Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 17:10

014  Le Nouveau Testament ne nous dit pas qu’il y a un seul système qui gouverne les dons de tous les chrétiens. Il nous donne plutôt un certain nombre de règles de base, et nous laisse le libre arbitre pour adapter au mieux ces principes dans chaque situation donnée. Nous avons déjà noté le principe suivant: Par nos dîmes nous reconnaissons Jésus comme notre « souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek. « Voici quelques autres principes qui sont pertinents.

(1) Dans Romains 13:7 il est écrit que nous devons « rendre l’honneur à qui nous devons l’honneur ». Les dons, que ce soit de l’argent ou des produits sont un moyen qui est bon et biblique pour témoigner de l’honneur. Dans Marc 7:10-12, Jésus dit aux Pharisiens qu’ils étaient coupables et qu’ils ne respectaient pas le cinquième commandement: « Honore ton père et ta mère », s’ils ne pourvoyaient pas aux besoins matériels de leurs parents. Pourvoir aux besoins matériels et financiers d’une personne est donc un moyen biblique de l’honorer.

De la même manière, dans Actes 28:10, Luc dit que les habitants de Malte, après avoir reçu la guérison au travers du ministère de Paul, « leur ont rendu de grands honneurs et, à leur départ, ils leur ont fourni ce dont ils avaient besoin ». Les « honneurs » dont on parle dans ce texte sont des dons sous forme d’argent ou de biens.

Un des moyens d’honorer ceux qui exercent un ministère pour nous est donc d’être généreux avec eux. A l’inverse si nous ne donnons pas quand nous pouvons le faire, nous déshonorons les serviteurs de Dieu.

(2) Dans Actes 4:34-35 nous lisons que les croyants qui avaient vendu leurs terres et leurs maisons « apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu et le déposaient aux pieds des apôtres ». Ceci montre que les croyants mettaient leurs dons à la disposition de leurs chefs spirituels et qu’ils leur faisaient confiance quant au meilleur moyen de pourvoir aux besoins de tous. Ce qui est mentionné ici nous montre qu’au début les apôtres étaient responsables de la gérance de ces dons, mais que plus tard « alors que le nombre de disciples se multipliaient » la tâche devint trop lourde pour eux. Des diacres furent nommés pour cette tâche, tout en restant sous la conduite des apôtres. (Voir Actes 6:1-6).

Ceci établit le principe que les conducteurs spirituels d’une église sont aussi responsables de l’administration générale et financière de l’église.

(3) Dans 1 Timothée 5: 7 Paul dit: « Que les anciens qui président bien, soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui prennent de la peine à la prédication et à l’enseignement. » Ceci est un autre passage où le mot « honneur » a une application financière. Et pour qu’il n’y ait pas de doute quant à cela Paul continue d’expliquer dans le verset suivant: « Car l’Ecriture dit: Tu n’emmuselleras pas le bœuf qui foule le grain, et l’ouvrier mérite son salaire. »

Ceci établit le principe que les anciens sont en droit d’attendre un soutien financier de la part de ceux qui bénéficient de leur ministère. Ce financement est déterminé par leur efficacité et il est proportionnel au temps consacré à l’enseignement de la Parole de Dieu. Un ancien qui consacre tout son temps à un tel ministère aura bien sûr besoin d’un support plus important que la personne qui n’y consacre que son temps libre.

APOTRE DE REVEIL LG. PENIEL

Partager cet article

Repost0

commentaires

L'apotre De Reveil Lg. Peniel

  • : Le blog de APOTRE DE REVEIL L.G.PENIEL
  • : C'EST UN CADRE DES REFLEXIONS OU NOUS PARLONS DU PATRIOTISME ET DU CHRISTIANISME,L'EVANGILE ET LA POLITIQUE,DES MESSAGES TRES CONSTRUCTIFS QUI NOUS POUSSENT A CHANGER NOS VISIONS.
  • Contact

Les Reflexions Edifiantes