait des périodes sombres lorsqu’elle perd la révélation, lorsque les chrétiens perdent la révélation. Ecouter le Saint-Esprit, c’est ça la force de l’Eglise et du chrétien. Lorsqu’on a de Dieu des orientations, des directives, c’est fini ! Car ce qu’il dit c’est ce qui s’accomplit. Quelqu’un a dit : si quelque chose est juste et correct, et que vous savez qu’elle vient de Dieu, même si le monde entier s’oppose à cette révélation, allez-y ! Ceux qui s’opposent reviendront pour vous donner raison. Tout le monde n’a pas la capacité de voir cinq ans en avance. Si c’est Dieu qui vous a ouvert les yeux pour que vous voyiez, restez inébranlable et les autres, même vingt ans après, vous rejoindront pour vous présenter des excuses pour vous avoir condamné.

L’Eglise ne marche pas par les stratégies ni par les informations, mais par la révélation. L’Eglise n’a pas besoin d’attendre que quelque chose arrive pour se mettre à prier, elle doit marcher par la révélation. Le système du monde marche par les renseignements et les informations alors que le système de Dieu marche par la révélation. L’Eglise tire sa source, son origine, son fondement de la révélation que Pierre a trouvée. Le succès des chrétiens dépend de la révélation. Mais qu’est-ce qu’une révélation ? La révélation n’est pas ce que l’homme de Dieu dit ni ce que Dieu dit, elle devient révélation lorsqu’elle entre dans notre esprit. La révélation est révélation lorsqu’elle est reçue dans l’esprit de quelqu’un.

Le problème de l’Eglise aujourd’hui, c’est le problème d’Onan, l’un des fils de Juda. Onan, selon les lois de l’époque, devait prendre Tamar, la femme de son défunt frère afin de lui susciter une postérité. Il accepte de prendre la femme devant son père, il se réjouit en présence de celle-ci, il la caresse et au lit, il jouit d’elle mais quand arrive le moment d’éjaculer, il éjacule par terre puisqu’il se dit que la postérité ne sera pas sienne. C’est ça le problème de l’Eglise. L’Eglise, en effet, est contente d’être excitée dans sa relation avec le Seigneur, pendant le temps de louange et d’adoration, mais lorsqu’arrive le moment de recevoir la semence qu’est la révélation, l’Eglise qui est la femme se dit ne pas être prête pour prendre la semence. C’est pourquoi après un temps, rien ne se passe et Dieu risque d’être traité de stérile parce qu’il n’y a pas d’enfant qui naisse de cette union. Oui, Dieu donne la semence mais les enfants ne viennent pas. Nous venons au culte où la gloire se manifeste, où des choses se font, mais après le culte, il y a juste quelques quatre ou cinq témoignages et tout le reste ? L’Esprit du Seigneur est-il affaibli ? Est-ce là sa manière d’agir ? Dieu se plaît-il de voir les malades venir à l’Eglise et retourner chez eux malades ? Dieu est-il stérile ?

Non ! L’Eglise est comme Onan. Au moment où la semence arrive l’Eglise dit ça suffit, elle refuse de recevoir la semence de Dieu qui lui vient sous forme de révélation. Dieu n’est pas stérile, sa semence est capable de féconder mais là où il faut la recevoir, ce n’est pas dans le corps ni dans l’âme mais dans notre esprit. Parce que la bible dit que l’esprit de l’homme est une lampe de l’Eternel. Oui l’esprit de l’homme est la lampe de l’Eternel, elle pénètre au fond des entrailles. Lorsque Dieu vient, il cherche en nous sa lampe qu’est notre esprit. C’est pourquoi nous devons purifier nos lampes, enlever la fumée et renouveler l’huile pour que quand la lumière qui vient de Dieu sous forme de révélation arrive, elle éclaire notre vie. C’est l’esprit de l’homme qui doit recevoir la semence de Dieu. Et dès que cette semence entre, c’est la fécondation et les résultats s’en suivent. Lorsque la révélation arrive, elle ne rate pas. Dieu veut que le monde sache qu’il n’est pas stérile, que sa semence a le pouvoir de reproduire. Lorsque Dieu parle, c’est une semence de vie qui doit produire des résultats. Pourquoi ? Parce qu’il est impossible à Dieu de mentir, tout ce qu’il dit doit s’accomplir. S’il n’y a pas de résultats, c’est que cette semence n’a pas été reçue, il y a eu juste des caresses, du plaisir…Il est impossible que Dieu mente. Même s’il en avait l’intention, lorsque sa parole sort, la chose vient à l’existence. La bible dit qu’il y a deux choses par lesquelles il est impossible à Dieu de mentir : la promesse et le serment. Si la révélation que nous recevons entre dans notre esprit, elle produira des résultats.


L'APOTRE DE REVEIL L.G. PENIEL

Partager cet article
Repost0

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes